AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782330130596
Éditeur : Actes Sud (08/01/2020)

Note moyenne : 4.04/5 (sur 114 notes)
Résumé :
384 pages
En 2012, après avoir commis un méfait, trois jeunes hommes se réfugient dans une vieille boutique abandonnée dans l’intention d’y rester jusqu’au lendemain. Mais tard dans la nuit, l’un d’eux découvre une lettre, écrite 32 ans plus tôt et adressée à l’ancien propriétaire. La boîte aux lettres semble étrangement connectée aux années 1980. Les trois garçons décident d’écrire une réponse à cette mystérieuse demande de conseil. Bientôt, d’autres lettre... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (48) Voir plus Ajouter une critique
Antyryia
  27 janvier 2020

Les miracles du bazar Namiya est probablement l'un des romans les plus envoûtants qu'il m'ait été donné de lire.
Dramatique, féérique, intrigant, nostalgique, il a de bout en bout cet aspect merveilleux qui n'est pas uniquement du à la touche de fantastique qui vient saupoudrer ses histoires de mystères.
"Un tel conte de fées était-il possible ?"

Ses histoires en effet parce que s'il s'agit bien d'un roman, ce dernier est composé de cinq parties très différentes narrant chacune un dilemme particulier adressé au bazar Namiya.
Yoji Namiya, le gérant âgé de la boutique, a en effet commencé à répondre le plus sérieusement possible à des questions orales pourtant mesquines jusqu'au jour où il recevra des demandes de conseils bien plus sérieuses.
Etant donné la réflexion demandée et la délicatesse de certains sujets abordés, il choisira d'y répondre en échangeant des lettres tout en permettant à son interlocuteur de garder l'anonymat.
La première d'entre elles émanera du jeune Waku Kosuke dont les parents s'apprêtent à prendre la fuite en 1970 pour échapper aux agents du recouvrement. Ce fan des Beatles qui signera ses lettres Paul Lennon ne sait pas du tout quoi faire, piégé par les mauvais choix financiers de son père qui ne pense qu'à sauver sa peau. Doit-il suivre aveuglément ses parents ? Les fuir ? Les dénoncer ?
Une autre demande émanera d'une femme se faisant appeler Green River. Celle-ci est enceinte d'un homme marié et père de famille et si l'avortement parait la solution la plus évidente, c'est aussi sa dernière chance d'avoir un enfant.
Yoji Namiya fera toujours de son mieux pour répondre le plus sincèrement possible aux questions délicates qui lui sont posées. C'est même devenu un sacerdoce. Des correspondances s'établissent, Namiya ayant parfois besoin d'en savoir davantage pour aiguiller au mieux ces clients d'un autre genre.
"A force de recevoir des demandes de conseils, j'ai compris une chose. Les gens qui m'en envoient ont souvent déjà décidé ce qu'ils allaient faire. Ils me demandent conseil pour s'assurer qu'ils ont pris la bonne décision."
Le bazar finira cependant par fermer ses portes, le vieil homme commençant à douter de la justesse de ses conseils, écrasé par le poids de la responsabilité.
Et si ses réflexions avaient causé du tort ? Et si involontairement il avait fait davantage de mal que de bien autour de lui ?
Il aura l'occasion de vérifier si ses doutes étaient ou non légitimes.

Ce n'est cependant pas la fin du bazar.
Bâtiment désormais vétuste et abandonné, trois jeunes cambrioleurs y trouveront refuge la nuit suivant leur larcin dans la nuit du 13 au 14 septembre 2012.
Ils recevront une première lettre manuscrite par la fente du rideau métallique. Une jeune athlète, le lapin de la lune, hésite entre s'entraîner pour les jeux olympiques qui auront lieu l'année suivante ou demeurer auprès de son petit ami atteint d'un cancer incurable.
La même nuit ils recevront deux autres demandes de conseil : Un apprenti musicien parti à Tokyo qui ne parvient pas à percer dans la profession et qui hésite de ce fait à reprendre la poissonnerie de son père. Et enfin une femme qui veut se réaliser financièrement mais à qui on ne donne aucune chance dans un emploi de bureau et qui a choisi de devenir entraîneuse dans le monde de la nuit mais ne sait comment l'annoncer à ses proches.
Les trois voyous, se sentant enfin utiles, rédigent des réponses souvent très franches et directes avant de nuancer quelque peu leurs propos pour savoir à qui ils ont affaire.
"Croire que des nuls comme nous peuvent donner des conseils est idiot."
Bien vite, ils se rendront compte que ces demandes émanent toutes du passé.
Que ces courriers ont fait un bon miraculeur de trente ans dans l'avenir, à leur époque.
Et qu'ils sont en possession d'éléments précieux leur permettant de rédiger des réponses certaines davantage que de simples avis.
Mais sont-ils en droit d'essayer de sauver une vie condamnée dans leur réalité ?
Peuvent-ils évoquer le boycott des jeux olympiques de Moscou en 1980 par le Japon ? Parler de l'évolution économique de leur pays sans risquer de nuire à l'histoire ou de créer un paradoxe temporel ?
Quels conseils prodiguer à des personnes du passé sur des évènements qui se sont d'ores et déjà produits ?

Avec le bazar Namiya, c'est le temps qui est le véritable personnage principal de ce poignant roman fantastique.
Le roman ne suit aucune chronologie ( ce serait de toute façon impossible avec la présence de cette fenêtre temporelle ) mais les évènements qui se déroulent sur près de quarante ans sont souvent associés à L Histoire avec un grand H afin de permettre au lecteur situer l'époque des évènements : Exposition universelle d'Osaka, séparation des Beatles, boycott des jeux olympiques, Séisme, assassinat de John Lennon, essor et effondrement de l'économie japonaise, avènement d'Internet etc ...
Quant aux bonds dans le futur ou dans le passé des lettres, il apporte davantage une touche de merveilleux que de science-fiction à proprement parler.
La boucle temporelle dont il est question dans la cinquième et dernière partie est d'une rare finesse, rappelant les paradoxes des voyages temporels.
Quant au bazar, il va justement connaître une nuit lors de laquelle les minutes ne s'écouleront pas.
"Tant que la porte arrière est fermée, le temps ne passe pas."
"J'ai l'impression qu'il y a un écart temporel entre l'intérieur et l'extérieur de la maison."

Mais ce qui donne tout son charme au roman, c'est probablement son kaléidoscope de personnages qui se croisent aux moments les plus inattendus.
Les cinq histoires forment bel et bien un tout, une fresque qui ne se dévoile que progressivement et prenant tout son sens au fur et à mesure.
Comme si chaque protagoniste, principal ou secondaire, passé ou présent, n'était que le fragment d'une gigantesque mosaïque.
Les miracles du bazar Namiya est un livre résolument bienveillant. Sans dégouliner de bons sentiments ni être exempté de tragédies, il demeure optimiste et redonne un peu foi en l'humanité.
La famille, l'ambition, l'amour, l'honneur ou le sacrifice sont autant de thèmes abordés dans ce roman d'autant plus dépaysant que la culture japonaise demeure très différente des préoccupations occidentales.
Au Japon ils ont le bazar Namiya, en France on a Nabilla Benattia.
Qui pourra certainement vous conseiller en matière de médiatisation et de cosmétiques.
Mais pour les dilemmes les plus cruels, mieux vaut trouver un autre interlocuteur pour vous conforter - ou pas - dans votre choix.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          4512
kateginger63
  11 septembre 2020
COUP DE COEUR
*
Bizarre, vous avez dit bizarre? Comme c'est bizarre....
*
Je ne voulais d'abord pas vous en parler. Faut-il vous convaincre de le lire? Au départ je me suis dit que l'ambiance étrange ne fonctionnerait pas avec tout le monde. Vous voyez? Je mets les gens dans des cases. Mais ensuite, moi-même pas toujours partante pour sortir de ma zone de confort, je me suis dit "tout de même, il faudrait au moins essayer d'en parler". Et voilà, je viens vers vous pour vous proposer cette petite parenthèse enchanteresse. Vous me voyez venir avec mes gros sabots, hein! Oh du feelgood, des bons sentiments. Eh ben non, raté!
Ce que je veux vous expliquer, c'est qu'une fois pris dans le récit, vous ne le lâcherez plus. Je vous le promets!
Moi-même j'en ai fait l'expérience. Lu d'une traite! Fini à 2h30 du matin!
*
Je ne vous résumerais rien. La découverte fait partie du plaisir de lecteur.
Juste que si vous aimez les voyages dans le temps, les années 80, le Japon et sa singularité, les échanges épistolaires et l'optimisme, alors laissez-vous aller.
*
Envoûtant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          527
missmolko1
  29 novembre 2019
On connaissait Keigo Higashino comme auteur de romans policiers mais le voici dans un tout autre genre. Les miracles du bazar Namiya nous entraîne dans un roman à la frontière du fantastique et de la science-fiction. Très connu en Asie, il a d'ailleurs fait l'objet de plusieurs adaptations sur grand écran.
Le roman s'ouvre, en 2012, sur trois cambrioleurs qui après avoir commis leur larcin, se réfugie dans un ancien magasin abandonné. L'ancien propriétaire était devenu célèbre dans le quartier en prodiguant toute sorte de conseils à tous ceux qui lui écrivent une lettre. Nos trois personnages vont vite en faire les frais car à peine franchi la porte du magasin, une première lettre arrive tout droit de la fin des années 70.
Il s'agit d'un court roman vraiment passionnant comme seul un japonais peu l'écrire. Au fil des pages, la frontière entre passé, présent et futur est très mince, tout comme celle entre réalité et mystère. le roman nous montre comment la vie d'une personne et ses choix peuvent impacter la vie d'énormément de personnes qui gravitent autour d'elle. C'est une très belle leçon de vie et j'ai pris un grand plaisir lors de ma lecture. C'est un roman qui fait du bien et je suis ravie de l'avoir lu en cette période de préparation des fêtes de fin d'année.
La construction est parfois déroutante, mi-roman, mi-recueil de nouvelles qui tournent autour du bazar Namiya. Mais dans les dernières pages, tout prend sens et les pièces du puzzle s'emboîtent parfaitement. Mon seul bémol serait pour la dernière histoire que j'ai trouvé un peu moins intéressante. Par contre, j'ai adoré celle avec les Beatles. C'est un roman vraiment touchant, qui nous dévoile tout un pan de l'histoire du Japon et de sa société.
Coté personnage, j'ai trouvé nos trois voleurs très drôles et ils m'ont très souvent fait sourires. J'ai aimé l'histoire du jeune homme qui voulait devenir musicien. Je l'ai trouvé très touchant. Quant au fan des Beatles, lui m'a impressionné par son courage et sa détermination pour son très jeune âge. L'histoire de l'athlète qui doit choisir entre sport et son amoureux, m'a laissé quand a elle assez indifférente.
J'en ai profité pour regarder deux adaptations, la Japonaise et la Chinoise. Toutes deux rendent un bel hommage au livre mais sont aussi bien différents. le Japonais, je l'ai trouvé lent et je m'y suis ennuyée. Les personnages comme les lieux étaient à l'opposé de ce que j'avais imaginé pendant ma lecture. du coup, j'ai eu du mal a vraiment rentré dans le film. J'ai préféré la version chinoise mais là, on s'éloigne du roman car ce film est d'abord fait pour un public adolescent. Exit les Beatles, ici, on ne retourne pas plus loin que les années 90 et de Michael Jackson. Je me suis sentie comme un dinosaure je dois bien l'avouer, surtout quand nos trois voleurs déclarent qu'ils n'étaient même pas nés en 1993 ! Pour finir, j'ai passé un bon moment avec ce roman magnifique et ces adaptations.
Lien : https://missmolko1.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          381
LePamplemousse
  07 avril 2020
Je connaissais cet auteur pour avoir dévoré tous ses romans policiers, mais ce livre est une sorte de conte fantastique et poétique.
Trois jeunes cambrioleurs qui jouent de malchance se réfugient une nuit dans une boutique abandonnée, après que la voiture qu'ils ont volé soit tombée en panne.
Par un heureux hasard, ils vont découvrir que la boutique est un endroit magique, puisque des lettres venant du passé vont mystérieusement être déposées dans la boite à lettres au cours de la nuit.
Et nos héros malgré eux vont entreprendre un fabuleux voyage dans le temps par le biais de ces échanges épistolaires. Ils vont avoir l'occasion de changer la vie de ceux qui se confient dans les lettres, et cela va évidemment avoir un impact sur leur propre destinée.
Un très joli roman, pour tous ceux qui ont envie de douceur, de magie, de bons sentiments et d'espoir.
Commenter  J’apprécie          370
Ichirin-No-Hana
  11 mai 2020
Ayant déjà eu l'occasion de découvrir ses romans policiers, Keigo Higashino est un auteur que j'apprécie énormément. Tout en nous proposant une plume dynamique pleine de dialogue, l'auteur sait toujours proposer à ses lecteurs une intrigue poussée et originale. Avec ce dernier roman en date, Les Miracles du bazar Namiya, l'auteur s'essaye au fantastique et nous offre un roman envoûtant et plein de poésie.

