AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Anne Damour (Traducteur)
ISBN : 2253116351
Éditeur : Le Livre de Poche (03/01/2007)

Note moyenne : 3.36/5 (sur 231 notes)
Résumé :
Elle s'était jurée de ne jamais revenir à Mendham. De ne jamais revoir la maison où sa mère était morte, où elle l'avait tuée. Bien sûr, elle n'était qu'une enfant, bien sûr, c'était un accident, mais pour beaucoup, Liza Barton était une criminelle.
Les années ont passé. Liza, devenue Celia, mère d'un petit garçon, connaît enfin le bonheur. Jusqu'au jour où Alex, son mari, à qui elle n'a jamais rien dit, lui fait une surprise en lui offrant une maison dans le... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
Analire
30 décembre 2013
La première lecture d'un polar d'une grande auteure Américaine, Mary Higgins Clark, dont j'attendais beaucoup, a sue combler mes espérances, et a fait succomber mon coeur de lectrice. Ce roman policier, que tout un chacun aurait pu qualifier de classique, de banal dans l'énorme flot de ce genre, détient une once d'originalité, qui rend la plume de l'auteure féerique.
Il faut dire que la mise en bouche de l'histoire n'est pas banale. Une petite fille, répondant au nom de Liza Barton, voilà des années de çà, tire accidentellement sur sa mère, en tentant, en réalité, de tuer son beau-père, Ted Cartwright, qui violenter la susdite mère. Préambule prometteur, mais la suite l'est davantage.
Bien des années plus tard, la même petite fille, devenue femme, a changée d'identité, s'appelant maintenant Célia. Mère d'un petit garçon, accompagné d'un homme du nom d'Alex, ils vont emménager, suite à une surprise d'Alex, dans l'ancienne maison de la protagoniste, celle-là même dans laquelle sa mère est morte.
Cachant ce terrible secret, elle va très vite déchanter en se rendant compte que quelqu'un connaît la vérité, cette même personne qui veut l'accuser d'une nouvelle flopée de meurtres.
Vous l'aurez sans doute compris, Rien ne vaut la douceur du foyer ne présage pas un récit doucereux, comme peut l'affirmer le titre, mais bien une angoissante histoire de secrets, de meurtres et d'enquêtes.
Entrant vivement au coeur du sujet, Mary Higgins Clark a une façon bien à elle de présenter l'intrigue. D'une manière à fois fois détaché mais conjoint au lecteur, elle nous amène dans un imbroglios d'énigmes, tordues, parfois surnaturelles ou impensables, qu'elle arrive à faire paraître réaliste. Grâce à son écriture chaude et animée, le lecteur se laisse glisser dans les affres du tourment de la protagoniste.
Une Célia Nolan - ou Liza Barton, comme bon vous semble - totalement déboussolée et dépassée par les événements qui surviennent dans sa vie. D'un point de vu humain, il faut comprendre ses réactions - évanouissements, soustraction d'informations capitales, peur et panique... -, mais d'un autre côté, le fait de cacher des indices la rend d'autant plus coupable et suspecte. Certaines décisions prises ne correspondent pas totalement à un esprit clair, bien au contraire, les sombres attitudes avec laquelles elle s'agit, laissent présager un noir avenir.
Pas totalement emballée par la protagoniste, le récit en lui-même accentue bien plus mon attraction pour ce livre.
Une histoire mystérieuse, tout droit sortie d'un esprit machiavélique, dotée d'un suspense saisissant, et d'une capacité de confusion extrême.
Mais à trop vouloir bien faire, on en finit pas moins mal. le dénouement, triste descente finale, marque l'ultime coup de massue que le lecteur se récolte. Malheureusement ici, Mary Higgins Clark, voulant adapter ce roman-ci aux polars dit traditionnels, a essayé de retourner d'une façon totalement abracadabrante la situation finissante. Une décision ratée, de mon point de vue, qui n'entre pas du tout dans le thème de l'histoire. Un final en parallèle du récit initial, complètement en contre-courant de l'enquête menée. La romancière a tentée le coup de grâce, mais ne l'a pas réussi.
Pour conclure, je dirais que ma découverte de Mary Higgins Clark a été fructueuse, mais tout de même agréable, accompagnée de bonnes surprises, qui ont enjouées mes journées. le roman en lui-même est un très bon roman policier, tordu et haletant, comme l'attend si prestement le lecteur. Attention à la fin, qui pourrait vous surprendre - ou vous décevoir, c'est au choix.
Lien : http://addictbooks.skyrock.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Sly
21 août 2011
Déçu ! L'histoire à pour base une loi du New jersey qui oblige un agent à informer un acheteur intéressé par une propriété des faits tragiques ou mystérieux qui s'y sont déroulés, et pourraient causer des troubles psychologiques chez cet acquéreur. Jusque là tout va bien. L'idée originale paraît prometteuse.
Et là on met les pieds dans le plat. le gentil mari du personnage principal Liza Barton décide de lui faire une surprise. Il lui achète une jolie maison qui comme par hasard s'avère être l'ancienne maison de Liza. Quelle coïncidence...Hors un drame s'est déroulée lorsque Liza était petite car elle est accusée d'y avoir tué sa mère. Et bien sûre l'agent immobilier a tenté d'en parler sans insistance ce qui fait que le mari de Liza n'est pas au courant et met l'agent immobilier dans une position assez délicate. Surtout lorsque à peine arrivé dans leur nouvelle maison il l'a retrouve vandalisé.
Loin d'être mis en appétit par les premières pages, j'ai continué ma lecture qui s'avérait très monotone. J'ai suivi cette enquête policière dont l'origine avait pour base une histoire complètement saugrenue. Si l'intrigue est un peu biscornue, peut-être que la fin finira par me surprendre. Et bien non, aucune surprise de taille, on devine rapidement quel sont les auteurs des crimes même si on ne cerne pas exactement les mobiles. La fin un peu tiré par les cheveux ne sauve pas le roman.
Ce fut donc une lecture décevante. Je m'attendais à mieux surtout après avoir lu sur le quatrième de couverture :
"Un suspense à la mécanique implacable dont Mary Higgins Clark a le secret".
Bref, je dirais qu'il y manque un peu d'huile à cette mécanique et qu'implacable est sans doute un petit peu, non vraiment exagéré.
Ce n'était donc qu'un argument vendeur. Zut, je me suis fait berner. En fait non pas vraiment, je m'en doutais un peu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Audreyy
02 juillet 2012
La lecture de ce policier vient du fait que je l'ai reçu lors du swap de la Saint Valentin. Etant une amatrice de Policier/Thriller, ça m'a fait plaisir de recevoir ce livre au vue de son résumé.
Liza Barton est une criminelle aux yeux des gens. En effet, elle a tué sa mère et tiré sur son beau père alors que ce n'était qu'une enfant. Mais en réalité, elle voulait simplement défendre sa mère des coups violents de son beau père. Elle a été acquittée par son avocat. Aujourd'hui, Liza devenue Célia a refait sa vie et tente de trouver le bonheur. Elle a un petit garçon, Jack et un nouveau mari, Alex (qui ne sait rien de son passé). Une vie parfaite. Seulement, un jour, Alex lui offre une maison. Pas n'importe laquelle. Il s'avère que c'est justement LA maison de son enfance. A leur arrivée, la maison a été vandalisée et un peu plus tard, débarque le premier meurtre. Quelqu'un connaît la vérité sur Célia et tente de lui faire empocher les crimes.
Tous personnages peuvent apparaître comme coupable. Bien que certaines choses sont prévisibles au cours du roman, mon suspect changeait de tête toutes les minutes. Mary Higgins Clark sait tenir son lecteur en haleine car beaucoup de choses viennent perturber le cours de l'histoire. Les chapitres sont assez courts mais efficaces et, malgré ses quatre cent pages, cela se lit vite : difficile d'arrêter la lecture pour dormir. On veut savoir : Qui est au courant du passé de Célia? Cherche t'on à la faire payer pour ce qu'elle a fait enfant? Où le prochain meurtre va t'il frapper?
En conclusion, c'est un très bon thriller. Mary Higgins Clark qui m'avait déçue avec son roman « La maison du Guet », remonte ici dans mon estime. Je suis d'autant plus partante pour un de ses prochains livres à l'occasion !

Lien : http://audreyreadings.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
NatachaC
30 mars 2014
Cette histoire se déroule autour de la mort des parents de Liza Barton. Liza a 10 ans lorsqu'elle perd son père dans un accident de cheval survenu l'été dernier. Elle tue ensuite sa mère par balle, et blesse son beau-père Ted Cartwright.
Liza, devenue Celia pensait en avoir fini avec son passé, mais il va refaire surface avec la surprise que son mari Alex lui a préparé.. Il lui offre pour son anniversaire, la maison de son enfance, appelée « La maison de la petite Lizzie ». A peine installé, Celia est victime de vandalisme. Mais ce qu'elle ne sait pas, c'est que plus elle avancera, plus elle sera en danger. Elle va découvrir que quelqu'un sait son secret. Qui est cette personne qui lui veut du mal ? A travers les chapitres, intrigue et morts sont à l'affût !
Je vous conseille donc de lire ce livre si vous aimez le suspense !!!
Rien ne vaut la douceur du foyer est roman policier passionnant reflétant complètement le style d'écriture de Mary Higgins Clarks. A travers la lecture du livre, nous émettons nous aussi des hypothèses. Page après page, nous pouvons voir le suspense défilé. C'est ainsi le secret des livres de cette auteur :Le suspense ! J'ai adoré le lire jour après jour, chaque fois que je finissais une page, je n'attendais qu'une seule chose : c'était de lire la suite. Cette écrivain a le don pour donner envie de lire. La seule chose que je regrette, c'est que tout ces livres ont le même suivi. Ce que je veux dire par là, j'ai lu du même auteur Nous n'irons plus aux bois, et il se trouve que j'ai retrouvé le même cheminement dans les deux livres. Mais elle reste tout autant une bonne écrivain !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Anasia62
16 novembre 2014
Très bon livre, plein de rebondissement. L'ayant déjà lu il y a quelques années de cela je me rappelai avoir adoré l'histoire mais je ne me souvenais pas de ce qui se déroulait réellement tout le long du bouquin. J'ai redécouvert ce bouquin et je ne le regrette pas bien au contraire. Si vous aimez les enquêtes, les rebondissements, je vous le conseille fortement.
Personnellement je trouve que l'histoire et bien choisi, une enfant de 10 ans tue sa mère et vide son chargeur sur son beau-père. Elle est alors accusée de meurtre et s'en veut toute sa vie et une question lui trotte dans la tête pourquoi Ted était chez eux ce soir là alors que sa mère et lui s'étaient séparés.
Pendant 24 ans elle cache son identité pour qu'on ne la reconnaisse pas et le jour de son 34ème anniversaire sa vie va basculé à cause du cadeau fait par son deuxième mari, Alex Nolan. En effet, il lui achète la maison de son enfance. S'en suit alors une continuité de meurtre tous inculpant Celia Nolan, la jeune femme vivant dans la maison de la petite Lizzie Borden.
Les inspecteurs et le procureur essai de résoudre et d'arrêter ses meurtres, Celia quant à elle essai de reconstituer le soir du meurtre de sa mère.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations & extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
genougenou13 mai 2013
Avez-vous une explication à m’offrir ? - J’ai essayé de vous prévenir le jour où je vous ai fait visiter la maison, dit Georgette, mais vous n’avez pas paru intéressé par ce que je vous disais. Une tragédie s’est déroulée ici voilà vingt-quatre ans. Une fillette de dix ans, Liza Barton, a tué par accident sa mère et blessé son beau-père. A cause de la similitude de son nom avec celui de la célèbre affaire Lizzie Borden, les journaux l’ont appelée la “Petite Lizzie Borden”. Depuis, de temps en temps, des incidents se sont produits, mais jamais de cette ampleur.” Georgette était visiblement au bord des larmes. “J’aurais dû vous obliger à m’écouter.” Le premier camion de déménagement s’engageait dans l’allée. Deux hommes sautèrent à terre et se hâtèrent à l’arrière pour ouvrir la porte et commencer à décharger. “Alex, je t’en prie, arrête-les”, suppliai-je, effrayée par le ton perçant de ma voix
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
fantasybooksaddictfantasybooksaddict02 décembre 2014
Je ne peux pas croire que je suis là, à l'endroit précis où je me tenais lorsque j'ai tué ma mère. Est-ce un cauchemar ou la réalité ? Au début, après cette horrible nuit, je n'ai cessé de faire des cauchemars. J'ai passé une partie de mon enfance à les représenter sous forme de dessins pour le Dr Moran, un psychologue, en Californie où je suis partie vivre après le procès. Cette pièce figurait dans beaucoup de ces dessins.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
genougenou20 septembre 2013
En marchant dans le jardin, une pensée me traversa l’esprit. Ma mère et moi étions restées ce soir-là dans le petit salon, à regarder un film qui s’était terminé à dix heures. Avant de monter, elle avait branché l’alarme. Même enfant, j’avais le sommeil léger et le son perçant m’aurait réveillée si elle s’était déclenchée. Mais elle ne s’était pas déclenchée, et ma mère n’avait pas été avertie de la présence de Ted dans la maison. Ce point avait-il été évoqué dans l’enquête ? Ted était ingénieur, il venait de fonder sa petite société de travaux publics. Il n’aurait eu aucun mal à neutraliser l’alarme. Je décidai de noter ces réflexions dans un carnet. J’inscrirais tout ce qui me revenait à la mémoire, tout ce qui m’aiderait à prouver que Ted était rentré par effraction dans la maison
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
lauravanelcoyttelauravanelcoytte28 juillet 2010


star light, star bright
first star I see tonight
I wish, I may, I wish I might
Have the wish I wish tonight


Pâle étoile du soir
Qui brillles auy firmament
Astre de l’espoir
Exauce mon souhait
Commenter  J’apprécie          20
LoveBooks295LoveBooks29527 mai 2016
Mais comment va-t-elle réagir le jour où elle commencera à entendre les histoires qui circulent sur la maison?
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Mary Higgins Clark (26) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mary Higgins Clark
Un petit point sur mes réceptions dans l'IMM du mois d'avril ! Bon visionnage. Retrouvez toutes mes vidéos ici : https://goo.gl/HhFdOL
------------
**LES INFOS**
Les livres cités : - Joyeux Noël, Merry Christmas de Mary Higgins Clark, éd le livre de poche - Artemis Fowl - Tome 1 de Eoin Colfer, éd Gallimard Jeunesse - Soeurs Sorcières - Livre 3 de Jessica Spotswood, éd Nathan - Red Rising - Tome 1 de Pierce Brown, éd Hachette, Collection Black Moon - Moon - Tome 1 : La révolte de la colombe de Karen Bao, éd Milan, Collection Macadam - Half Bad - Tome 2 : Nuit Rouge de Sally Green, éd Milan
------------
Blogueurs cités dans la vidéo : - Marine de "Tartinneauxpommes" : https://www.youtube.com/channel/UCv4doVtF5h¤££¤39Collection Black Moon35¤££¤
------------
Des questions / Me contacter : mathieu.mazza83@gmail.com
Ma Page FB : https://www.facebook.com/EnjoyBooksaddict Mon Blog : http://enjoybooksaddict.blogspot.fr/ Sur Livraddict sous le pseudo : EnjoyBooks Goodreads : https://www.goodreads.com/user/show/17996444-mathieu-mazza Instagram : http://instagram.com/enjoybooksmathieu Twitter : https://twitter.com/EnjoyBooksMath
------------
Musique d'intro et de fin : Rainforest - Canopy Je filme avec un Samsung Galaxy S4 mini
+ Lire la suite
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





. .