AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226258078
Éditeur : Albin Michel (14/05/2014)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 3.38/5 (sur 153 notes)
Résumé :
Le mari de Laurie Moran est froidement exécuté alors qu’il est en train de jouer avec son fils Timmy dans un parc. Avant de s’enfuir, le meurtrier, qui a des yeux d’un bleu électrique, lance au petit garçon : « Dis bien à ta mère qu’elle est la prochaine sur la liste et qu’ensuite ce sera ton tour ! » Huit ans plus tard, ce meurtrier aux yeux bleus n’a toujours pas été identifié et Laurie et son fils vivent toujours sous cette menace. Laurie, productrice de télé, co... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (43) Voir plus Ajouter une critique
xnewlo
  25 janvier 2015
Cela faisait un petit moment que "Le Bleu de tes yeux" trainait dans ma PAL. Mais ayant envie d'un peu de lecture policière, c'était l'occasion pour moi d'entamer la découverte de ce livre. Cela fut quand même une déception...
Lors d'une sortie avec Timmy, son fils de 3 ans au parc de jeu, le Docteur Greg Moran est froidement abattu d'une balle entre les deux yeux. Son fils, avant le tir fatal, entendra la menace terrifiante du tueur: "Toi, dis à ta mère qu'elle est la prochaine, puis ce sera ton tour". Seul un élément fut retenu dans l'identification du meurtrier:ses yeux d'un bleu intense.
Cinq ans plus tard, Laurie Moran, femme du défunt Greg Moran, est productrice télé. Celle-ci décide de lancer une nouvelle émission de télé-réalité, "Suspicion". Tandis que son fils Timmy doit partir en camp de vacances avec son école, Laurie en profite pour entamer le tournage du pilote de l'émission. Ce pilote mettra en lumière une vieille enquête datant de vingt ans: l'épouse d'un richissime homme d'affaires a été assassinée lors de son sommeil. L'assassin n'a jamais été retrouvé, mais les autorités pensent qu'il s'agit de l'une des quatre jeune filles présentes ce soir là, pour fêter leur diplôme.. le tournage va donc lier ces deux histoires, et raviver les souvenirs, tandis que l'assassin attend dans l'ombre pour se venger...
Que dire des personnages ? Ils sont tellement nombreux et superficiels que je dois avouer que je n'y suis que très peu attachée.
Parmi eux, il y a Laurie, veuve, femme active, placée sous la protection de son père, Léo, ex-policier.
On a aussi Timmy, omniprésent ici, puisqu'il est en camp de vacances.
Ensuite nous avons les quatre lauréates: Claire, Nina, Alisson et Regina.
J'ai vaguement retenu quelques informations. Claire est la fille de la femme assassinée: Betsy. Regina est une femme blessée par la découverte du corps de son père durant sa jeunesse. Alisson a vu son avenir détruit à cause des ambitions de Betsy. Enfin, Nina a toujours marché dans l'ombre de sa mère...
D'un avis général, je dirais que cette histoire semble avoir été écrite à la hâte. L'intrigue est brouillon, malmenée. Je n'ai pas eu le temps de m'attacher et de m'identifier aux différents personnages. J'ai d'entrée de jeu deviné l'identité des coupables. Pas de suspense pour moi donc, et ce fut donc un livre interminable. Les intrigues entremêlées sont bien trop tirées par les cheveux pour être réalistes. On y parle d'inceste, d'adultère, de mensonges, de secrets etc. Trop, c'est trop ! On se croirait dans les feux de l'amour version policier. Vraiment, je connaissais l'auteur de nom, sans n'avoir rien lu d'elle auparavant , mais ce fut une grosse déception pour moi. A voir si ses autres oeuvres sont du même niveau, mais je ne vais pas m'y atteler de sitôt. Au suivant !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          72
Neneve
  02 décembre 2018
Mary Higgins Clark est une valeur sure lorsqu'on a envie de lire un thriller classique, sans grande surprise, efficace et rapide... Elle maîtrise à la perfection le dosage, la formule et le genre... Rien de transcendant, mais ça fonctionne. Elle nous propose dans ce livre de suivre le dénouement de deux histoires qui finiront par se recouper... La première, c'est la recherche du meurtrier d'un père de famille, un meurtrier aux yeux bleus, qui a tué sous le regard d'un fils et qui hantera ses jeunes années, puisqu'il lui dire que sa mère et lui sont les prochains... La mère justement, productrice d'une émission de télé qui prend le pari de reconstituer un meurtre qui a lieu il y a quelques années : une mère étranglée pendant la cérémonie de graduation de 4 amies... Bref, deux histoires en parallèle, qui se rejoignent à la fin du roman... Un livre qui fonctionne, qui rempli son mandat, mais qui ne marquera pas ma mémoire longtemps...
Commenter  J’apprécie          141
MaggyM
  07 mai 2019
Quand on ouvre un Mary Higgins Clark, on sait toujours où on va. Et ça faisait 20 ans que je ne m'étais plus plongée dans un de ses ouvrages.
Avec le Bleu de tes Yeux, pas de surprise. Deux intrigues s'entremêlent, mais pas trop, histoire que le lecteur n'ait pas à réfléchir beaucoup. du suspens, mais pas trop, faudrait pas que ça nous empêche de dormir...
Bref, comme d'habitude avec Mary Higgins Clark, l'histoire est bien menée, les chapitres sont très courts et nombreux (presque une centaine sur un peu moins de 350 pages), le rythme est présent, la plume est légère...mais c'est lisse, très lisse. Finalement trop lisse par rapport à l'évolution du polar et du thriller sur la scène littéraire mondiale.
Mais bon, comme déjà précisé, on sait à quoi on s'engage en débutant un roman de la "dame du crime". Et finalement, parfois c'est reposant aussi.
A noter pour les fans qu'il s'agit ici du "pilote" de la série que Mary Higgins Clark a écrit en collaboration avec Alafair Burke, autour de Laurie Moran et de son émission "Suspicion".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          101
Chroniqueslitteraires
  16 septembre 2014
J'ai découvert Mary Higgins Clark, avec son roman « Nous n'irons plus au bois », qui m'avait littéralement captivée. J'ai ensuite lu tous ses livres, depuis l'excellent « La nuit du renard », en passant par « La clinique du Docteur H. » ou encore « Un jour tu verras », « Souviens-toi »… C'était pour moi la Reine incontestée du suspense. L'atmosphère de ses livres, sans scènes gores ni sexe, en faisaient pour moi les romans attendus de l'été. Mais depuis quelques années maintenant, j'accroche moins avec ses histoires. Et ce nouvel opus, « le Bleu de tes yeux » non seulement ne fait pas exception à cette nouvelle règle, mais plus encore, il m'a fait me demander si c'était réellement mon auteur préféré qui écrivait.
Je ne reconnais plus « sa patte ». Déjà, depuis quelques romans, les histoires se situent sempiternellement dans des contextes luxueux et superficiels. Les personnages productrices télé et autres célébrités hollywoodiennes sont légions pour mon plus grand déplaisir. Où sont donc passés les personnages consistants et dans lesquels on pouvait aisément s'identifier ? Les juges, les procureurs, avocats, mères au foyer, journalistes… Les personnages sont devenus creux, bâclés. Il m'a été impossible d'éprouver la moindre empathie et encore moins de sympathie pour Laurie la pseudo mère courage qui, cela dit, s'inquiète davantage de faire du chiffre que de protéger son fils qu'elle délègue volontiers à son grand-père. Peut –être n'ai-je pas accroché parce que je n'adhère pas du tout à l'atmosphère clinquante d'Hollywood et des médias, les rivières de diamants et autres maisons aux tissus plus chers que les murs.
Mon attention a été attirée négativement sur un « détail » pour le moins ennuyeux. Je lis également les romans de sa fille, Carol Higgins Clark. Et j'avoue avoir eu l'impression désagréable que c'était plutôt sa patte à elle que je retrouvais dans ce roman.
Autre point négatif : les répétitions. le « Gala des Lauréates », ne vous inquiétez pas, vous vous en souviendrez. Chaque personnage se répète consciencieusement le déroulement de cette fameuse soirée (dont la redondance du déroulement et du nom finit par exaspérer ! ). A plusieurs reprises j'ai cru relire plusieurs fois le même passage, les mêmes phrases, et pourtant non.
L'histoire aurait pu être très bien si elle avait été traitée comme le faisait Mary Higgins Clark il y a quelques années.
La 4ème de couverture fait part d'une Mary Higgins Clark au sommet de son art. Un tout petit sommet alors.
Une grosse déception.
Lien : http://chroniqueslitteraires..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
CSBlitaussi
  18 novembre 2018
Ca faisait longtemps que je n'avais pas lu un Mary Higgens Clark. Une trouvaille sur un marché aux puces, m'a donné envie de me replonger dans son monde. Je suis déçue. le suspense n'était pas au rdv pour moi. Il y a deux histoires parallèles, mais elles n'ont pas vraiment un lien. le seul lien est Laurie, l'animatrice d'une émission de télé-réalité (sur les affaires de meurtres non-élucidées). Il y a 5 ans le mari de Laurie s'est fait tué par un homme aux yeux bleus devant les yeux de leur fils Timmy, qui n'avait alors que 3 ans. L'homme avait menacé qu'il reviendrait pour tuer Laurie et Timmy, depuis la famille vit dans la peur. Mais heureusement il y a Léo, le père de Laurie et ancien policier pour les protéger.
La deuxième histoire c'est celle de l'émission de télé-réalité de Laurie. Rob Powell, un riche homme d'affaires, souhaite que le meurtre sur sa femme Betsy, commis 20 ans auparavant soit élucidé. Il est prêt à payer des gros montants pour que sa belle-fille Claire et ses 3 anciennes amies se retrouvent sur le lieu du meurtre... S'en suit un remplissage de pages pour la mise en scène de "la grande révélation"...
L'histoire est racontée à travers plusieurs personnes et au fur et au mesure, je savais déjà qui était le meurtrier. Un bon scénario convenu et prévoyant pour une série policière américaine du 3ème genre. Si vous n'avez pas encore lu du Mary Higgens Clark, ne commencez pas avec ce livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
emi13emi13   18 juin 2015
J'ai fait certaines recherches .Est-il vrai que peu avant la remise de votre diplôme , Robert Powell s'était engagé à donner environ cinq millions de dollars à cette université pour qu'une nouvelle aile soit nommée résidence Robert et Betsy Powell ?
Commenter  J’apprécie          60
rkhettaouirkhettaoui   24 mai 2014
Il se souvenait d’avoir entendu quelqu’un dire qu’il ressemblait à un paysan et se comportait comme tel.Au lieu de se fâcher il avait ri à cette remarque. Il savait qu’il avait un corps râblé, des bras puissants et que les gens le comparaient à un terrassier. C’était ce qu’il voulait.Même à soixante ans, il pouvait courir plus vite que n’importe quel policier qui se lancerait à ses trousses.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   24 mai 2014
Inutile d’être un génie pour tondre une pelouse, tailler des haies et des buissons ou pour planter des fleurs aux endroits désignés par le boss.
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui   24 mai 2014
lorsqu'un meurtrier veut passer à l’acte, aucune mesure de protection ou de vigilance ne peut l’empêcher de satisfaire son besoin de tuer.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   24 mai 2014
Dans un couple il y en a un qui aime plus que l’autre, et il est préférable que ce soit l’homme. Le mariage aura plus de chances de durer.
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Mary Higgins Clark (31) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mary Higgins Clark
Extrait de "En secret" de Mary Higgins Clark lu par Marie Bouvet. Parution le 15 janvier 2019.
Pour en savoir plus : https://www.audiolib.fr/livre-audio/en-secret-9791035401931
autres livres classés : télé réalitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





.. ..