Comme son titre le sous-entend parfaitement, le roman se penche sur l'énigmatique bazar Namiya. En 2012, trois jeunes hommes viennent de s'enfuir d'un cambriolage qu'ils viennent d'effectuer. Alors que tout ne s'est pas passé comme prévu, ils se réfugient dans le bazar, totalement abandonné. En pleine nuit, ils reçoivent une lettre demandant conseil. Pris dans le jeu, les trois comparses vont répondre. Rien de vraiment énigmatique donc… Sauf quand on sait que cette lettre a été écrite dans les années 1980 et que la personne ne semble pas connaître les téléphones portables et internet. Les réponses aux lettres écrites par les trois voleurs reçoivent une réponse dans la minute. le destinataire n'ayant pas le temps de lire et d'écrire une réponse dans ce court laps de temps, c'est dans le bazar lui-même que se cachent les réponses à ses questions.

Les Miracles du bazar Namiya est un roman plein de poésie, énigmatique et envoûtant. En plus de son intrigue fantastique très subtile, Keigo Higashino nous propose plusieurs histoires de vies très touchantes. Il arrive à réellement intégrer le lecteur dans son histoire et on réfléchit nous aussi à la meilleure réponse à offrir aux personnes ayant écrit les lettres. Les lettres sont toutes différentes les unes des autres et chaque expéditeur nous offre une histoire personnelle crédible et émouvante. Bien que le récit soit découpé en plusieurs parties, l'auteur nous surprend à la fin en nous proposant un tout plein de sens.

La lecture de ce roman se fait comme dans une bulle, on est également caché dans ce bazar avec nos trois protagonistes et ce fut vraiment une expérience de lecture très immersive et ensorcelante que je conseille vivement !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          302


critiques presse (1)
Elbakin.net   13 février 2020
Sous ses allures de roman à la croisée des genres, nous avons finalement plutôt affaire à une très jolie fable, parfois ouvertement sociétale, dans un Japon qui baigne dans l’inconnu, mais pas celui de ses légendes traditionnelles,
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
ZazaboumZazaboum   09 juin 2020
Il passa dans l’espace entre le petit entrepôt et la maison et vit que la porte arrière était entrouverte. Puis il y entra en plissant les yeux pour voir ce qui se passait à l’intérieur.
- Atsuya ! s’exclama Kōhei d’un ton gai en le voyant. Tu es revenu. Comme ça fait plus d’une heure que tu es parti, je ne croyais plus à ton retour.
-  Une heure ?
Surpris, Atsuya consulta sa montre
- Non, seulement un quart d’heure. Et puis je ne suis pas revenu. Je voulais juste vous apporter ça, continua-t-il en posant le sac de la supérette sur la table. Je ne sais pas combien de temps vous comptez encore rester ici.
Kōhei prit une des boulettes de riz et poussa un cri de joie.
- Le matin n’arrivera jamais si vous restez ici, lança Atsuya à Shōta.
- En fait, on a eu une bonne idée.
- Une bonne idée ?
- La porte arrière était ouverte, non ?
- Oui.
- Quand elle est ouverte, le temps passe à l’intérieur comme à l’extérieur. On a essayé plusieurs trucs et on a trouvé ça. D’où la différence d’une heure avec toi.
- Ah, je vois… lâcha celui-ci en regardant la porte arrière. Comment cette maison rend-elle ça possible ?
- J’en sais rien, mais du coup, tu n’as plus besoin de partir, non ? Le matin arrivera même si tu restes ici.

Page 35
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
TetrizoustanTetrizoustan   17 août 2020
"J'ai besoin d'un conseil. Je voudrais avoir 10 sur 10 à un contrôle sans tricher et sans travailler. Comment y arriver ?"
L'écriture était celle d'un enfant. La réponse était collée en dessous. Takayuki reconnut l'écriture de son père.
"Demande à ta maîtresse de faire un contrôle qui porte sur toi, tu auras forcément juste à toutes les réponses."
Commenter  J’apprécie          126
BleuopaleBleuopale   02 juin 2020
Un bazar qui offre une réponse à tous les soucis que l'on lui exprime rencontre un grand succès. Il s'appelle le bazar Namiya et se trouve dans la ville de X. Si vous glissez une lettre dans la fente de son rideau métallique, vous obtiendrez une réponse le lendemain dans la boite à lait qui se trouve à l'arrière du magasin.
Commenter  J’apprécie          30
missmolko1missmolko1   11 octobre 2019
Compare the people who write to me as lost, astray. In most cases, they have a map but just won't look at it, or don't know how to find their own location.
Commenter  J’apprécie          50
YuyineYuyine   26 février 2020
Moi, je crois que ce qui compte, c’est d’écrire quelque chose. Parce que ça arrive souvent que ça aide quand quelqu’un écoute ce qu’on a à dire. Cette fille, elle souffre parce qu’elle peut parler à personne de son problème. Et on n’a pas besoin de lui répondre grand-chose, juste qu’on comprend ce qui la tourmente, et qu’on lui souhaite bon courage. Á mon avis, ça peut lui faire que du bien.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Keigo Higashino (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Keigo Higashino
Malgré l'annulation des 17èmes Rencontre de l'Imaginaire pour les raisons sanitaires que nous connaissons, la ville de Sèvres a soujaité maintenir le Prix Actusf de l'Uchronie. Grâce au concours toujours fidèle de Jean-Luc Rivera, notre agent littéraire, la participation ed la Maison d'édition Actusf et le suivi logistique et virtuel de la Médiathèque de Sèvres, les prix décernés au nombre de deux sont les suivants : 1er Prix Littéraire : - Les Miracles du Bazar de Namiya de Keigo Higashino chez Actes Sud, 384 pages ... 2ème Prix / Prix Spécial : - Jeu unchronique en ligne "Un monde meilleur" https://abw.lue/index.php ... Un grand merci à tous, Grégoire de LA RONCIERE, Maire de la ville de Sèvres.
+ Lire la suite
autres livres classés : voyage dans le tempsVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "La maison où je suis mort autrefois" de Keigo Higashino.

Quel tête d'animal se trouve sur la clé accompagnant le plan d'un lieu au début du roman ?

un loup
un lion
un cheval

10 questions
21 lecteurs ont répondu
Thème : La maison où je suis mort autrefois de Keigo HigashinoCréer un quiz sur ce livre

.. ..