AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2280324466
Éditeur : Harlequin (22/01/2014)

Note moyenne : 3.88/5 (sur 161 notes)
Résumé :
Dans cette comédie subtile et romantique et pleine d'humour, Callie Grey est à la croisée des chemins.
Elle est amoureuse depuis toujours de Mark Rousseau qui dirige l'agence de pub où elle travaille comme Directrice Artistique. Quelques mois plus tôt, elle a eu une brève histoire avec Mark à laquelle il a mis fin sous prétexte que ce n'était "pas encore le bon moment" pour lui. Alors qu'elle garde espoir envers et contre tout, Mark lui annonce en lui remett... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (54) Voir plus Ajouter une critique
lilu60
  07 février 2013
Callie est amoureuse depuis toujours de Mark, qui a été le premier garçon à l'embrasser et qui est maintenant son patron. Seulement, si elle est toujours folle de lui, ils ne sont pas en couple, à son grand regret. Lors de son 30ème anniversaire, il lui apprend qu'il est en couple avec Muriel, une femme désagréable au possible, elle décide donc de chercher quelqu'un d'autre pour partager sa vie. Alors que toutes les célibataires de la ville tentent leur chance auprès du nouveau beau vétérinaire du quartier, Callie, comme toutes les autres, se retrouve face à cet homme glacial, qui est loin de vouloir se laisser charmer. Pour donner le change, elle lui propose de l'aider à redorer son image auprès de sa clientèle, ce qui va les amener à se revoir souvent... tout comme Mark qui, bien qu'en couple, ne cesse de lui faire les yeux doux. Va t'elle pouvoir reconquérir Mark ou accepter de laisser leur histoire derrière elle? le vétérinaire est-il aussi froid qu'il le laisse paraitre? Pour le savoir, il faudra le lire^^
Je suis dans ma période "romance", alors lorsque j'ai découvert ce roman, avec sa couverture "à croquer", je n'ai pas résisté! En cette période hivernale, c'était un choix sûr pour lire au chaud sous une couverture pendant mes vacances^^.
Je dois dire que je ressors de ma lecture avec un avis mitigé et je vais tenter de vous expliquer pourquoi. Je pense que cela tient principalement d'un décalage entre ce que j'attendais de cette lecture et ce que l'auteur nous propose réellement. Déjà, j'ai eu beaucoup de mal à rentrer dans l'histoire, il m'a bien fallu une centaine de pages pour sentir l'envol de la romance. Les choses ont été longues à se mettre en place alors que je pensais rentrer rapidement dans le vif du sujet. Les amours de Callie sont censées être le coeur du roman, mais j'avoue avoir parfois préféré les passages où elle est avec son grand père, ou encore l'histoire entre ses parents, ce qui est un peu dommage. L'auteur a un style agréable mais trop irrégulier. Je ne sais pas si le problème vient de la traduction ou de l'auteur elle-même mais je n'ai pas compris pourquoi elle n'appelait pas un chat, un chat. Je parle surtout des passages où Callie évoque son excitation sexuelle et où l'auteur nous parle de " parties intimes, bas du ventre" ou autre synonymes existants. D'ailleurs je crois qu'elle a un engouement particulier pour les synonymes, elle nous en propose une dizaine pour ne pas évoquer les seins de son héroine et tout autant pour son sexe. Je veux bien que le roman n'ait pas de visée érotique mais de là à tourner autour du pot comme ça.... A côté de cela, j'ai été particulièrement émue par certains passages, alors que d'autre m'ont laissée de marbre...
Une fois au coeur de l'action, j'ai trouvé la romance de Callie plutôt sympathique. Elle flotte entre son passé avec Mark, dont elle aimerait parler au présent , et son présent plutôt houleux, fait de rencontres douteuses, d'un nouveau vétérinaire insensible à son charme, et d'un croque-mort qui croquerait bien un morceau d'elle^^. le déroulement des évènements et la finalité de l'histoire n'ont pas été très difficiles à trouver mais en même temps, il s'agit d'une romance et pas d'un thriller donc cela ne m'a pas dérangé. On suit les aventures de Callie, mais pas seulement. Il y a un vrai esprit de famille dans ce roman. On connait presque autant d'éléments sur Callie que sur son grand-père, sa soeur, ses parents. On partage leurs repas de famille et leurs soucis également. On suit en parallèle, la tentative du père de Callie de reconquérir son ex-femme, qui provoque autant de sourires, devant les sitations cocasses, que d'émotions lorsque l'on creuse un peu. On se sent proche de Callie et toutes les situations qu'elle rencontre ont quelque chose de familier, dans une certaine mesure bien sûr, car elle est particulièrement exhubérante^^
Si quelque chose m'a particulièrement plu dans ce roman, ce sont bien les personnages! Je les ai trouvés très bien travaillés, ils ont tous un caractère bien défini et les descriptions que nous en fait l'auteur nous permettent de parfaitement les imaginer et les différencier. Les relations inter-personnages sont également très fortes. J'ai totalement craqué sur le lien qui existe entre Callie et son grand-père, Noah le bourru, qui est tout aussi touchant qu'il est insupportable. On sent l'amour qui existe entre eux, malgré les générations qui les séparent. Callie est un rayon de soleil, elle est toujours optimiste, aimable et enjouée. Même lorsqu'elle est triste, elle est attachante et attire la sympathie de tout le monde... sauf de Ian, le vétérinaire, sur qui son pouvoir ne semble pas fonctionner... quoi que.... Ian est assez particulier, mélange d'un glaçon, d'un timide et d'un inadapté social. Au départ il m'était particulièrement antipathique puis j'ai appris à le connaître et à mieux comprendre ses réactions. Même les personnages désagréables, ou très secondaires me restent en mémoire, une preuve du talent de l'auteur pour donner vie à ses protagonistes!
Une romance qui malgré ses petits défauts, a eu l'effet attendu: j'ai passé un bon moment de détente en compagnie de Callie & Co!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Soune
  19 janvier 2013
La couverture du roman haute en couleurs promet une histoire pétillante de joie de vivre et, en effet, c'est tout à fait le cas. Je suis très heureuse d'avoir commencé l'année par cette romance bien qu'au départ je n'étais pas certaine d'aimer ce livre. Ce livre est non seulement divertissant mais il est aussi réfléchi, drôle (j'ai même carrément éclaté de rire à plusieurs reprises) émouvant et romantique. Bref de quoi faire craquer…
Il y a quelques jours, donc, j'avais envie de voir une comédie romantique. N'en ayant pas en stock actuellement dans ma dévédéthèque, j'ai décidé de me lancer dans la lecture d'un auteur que je ne connaissais pas. Ben vous savez quoi ? C'est la première fois que je la lis mais c'est loin d'être la dernière ! Je me suis déjà dépêchée de m'offrir un autre de ses livres titré en français Toi et Moi. J'ai pratiquement sauté sur l'affaire, surtout que c'était le dernier en magasin ! Si je ne craque pas particulièrement sur les vêtements pendant les soldes, je deviens une véritable furie ambulante dès lors qu'il s'agit de livres, toujours peur de ne pas avoir ma dose quotidienne et d'être en manque…
Bref, quelle perle ce livre!!! Dès les premières pages, j'ai été captivée. Je ne pouvais tout simplement pas reposer le livre. J'ai aimé chaque passage, c'est dire. Peut être parce que j'aime particulièrement les atmosphères des petites villes, comme la série des Virgin River par exemple écrite par Robyn Carr que j'ai chroniqué sur mon blog anglais . Peut être parce que j'ai beaucoup ri (voire même éclaté de rire), pleuré et ai eu le coeur brisé (un petit peu ceci dit, ouf !).
Mais trêve de bavardage. Racontons un peu la trame de ce récit. L'Amour et tout ce qui va avec commence par nous décrire l'amour fou de Callie (diminutif de Calliope) pour Mark qu'elle connait depuis ses14 ans, devenu aujourd'hui son patron. Pour quelle raison l'aime-t-elle aussi fort ? En plus de lui avoir offert son premier baiser, ils ont eu tous les deux une histoire d'amour pendant un week end quatre ans auparavant lors d'un voyage d'affaires où ils ont frôlé la mort. Ce fut pour Callie un souvenir merveilleux car unique. Mark préféra cependant mettre fin à cette histoire pour cause de « mauvais timing ». Callie le croit sur parole et espère un jour où l'autre que l'occasion se représentera à nouveau pour vivre enfin l'histoire d'amour qu'il lui inspire. Elle espère pendant des mois. Et les mois deviennent rapidement des années jusqu'à ce qu'il annonce qu'il est fiancé à la fille d'un de leur plus gros client qui va en plus s'incruster dans l'agence pour y bosser alors qu'elle n'a aucune compétence professionnelle, juste celle de partager le lit du patron. Cette nouvelle tombe le jour de l'anniversaire des trente ans de Callie. Elle est effondrée. Puis, le flot de larmes s'étant écoulé, elle relève la tête et décide que le meilleur moyen pour elle de le reconquérir est de le rendre jaloux. C'est alors qu'elle rencontre le nouveau vétérinaire de leur ville. Malgré l'apparence totalement surprenante du nouveau vétérinaire pour être un héro de romance car ayant plus de ressemblances avec les tueurs russes que les séducteurs endurcis, surtout qu'il ne sait pas vraiment communiquer, il a la qualité d'être célibataire et cela suffit pour Callie pour tenter de rendre jaloux Mark. Commence alors de vraies tranches de rigolade, à commencer par leur rencontre qui m'a pliée en deux pendant un moment.
Je suis complètement tombée sur le charme de notre héroïne. Elle est drôle, belle, légèrement déjantée (« Deux Callie semblaient coexister en moi. L'une plutôt avisée et douée d'une solide raison (je la représentais sous les traits de Michelle Obama), et la seconde, fleur bleue et amoureuse, que je baptisais Betty Boop. Idéalement, Michelle aurait du filer une bonne claque à Betty et lui faire entendre raison une fois pour toutes. Mais, hélas, cette nouille de Betty prenait chaque fois le dessus pendant que la Première Dame, consternée, se résignait à la regarder se ridiculiser en silence »), elle fait tout son possible pour rendre les gens autour d'elle heureux et surtout n'a pas honte d'être elle-même. Pour autant, elle n'est ni sotte ni naïve. Je la trouve tout simplement adorable.
Cependant cette lecture ne saurait se résumer à l'histoire de Callie et de ses histoires d'amour. le roman décrit en effet d'autres histoires. Il traite d'amitié et de famille. La famille de Callie est à ce sujet hilarante. Les personnages secondaires sont assez étranges et très drôles. J'ai une petite préférence pour le grand-père de Callie, Noah. Il a des réparties que j'ai adoré lire. Difficile de rester immobile pendant la lecture, vous pouvez me croire. Mais il y a aussi le frère de Callie,Freddie, Louis qui travaille au funérarium familial, sa soeur Hester et sa mère qui ne sont pas en reste pour ajouter à l'ambiance drôle et géniale du livre. Tous ces personnages ont en plus le mérite d'être plein de charme et de réchauffer le coeur des lecteurs que nous sommes.

Bref, je ne peux que recommander cette lecture. C'est frais, c'est drôle, la traduction semble reprendre l'esprit de l'auteur (ce qui est loin d'être toujours évident mais je reconnais que le métier de traducteur est difficile), c'est surprenant et c'est mignon tout plein. En fait, j'ai tellement apprécié ma lecture que je vous le prête volontiers si le coeur vous en dit. Sérieusement. Si cela vous tente, contactez-moi. Je vous le ferai parvenir avec plaisir !

Lien : http://aupetitbonheurlapage...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Blackbird
  07 février 2014
Ce roman est un peu l'histoire d'une petite ville toute entière : Georgebury. Callie est le personnage principal et elle adore sa petite ville où il fait si bon vivre.
Plusieurs personnages gravitent autour de Callie et nous suivons leur histoire en même temps que celle de Callie. Ses parents sont divorcés de longue date pourtant le temps n'a pas effacé l'animosité que la mère de Callie ressent pour son ex-mari. Callie adore son père qui a toujours été là pour elle. Callie passe beaucoup de temps avec ses nièces et sa soeur qui a tiré un trait sur l'amour le jour où son père a quitté le domicile conjugal. Son frère Freddie est un éternel adolescent et Louis l'assistant semi-vampirique de sa mère au funerarium, est absolument répugnant et donne la chair de poule. Callie vit avec son grand-père qui est bourru mais très attachant. Il ne faut pas oublié un être qui tient une grande place dans le coeur de Callie : son chien Bowie, un adorable husky. Callie travaille dans une agence de pub et s'entend très bien avec ses collègues mais l'un d'entre eux n'est pas franc avec elle et va lui attirer des ennuis. Annie, son amie d'enfance est pipelette et mène une vie stable et rangée auprès de son fils et de son mari. Puis il y a Mark, le patron et l'amour de jeunesse de Callie. Ce dernier est beau et intelligent et surtout Callie est follement amoureuse de lui. Mais voilà, Muriel, une grande brune prétentieuse vient d'entrer dans la vie de Mark qui lui passe ses moindres caprices car Muriel est la fille du plus gros client de l'agence.
Callie va décider qu'elle doit rencontrer d'autres hommes pour oublier Mark et passer à autre chose. Ses rendez-vous galants poussent à l'hilarité entre un créateur de cache-pots en cheveux humains et un fermier qui ne voit en elle qu'une femme à la poitrine très généreuse. Quand enfin elle rencontre Ian, le vétérinaire nouvellement installé à Georgebury, coqueluche de ces dames. Mais le passé de celui-ci l'a rendu taciturne et froid. Callie aimerait qu'il se confie et se rapproche d'elle mais la tâche de va pas être aisée.
Ce roman a été un vrai coup de coeur. D'un part parce que je n'avais jamais lu de livre de Kristan Higgins. C'est la couverture pétillante et acidulée qui a attiré mon regard. Et je ne le regrette pas car cette couverture est à l'image de son héroïne : Callie. Sa fraicheur et son autodérision sont tellement agréables que l'on ne s'ennui jamais. D'autre part, les textes sont remplis d'humour et d'émotions ce qui fait que l'on passe du rire aux larmes en quelques pages. Une écriture soignée et un personnage principal drôle, attachant et toujours optimiste font de cette histoire un fabuleux roman qui vous donne la pêche !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
papotea
  09 décembre 2015
Promis juré craché....je ne dirai plus "écrire comme un auteur Harlequin" ou "c'est mauvais comme du Harlequin". Car ce livre - qui est édité par Harlequin, ma fait passer un moment plutôt sympa, malgré quelques défauts (mais j'y reviendrai). Moi qui était fâchée avec la chicklitt, me voilà quasi réconciliée !
L'écriture de Kristan Higgins est vraiment agréable : c'est vif , enjoué, pétillant, plein d'humour. J'ai souri à de nombreuses reprises. Les situations sont piquantes sans tomber dans le trop rocambolesque. J'ai particulièrement aimé sa façon de parler du Vermont, c'est simple je n'ai qu'une envie: y aller. Elle a vraiment l'art et la manière de décrire la lumière et les couleurs d'automne, la vie, le ciel, les lacs, etc etc...
Très réussie aussi la galerie de personnages autour de l'héroïne, Callie : de sa famille proche à ses amis, de ses petites vieilles à ses farfadets, en passant par ses collègues, tout le monde est attachant. Le livre est assez long et Kristan Higgins se permet beaucoup de digressions par rapport au coeur du bouquin - l'histoire d'amour - mais on ne lui en veut pas parce que c'est très réussi, et même - oserai-je le dire - c'est ce qui m'a le plus intéressé dans le livre (l'histoire d'amour en elle même est très convenue, donc pas de suspens de ce côté là). Quand le livre se termine, on regrette de ne plus partager la vie de cette petite communauté.
Mais...il y a quelques loupés. Quand Kristan Higgins passe à ce que j'appellerai "les rapprochements corporels", elle hésite entre le côté guimauve et le côté trash plus à la mode, et du coup il en ressort des scènes lourdes, plates, sans aucun romantisme ni sensualité (un comble pour un roman d'amour).
L'histoire d'amour est très cliché: un homme (forcément beau/riche/musclé/intelligent/ avec une bonne situation et une bonne maison / et accessoirement Dieu du sexe) un poil taciturne mais qui finalement est blessé et sensible (depuis le Mr Darcy de Jane Austen, ce genre fait florès) tombe sous le charme d'une jeune fille vive et pétillante, elle même déjà amoureuse d'un odieux - ou du moins minable - personnage. Rien de nouveau sous le soleil de la romance.
Mais surtout...l'héroïne s'aime. Beaucoup. Beaucoup beaucoup beaucoup. Elle passe le roman (écrit à la première personne) à se lancer des fleurs : elle est mignonne, intelligente, drôle, a un décolleté époustouflant et des jambes sensationnelles, ses cookies sont délicieux, ses slogans publicitaires les meilleurs, tous les hommes qui la croisent la draguent...etc etc...au début j'étais indulgente mais à la fin je n'en pouvais plus. A se demander pourquoi cette perfection faite femme en est à chercher des hommes sur les sites de rencontres.
Bref un roman vraiment sympathique, mais qui pour moi perd une quatrième étoile par manque de subtilité dans sa trame principale (alors que les intrigues secondaires sont intéressantes et qu'on aurait envie d'en connaitre plus).
Mais comme j'ai beaucoup aimé le style de Kristan Higgins, je tenterai un deuxième roman...en espérant cette fois que l'héroïne sera un poil moins dans l'auto satisfaction !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          12
Autantenemportentleslivres
  15 février 2018

Mon avis:
Les romans de Kristan Higgins m'ont toujours attiré par leurs couvertures girly et acidulées, mais ce n'est que fin 2015 que je me suis enfin décidée à me procurer l'un d'entre eux. Ayant terminée il y a peu de temps un livre assez difficile, j'ai eu besoin de me plonger dans une romance toute douce, fraîche et drôle, c'est donc tout naturellement que je me suis dirigée vers celle-ci.
L'amour et tout ce qui va avec... est le genre de roman simple, prévisible, voir même cliché dans son intrigue ou dans certains de ses personnages, mais qui fait incroyablement du bien au moral à l'instar de Bridget Jones de Helen Fielding dont l'auteure s'est clairement énormément inspirée ou des romans de Sophie Kinsella. En effet je ne m'attendais pas à une intrigue très élaborée et très inattendue et ce n'est d'ailleurs clairement pas ce que je recherchais, mais plutôt une histoire simple m'étant en avant un personnage attachant dans lequel chaque lecteur pourrait se reconnaître à un moment donné de ses mésaventures sentimentales. Et sur ce point j'ai été ravie car c'est exactement ce que renferme ce livre à travers l'histoire de Callie, toute jeune trentenaire qui travaille dans la publicité et qui est amoureuse depuis de nombreuses années de son patron, le séduisant Mark Rousseau qui bien évidemment se soucie d'elle comme d'une guigne. Persuadée qu'elle réussira à attirer son attention en draguant un autre homme, elle jette son dévolu sur le nouveau vétérinaire de sa petite ville le très froid mais néanmoins très séduisant Ian.
C'est une intrigue qui a très bien fonctionné avec moi en raison du personnage principale qui peut paraître naïve, bête et agaçante, mais qui est en définitive moins stupide qu'elle le laisse entendre. J'ai trouvé que Kristan Higgins avait inséré énormément de second degré et d'autodérision dans son personnage. Callie sait qu'elle est souvent très clichée, un peu pathétique par moment même, mais elle s'en moque et en joue même pour notre plus grand plaisir. Ses réparties, ses gaffes et sa recherche presque désespérée du grand amour ne la rend que plus drôle et attachante. J'ai énormément aimé cette jeune femme qui m'a fait plusieurs fois éclater de rire et qui a le coeur sur la main, comme le prouve son attachement envers tous les habitants de Georgebury qu'elle connait tous par coeur et dont elle est très proche, mais aussi et surtout envers Noah ce grand- père grincheux et ingrat qui lui aussi m'a beaucoup fait sourire, car derrière cet homme bourru se cache un coeur tendre.
La vie sentimentale de Callie est il est vrai au coeur du récit, mais ce n'est cependant pas uniquement le seul sujet du livre, loin de là. On y suit également toute une galerie de personnages assez loufoques, très singuliers et très atypiques comme la mère de la jeune femme qui tient un salon funéraire et qui n'a toujours pas pardonné à son ex mari son infidélité vingt ans plus tôt, son père qui tente d'ailleurs de reconquérir sa mère, sa soeur aînée Hester qui traumatisée par le divorce de ses parents ne fait plus confiance aux hommes, son jeune frère Freddy qui cherche encore sa voie, ses collègues qui ont malheureusement eux aussi leurs peines de coeur, et Ian qui sous ses airs distants et désagréables cache en réalité plus d'une blessure. C'est à travers les épreuves que la vie parfois nous réserve, que les personnages du roman d'ailleurs traversent, que se soit un divorce, une mort, une trahison que nous passons comme eux par différents sentiments. J'ai ris comme j'ai été émue par certains passages plus sérieux qui font énormément réfléchir sur notre propre conception du bonheur, sur le pardon et notre capacité à aller de l'avant.
Pour conclure:
Une romance drôle et émouvante qui m'a fait passer un bon moment de lecture avec une héroïne drôle et attachante à l'instar de Bridget Jones dont Kristan Higgins s'est beaucoup inspirée. Une première expérience de l'auteure qui m'encourage grandement à découvrir ses autres romans.
Ma note: 16/20.
Lien : http://autantenemportelesliv..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
lectureenfantparentlectureenfantparent   30 mai 2017
Mon téléphone sonna. Maman. O joie…
– Joyeux aaaaaniversaaaaire, Calliope ! Chanta-t-elle d’une voix festive.
– Merci, maman. C’est gentil.
Je me demandais si ma mère remarquerait les accents plombés dans ma voix. Il n’en fut rien.
– Écoute, j’ai du nouveau. Dave vient d’appeler. Un tuyau a éclaté chez Éléments et tout le restaurant est inondé.
Éléments étant situé dans une ancienne fan=brique, vieille de plus d’un siècle et demi, ce genre d’incident était fréquent.
– Ce n’est pas grave, maman. Je n’étais pas vraiment d’humeur à sortit, de toute façon.
Au moins, je n’aurais pas à subir une fête d’anniversaire. Je pourrais rentrer chez moi et gober la pâte à gâteau crue, au lieu d’avoir à faire semblant de m’amuser.
– Mais bien sûr que si, tu es d’humeur ) célébrer tes trente ans, Callie ! Décréta joyeusement ma mère. J’ai déjà appelé tout le monde. Nous ferons le repas ici. Tout est déjà organisé. J’ai même trouvé un traiteur.
Mon cœur acheva de sombrer.
– Ici ? Qu’est ce que tu appelles ici ?
– Mais au funérarium, ma chérie, bien sûr ! Où voudrais-tu que ce soit ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
BlackbirdBlackbird   03 février 2014
Pour moi, l'amour rendait l'être humain meilleur. Aimer donnait le sentiment d'être protégé, précieux, et d'avoir été choisi. Choisi . . . Quel mot magnifique ! En aimant, l'être humain se bonifiait, devenait plus noble, plus vaste, plus généreux.
Commenter  J’apprécie          100
BlackbirdBlackbird   06 février 2014
Les moments passés en famille chez nous étaient . . . comment dire ? Infernaux. Totalement infernaux. Comme j'étais l'enfant du milieu, je servais de référent, de confidente, d'hôtesse et de martyre. Avais-je le sentiment qu'il fallait réunir la famille, de temps en temps ? Sûrement. Est-ce que je voulais voir les miens rassemblés ? Théoriquement, oui. Concrètement, surtout pas.
Commenter  J’apprécie          50
lectureenfantparentlectureenfantparent   30 mai 2017
Deux Callie semblaient coexister en moi. L’une, plutôt avisée et douée d’une solide raison (je la représentais sous les traits de Michelle Obama), et la seconde, fleur bleue et amoureuse, que je baptisais Betty Boop. Idéalement, Michelle aurait dû filer une bonne claque à Betty et lui faire entendre raison une fois pour toutes. Mais, hélas, cette nouille de Betty prenait chaque fois le dessus pendant que la première Dame, consternée, se résignait à la regarder se ridiculiser en silence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
lectureenfantparentlectureenfantparent   30 mai 2017
Nous sortons ensemble, Muriel et moi, Callie, annonça-t-il après un temps d’hésitation prolongée.

L’information mit quelques secondes à se frayer un chemin le long de mes circuits neuronaux. De nouveau, j’étais cette crétine de biche qui attendait, immobile, plantée face au poids lourd. Mon cœur s’arrêta sur un dernier battement sonore. Pendant une seconde, je restait incapable de respirer. Michelle Obama, ses beaux bras croisés, me regardait en secouant tristement la tête. Je réalisai que j’avais la bouche ouverte. Je la refermai.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Kristan Higgins (24) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kristan Higgins
Love Between the Covers - Snippet - Jill Shalvis & Kristan Higgins - Your icons are now your friends
autres livres classés : VétérinairesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Avez-vous réellement lu

Comment s'appeler le mari de Kate ?

Nathan
Jonathan
Matthew
Daniel

11 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : La vérité sur l'amour (et autres petits mensonges) de Kristan HigginsCréer un quiz sur ce livre
.. ..