AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Anne Damour (Traducteur)
ISBN : 2226108629
Éditeur : Albin Michel (20/05/1999)

Note moyenne : 3.41/5 (sur 231 notes)
Résumé :
Molly, jolie et brillante jeune femme, accusée de l'assassinat de son mari, Gary, un médecin réputé, clame son innocence.
Six années de prison renforceront encore son obsession : prouver qu'elle n'est pas la meurtrière. Pourtant, un casse-tête médico-financier auquel était mêlé Gary vient dangereusement brouiller les pistes et resserrer l'étau.
Qui saura la tirer de cette sordide affaire ? Trouvera-t-elle en Jenna et Fran, ses deux meilleures amies d'e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
cecile70
  11 septembre 2015
Une fois de plus Mary Higgins Clark sait nous emmener dans un univers policier simple et efficace si l'on a deux heures devant soit pour lire.
Molly, jeune femme trentenaire, est retrouvée pleine de sang et condamnée à la prison pour le meurtre de son mari. Tout l'accuse mais elle ne se souvient de rien lors de la nuit du meurtre.
Lorsqu'elle ressort, l'ancienne maîtresse de son ex-mari et elle aussi assassinée...
Même si les Mary Higgins Clark se ressemblent tous plus au moins, j'ai apprécié celui-ci et pour une fois je n'ai pas tout de suite deviné qui était le coupable avant les 3/4 du livre...
Commenter  J’apprécie          80
michelangelo
  17 février 2018
Gary Lach, jeune et brillant chirurgien, est assassiné chez lui. Sa femme Molly est la coupable toute désignée puisqu'on la retrouve dans sa chambre, allongée et en pleurs, les mains et le visage en sang. Evidemment, ce serait trop simple, même si Gary la trompait avec une belle infirmière ! Alors même que Molly plaide coupable et qu'elle est emprisonnée pour quelques années, son retour de libération conditionnelle va bousculer pas mal de choses.
Aidée par ses amies de jeunesse, Fran Simmons la journaliste d'investigation et Jenna la femme de l'ex associé de son mari défunt, elle va partir sur le chemin de la vérité, chemin qui, comme chacun peut s'en douter avec Mary Higgins Clark, sera semé d'embûches et de révélations extraordinaires.
Une fois encore, Mary Higgins Clark tricote une intrigue parfaitement machiavélique dont elle a le génie. Elle pousse ses personnages dans leurs derniers retranchements jusqu'à sortir d'eux le meilleur ou le pire.
L'analyse de la société américaine n'est pas absente également avec une description assez réussie et crédible d'un système de santé voué à l'appât du gain de quelques-uns. Malgré tout, cette toile de fond ne remet rien en cause. Mary Higgins Clark ne sera jamais une militante gauchiste, c'est évident. Les travers de la société ne sont qu'un espace dans lequel l'intrigue va pouvoir se développer avec force et luxuriance.
Les personnages sont toujours un peu caricaturaux, et l'écriture n'est pas un modèle d'orfèvrerie, mais peu importe. L'essentiel est ailleurs. Et c'est ce qui fait la force des romans de Mary Higgins Clark. C'est cette capacité à tenir le lecteur en haleine du début à la fin de ses romans ! Là, je dois le reconnaître, sa réussite est totale. Les courts chapitres s'enchainent et l'on est comme l'amateur de belles séries télévisées à suspens, complètement dépendant de la suite qu'on veut connaître à tout pris, même au mépris du simple respect des horaires qui rythment notre existence (repas, coucher, sorties, travail domestique…)
Je vais l'avouer, j'ai bien aimé me retrouver pris dans ce piège qui, comme une toile d'araignée diabolique, m'a tenu prisonnier pendant deux courtes journées, jusqu'à la libération finale, ce moment délectable et si bien préparé par l'auteure…
Michelangelo 2018-02-17

Lien : http://jaimelireetecrire.ove..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
umezzu
  19 décembre 2018
Il y a plus de vingt ans, j'ai lu pas mal de Mary Higgins Clark. Sans doute avec plaisir à l'époque, mais force est de constater qu'aucun n'est resté dans ma mémoire.
Commenter  J’apprécie          90
The_Britness_Warner
  23 septembre 2018
J'ai finis "Et nous nous reverrons" de Mary Higgins Clark qui est un thriller assez prenant, et j'ai beaucoup apprécié!
En effet, je l'ai trouvé facile à lire, pas trop compliqué, l'auteur ne nous embarrasse pas de détails inutiles, c'est juste ce qu'il faut. L'écriture est fluide et agréable, je n'ai pas noté d'incohérences ou de détails trop dérangeants. Toutefois, j'aurais aimé en savoir plus sur la vie des personnages, comprendre mieux leurs motivations et comment ils en sont arrivés là. On parle, par exemple, du suicide du père de Fran, du fait qu'elle soit partie de la ville, mais pas assez de ce qu'il s'est passé dans sa vie entre cette période là et la période où se déroule l'action. Un épilogue de fin n'aurait pas été de trop non plus, juste pour savoir ce que deviennent vraiment les personnages après le procès. Procès auquel on assiste pas vraiment. En réalité, l'action de fin du livre s'étend sur quelques (très) courts chapitres ce qui est décevant en vue de leur importance capital dans l'histoire.
Donc je dirais que ce fût une lecture agréable, simple, prenante durant laquelle on ne voit pas les pages passer mais où réside un manque d'action.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
gean25
  13 février 2015
Traduit de l'anglais par Anne Damour, Mary Higgins Clark nous fait vivre un suspense qui va crescendo.
Molly a-t-elle vraiment assassiné son mari ? Elle qui ne se "souvient " pas ?
Fran, jeune journaliste va (peut-être) l'aider , à moins que ce ne soit son amie d'enfance, Jenna ?
En tout cas l'entourage n'est pas toujours celui que l'on croit !
Un roman à suspense comme l'auteur en a le secret !
Je le recommande pour les "fans".
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
meknes56meknes56   23 août 2019
Elle fit face aux appareils photo et aux caméras et se mit à parler d’une voix claire dans les micros. " Je suis heureuse de rentrer chez moi. Pour bénéficier de cette liberté conditionnelle, j’ai dû reconnaître que j’étais l’auteur de la mort de mon mari. J’ai admis que les charges qui pesaient sur moi étaient accablantes. Cela étant, je veux vous dire à tous une chose : en dépit des preuves, je sais au fond de mon âme que je suis incapable de supprimer la vie d’un être humain. Je sais que mon innocence ne sera peut-être jamais reconnue, mais une fois chez moi, au calme, j’espère retrouver complètement la mémoire de cette horrible nuit. Alors seulement je pourrai connaître la paix et reconstruire ma vie."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Laurie_lucasLaurie_lucas   16 mars 2017
Elle avait beau se creuser la cervelle, lorsqu'elle repensait à cette nuit-là, elle ne se souvenait à aucun instant de lui avoir parlé ni de s'être approchée de lui pendant qu'il était assis à son bureau. Elle n'avait aucun souvenir de s'être emparée de cette sculpture, d'avoir saisi les membres antérieurs du cheval et d'avoir frappé avec assez de force pour défoncer le crâne de son mari. Pourtant, d'après eux, c'était ce qu'elle avait fait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
gean25gean25   09 février 2015
" L'Etat du Connecticut fera la preuve que Molly Carpenter a tué son mari, le dr Gary Lasch, avec préméditation ; qu'elle l'a tué alors qu'il était assis à son bureau et lui tournait le dos, qu'elle lui a fracassé le crâne avec une lourde sculpture de bronze, et l'a laissé ensuite se vider de son sang, pendant qu'elle montait tranquillement se coucher dans leur chambre et s'endormait..."
Commenter  J’apprécie          10
meknes56meknes56   23 août 2019
Les gens parlaient autour d’elle, mais les voix des témoins se brouillaient à nouveau. Depuis le début du procès, Molly se rendait à peine compte des jours qui passaient. Comme un automate elle arrivait au tribunal et en repartait, regardait les gens aller et venir à la barre.
Commenter  J’apprécie          10
Felicity1503Felicity1503   12 novembre 2015
Barbara Colbert avait plus de soixante-dix ans et n'ignorait pas que depuis le jour de l'accident elle semblait avoir vieilli de vingt ans. Les cycles bibliques comportent sept années d'abondance suivies de sept années de famine, se rappela-t-elle en fermant le dernier bouton de sa veste de vison. Les événements cycliques impliquent la possibilité d'un changement, mais elle savait que rien ne changerait jamais pour Natasha, qui vivait depuis plus de six ans dans un état d'inconscience.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Mary Higgins Clark (29) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mary Higgins Clark
Extrait de "De si belles fiançailles" de Mary Higgins Clark et Alafair Burke lu par Marcha van Boven. Editions Audiolib. Parution le 15 mai 2019 en téléchargement.
Pour en savoir plus : https://www.audiolib.fr/livre-audio/de-si-belles-fiancailles-9782367629322
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox