AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2364744911
Éditeur : Thierry Magnier (27/08/2014)

Note moyenne : 3.98/5 (sur 22 notes)
Résumé :
Sur son lopin de terre de l'Ouest sibérien, le paysan Pacôme vit avec sa femme et ses trois enfants. Il n'est pas riche, mais sa famille ne manque de rien. Cependant, dans son petit champ balayé par les vents, Pacôme se sent à l'étroit. «Si seulement j'avais plus de terres, soupire-t-il en regardant par-delà la clôture, je pourrais être tout à fait heureux.»
D'après une nouvelle de Tolstoï.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
MarcoPolo85
  29 août 2014
L'homme est un éternel insatisfait. Il a toujours l'impression que l'herbe est plus verte chez le voisin. La jalousie peut l'emmener loin, très loin.
Ici, nous sommes en Sibérie occidentale. La paysan Pacôme vit paisiblement de sa ferme avec sa famille. Sauf que ses terres sont un peu étroites pour faire courir son cheval.Donc, il en achète d'autres. Mais, les bêtes des voisins viennent souvent brouter sa bonne herbe, alors il se fâche avec la moitié du village.
On lui propose de partir sur les bords de la Volga : "le sol est tellement fertile qu'en quelques saisons, une poignée de graines offre la richesse au plus pauvre des paysans".
Sauf que là bas, il se rend compte au bout d'une année que la terre "est bonne pour le seigle, pas pour le blé". D'où un nouveau départ vers le pays des Bachkirs. Et dans ces lieux, la soif d'agrandissement de Pacôme devient démesure.
Ce très beau livre illustré reprend une des nouvelles de Tolstoï. Tout de couleur bleu jaune et rouge, il offre de magnifiques images de la vie traditionnele Russe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Melisende
  26 décembre 2014
Un titre sous forme de question ? Voilà un album qui annonce une histoire avec une réflexion et une morale. Je ne suis pas tout le temps friande de ce procédé mais je me rends compte que j'aime assez les livres pour enfants qui, en plus d'une jolie histoire, proposent d'aller un peu plus loin (avec des pistes de réflexion, de recherches…).
Combien de terre faut-il à un homme ? m'a plu, sur tous les points. La chute est par contre assez dure, un peu à l'image des contes anciens qui étaient racontés en vue d'apprendre la différence entre le Bien et le Mal, ne s'embarrassant pas de fioritures et n'épargnant pas vraiment les jeunes lecteurs. C'est le cas avec cette adaptation de la nouvelle de Léon Tolstoï qui met en scène un homme qui ne se satisfait jamais de ce qu'il possède, veut toujours plus et aller plus loin… mais jusqu'où ? Les adultes se doutent très vite du dénouement, je ne sais pas si les enfants verront venir la morale ?
Je ne sais pas non plus si le texte a été beaucoup modifié ; en tout cas, il est très abordable mais on sent tout de même le côté désuet, l'emploi d'un vocabulaire assez riche et la construction des phrases qui ne se limite pas à un sujet, un verbe et un complément. Pas de passé simple pour cette histoire (du présent de narration à la place), mais on le sent qui n'est pas loin…
Encore une fois, ce qui me plaît particulièrement dans cet album publié aux éditions Thierry Magnier, c'est le visuel. L'objet en lui-même est intriguant puisque dans un format allongé inhabituel et il retient également l'attention grâce à ses teintes rouges/orangées omniprésentes. Quatre couleurs se partagent les pages de cette histoire : le rouge, l'orangé, le blanc et le noir. le charme opère, c'est très beau et ne ressemble à rien de ce que j'ai pu voir jusque là !
Lien : http://bazardelalitterature...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
rosalinda89
  14 septembre 2018
Un petit livre rectangulaire qu'on peut lire en quelques minutes.
Des illustrations qui attirent l'oeil et une lecture agréable.
Adapté d'une nouvelle de Tolstoi, ce livre peut être apprécié par les petits, ainsi que les adultes.
Le paysan arrivera- t- il à gagner la terre tant convoitée?
La morale de l'histoire se trouve dans la réponse donnée.
Commenter  J’apprécie          70
Vermeer
  31 mai 2019
Pacôme comme beaucoup d'hommes n'est jamais satisfait. Il se compare aux autres et veut toujours plus de terres. La comparaison, la jalousie, l'appât du gain va le mener à sa perte.
Album illustrant une nouvelle de Tolstoï. A lire...et à méditer à tout âge.
Commenter  J’apprécie          40
bibliobrest_album
  06 janvier 2015
A partir de 9 ans
Cette nouvelle de Tolstoï sur la richesse, le pouvoir de posséder est servie par une belle mise en page, une illustration riche, lumineuse, flamboyante. le texte, un peu long, nécessite une maturité certaine. Plus les pas de Pacôme, le héros, s'allongent, plus sa richesse s'étend. le contraste des couleurs accentue le fossé entre l'avidité de Pacôme et le quotidien qu'il ne voit pas. Il passe à côté de sa vie.
A méditer…
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (1)
Ricochet   30 septembre 2014
La typographie d'une sobriété extrême s'intègre avec naturel dans cette figuration, d'un bleu profond sur la page ivoire : à histoire édifiante, effet marquant dans les moindres détails. Combien de terre faut-il à un homme ? ou une formidable et malheureuse aventure à méditer soigneusement.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Videos de Annelise Heurtier (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Annelise Heurtier
La fille d'avril
autres livres classés : cupiditéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

"Sweet Sixteen" de Annelise Heurtier

Dans l'histoire, qui est la narratrice noire ?

Allie
Molly
Grace
Lily

5 questions
214 lecteurs ont répondu
Thème : Sweet sixteen de Annelise HeurtierCréer un quiz sur ce livre