AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1091325588
Éditeur : Éditions Hélène Jacob (04/04/2013)

Note moyenne : 4.42/5 (sur 12 notes)
Résumé :
On devient proctologue par hasard, je ne connais pas un enfant qui voudrait le devenir une fois devenu adulte. J?imagine d?ici la scène du bambin annonçant à ses parents :« Moi, quand je serai grand, je veux être proctologue !? Tu veux être quoi ? ! ?? J?veux être proctologue, j?veux que les gens s?agenouillent devant moi et moi, je leur mettrai des doigts dans le trou des fesses ! »À coup sûr, l?enfant qui dirait cela finirait sans tarder chez le pédopsychiatre. Je... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Marie-Nel
  27 mai 2016
Un receuil de trois nouvelles très intéressantes et pertinantes, qui n'ont aucun lien entre elles si ce n'est le style aiguisé de l'auteur. J'ai été curieuse et intriguée par le titre, et vu le résumé, j'ai tout de suite pensé que les sujets devaient être traités au second voir troisième degré.
Dans la première, on suit un médecin proctologue au travers d'un journal écrit occasionnellement. Il a été, on s'en doute, bien moqué par son métier, tous les jeux de mots possibles lui ont été faits, il en est d'ailleurs un peu blasé. Il nous raconte donc diverses situations qu'il a eu à soigner, et certaines sont plutôt cocasses ! Cela paraît tellement vrai qu'on pourrait penser que l'auteur était proctologue dans une autre vie ! Je suppose que les cas cités ne sont pas tirés toutes de son imagination. Tout cela raconté sur un ton parfois cynique, parfois drôle. Il m'a fait penser à Pierre Desproges. Comme dans cet extrait « On a rarement vu un professeur de sport sauver des vies ; c'est aussi rare qu'un chihuahua chien d'avalanche »..Et à côté de cela il y a le côté tendre et sentimental avec sa fille qu'il voit de temps en temps vu qu'il est séparé. Il vit seul avec son chat. On finit par s'attacher à ce médecin, qui dans la deuxième partie, va se retrouver de l'autre côté de son rôle, comme un acteur devenant réalisateur, sauf que là, il ne choisit pas tellement le scénario et doit subir...Très touchant et émouvant.
Dans la seconde, le ton est tout de suite donné avec cette phrase : « Le sport est à l'activité physique ce que la philosophie est à l'activité intellectuelle : une grande dépense d'énergie pour un résultat navrant » Une fois encore le ton est donné. On va suivre l'évolution d'un enfant jusqu'à sa vie de jeune adulte, qui aura essayé plein de sport avec tous les incidents que cela implique.
La troisième parle d'éreutophobie, ou la peur de rougir. La pauvre Céline en souffre et va longtemps être la risée de ses camarades...jusqu'à ce qu'un jour elle rencontre....Alors là l'auteur m'a bien bluffée, j'ai adoré la fin de cette nouvelle !
Un recueil court par son nombre de pages, mais si riche par ce qu'il conte !! J'ai beaucoup aimé le style de l'auteur et sa façon de dépeindre ses personnages et les situations, passant du comique au triste, voir dramatique. Il m'a donné envie de continuer à le lire, et je vais le faire avec un autre genre, un roman, « Seul le bonheur ». Si avec trois courtes nouvelles, il arrive à me captiver, j'aimerais savoir ce que cela donne avec un roman !!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
KORTO
  21 octobre 2014
un livre rempli d'humour noir, desprogien dans son style, une verve haute en couleurs pour un médecin au métier peu facile pour le commun des mortels. Un spécialiste des trous noirs en quelque sorte, mais pas un astrophysicien !!!
Commenter  J’apprécie          70
HerveHeurtebise
  06 avril 2013
Je ne suis pas objectif, je ne peux qu'aimer ce livre, j'ai travaillé dessus pendant deux ans !
Ce qui me rassure, c'est qu'il n'y a pas que ma maman et ma voisine qui l'ont apprécié, les gens qui l'ont lu ont plutôt aimé. Ne soyez pas rebuté(e) par le thème, j'ai évité de tomber dans le salace.
Mes chers amis, j'attends vos retours !
Commenter  J’apprécie          30
kobaitchi
  24 mars 2016
Un peu déçue par ce titre. Je m'attendais à une histoire amusante - Sérieusement, avec un titre comme ça, vous vous attendriez à quoi ? - ou même à un témoignage. En fait je partais même du principe que c'était les deux à la fois. Mais j'ai eu la désagréable surprise de découvrir le récit d'un médecin cinquantenaire marié mais presque divorcé qui geint et se plaint de sa petite vie entre deux remarques misogynes ou envieuses.
Bon, ce n'est pas que ça, mon raccourcit n'est pas parfaitement honnête, mais quatre jours après ma lecture c'est la seule impression que m'a laissé cette nouvelle.
Les deux autres récits, plus courts, ne m'ont pas beaucoup marqué.
Je ne garde qu'un très vague souvenir de celle du sportif. En même temps elle est assez brève et les actions s'enchainent plutôt vite, le plus important étant la conclusion, à laquelle on arrive fort vite.
Quant à la dernière, celle de la fille aux joues rouges, je l'ai trouvée plus mignonne, moins geignarde, mais sans que ça suffise néanmoins à en faire un coup de coeur.
Un livre qui ne me marquera donc probablement pas et dont je serais certainement bien en peine de me rappeler d'ici quelques années.
Dommage.
Lien : http://www.kobaitchi.com/arc..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
mllemalenia
  03 octobre 2016
Je dois avouer que le titre, étrange, m'a immédiatement amusée. Oui, je ris encore, à mon âge, des blagues pipi-caca (comment ça, pas vous?). J'ai donc commencé ma lecture dans l'idée de découvrir un livre léger, voire très léger, qui allait me faire sourire. Et j'ai eu la surprise de découvrir tout autre chose!
C'est un livre très court, et les différentes nouvelles qui nous sont proposées dans ce recueil sont tour à tour drôles, tristes, et même émouvantes.
La plume de l'auteur est affûtée,toute en nuance et humour noir. J'ai vraiment beaucoup apprécié son style, entre personnages désabusés et tendresse toute en délicatesse.
Une jolie découverte, donc, que j'ai eu beaucoup de plaisir à lire et que je vous conseille.

Lien : http://mademoisellemalenia.o..
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
HerveHeurtebiseHerveHeurtebise   06 avril 2013
12 janvier
Je ne sais pourquoi j’éprouve aujourd’hui, à près de cinquante ans, le besoin de tenir un journal comme une adolescente, moi qui, même adolescent, ne l’ai jamais fait.
Je me souviens avoir lu, vers l’âge de treize ans, le journal d’Anne Frank. J’en ai un souvenir précis car je lisais ces pages lourdes d’une angoisse sourde alors que j’attendais avec anxiété dans une chambre d’hôpital que l’on vint me faire une injection préopératoire. Les mots de l’étouffant récit trouvaient alors en moi un étrange écho à ma propre peur de cette piqûre que je savais douloureuse.
Je suis proctologue. Je sais que cela fait souvent sourire. Plus souvent encore cela provoque un rictus de dégoût. Je connais par cœur tous les jeux de mots inhérents à ma profession : « ce doit être un métier de merde », ou encore : « vous êtes un expert en la matière », et je sais que le putain d’amant de ma femme ne parle de moi qu’en disant : « l’autre trou du cul ». Je dis le putain d’amant de ma femme parce que je m’interdis de dire l’amant de ma putain de femme, cela ne m’empêche pas de le penser parfois et de le regretter souvent. Ceci dit, à sa décharge, le brave homme a toutes les raisons de m’en vouloir, moi qui, pour le désigner, n’emploie jamais d’autre terme que : « l’autre charlatan ».
On devient proctologue par hasard, je ne connais pas un enfant qui voudrait le devenir une fois devenu adulte. J’imagine d’ici la scène du bambin annonçant à ses parents :
« Moi, quand je serai grand, je veux être proctologue !
— Tu veux être quoi ?!?
— J’veux être proctologue, j’veux que les gens s’agenouillent devant moi et moi, je leur mettrai des doigts dans le trou des fesses ! »
À coup sûr, l’enfant qui dirait cela finirait sans tarder chez le pédopsychiatre. Je n’étais pas cet enfant-là, moi je voulais être chirurgien, je voulais opérer des cœurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
HerveHeurtebiseHerveHeurtebise   08 avril 2013
Pour vous, un extrait inédit que vous ne lirez nul part ailleurs, pas même sur le site de l'éditeur !

7 mai
Il a fait aujourd’hui un temps magnifique, un de ces temps de printemps ensoleillé où il ne fait pas trop chaud. Le soleil sur le visage apporte juste ce qu’il faut de chaleur, l’air paraît plus léger. Quand il fait un temps pareil, j’ai l’impression que ça ne cessera jamais, que les jours gris ne reviendront pas, que l’air ne deviendra cet été ni trop lourd ni vicié, que le temps est suspendu à cette saison, à cette sensation, à ma démarche sans peine.
Hélas, après août étouffé de chaleur, les jours sombres reviendront, et Paris retrouvera son manteau gris de journées de pluie morcelées d’un ineffable ennui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Video de Hervé Heurtebise (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hervé Heurtebise
Découvrez le Journal d'un proctologue d'Hervé Heurtebise aux éditions Hélène Jacob !
autres livres classés : humour noirVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
13180 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre