AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Annick Le Goyat (Traducteur)
ISBN : 2253076945
Éditeur : Le Livre de Poche (01/03/1997)

Note moyenne : 3.09/5 (sur 80 notes)
Résumé :
Regan rencontre Richie Blossom, l'homme qui a révolutionné la lingerie féminine en inventant le collant qui ne file pas. Mais ce dernier échappe de justesse à deux tentatives d'assassinat. Les autres suspects : un croque-mort et un mannequin. Un congrès de ces professions à Miami en fournit plusieurs échantillons.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Witchblade
  11 juin 2012
Carol Higgins Clark a un style d'écriture différent de sa mère, Mary.
J'ai lu des livres de ces 2 auteurs et celui dont je garde le meilleur souvenir est celui de Carol car plus enjouée et avec une ligne directrice grâce à Reigan Reilly, son personnage principal.
Commenter  J’apprécie          40
Sarah_DD
  09 juin 2008
L'intrigue était bien trouvée, mais on est habitué avec Mary Higgins Clark à des combinaisons beaucoup plus étudiées, plus entremêlées. Je lis un roman policier pour m'amuser, j'aime être surprise par les voies que suivent le récit. Ici ce n'est pas trop le cas.
Commenter  J’apprécie          20
Marcella
  01 août 2012
J'ai trouvé ce livre très sympathique à lire. C'est le même style d'écriture que sa mère. C'était mon 1er mais ce ne sera pas mon dernier
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   12 juin 2014
Les femmes voulaient se libérer, et notamment des jarretelles. Ces jarretelles qui s'incrustaient douloureusement dans la chair de leurs cuisses quand elles s'asseyaient, en y laissant des marques. Or les jarretelles soutenaient les bas, et les bas faisaient vivre Arum. C'est alors, Dieu merci, que le collant avait fait son apparition et empêché les femmes d'adopter définitivement le jean ou l'abominable tailleur-pantalon à la place des jupes et des robes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   12 juin 2014
Le Watergreen avait beau offrir la meilleure pina colada de toute la Floride, ça ne suffisait plus. Tout le monde préférait cette satanée eau minérale. Le Watergreen possédait un excellent piano-bar, mais les mannequins n'aimaient pas rester assis en écoutant des vieux airs. Ils préféraient aller s'entasser dans les boîtes à la mode et s'assourdir d'une musique braillarde.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   12 juin 2014
Quand on veut essayer de vendre un truc aussi incroyable qu'un collant qui ne file pas, mieux vaut s'adresser à un gars comme moi, un vendeur-né, capable de fourguer de la glace à un Esquimau. Je rédige la publicité. Je la joue, je l'interprète, je la vis !
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   12 juin 2014
L'abstinence et l'austérité étaient plus mauvaises pour la santé que de déguster un beignet à la confiture en y prenant plaisir.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   12 juin 2014
S'il existait une chose pire que Ruth de mauvaise humeur, c'était Ruth de mauvaise humeur et en manque de nicotine. Si je ne meurs pas d'une crise cardiaque en travaillant pour elle, c'est la fumée qu'elle me fait respirer qui finira par m'achever.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Carol Higgins Clark (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Carol Higgins Clark

Dédicace exceptionnelle de Mary et Carol Higgins Clark au Furet du Nord de Lille - 28/05/11
Mary HIGGINS CLARK, « Quand reviendras-tu? » et Carol HIGGINS CLARK « Tempête sur Cape Cod » Ed. Albin Michel. Pour Alexandra, le cauchemar commence il ya deux ans. le jour où son petit garçon a été enlevé dans Central Park. Qui est le ravisseur ? Pourquoi vient-on seulement de révéler une série de photos qui semblent prouver la culpabilité de la mère ? Qui manipule qui ? Avec ce portrait de femme aux abois, Mary Higgins Clark retrouve le rythme haletant et l'ambiguïté de ses plus grands suspenses. Elle est accompagnée de sa fille Carol. Son nouveau roman est impossible à lâcher : l'intrigue aux multiples rebondissements mêlée à son humour légendaire fait de Tempête sur Cape Cod une lecture idéale !
+ Lire la suite
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Les yeux de diamant" de Carol Higgins Clark.

Quel métier exerçait Nat Pemrod ?

bijoutier
confiseur
menuisier
horloger

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Les Yeux de diamant de Carol Higgins ClarkCréer un quiz sur ce livre