AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Anne Damour (Traducteur)
ISBN : 2253076406
Éditeur : Le Livre de Poche (01/01/1995)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 1240 notes)
Résumé :
Laurie Kenyon, une étudiante de 21 ans, est arrêtée pour le meurtre de son professeur. On a retrouvé ses empreintes partout, y compris sur l'arme du crime, tout l'accable, même si Laurie ne se souvient de rien.
Sarah, elle, refuse de croire que sa sœur est coupable. Aidée par un psychiatre, elle va peu à peu faire revivre le terrible passé de Laurie qui seul peut expliquer le présent : son enlèvement à 4 ans, les violences subies, les troubles graves de la pe... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (62) Voir plus Ajouter une critique
latina
  15 octobre 2016
Il ne faut pas sortir toute seule de la maison, petite Laurie...Un méchant monsieur accompagné de sa méchante femme dans une laide voiture peuvent te prendre...et t'emmener dans un lieu diabolique d'où tu préféreras t'évader en pensée : car il te fait des choses, ce monsieur aux bras poilus, et en chantant des hymnes, en plus. Lorsqu'ils te libéreront, 2 ans plus tard, tu retourneras près de ton papa, ta maman et ta grande soeur, et l'oubli total aura fait le ménage dans ton cerveau. Mais des années après, lorsque tu seras devenue une bien belle jeune fille, étudiante à l'université, élève de ce séduisant et charismatique Mr Allan Grant, cette histoire te rattrapera. D'abord l'accident mortel de tes parents te plongera dans la dépression, et puis le méchant monsieur et sa méchante femme retrouveront ta trace. Ton cerveau, à force d'avoir fait le ménage, éclatera en mille morceaux, ou plutôt en 4 personnalités imaginaires. Et là, le crime se mélangera à la folie...
J'ai passé un moment plutôt bon, avec cette petite Laurie devenue grande, même si j'ai été agacée par les nombreuses descriptions de ses petits tailleurs bien seyants, ainsi que ceux de sa grande soeur, et des autres femmes faisant leur apparition dans l'histoire. C'est qu'elle a peut-être raté sa vocation de styliste, Mary Higgins Clark.
Mais bon, ne soyons pas méchante, je ne vais pas bouder mon plaisir : j'ai suivi quand même avec intérêt les démêlés de Laurie avec la justice et avec ses pensionnaires cérébraux, car elle souffre du « syndrome de personnalités multiples », que l'on retrouve souvent chez les personnes ayant subi dans leur enfance des maltraitances sexuelles.
Un soupçon de suspens, beaucoup d'hypocrisie religieuse, des consultations psychiatriques, une petite incursion dans le domaine des agences de voyages. Un zeste de clichés, de la psychologie à la petite semaine, mais beaucoup d'humanité, et puis voilà, nous n'irons plus au bois.
Brave petite Laurie, je te dis au revoir. Tu as maintenant ta grande soeur pour te protéger, ainsi qu'un chevalier servant beaucoup plus gentil que ce vilain monsieur de ton enfance. Tu es en de bonnes mains. Et puis tu as une bonne couturière en la personne de ta romancière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5313
jeunejane
  17 août 2018
Laurie, 4 ans, s'ennuie. Sa baby-sitter est au téléphone, sa grande soeur Sarah est à un anniversaire. Elle ouvre sa boîte de musique qui lui renvoie la mélodie de "Nous n'irons plus au bois" et sort devant sa maison. Mauvais endroit au mauvais moment, une voiture passe et un couple de kidnappeurs l'emporte.
Deux ans plus tard, la petite fille sera retrouvée.
Elle semble avoir oublié ses deux années de détention. Les parents refusent toute investigation.
Lorsqu'elle a 18 ans, ses parents meurent dans un accident de voiture et les problèmes psychologiques sortent sous la forme de personnalités multiples que la jeune fille a enfouies au fond d'elle-même.
Sa soeur Sarah décide de la faire soigner et s'adresse aux spécialistes adéquats.
Entretemps, son professeur se fait tuer. Sarah semble être la meurtrière.
De plus, le couple de kidnappeurs se lance à sa poursuite.
L'auteure approche les troubles de la personnalité de façon très plausible grâce à plusieurs équipes thérapeuthiques. On peut dire que c'est la principale qualité de MHG, son professionnalisme dans les sujets qu'elle traite et plus tard l'équipe dont elle s'entourera pour relire ses romans.
