AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782505072454
204 pages
Kana (06/07/2018)
3.7/5   27 notes
Résumé :
Il y a dix ans, des Idra, créatures dont l’origine reste encore inconnue, ont dévasté Washington D.C. Paralysé depuis ses 5 ans, Ilya Kravitz ne vit que pour devenir un jour pilote d’un Arcanum, la seule arme capable de détruire les Idra. Grâce au soutien de sa sœur, Anna, il est aujourd’hui sur le point de réaliser son rêve. Mais ce qui se cache vraiment derrière ces armes est impitoyable et la guerre ne fait que commencer…
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
3,7

sur 27 notes
5
0 avis
4
9 avis
3
3 avis
2
1 avis
1
0 avis

LireEnBulles
  11 juillet 2018
L'histoire ne se déroule pas au Japon mais aux États-Unis, et plus précisément à Manhattan. Il y a dix ans en arrière, l'humanité fût changée avec l'invasion des Idras, créatures extraterrestres mystérieuses, ayant dévasté Washington. C'est durant cette période que Ilya Kravitz, paralysé depuis ses 5 ans suite à un accident, passe par toutes les étapes du deuil. Afin d'affronter ces monstres venus d'une autre planète, le gouvernement a lancé la création des humanoïdes Arcana. Ilya rêve de devenir un des pilotes pouvant piloter virtuellement pilote l'un d'eux. C'est ainsi qu'on le découvre tentant de réaliser sa destinée, sans se douter de la réalité qui se cache derrière ces armes...
Ce shonen en trois tomes intègre les codes de la science-fiction de manière classique rappelant parfois Evangelion, mais mettant l'accent sur l'émotion. Pour y arriver, la mangaka a su écrire des personnages sensibles et forts. Ilya est un jeune homme ayant pour but dans la vie de pouvoir piloter un Arcanum et ainsi aider dans la protection de la planète. Toutefois, on descelle très vite un sentiment plus profond dans son rêve. En effet, pour celui qui est situation de handicap puisqu'il ne peut se déplacer sans son fauteuil roulant, la capacité de pouvoir aller où bon lui semble grâce à la technologie humanoïde est la clé de la liberté. le lien entre le pilote et la machine est plus que virtuel, comme nous l'explique le scénario à travers les phases de simulation servant à la préparation de l'examen d'entrée de Ilya. À chaque fois qu'il est connecté il peut ressentir le vent sur sa peau, la légèreté dans ses déplacements, comme s'il retrouvait l'usage de ses jambes. Pour le soutenir, Ilya peut compter sur sa grande soeur, Anna, lui témoignant un amour inconditionnel. Ce lien qui les unis est très beau et vraiment fusionnel dans le sens où on sent que chacun pourrait réellement donner sa vie pour l'autre. HIJIHARA arrive à faire en sorte que ce sentiment nous saute aux yeux que ce soit dans les mots ou la mise en page.
La partie science-fiction est emmenée de façon intéressante grâce au bestiaire très curieux des envahisseurs. Pour le moment, nous ne savons pas d'où ils viennent, mais ont su que les scientifiques ont trouvé un moyen de les tuer en visant le coeur grâce à une particularité génétique incorporée dans les Arcanum. Ces derniers pourraient être cantonné aux rôles de héros dans le genre Iron Man, mais ils sont un peu plus complexes que cela. Ici, pas d'argent à foison mais uniquement une envie de contribuer à la sauvegarde de la population. Anna joue également un rôle-clé dans le récit. Engagée dans les forces de défense, elle est une femme de poigne qui ne recule devant rien pour mener son équipe jusqu'au bout. Que se soit l'un ou l'autre, chacun est victime des préjugés. Anna parce qu'elle est une femme, et Ilya parce qu'il est en fauteuil roulant. Considérés comme des “faiblesses” par les autres, eux, y puisent toute la force nécessaire pour arriver à se surpasser et donner tort aux mauvaises langues. L'action passe par une multitude de combats que ce soit en test ou en dans le réel. Sans vous en dire plus, on découvrira d'autres pilotes d'Arcanum sympas ou un peu plus revêches. le scénario présente un plot twist qui relance le récit dans une direction plus dramatique où la fin peut être heureuse ou non. À voir ce que nous réserve l'auteure dans les deux tomes suivants.
