AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Anne Damour (Traducteur)
ISBN : 2226155147
Éditeur : Albin Michel (17/11/2004)

Note moyenne : 3.06/5 (sur 98 notes)
Résumé :
New York. Au pied du Rockefeller Center, sur la 5eme Avenue, on fête tous les ans Noël en musique, autour d'un immense sapin. Mais cette année, une mystérieuse disparition dans les forêts du Vermont risque de gâcher la tradition.

A moins qu'avant les douze coups de minuit, Regan Reilley et Alvirah Meehan ne démasquent le coupable qui a ravi un butin beaucoup plus précieux qu'on ne le croit.........
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
sandrine57
  27 décembre 2018
Condamné pour escroquerie, Packy Noonan se prépare à sortir de prison après douze ans d'enfermement. Il jubile à l'idée du butin qui l'attend dehors et qu'il a réussi à cacher aux enquêteurs. C'est dans le Vermont, dans les plus hautes branches d'un épicéa, que Packy a dissimulé le fruit de son escroquerie, converti en diamants. Son projet est des plus simples : partir pour le Vermont avec ses complices, abattre l'arbre, récupérer les pierres et s'envoler pour le Brésil. Malheureusement, son arbre a été choisi par la ville de New York pour trôner et être célébré au Rockefeller Center. Et comble de malchance, les fameuses détectives Regan Reilly et Alvirah Meehan seront sur place elles aussi, avec leurs proches et accompagnées d'Opal, une amie qui a perdu tout son argent dans l'escroquerie montée par Packy.
Les années passent et, à l'inverse du bon vin, Mary Higgins Clark ne se bonifie pas. Même flanquée de sa fille Carol, elle ne réussit pas à construire une intrigue et un suspens dignes de ce nom. Mère et fille mettent en scène ici leurs deux détectives fétiches, Regan Reilly et Alvirah Meehan. Elles son entourées d'une foule de personnages dont la liste s'étale et va des parents et du fiancé de la première jusqu'à l'époux et une amie de la seconde. Regan et Alvirah sont les héroïnes récurrentes du duo d'auteures, aussi ont-elles sûrement acquis leur réputation de fin limier avec d'autres enquêtes, parce qu'ici elles ne sont pas très performantes. Si l'affaire est résolue, le sapin retrouvé et les méchants derrière les barreaux, c'est surtout grâce à une série de coïncidences qui tombent bien et à la malchance des bandits. C'est à se demander comment cette bande de bras cassés a trouvé le moyen d'extorquer des sommes folles à de pauvres naïfs par le passé. Bref, ce roman n'est ni fait ni à faire, d'une platitude rare et d'un style proche du néant. Un livre purement commercial qui profite de la période des fêtes pour attirer un lecteur tout aussi crédule que les victimes de Packy Noonan.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          370
Autantenemportentleslivres
  05 décembre 2015
Résumé:
Packy Noonan, un escroc qui vient de passer 12 ans en prison, est sur le point d'être libéré. Ce dernier compte bien à sa sortie, récupérer son dernier larcin, des diamants qu'il a caché avant d'être emprisonné dans un sapin, dans une forêt du Vermont. Mais voilà que le dit sapin a été choisi pour être placé et illuminé au Rockfeller center de New-York. La tâche risque d'être plus compliquée que prévu, d'autant plus que Alvirah Meehan et Regan Reilly, toutes deux détectives, vont se mettre sur son chemin.
Mon avis:
Quoi de plus logique que de lire ce roman à la couverture très hivernale et festive en période de Noël. C'est la raison pour laquelle j'ai sorti ce livre de ma PAL. Toutefois j'avais quelques a priori quant à la qualité du contenu, puisque apparemment les romans que Mary Higgins Clark a coécrit avec sa fille, sont un peu moins biens que ceux qu'elle a l'habitude d'écrire seule.
Effectivement je ne peux pas dire qu'il s'agit du meilleur roman que j'ai pu lire de l'auteure, même si ça reste une lecture que j'ai apprécié malgré tout. J'ai beaucoup aimé l'intrigue en générale. le fait de partir à la recherche d'un trésor caché par un voleur est assez palpitant, surtout quand le trésor en question risque de se retrouver sur une place publique ou encore pire, d'être découvert par n'importe qui. Après, il y a beaucoup trop de coïncidences qui font que l'histoire en elle même n'est pas très crédible. Pour vous donner quelques exemples, deux détectives vont se trouver comme par hasard exactement à l'endroit où est planté ce fameux sapin, c'est forcément ce sapin qui doit être coupé pour être transporté à New-York etc. Comme vous l'aurez compris, j'ai trouvé toutes ces petites concordances trop faciles.
En ce qui concerne les personnages, on a pas trop le temps de s'intéresser vraiment à eux, car on suit beaucoup plus les péripéties de Packy et de ses complices, que celles de d'Alvirah ou de Regan. D'autant plus, qu'il n'y a pas d'enquête à proprement parler. Même là, les indices vont être une succession de chance, de rencontres ou de trouvailles fortuites qui vont bien faire les choses et qui vont permettent aux personnages de remonter petit à petit la piste du voleur.
Pourtant, il y aurait eu moyen de mettre un peu plus en avant les talents de ces deux femmes qui ont l'air assez perspicaces.
L'ambiance a clairement relevé le niveau du roman. L'esprit de Noël est bien retranscrit dans le livre avec la forêt de sapins, le chalet, les illuminations du Rockfeller center, les chants de Noël...
On sent d'ailleurs à travers la plume de la mère et de la fille, leur volonté d'écrire une histoire chaleureuse, qui tourne autour des fêtes familiales et c'est vraiment appréciable à cette période de l'année.
Pour conclure:
Un roman que l'on apprécie je pense pour l'atmosphère qu'il dégage. Je vous conseille donc surtout de le lire durant le mois de décembre, car sorti du contexte de Noël il risque de vous décevoir peut-être un peu.
Ma note: 13/20.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
girafe83500
  23 août 2015
Une kyrielle de personnages qui empêche la lisibilité de cette plate histoire. Il n'y a aucun suspens et un manque d'imagination qui laisse le lecteur désabusé une fois la dernière page tournée. Une traduction parfois grossière n'apporte aucun cachet à ce livre.
Dommage, le titre est le seul élément prometteur du livre.
Commenter  J’apprécie          90
Labibliogirly
  19 janvier 2018
Après plus de 12 ans en prison, Packy Noonan va enfin retrouver la liberté. Son crime? Avoir arnaqué des dizaines de personnes en leur demandant d'investir dans sa société, puis ensuite de les plumer. Plusieurs centaines de milliers de dollars ont ainsi disparu.
Son but est d'aller mettre la main sur son magot, bien planqué dans un arbre, le pensant à l'abri le temps qu'il sorte.
Dans le même temps, le Rockfeller Center s'apprête à faire abattre un épicéa pour en faire son arbre vedette pour Noël. Ce serait ballot si c'était le même arbre tout de même.
Ecrit à 4 mains, ce policier de Noël est une lecture très agréable entre deux gros romans, mais sans avoir le niveau des romans de Mary Higgins Clark. Néanmoins, tout n'est pas à jeter, malgré ce que j'ai pu lire comme critiques.
J'ai passé un bon moment avec le couple, que tout le monde connait chez les lecteurs de MHC, j'ai nommé Alvirah/Willy. Encore une fois, ils vont se lancer dans leur enquête et tenter de découvrir ce qui se trame.
C'est léger, pas prise de tête. J'avais le sourire en lisant le happy end. Que demander de plus à ce genre de lecture?
A lire quand on veut se changer les idées et avoir le coeur léger
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
domdu84
  21 décembre 2011
Voila un livre vite lu, qui m'a plu.
Je ne demandai pas l'impossible, juste de passer quelques heures sans me poser trop de questions, et j'ai suivi cette intrigue en me mêlant aux personnages, comme si j'y étais. Ça a marché, et j'ai partagé les peines et les joies des acteurs de ce livre.
Je me doutai bien de la fin et tant mieux que cela ce soit fini comme ça.
Pas trop de prise de tête et c'est bien.
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
raynald66raynald66   29 août 2015
Mon beau sapin, roi de Forêts...
fredonna Packy qui se voyait déjà retrouvant une branche bien particulière
d'un arbre choisi entre tous dans le Vermont, pour en retirer la flasque contenant
les diamants qui y reposaient depuis plus de treize ans
Commenter  J’apprécie          60
rkhettaouirkhettaoui   12 décembre 2013
Nous n’avons pas eu la joie d’avoir des enfants, mais cet arbre a presque comblé ce manque. Les yeux de Lemuel s’embuèrent. Le voir grandir, avec ses branches si parfaites et régulières, ces reflets bleus qu’avivait le soleil. C’est sans aucun doute le plus bel arbre que j’aie jamais vu. Sans parler de la façon dont il se dresse, isolé au milieu de la clairière. Nous n’avons jamais voulu rien planter d’autre à proximité. Année après année, nous l’avons nourri de compost. Dorloté. Nous avons passé des moments merveilleux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   12 décembre 2013
Une salade verte avec des copeaux de parmesan, des biscuits faits maison et une glace viendraient compléter un repas qui aurait satisfait la reine d’Angleterre si elle s’était présentée à la porte. Les assiettes ébréchées et dépareillées ne sont certes pas dignes d’une reine, mais qu’importe. Les jumeaux ne s’en rendront même pas compte. Quelle que soit la somme sur laquelle ils ont mis la main, ils resteront toujours les mêmes rustres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
EtrangesHistoiresEtrangesHistoires   21 décembre 2013
Un arbre miteux dont personne ne veut plus. On le jette dans une salle d'écurie où croupit un vieux canasson destiné à l'abattoir. L'arbre et le cheval sont terrifiés. L'arbre sait qu'il va finir dans la cheminée.
Au début, l'arbre et le cheval n'ont rien à se dire. Mais comme le malheur aime la compagnie et que leur sort est lié, ils deviennent amis. L'arbre raconte au canasson qu'il n'a jamais pu grandir et que tout le monde l'appelait Courtaud : c'est pour cette raison qu'on l'a fourré dans cette stalle. Le tocard lui révèle alors que pendant la seule course qu'il aurait pu gagner, il s'est assis au moment du signal du départ, mort de fatigue à l'avance. Tocard saisit alors Courtaud par une branche, le jette sur son dos, s'échappe de la stalle et part au galop en direction de la forêt, où ils vivent heureux depuis lors...
Les larmes aux yeux, Milo secoua la tête.
- Il arrive qu'un poème me vienne à l'esprit comme ça, d'un seul jet, dit-il tout haut. Il renifla, prit une feuille de papier et se mit à écrire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   12 décembre 2013
Ses yeux s’agrandirent à la vue du trésor qui se déversait devant lui. Ces types ne plaisantaient pas. Des diamants aussi gros qu’un œil de hibou, certains de la plus belle couleur dorée, d’autres bleutés, un autre encore qui lui parut aussi gros qu’un œuf de pigeon. Il dut secouer la flasque plus fort pour faire sortir ce dernier du goulot. Son cœur battait si vite qu’il eut besoin d’une seconde gorgée de whisky. Il croyait rêver.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Mary Higgins Clark (27) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mary Higgins Clark
La Reine du bal - Mary Higgins Clark & Alafair Burke
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr





.. ..