AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226375228
Éditeur : Albin Michel (17/06/2015)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 3.15/5 (sur 88 notes)
Résumé :
Mère d’une petite fille de 5 ans, Lane Harmon est le bras droit d’un célèbre architecte d’intérieur. Ses missions la conduisent plus souvent dans de somptueuses demeures que dans cette modeste maison de ville de Bergen County qu’elle vient d’être appelée à redécorer. Jusqu’à ce qu’elle apprenne que sa cliente est l’épouse de Parker Bennett, un magnat de la finance porté disparu 2 ans auparavant, après que l’on a découvert un trou de 5 milliards de dollars dans un de... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
NathalC
  16 juin 2017
La boîte à musique est un livre qui se lit facilement.
Dès les 1ères pages, on ne peut plus s'arrêter.
Il y a les personnages auxquels on s'attache très vite. D'autres qu'on aime un peu moins et pour lesquels le doute s'installe.
Malgré le nombre de personnages, on ne se perd pas dans l'histoire. Les chapitres sont courts et les pages se tournent toutes seules.
Un bon petit roman de gare.
Commenter  J’apprécie          350
iris29
  03 janvier 2016
Les romans policiers de la reine Mary, se ressemblent et pourtant ils ne sont jamais tout à fait les mêmes.
Il y a quelque chose d'extrêmement rassurant chez eux. Bien sûr , il y a toujours un "méchant" ,mais Mary Higgins Clark sait envelopper son histoire de tellement de douceur que l'on n'a pas vraiment peur pour l'héroïne, nous sommes juste agréablement distraits .
C'est toujours plus ou moins le même monde : ici nous sommes chez les WASP millionnaires, le personnage principal est une jeune décoratrice veuve ...( Et là, on sait que l'auteur nous parle d'elle même , et de son expérience personnelle...). Parker Bennett a disparu depuis 2 ans, laissant une femme et un fils adulte . Il a escroqué plusieurs personnes , les laissant pour la plupart ,sur la paille , concernant leur retraite . Toute la question est de savoir si sa femme et son fils sont complices. Lorsque Lane est appelée à décorer la maison de Madame Bennett , une relation s'établit entre elle et le fils Bennett , au grand dan de son entourage , et la police vient mettre son nez dans l'histoire.
Les romans de Mary Higgins Clark étaient plus angoissants avant , mais j''ai tout de même apprécié cette visite à New-York . Ce n 'est pas ce qui se fait de mieux dans la littérature policière . Mais comme je le disais plus haut , avec Mary Higgins Clark , on sait exactement à quoi s'attendre et je crois que c'est ce qu'on cherche , avec cet écrivain. Confortable ...
A noter que Madame Clark a presque abandonné les verres de Chardonnay (présents dans tous ses romans!),au profit du Pinot noir ...
Et PS: J'ai un doute sur la traduction (p 308), un aller simple , en train -couchette ( Miami- New- Jersey ), vaudrait 975 dollars ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
sousweet
  06 juillet 2017
Pour faire court c'est du 100% Mary Higgins Clark. Elle est experte dans le genre policier et ses preuves ne sont plus à faire. L'histoire est prenante, le suspense présent... en bref c'est un bon policier. Malgré tout, ça manque d'originalité, de rebondissement inattendus. On est dans un style très classique peut-être même un peu trop. Ça se laisse lire mais ce n'est pas le meilleur roman de cette auteure.
Commenter  J’apprécie          160
araucaria
  23 octobre 2018
Un livre qui tient ses promesses. Découverte agréable, pour reposer son esprit entre des lectures plus soutenues. Ce n'est pas de la grande littérature, mais un entracte plaisant.
Commenter  J’apprécie          170
Cellardoorfr
  22 juillet 2015
Pour moi, Mary Higgins Clark c'est avant tout du polar 100% classique. Très classique. du polar de vieille dame très fardée et en tailleur très chic.
Et en effet, La boîte à musique est une histoire qui ne se caractérise pas par sa grande modernité et par son originalité. Cette impression est notamment due au milieu dont il est question : un milieu friqué, guindé, où les comtesses côtoient les riches hommes d'affaires.
L'auteur prend manifestement plaisir à nous décrire les décors dans lesquels évoluent ses personnages. Elle accorde également beaucoup d'importance aux vêtements et à l'apparence physique. Elle parle souvent des cheveux auburn de Lane (qui est aussi très belle, très seule et très intelligente, bien sûr) et pas un personnage introduit sans nous donner quelques infos sur sa taille, son éventuelle beauté ou la couleur de ses cheveux. Ce sont des choses que je n'aime pas spécialement lire car ça m'agace un peu…
Oui mais… si le style de l'auteur ne me correspond pas à 100%, si certains passages m'ont un peu agacée, si j'ai trouvé les personnages un peu caricaturaux sur les bords… Je me suis surprise à ne pas décrocher de mon bouquin pendant le weekend (ouvert vendredi soir, très tard et terminé dimanche en début d'après midi). Une fois rentrée dans l'histoire, c'est vraiment plaisant à lire, accessible et page après page, on déroule les fils d'une histoire plutôt attrayante. Je pensais pas me faire avoir et pourtant… Mary Higgins Clark m'a happée, je dois bien l'avouer.
L'histoire : La trentaine, veuve et maman d'une petite fille de 5 ans, Lane Harmon travaille avec une célèbre architecte d'intérieur. Cette fois, son travail va la mener chez Anne Bennett, l'épouse de Parker Bennett, un magnat de la finance qui a disparu deux ans plus tôt avec 5 milliards de dollars. Il faut dire qu'à l'époque, on venait juste de découvrir qu'il avait arnaqué ses clients et construit une petite fortune sur leur dos. Parker est-il mort ou encore vivant ? Suicide ou fuite ? Son fils, Eric, si séduisant, est-il impliqué dans cette sordide histoire ? Anne, si touchante, sait-elle quelque chose sur l'argent volé ?
Dès les premiers chapitres, on comprend bien que Lane ne saura pas vraiment démêler le vrai du faux et en effet, elle va vite se trouver engluée dans une histoire bien compliquée ! En parallèle, nous suivons les histoires d'autres personnages, impliqués de près ou de loin dans cette arnaque (qu'ils soient coupables ou bien victimes) sans oublier les chapitres consacrés aux enquêteurs qui remontent peu à peu la piste.
Si j'étais pressée de savoir la vérité, j'ai été un peu déçue par le dénouement. On le voit venir plusieurs chapitres plus tôt, donc ce n'est pas non plus très saisissant… ajouté au fait que l'histoire est finalement vite pliée. Hop hop hop, bye bye Lane et toute la bande ! Dommage, j'aurais aimé quelque chose de plus progressif et moins expéditif.
Lien : http://cellardoor.fr/critiqu..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

critiques presse (1)
LeJournaldeQuebec   29 juin 2015
Maisons de luxe, fuite dans les îles, intrigues bien ficelées et nombreux retournements sont au programme dans ce roman futé et très divertissant.
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   21 juin 2015
S’IL Y AVAIT BIEN une catégorie de criminels que Joel Weber abhorrait, c’était ceux qui s’en prenaient aux enfants. Au cours de sa longue carrière, il avait eu à traiter plusieurs affaires où un salopard avait délibérément assassiné un enfant et tenté de se débarrasser de son corps. Il avait à chaque fois pris un plaisir féroce à voir condamner le coupable grâce aux preuves qu’il avait apportées.
En deuxième position sur sa liste venait l’escroc mondain détrousseur d’honnêtes gens qui travaillaient dur et économisaient avec diligence pour payer leur retraite ou les frais de scolarité de leurs enfants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   21 juin 2015
Les personnes sous hypnose sont capables de reconstituer un souvenir partiel. Le témoin d’un crime qui a vu une voiture prendre la fuite et ne se rappelle qu’une partie du numéro minéralogique, sans se souvenir de la plaque en entier, alors qu’il l’a réellement vue, retrouvera le reste sous hypnose. La mémoire n’enregistre pas tout de manière consciente. Sous hypnose, votre esprit pourra retrouver la totalité du nom que vous avez vu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   21 juin 2015
Elle veut être comme les autres enfants. Elle veut avoir un père. Bien sûr, beaucoup ont des parents divorcés. Mais ce n’est pas la même chose que de devoir se contenter de regarder la photo de son papa et d’entendre parler de lui.
Commenter  J’apprécie          60
rkhettaouirkhettaoui   21 juin 2015
Quand sa patronne voulait parler, c’était elle qui entamait la conversation. Lane, grande admiratrice de la reine Élisabeth, comparait ce comportement à l’étiquette royale. On n’adresse jamais la parole à la reine avant qu’elle ait ouvert la bouche.
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui   21 juin 2015
– ... Le déni et la colère sont les premiers pas du processus du deuil. Il en est certainement à ce stade pour l’instant.
– Et quelle est l’étape suivante ?
– La dépression. Et enfin, l’acceptation.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Mary Higgins Clark (27) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mary Higgins Clark
La Reine du bal - Mary Higgins Clark & Alafair Burke
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr





.. ..