AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9791026814290
Urban Comics Editions (22/06/2018)
3.75/5   16 notes
Résumé :
Depuis les premiers trocs et la création de la monnaie, l’argent, au-delà de sa valeur symbolique, se chargea d’une véritable puissance magique. Cette puissance, manipulée et alimentée par un groupe d’individus vénérant Mammon, Prince des Enfers et de la Cupidité, est aujourd’hui au fait de sa gloire. Le premier krack boursier de 1929, le premier choc pétrolier de 1974, la crise bancaire de 2008… Autant d’événements qui furent orchestrés par les serviteurs du Démon ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
deuxquatredeux
  07 juillet 2018
Un de mes amis a attiré mon attention sur un article de Douglas Rushkoff dans Medium, « Survival of the Richest. The wealthy are plotting to leave us behind ».* D'une certaine façon, le premier tome du diptyque Black Monday Murders est un peu dans l'esprit de l'article de Douglas Rushkoff sur la survie des plus riches.
S'associant avec Tomm Coker pour le dessin - entre autres, à son actif, Undying love - et Michael Garland pour les couleurs, Jonathan Hickman revient dans une histoire mêlant finance, fantastique et noir pour traiter son sujet de prédilection : la conspiration - un thème déjà présent dans Pax Romana et Nightly News.
Cette fois-ci, la conspiration est d'ordre économique et financier : un groupe d'individus vénérant Mammon** - c'est l'incarnation de la richesse matérielle personnifiée en divinité dans le Nouveau Testament et à laquelle les hommes peuvent vouer leur vie ; « Aucun homme ne peut servir deux maîtres : car toujours il haïra l'un et aimera l'autre. On ne peut servir à la fois Dieu et Mammon » (Matthieu 6:24) - manipule la finance - en provoquant notamment les krachs boursiers, essentiellement en octobre pour ceux de l'économie nord-américaine - avec comme finalité de régenter la destinée des humains. Pour autant, ces individus et les différentes familles et écoles détenant les « cordons de la bourse » ne sont pas unis et des lignes de fracture et de pouvoir existent entre eux. Aidé d'un professeur d'économie, un flic adepte du vaudou va enquêter dans ce monde-là après avoir été appelé suite à une mort plus que troublante dans ce milieu.
Comme à son habitude, le scénario de Jonathan Hickman est très solidement ficelé - il utilise d'ailleurs différentes techniques de narration (journal intime, rapport d'interrogatoire dont des parties sont manquantes, chronologie, …). le tout est superbement dessiné et coloré - on retrouve en partie l'esprit de Pax Romana et Nigjthly News, et notamment ces pages à dominante de blanc. J'aurai préféré que Urban Comics conserve la couverture originale - certes reproduite dans les bonus - plus impressionnante. Au titre des critiques légères, disposer de la documentation dont s'est servi l'auteur aurait été appréciable.
À lire en écoutant le black metal du groupe de Detroit, Mammon***, pour se mettre un peu plus dans l'ambiance d'une histoire déjà très captivante - à moins que vous ne préfériez le Blue Monday**** au Black Monday.

* À lire ici : https://medium.com/s/futurehuman/survival-of-the-richest-9ef6cddd0cc1
** C'est également le titre d'une série norvégienne dans laquelle un journaliste de la presse écrite se bat pour dévoiler la fraude d'une multinationale au risque de se mettre en danger ainsi que sa famille.
*** À écouter ici : https://mammon.bandcamp.com
**** https://www.youtube.com/watch?v=FYH8DsU2WCk
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          104
Lutopie
  16 octobre 2019
"L'histoire de Wall Street s'écrit en lettres de sang. le sacrifice humain en est la pierre angulaire". Black Monday fait référence au krach boursier de 1987. Black Monday ou Black Moon - le Lundi Noir devient le jour ou la nuit de la Lune Noire. Hickman, cet adepte de pseudo-science, de superstition (ici l'astrologie et l'économie sont soeurs) nous convie dans le Royaume de l'Invisible. L'occultisme, la magie du sang, la démonologie sont invoquées afin de nous présenter les arcanes du pouvoir, de l'argent, de l'économie. L'argent est un dieu et le dieu qu'on adore nous dévore. La crise économique annonce la mort, le meurtre, l'Apocalypse ou du moins, un massacre. Hickman abolit les frontières entre mensonge et vérité afin d'imposer sa propre loi, ses propres règles. Une documentation pointue vient étayer l'argument de la fiction mais l'auteur choisit de nous faire lire ou de ne pas nous faire lire certaines informations, comme si certaines informations étaient censurées, mettant en évidence tout le reste, tout ce qui n'est pas caché. L'invisible et l'illisible s'allient et les signes indéchiffrables d'une langue occulte demeurent inaccessibles afin de faire tourner les pages pour tenter de deviner ce qui se trame dans ces pages. Nous suivons les traces de pas de l'inspecteur Dumas, l'amateur de vaudou, afin de comprendre pourquoi les hommes et les femmes sont littéralement possédés tels des zombis par l'argent et par le pouvoir.
PS : les illustrations de Tomm Coker sont terribles !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Kmye
  26 juin 2018
Quelle lecture ! Je crois n'avoir jamais lu de Jonathan Hickman avant, donc j'avais un oeil relativement neuf et neutre avant de débuter ma lecture. J'avais simplement entendu "ses intrigues peuvent être alambiquées et en général soit tu adores, soit tu détestes"... Autant dire que j'avais hâte de me plonger dans cet univers.
D'entrée, la couverture à la fois classe et macabre met dans l'ambiance. Vous l'aurez compris, ce titre est une proposition sur l'histoire de la finance, dont les flux sont gérés par une élite mystérieuse et riche qui a toujours été source de fantasmes pour le reste de la population. Partant de cette idée, Hickman pousse son scénario dans une orientation ésotérique, tendance occulte avec sacrifices humains pour apaiser Mammon, dieu invisible mais omniprésent.
Une lecture complexe dont le point de départ est le meurtre d'un membre de cette élite. le lecteur découvre aux côtés de l'enquêteur chargé du dossier les dessous d'un milieu géré par quelques familles hyper puissantes, richissimes et se faisant la guerre en permanence. Enquêteur qui, soit dit en passant, est un adepte de vaudou et semble cacher lui aussi quelques secrets... Mais ce meurtre va dévoiler une intrigue gigantesque, courant sur des générations entières, à travers laquelle Hickman nous balade et se joue de nous.
En plus des pages classiques dessinées (magnifiques et réalistes), on nous soumet des symboles remontant à une langue antique et démoniaque, des poèmes ou encore des extraits de procès-verbaux dont les auteurs auront soigneusement noirci certains passages. J'ai beaucoup apprécié cet aspect enrichi, qui malgré le ton ésotérique du récit, permet de l'ancrer dans le réel.
Pour conclure, ce premier tome représente un défi : ce n'est pas une lecture facile. Au contraire, il faudra parfois vous accrocher, voire revenir en arrière pour être sûrs d'avoir capté toutes les subtilités. C'est une lecture exigeante. Donnez-lui une chance et j'espère que comme moi, vous serez séduits. Très ambitieux et rempli de promesses, il ne reste plus qu'à croiser les doigts pour que la suite soit tout aussi brillante. Barrée, déconstruite, mais brillante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
LireEnBulles
  02 août 2018
Black Monday Murders est scénarisé par Jonathan Hickman (Avengers, East of West, Fantastic Four), et illustrer par Tomm Coker (Daredevil Noir, Near Death). Aux État-Unis la série est éditée chez Images Comics dès 2016, et fraîchement débarquée en cette année 2018 dans la collection Indies d'Urban Comics. le récit débute en octobre 1929 dans la ville de New York au quartier de la bourse qui est en ébullition. Au même moment, Daniel Rothschild se fait assassiner dans son bureau. En partant d'un acte utilisé dans le genre polar et thriller, Hickman invite le lecteur à plonger tête la première dans la complexité du système lié à l'argent et son fonctionnement dans le milieu fiscal… et à l'occulte. En effet, un groupe d'individus ne cesse de sacrifier des personnes pour montrer leur dévouement au dieu Mammon, nullement visible. Parler de Black Monday Murders c'est comme essayer de parler d'un puzzle incomplet avec un millier de pièces autour de vous. Comment parvenir à le reconstituer ? Quelle pièce va où, pourquoi celle-ci ne donne rien ? Eh bien, c'est ainsi que je perçois ce récit d'un Hickman en grande forme, et ne se gênant pas pour nous lancer des informations véridiques mêlées au fictionnel de sa mythologie. Krach boursiers, guerre froide, occulte, meurtre, enquête, l'auteur nous sert le tout sur un plateau et attend patiemment qu'on arrive à le suivre. Parce que pour lire ce comic book il faut s'accrocher. Même si on a l'impression que le monsieur nous emmène un peu dans toutes les directions, au final on se retrouve au centre du fil rouge. C'est intelligent, riche, et les personnages ont tous un rôle bien précis dans la construction narrative de Hickman. le challenge de pouvoir le suivre aisément et de comprendre ce qui se trame. L'auteur instaure un rythme lent mais pas ronronnant, et ne précipite aucune chose inutilement. le trait de Tomm Coker est précis et très réaliste, servant précisément le dessein de Hickman. Les planches sont sublimes et appuient encore plus sur l'ambiance sombre. La colorisation de Michael Garland (All-New Wolverine, Deathmatch) renforce le tout et donne lieu à de belles cases. En conclusion, n'étant pas une grande lectrice de Jonathan Hickman, ce premier tome de Black Monday Murders montre toutes les facettes du scénariste, qui ne se gêne pas pour ballade le lecteur à son rythme. Et comme le veut la légende autour de lui, soit on adhère soit on passe son chemin. À suivre…
Lien : https://lireenbulles.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lucas2
  08 novembre 2020
Spécial.
A ce stade de la série, çà peut potentiellement devenir un polar exceptionnel, ou un sacré bide.
En attendant, savourons le dessin et les effets graphiques, excellentissimes. C'est déjà çà de pris.
Un thriller fantastique qui nous embarque dans le monde de la finance, où la principale banque d'investissement de wall street, Caïna, est dirigée par des familles prestigieuses tel les Rotschild.
Un établissement qui s'avère extrêmement opaque.
Du crash boursier de 1929 à nos jours, y sont perpétrés des rituels mortuaires pour le moins énigmatiques, sauf peut-être pour l'inspecteur Théo Dumas...
(plus d'avis sur PP)
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (6)
Bedeo   14 août 2018
Le récit démarre très fort. Espérons que le train garde sa vitesse hallucinante dans cette ambiance moite et sombre retranscrite à merveille par Tomm Coker, habile portraitiste qui signe ici quelques vignettes de haut vol.
Lire la critique sur le site : Bedeo
BulledEncre   09 août 2018
Dense, tentaculaire, complexe, foisonnant, passionnant, autant de qualificatifs qui peuvent définir cette histoire imaginée par le scénariste Jonathan Hickman. Attention, ce scénario complexe demande au lecteur d’être pleinement éveillé et concentré pour pouvoir l’apprécier à sa juste valeur.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
BoDoi   08 août 2018
Hickman use intelligemment des mécanismes du polar (un flic à pouvoir psychique enquête sur un meurtre rituel). Et le dessin en clair-obscur de Tomm Coker, au trait réaliste acéré, parvient lui aussi à se faire convaincant dans les registre noir et fantastique. Voilà donc un premier volume haletant et surprenant.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BDZoom   18 juillet 2018
Jonathan Hickman, revient avec un thriller très spécial, abordant le thème de la luxure et du pouvoir par le biais des grandes familles de banquiers. [...] Un premier tome excellent, car documenté, mais assez fou et particulièrement bien rendu.
Lire la critique sur le site : BDZoom
BDZoom   18 juillet 2018
Jonathan Hickman, revient avec un thriller très spécial, abordant le thème de la luxure et du pouvoir par le biais des grandes familles de banquiers. [...] Un premier tome excellent, car documenté, mais assez fou et particulièrement bien rendu.
Lire la critique sur le site : BDZoom
BDGest   11 juillet 2018
Ce Gloire à Mammon pourrait apparaître, pour certains, comme une fumeuse théorie du complot de plus mais ceux qui accepteront de plonger dans les méandres de l'imagination des auteurs, éprouveront un plaisir jubilatoire et trépigneront d'impatience de découvrir la suite.

Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
KmyeKmye   25 juin 2018
Même quand la terre tremble et que le sang inonde les rues, personne ne veut y croire. Mais pas nous, n'est-ce pas, inspecteur ? Nous voyons l'écran de fumée... et cela nous suffit pour comprendre que les flammes sont réelles.
Commenter  J’apprécie          60
deuxquatredeuxdeuxquatredeux   07 juillet 2018
- Il s'est passé quoi là ?
- Un homme m'a demandé la vérité alors je lui ai chuchoté à l'oreille. Reste à voir ce qu'il compte en faire.
Commenter  J’apprécie          70
KmyeKmye   23 juin 2018
Voyez-vous, l'illusion fait partie intégrante de la magie... Et les pauvres adorent qu'on leur mente.
Commenter  J’apprécie          40
deuxquatredeuxdeuxquatredeux   07 juillet 2018
Il n'y a qu'un seul Dieu - et son nom est Mammon.
Commenter  J’apprécie          20
deuxquatredeuxdeuxquatredeux   07 juillet 2018
- L'histoire de Wall Street écrit en lettres de sang. Le sacrifice humain en est la pierre angulaire.
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Jonathan Hickman (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jonathan Hickman
La saga déjà culte de Jonathan Hickman, Pepe Larraz et R.B. Silva arrive le 3 juin : que vous soyez un fan de longue date des mutants ou un nouveau venu dans l'univers Marvel, c'est LE point d'entrée parfait pour lire les X-Men !
HOUSE OF X/POWERS OF X 1 (sur 4) Auteurs : Hickman, Larraz, Silva Mensuel, 104 pages, 8,90 € Variante Exclusive Panini Comics France par Pepe Larraz, 8,90€ D'où viennent ces plantes qui poussent à travers le monde entier et quel est leur lien avec les mutants ? Découvrez la série choc de Jonathan Hickman, Pepe Larraz et R.B. Silva qui redéfinit les X-Men pour les décennies à venir. (Contient les épisodes US House of X 1 et Powers of X 1, inédits)
#PepeLarraz #HouseOfX #Marvel
http://PaniniComics.fr http://facebook.com/PaniniComicsFrance http://twitter.com/PaniniComicsFR http://instagram.com/paninicomicsfrance
+ Lire la suite
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Comics : Les héros de Marvel

Elle peut se dématérialiser, et ainsi traverser les objets solides, les murs, les plafonds ... Il s'agit bien sûr de ...

Kate Winslet
Kitty Pryde
Hello Kitty
Katy Perry

10 questions
206 lecteurs ont répondu
Thèmes : comics , super-hérosCréer un quiz sur ce livre

.. ..