AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Anne Damour (Traducteur)
EAN : 9782253062738
313 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (30/11/-1)

Note moyenne : 3.33/5 (sur 360 notes)
Résumé :
Quel rapport peut-il y avoir entre les attentats qui ensanglantent Londres, visant la famille royale, et les recherches d'une jeune historienne sur la terrible Lady Margaret, décapitée au XVIIe siècle ? La vengeance, peut-être. Ou l'hypnose ?

Le surnaturel, pour deux jumelles aux prises avec un psychopathe ; la passion meurtrière d'un jeune homme pour son ancien professeur ; amour, mort et loterie pour les deux amis de jour de chance : l'auteur de La ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (33) Voir plus Ajouter une critique
jeunejane
  07 février 2020
Pour me rappeler les écrits de Mary Higgins Clark décédée la semaine passée, j'ai eu envie de me plonger dans un roman un peu particulier.
"Le fantôme de Lady Margaret" comprend 185 pages et fait partie d'une recueil de 5 nouvelles.
Les nouvelles ne font pas partie de ma tasse de thé car elles s'arrêtent trop vite en général. Je n'ai donc lu que la première qui était suffisamment travaillée.
Judith Chase, écrivaine américaine, célèbre, très élégante et d'âge mûr est spécialisée dans les romans historiques.
Elle a fait la connaissance de Stephen Hallett, homme politique très en vue en Angleterre et ils ont fait le projet de se marier.
Judith a des origines anglaises. Elle a perdu sa famille pendant les raids de 1944 à Londres. Une famille américaine l'a recueillie.
Elle fait appel au docteur Reza Patel, un hypnotiseur pour lui faire revivre son passé mais c'est là que l'affaire se corse.
Le docteur imprudent use de produits dangereux. Judith va retrouver les traces de son passé mais elle va surtout se réincarner en une dangereuse lady Margaret ayant vécu sous le règne de Charles II.
J'ai beaucoup aimé ce livre pour le suspense, l'intérêt historique, l'imagination.
Le livre a été écrit en 1989 et on peut dite que Mary Higgins Clark m'a étonnée par son grand talent alors que j'avais cessé de la lire ces dernières années.
Challenge plumes féminines
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          473
Meps
  11 janvier 2020
L'envie de me replonger dans un Mary Higgins Clark alors qu'elle représente plutôt les lectures de mon adolescence est surtout venu de ce livre récupéré en fin de vide-grenier, dans des tas laissés à l'abandon par un vendeur à la fin. Mary Higgins Clark a connu son heure de gloire dans les années 80-90 ou chaque sortie de ses livres provoquait l'émoi. Il me semble que c'est moins le cas aujourd'hui et que d'autres "reines du suspense" ont pris sa place. Ce fantôme de Lady Margaret est au coeur de ses années fastes, publié en 1989.
La première déception vu le côté mensonger de la couverture qui annonce fièrement roman... alors qu'il s'agit en fait d'un recueil de 5 nouvelles, de format différent. Je ne fuis pas le format nouvelles, je regrette juste la "publicité mensongère" du mot roman sur la couverture. le livre est réédité par Succès du Livre qui cherche à surfer sur des titres déjà best-seller, donc la technique ne devrait pas surprendre.
La nouvelle qui donne son titre au recueil est bien plus longue que les autres et aurait pu mériter un traitement plus long si l'angle d'attaque avait plus été le réel intérêt de l'histoire (la réincarnation d'un personnage vengeur dans le personnage principal) plutôt que l'amourette entre ce même personnage principal et le futur Premier Ministre anglais. L'auteure semble hésiter entre les deux histoires et privilégie à mon sens trop la romance, ce qui rend le récit un peu bancal.
C'est finalement deux des autres récits qui m'ont le plus intéressé. Parmi des histoires plus classiques de psychopathe amoureux ou de kidnapping d'enfant qu'Higgins Clark sait mener de façon classique, l'histoire du billet de loterie m'a paru la plus originale, parfaitement traité pour faire surgir le suspense et le doute au coeur d'un quotidien tranquille. Et la nouvelle L'une pour l'autre joue parfaitement de l'élément perturbateur de la gémellité pour donner plus de piment à une histoire de vengeance qui en devient beaucoup moins classique que les histoires habituelles de la reine du best seller criminel.
J'ai retrouvé avec un certain plaisir l'ambiance de mes lectures de jeunesse... mais y ait trouvé aussi un certain goût de réchauffé, il faudrait que j'essaie de lire un de ses opus plus récents pour voir si son écriture a évoluée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          193
PiertyM
  28 septembre 2014
Du suspens au suspens avec cinq nouvelles intéressantes où l'auteure nous ballade dans de différentes époques et dans de différents lieux et même allant d'une ambiance à une autre...on s'y plait vraiment. Mais pour ma part je suis restée accrocher à la première nouvelle, le fantome de lady Margaret qui m'a plutot laissée dans ma soif, j'aurais voulu qu'il y ait une suite à cette fin tellement que l'auteure a exploité plusieurs pistes qui à la fin sont restées ouvertes...la soeur jumelle de Judith Chase, la Judith Chase expédiée au XVIIe S, La famille Hallet...enfin certainement qu'on me dira nous sommes dans le monde du suspens, que tout soit suspens!!!
Commenter  J’apprécie          240
araucaria
  02 juin 2017
Entre deux lectures plus sérieuses et des styles plus littéraires, il est agréable parfois de découvrir des textes plus légers. Ce recueil de 5 nouvelles a rempli sa mission. Agréable car n'exigeant pas de réflexion.
Commenter  J’apprécie          260
laraemilie
  09 juin 2013
Des lieux variés, différents personnages, des crimes de toute sorte, plusieurs enquêteurs chevronnés ou amateurs, du suspense… Voici les ingrédients réunis dans les cinq nouvelles du roman de Mary Higgins Clark.
« le fantôme de Lady Margaret » est le premier des cinq récits et également les plus développé d'entre eux. Plusieurs histoires s'y entremêlent et nous plongent dans la guerre civile anglaise et la politique. Judith est une historienne qui cherche à découvrir son passé dont la route a croisé celle de Sir Stephen, prétendant au titre de premier ministre. Mais lors de recherches effectuées en vue de son prochain livre historique, il s'avère que la découverte de Lady Margaret pourrait bien mettre en péril sa relation. Surtout que plusieurs attentats dirigés contre des monuments auxquels Judith s'intéresse ont lieu et que la résolution de leur mystère presse.
Comme vous le remarquerez sans doute à la lecture de ce bref résumé, la trame narrative n'est pas des plus simples. En effet, les histoires et les époques se confondent, laissant parfois le lecteur dans une confusion habile qui contribue à garder le suspense. le personnage principal est Judith Chase, qui se concentre d'une part sur l'écriture de son roman historique et d'autre part sur la recherche de sa véritable famille, disparue alors qu'elle n'avait que deux ans. le lecteur entre donc dans son quotidien, partagé entre ces deux tâches, qui comprennent chacun en récit enchâssé. Nous découvrons ainsi l'histoire de Cromwell, Charles Ier et Charles II ainsi que celle de la mystérieuse Lady Margaret, et plusieurs flashbacks nous plongent dans les souvenirs de Judith – des flashbacks effrayants datant de la guerre.
Hormis ces deux « enquêtes », Judith rencontre deux personnages d'importance. le premier, Sir Stephen, est extrêmement important car il est son fiancé. Toutefois, son travail lui prend beaucoup de temps car il espère succéder au premier ministre. Bien que moins important que Judith, il nous permet de découvrir un autre aspect important de la vie anglaise, à savoir la politique. Ce personnage est un peu cliché avec son grand manoir, ses serviteurs et ses titres prouvant qu'il descend d'une grande famille, mais il n'en est pas moins doux et gentil malgré ses lourdes responsabilités. On en vient rapidement à espérer que son mariage et sa carrière iront pour le mieux, ce qui est loin d'être gagné.
En effet, en raison d'attentats terroristes meurtriers organisés dans des lieux touristiques de Londres, la pression est plus forte encore et il n'a pas le droit à l'erreur.
L'autre personnage d'importance rencontré par Judith est le Dr Patel, un spécialiste de l'hypnose qui tentera de l'aider à retrouver ses anciens souvenirs. Mais cette science recèle plus d'un danger, comme l'apprendra Judith à ses dépens.
L'intrique très prenante de ce récit est organisée avec talent pour faire douter le lecteur. Tout en découvrant l'Angleterre – ses légendes, un chapitre important de son histoire, sa politique, … - on se demande constamment où se cache la vérité. Judith est-elle vraiment celle que l'on croit ? Quel rapport y a-t-il entre ses recherches et les attentats ? Sir Stephen deviendra-t-il premier ministre malgré son passé ?
A peine obtient-on une réponse à l'une de ces questions qu'une autre interrogation surgit. Une histoire pleine de détails intéressants et variés qui met en scène des personnages attachants et pleins de personnalité.
La seconde histoire, « Terreur dans le campus » se déroule aux Etats-Unis, lors d'une fête où se retrouvent d'anciens élèves et professeurs d'un lycée. Sur le chemin du retour, Kay disparaît et, malgré sa récente dispute avec son mari, ce dernier ne peut croire qu'elle l'a quitté. Il lui est arrivé quelque chose, il en est sûr, et il la retrouvera, avec ou sans aide.
L'intérêt principal de ce récit tient au fait que nous voyons tout à tour Kay – et ce qui lui arrive – et son mari, entouré d'une équipe qui l'aide dans son enquête. Nous découvrons petit à petit ce qui s'est passé, mais aussi les tentatives de Kay pour rejoindre son mari et l'enquête pour la sauver. L'intrigue se déroulant dans une seule ville, on voit les personnages se croiser sans se reconnaître mutuellement et s'occuper chacun de ses petites affaires, sans l'ombre d'un soupçon, ce qui fera battre notre coeur à tout rompre plus d'une fois.
La nouvelle suivant s'appelle « Un jour de chance » et est très courte (une trentaine de pages seulement). C'est celle des cinq histoires qui m'a le moins plu, malgré un magnifique coup de théâtre à la fin. On rencontre trois personnages – un couple et une de leurs connaissances – qui ont une vie plutôt grise jusqu'à ce jour qui, selon Bill, sera leur jour de chance. Mais Bill disparaît. Que lui est-il arrivé ?
L'intrigue de base est intéressante, mais je trouve qu'elle aurait mérité d'être plus développée. le début est relativement lent et contient peut d'action, ce qui constitue un véritable contraste avec une fin extrêmement réussie. C'est toutefois une nouvelle quelque peu différente des autres qui présentées dans cet ouvrage, ce qui m'a sans doute déstabilisée : pas de véritable enquête, pas vraiment de suspense, des personnages trop ordinaires pour être attachants ou pour qu'on s'identifie à eux… Heureusement que la chute vient sauver le tout !
« L'une pour l'autre » conte la confrontation entre un assassin et sa victime. Victime qu'il pensait avoir tuée quelques années auparavant, mais il avait alors fait erreur sur la personne. Ce récit très bien ficelé se penche plutôt sur l'aspect psychologique des personnages, ce qui m'a beaucoup plu. On découvre la rencontre entre les deux protagonistes, ainsi que les méthodes utilisées par la victime pour tenter de sauver sa peau. Mais y parviendra-t-elle finalement ?
La dernière histoire est courte mais très touchante. « L'ange perdu » raconte comment une mère part à la recherche de son enfant, enlevé par son ex-mari, un criminel recherché par la police. Là aussi, nous avons deux points de vue différents : celui de la fillette et celui de sa mère. Toutes deux sont très émouvantes et leurs sentiments réciproques sont très bien analysés. L'enquête passe un peu au second plan, ce qui ne nuit en aucun cas au suspense. Parviendront-elles à se retrouver avant que quelque chose de terrible n'arrive ?
Les cinq nouvelles qui composent le fantôme de Lady Margaret montrent une fois de plus le talent de Mary Higgins Clark pour l'écriture de romans policiers, mais dans un style un peu différent de celui dont on a l'habitude. Son jeu avec le suspense et les nerfs des lecteurs n'en est pas moins superbe, tout comme la grande variété des intrigues. J'ai apprécié le style courant et léger dans lequel les histoires sont racontées. J'ai toutefois repéré quelques fautes de français… mais rien à reprocher à l'auteur, puisqu'il s'agit d'une traduction.
Lien : http://powers-of-words.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (32) Voir plus Ajouter une citation
araucariaaraucaria   02 juin 2017
Il neigeait la veille du soir de Noël, un flot serré de petits flocons qui vous cinglaient la figure, se posaient sur les branches dénudées, s'amoncelaient sur les toits. A l'aube, la tempête s'apaisa peu à peu et un timide soleil perça les nuages.
A 6 heures, Susan Ahearn sortit du lit, monta le thermostat du chauffage et fit du café. Frissonnante, elle serra sa tasse entre ses mains. Elle avait toujours si froid; sans doute parce qu'elle avait tellement maigri depuis la disparition de Jamie.
(L'ange perdu)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
araucariaaraucaria   29 mai 2017
Il surveillait Kay du coin de l'oeil. Durant ces trois jours, il avait soigneusement évité de s'approcher d'elle, d'être pris dans une photo de groupe avec elle. Cela n'avait pas été difficile. Près de six cents anciens élèves étaient venus à cette réunion. Il était resté trois jours les nerfs tendus, à les écouter rabâcher d'ineptes souvenirs d'écoliers du temps de leur jeunesse au lycée du Garden State dans le comté de Passaic, New Jersey.
(Terreur sur le campus)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
araucariaaraucaria   28 mai 2017
Avec un mélange de regret et de soulagement, Judith referma le livre qu'elle consultait, posa son stylo sur le dessus de son gros cahier, repoussa le fauteuil pivotant et se leva. Elle avait travaillé sans bouger pendant plusieurs heures d'affilée et ressentait des courbatures dans le dos. Le temps était couvert. Tôt dans la journée, elle avait allumé la puissante lampe de bureau achetée pour remplacer la lampe victorienne délicatement ornementée qui faisait partie de cet appartement loué dans le quartier de Knightsbridge, à Londres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
jeunejanejeunejane   07 février 2020
Atterrée, Judith entendit la nouvelle de l'attentat de la Tour de Londres au journal télévisé de 23 heures. J'y étais ce matin même, dit-elle à Stephen lorsqu'il téléphona quelques minutes plus tard. Je voulais seulement respirer l'atmosphère. Stephen, ces pauvres gens...Comment a-t-on pu...?
Commenter  J’apprécie          220
YggdrasilaYggdrasila   21 février 2018
Personne à Londres ne passait jamais vous voir sans prévenir, se dit-elle. C'était un des charmes de la vie en Angleterre.

(Le fantôme de Lady Margaret)
Commenter  J’apprécie          400

Videos de Mary Higgins Clark (29) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mary Higgins Clark
Extrait de "En secret" de Mary Higgins Clark lu par Marie Bouvet. Parution le 15 janvier 2019.
Pour en savoir plus : https://www.audiolib.fr/livre-audio/en-secret-9791035401931
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






.. ..