Ici, il s'agit d'un roman de 1992 où on retrouve l'ambiance de la société américaine de l'époque avec les pasteurs sur les ondes.
On n'échappe pas non plus aux détails mondains dont l'auteure raffole mais on la connaît.
J'ai regretté un peu le manque de plausibilité dans l'éclatement de la vérité au sujet des kidnappeurs.
Un peu cruel car il s'agit d'un enfant très malmené mais je le savais en lisant le résumé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          322
Crazynath
  09 janvier 2017
je me rappelle parfaitement avoir tanné ma mère à l'époque de la sortie de ce livre pour qu'elle me l'emprunte à la bibliothèque où elle était bénévole.
J'avais lu ce livre d'une traite, et sur le coup, je l'avais trouvé pas mal du tout.
Mais déjà à l'époque, je me rappelle avoir été agacée par moments par les descriptions régulières des tenues toujours chics des deux héroïnes féminines. Je trouvais que cela n'apportait pas grand chose à l'histoire, surtout qu'à l'époque, moi, je revendiquais la tenue de toute ado qui se respecte ....Je n'avais pas encore repéré que c'était une marque de fabrique de l'auteur...
Comme je suis actuellement en train de ranger, reclasser les livres de ma bibliothèque, j'en profite aussi pour en feuilleter quelques uns. Au rythme où je progresse, avec un peu de chance, ma bibliothèque sera rangée d'ici quelques mois je pense...
Bon, plus sérieusement, je me suis rendue compte que j'avais assez bien retenu cette histoire dans les grandes lignes.
Je suis cependant beaucoup plus critique avec la fin, où l'auteur laisse vraiment entendre que tout va aller pour le mieux pour la jeune Laurie. Quel manque de crédibilité ! Hélas, je doute fort que dans la réalité , cela soit aussi facile...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          282
Kirby
  01 juillet 2012
J'ai lu ce livre après ma mère sur ses conseils. Etant étudiante en psychologie elle m'a dit que j'adorerai. Eh bien elle ne s'est pas trompée. Ce livre est parfaitement bien écrit. L'intrigue est prenante, les personnages attachants. Les recherches faites par Mary Higgins Clark sont approfondies et donnent ce côté réel au livre.
De plus, les chapitres courts nous entraînent dans la lecture, et on ne veut plus fermer ce livre. le rythme est entraînant.
Je le conseille vivement, il s'inscrit pour moi dans la liste de mes ouvrages favoris.
Commenter  J’apprécie          240
scoubs
  15 janvier 2018
La voila ma première lecture d'un « Mary Higgins Clark ». Et je n'ai pas été déçu à vrai dire vu mes attentes. Ce n'est pas le polar du siècle, mais cela reste un bon petit thriller sans prise de tête qui se lit comme on dégusterait un amuse-bouche le temps d'un trajet en train. le style est direct et j'aime ça. Alors effectivement, je passe toutes les invraisemblances psychologiques liées au personnage de Laurie avec notamment cette agaçante fin heureuse et sans séquelles. Cela n'enlève rien au suspens de l'intrigue, ni au plaisir de lecture pour ceux qui n'attendent pas plus de sophistication ce type de romans.
Commenter  J’apprécie          233
Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
AutantenemportentleslivresAutantenemportentleslivres   29 juin 2015
J'ai terminé Nous n'irons plus au bois de Mary HIGGINS CLARK, roman de 340 pages paru aux Editions Albin Michel.
Ce roman raconte l'histoire de Laurie Kenyon, enlevée à l'âge de quatre ans devant chez elle par deux individus, un homme et une femme Bic et Opal. Un avis de recherche est immédiatement lancé, sans succès.
Pourtant deux ans plus tard, la petite réapparaît abandonnée devant une école, terrifiée.
Plongée dans un profond mutisme, elle ne se souvient de rien.
Les années passent, Laurie a maintenant 21 ans, elle est étudiante, mais depuis son enlèvement elle a développé un trouble de la personnalité dont elle ne se rend pas compte et qui semble lui faire commettre des actes étranges.
Un jour on retrouve un de ses professeurs assassiné avec ses empreintes partout. Elle est tout de suite mise en examen.
Mais sa sœur Sarah, avocate avec l'aide d'un psychiatre, va tout faire pour prouver son innocence et comprendre ce qui a bien pu se passer il y a dix sept ans durant sa captivité.
Ayant déjà lu quelques romans de Mary HIGGINS CLARK, je savais que je n'allais pas être déçue par cet intrigue.
On passe par différents sentiments au fil des pages.
Tout d'abord de la colère vis à vis des ravisseurs, qu'on a clairement envie de tuer, vu le degré de folie qui les habite.
De la pitié pour Laurie, qui d'un coté essaie sans succès d'oublier l'horreur qu'elle a subit, et de l'autre de se souvenir du passé, pour se libérer de cette douleur qu'elle renferme et essayer de savoir si c'est vraiment elle qui a commis cet acte affreux envers une personne pourtant qu'elle appréciait.
Et enfin de la détresse envers Sarah qui tente par tout les moyens de sauver Laurie.
Cependant, j'ai été très admirative de la force des deux sœurs. Quand on voit tout ce qu'elles ont traversé, elles sont très soudées et lutte malgré tout pour continuer à avoir une vie normale.
Laurie est une jeune femme très douce et est devenue très craintive à cause de son enlèvement. Elle a un sentiment profond de culpabilité vis à vis de sa sœur. Elle se considère en effet comme un fardeau pour elle.
Sarah, elle est forte, courageuse et mature , on voit depuis la mort de leurs parents qu'elle porte ce qu'il reste de leur famille à bout de bras.
J'ai été totalement plongé dans cette quête de vérité.
On se pose sans cesse des questions tout au long de l'histoire. Qu'a subit Laurie petite? Est-elle vraiment une assassin? Va t'elle sortir de cette sombre dépression?
L'histoire est bien rythmée, il y a de très nombreux chapitres (117 tout de même) qui nous font passer de l'angoisse, en comprenant les mauvais coups que préparent les maléfiques Bic et Opal, à l'espoir face aux efforts déployés par les proches de Laurie.
Les titres des romans de Mary HIGGINS CLARK sont toujours remarquablement bien trouvés et en rapport avec l'histoire qu'elle va nous raconter.
Je conseille à tous ceux qui n'ont jamais lu cette auteure, de découvrir ,même si ce n'est pas celle-ci, au moins une de ses œuvres.
Ma note 8/10.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
jeunejanejeunejane   13 août 2018
Au bout d'un certain temps, elle apprit à leur échapper, en esprit. Parfois, elle planait simplement en l'air et regardait ce qui arrivait à la petite fille aux cheveux blonds. De temps en temps, elle se riait d'elle. Et parfois aussi, lorsqu'ils la laissaient dormir seule, elle rêvait à d'autres gens, à maman, à papa, à Sarah. Mais alors elle recommençait à pleurer...
Commenter  J’apprécie          210
TchippyTchippy   02 décembre 2010
Je crains que les preuves soient flagrantes. Votre sœur a menacé le professeur Grant hier. Ce matin, avant qu'on découvre son corps, elle a annoncé à une salle pleine d'étudiants qu'il était mort. On a trouvé caché dans sa chambre un couteau qui est presque certainement l'arme du crime. Elle a essayé de laver ses vêtements et les draps, mais ils portent encore de légères traces de sang. Le rapport du labo va nous le confirmer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
jeunejanejeunejane   17 août 2018
Le Dr Carpenter se rappelait parfaitement l'enlèvement de Laurie. Lorsqu'elle avait été abandonnée par ses ravisseurs et était retournée dans sa famille, il avait discuté avec ses collègues des effets secondaires de sa perte totale de mémoire.
Commenter  J’apprécie          250
DexteretteDexterette   05 juin 2012
Il y avait à peine dix minutes, la petite Laurie Kenyon, une enfant de quatre ans, était assise par terre en tailleur, dans le petit salon où elle jouait à placer et déplacer les meubles dans sa maison de poupée.
Commenter  J’apprécie          80
Videos de Mary Higgins Clark (29) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mary Higgins Clark
Extrait de "De si belles fiançailles" de Mary Higgins Clark et Alafair Burke lu par Marcha van Boven. Editions Audiolib. Parution le 15 mai 2019 en téléchargement.
Pour en savoir plus : https://www.audiolib.fr/livre-audio/de-si-belles-fiancailles-9782367629322
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





.. ..