AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Anne Damour (Traducteur)
ISBN : 2226186425
Éditeur : Albin Michel (15/05/2008)

Note moyenne : 3.6/5 (sur 208 notes)
Résumé :
Cela fait dix ans que Mack a disparu. Dix ans qu'il téléphone à sa famille, chaque année, à l'occasion de la fête des mères. Sans rien dire de lui. Même la mort de son père dans la tragédie du 11 septembre ne l'a pas fait revenir.

Poussée par le besoin de tirer un trait sur les drames qui ont frappé sa famille, sa sœur Carolyn décide de le retrouver coûte que coûte. Malgré l'avertissement glissé à leur oncle prêtre dans la corbeille de la quête à l'é... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (33) Voir plus Ajouter une critique
Mladoria
  16 septembre 2015
Un bon petit Higgins Clark comme je les aime. Une héroïne au caractère affirmé, déterminée dans sa quête de la vérité, des histoires de famille, des secrets, des fausses pistes et au final un dénouement assez surprenant (je n'ai trouvé le coupable qu'assez tard en fait) qui résout tout.
J'ai tout particulièrement aimé le personnage de de l'inspecteur Barrot antipathique, sarcastique et bougon à souhait.
Un bon thriller mené dans les règles de l'art. Classique et rassurant mais agréable à lire.
Commenter  J’apprécie          130
cecile70
  04 avril 2016
Plutôt réussi pour un Mary Higgins Clark.
Mack, disparu depuis 10 ans, appelle sa mère tous les ans uniquement le jour de la fête des mères. Carolyn, sa soeur, va tout faire pour le retrouver... D'autant plus que de mystérieuses disparitions de jeunes filles sont apparues au cours des 10 dernières années dans le quartier où il habitait...
Commenter  J’apprécie          120
Varaha
  13 mai 2017
Je découvre ce roman policier avec peu de motivation, préférant les thrillers ou les romans noirs.
L'histoire démarre sur un disparu qui appelle sa mère une fois par an, le jour de la fête des mères. Cela dure depuis 10 ans. C'est alors que sa soeur prend la décision de reprendre les recherches en partant de zéro.
Chaque chapitre nous fait découvrir un personnage différent, mais ayant comme point commun le disparu. Au fur et à mesure du récit, on en vient à ne plus trop savoir que penser des divers acteurs. Des doutes s'insinuent dans ce qui pouvait nous paraître éclatant de vérité encore quelques pages avant.
Un défaut est à mon avis le nombre fort important des différents protagonistes qui apparaissent au fur et à mesure du fil de l'histoire. Il y a un risque de plus rapidement s'y perdre.
Un aspect positif est la tension sous-jacente qui augmente progressivement et en devient presque palpable en tournant les pages...
La chute m'a personnellement suffisamment surprise pour que je ne sois pas déçue d'avoir lu un roman policier.
Dans le cadre du multi défi Babélio 2017, je propose ce livre pour l'item 44. Un livre dont le titre est une question.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
aaahhh
  30 juin 2013
Un roman au suspense haletant et à l'intrigue bien ficelée! Dès les premières pages, l'histoire vous happe pour ne plus vous lâcher, puisque le mystère qu'y installe l'auteur a de quoi réveiller nos petites cellules grises : Mack, le frère de notre héroïne, a disparu depuis dix ans et ne donne plus signe de vie depuis, si ce n'est une fois par ans, le jour de la fête des mères, avec un appel qui a le don de laisser sous tension la famille et les proches et de les empêcher de faire leur deuil... Bien décidée à découvrir les raisons du départ et de l'absence de son frère, Carolyn se lance dans une enquête qui pourrait bien l'entrainer plus loin qu'elle ne l'aurait imaginé et dont elle ne sortira pas indemne...
Un je ne sais quoi que je ne peux pas définir et qui tient sans doute à mes très nombreuses lectures policières m'a malheureusement fait découvrir le pot aux roses bien avant la fin de l'histoire, mais j'ai malgré tout beaucoup apprécié cette lecture dont les personnages attachants et l'histoire bien construite me laissent un délectable souvenir!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Linou26
  15 août 2018
Cela faisait des années que je n'avais plus lu de Mary Higgins Clark mais ce thriller, jai adooooooré !!
C'est la fête des Mères: comme chaque année Carolyn et sa mère attendent avec impatience le coup de fil de Mack, disparu 10 ans auparavant ! Un unique coup de fil une fois par an... sinon rien... Carolyn ne tient plus et malgré les demandes de son frère de ne pas le rechercher, elle décide de lancer sa propre enquête...
Lorsqu'elle découvre que plusieurs meurtres ont eu lieu à proximité de chez son frère depuis plusieurs années, tout se bouscule dans sa tête: son frère est il un serial killer ? A-t-il était tué? Est-il en danger ?
Désormais rien ne l'arrêtera pour retrouver son frère, même pas les cadavres semés ou sa vie mise en danger...
Un thriller haletant qui se lit d'une traite ! L'intrigue est bien construite, le suspens est omniprésent et les personnages digne d'intérêt.
Mary Higgins Clark nous offre sans contexte l'un de ses meilleurs thrillers ...
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
babel_chrisbabel_chris   28 octobre 2010
Que dit le dicton? Quelque chose comme : "Nos enfants commencent par nous aimer, quand ils grandissent ils nous jugent, parfois ils nous pardonnent."
ce devrait être le contraire. "Nos parents commencent par nous aimer, et, quand nous grandissons ils nous jugent, parfois ils nous pardonnent." Mais pas souvent
Commenter  J’apprécie          80
rkhettaouirkhettaoui   23 mai 2014
On ne compte plus les gens qui plaquent tout dans leur existence. Ils sont angoissés. Ils n’arrivent pas à faire face, ou pire, ils ne veulent plus faire face.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   23 mai 2014
Ce qu’il aimait par-dessus tout quand il s’apprêtait à supprimer une vie, c’était le moment où l’odeur de la peur atteignait ses narines. Ses proies savaient qu’elles allaient mourir et, à l’instant fatal, balbutiaient quelques mots.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   23 mai 2014
Pour quelle raison avait-on intérêt à entretenir l’illusion qu’une personne morte était encore en vie ?L’amour ou l’argent.L’argent, bien entendu. Les choses commençaient à se mettre en place comme les pièces d’un puzzle. Ce serait si simple s’il avait raison.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   23 mai 2014
Les apparences comptent beaucoup pour les gens comme Elliott. J’ai un ami qui lui ressemble. Veuf, à peu près du même âge, un des hommes les plus agréables que je connaisse, mais très snob. Je lui ai dit en riant qu’il mourrait plutôt que de s’afficher avec une femme qui n’appartiendrait pas à la haute société, aussi talentueuse ou séduisante soit-elle.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Mary Higgins Clark (29) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mary Higgins Clark
Extrait de "De si belles fiançailles" de Mary Higgins Clark et Alafair Burke lu par Marcha van Boven. Editions Audiolib. Parution le 15 mai 2019 en téléchargement.
Pour en savoir plus : https://www.audiolib.fr/livre-audio/de-si-belles-fiancailles-9782367629322
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox