AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
>

Critique de LivresdAvril


Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu un livre d'Annelise Heurtier. Pourtant j'adore son écriture, elle parvient toujours à m'entraîner dans l'espace ou le temps selon le sujet qu'elle a choisi.

Ici, tout commence en Nouvelle Calédonie, en 1931. Niveau dépaysement on est pas mal ! L'auteure se saisit de la thématique des fameux "zoo humains" très populaire dans les pays colonisateurs. On retrouve l'alternance du points de vue de deux jeunes hommes : Edou, venu d'Océanie pour découvrir le Paris de son livre d'histoire (qui présente probablement la capitale sur le mode de "nos ancêtres les Gaulois") et Victor, parisien destiné par sa père à la reprise de l'affaire familiale. Je me suis interrogée sur la faible présence de personnages féminins, mais étant donné le contexte historique et la condition de la femme à l'époque cela n'aurait pas été crédible.

Le procédé de l'alternance des points de vue montre bien l'envers du décor de ces expositions et la mise en scène de "sauvages" alors que les peuples colonisés étaient instruits. Ce roman est d'ailleurs très bien documenté, sans que les informations soient écrasantes. J'ai beaucoup aimé le personnage d'Edou. Vif et curieux, on s'y attache très facilement. On comprend aussi grâce à Victor la curiosité des habitants de métropole pour ces hommes et ces femmes venus d'ailleurs, aux coutumes si étranges (et pour cause, puisque des spectacles étaient mis en scène !).
Ce roman m'a beaucoup plu. Encore une très belle réussite d'Annelise Heurtier !
Commenter  J’apprécie          104



Ont apprécié cette critique (10)voir plus




{* *}