Le trait de Erubo HIJIHARA est à la fois doux et violent puisqu'elle arrive à retranscrire avec justesse l'émotion de ses personnages et des échanges, tout en donnant un coup de fouet au récit durant les affrontements. Les personnages sont facilement identifiables, et possèdent des visages très expressifs contribuant grandement à l'empathie que l'on éprouve durant la lecture. Concernant les créatures elles semblent inspirées de notre faune tout en puisant dans l'imagerie de la science-fiction instaurée par des récits comme le film Cloverfield de Matt Reeves. La mise en page dynamique offre de beaux moments aériens en compagnie des Arcana, et les décors urbains sont très bons.  L'édition de Kana s'ouvre sur un mini-poster dépliable en couleur, et c'est toujours cool. La traduction d'Aline Kukor (Banale à tout prix, Death's Choice, Au-delà de l'apparence) ne possède aucune coquille.
En conclusion, le premier tome de Arcanum arrive à installer un récit de science-fiction où l'émotionnel trouve toute sa place. Les personnages sont écrits avec délicatesse, notamment à travers la situation de Ilya, nous avons une preuve que nous pouvons s'en cesse repousser nos limites afin de nous accomplir. le scénario de Erubo HIJIHARA ne révèle pas encore l'origine des créatures et pourquoi ont-elles décidé de détruire l'humanité, et on espère en savoir plus de ce côté-là.
Lien : https://wp.me/p8tDdS-5oG
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Ludo78600
  11 octobre 2018
Résumé :
A la suite de l'accident de voiture qui a causé la mort de ses parents des années plus tôt, Ilya Kravitz a perdu l'usage de ses jambes.
Malgré cela, il passe néanmoins avec brio les examens pour piloter un arcana.
Une épreuve finale et il pourra, comme sa soeur Anna, Sergent dans l'armée, lutter contre les Idras ; des extraterrestres volants de taille monstrueuse apparus il y a dix ans et qui ne cessent d'attaquer New York.
Le jeune garçon ignore qu'il est déjà retenu et que sa candidature ne sera validée que si sa soeur l'accepte et lui cache la véritable nature de la seule arme qui a fait ses preuves contre les envahisseurs.
Notre avis :
Kana a lancé, il y a peu, Arcanum (Futari Bocchi Sensô en VO), un shonen en trois volets, publié par Shueisha, dans le magazine Jump Supreme Quality (Jump SQ), tout comme les séries Black Torch, 7th Garden ou bien encore Moriarty (Autre série au catalogue de l'éditeur français).
Le scénario de cette première oeuvre d'Erubo Hijihara n'est pas sans en rappeler d'autres de Science-Fiction et de mangas plus ou moins récents.
Sans remonter, trop loin dans le temps et aux Kaiju du type Godzilla, l'histoire s'inspire sans aucun doute des Super sentaï, dont les Power rangers sont les héritiers; de par l'allure de ses monstres tentaculaires et surdimensionnés, les arts martiaux en moins.
On pense également un peu à Evangelion et Robotech, même si ce manga, s'il ne manque pas de combats qui influent sur la mise en page des planches, met avant tout l'accent sur les relations entre le frère et la soeur, auxquelles viennent s'ajouter les rapports que le « nouveau » va développer avec les autres pilotes d'Arcanum.
Mendel Schwartz et son « Ritter » vont faire office de guides dans l'apprentissage d'Ilya avec « Rookie », un peu à la façon d' Hyrum Graff pour Ender Wiggins dans le roman d'Orson Scott Card*.
Ces trois premiers épisodes installent très vite les bases de l'intrigue sans aucun temps mort, sans nous ensevelir sous les rebondissements intempestifs, et en campant avec beaucoup de justesse et de sensibilité la famille Kravitz.
Les enjeux pour Ilya de contrôler son Arcana, sorte de symbiote, sont multiples. Sous peine de vous divulguer trop d'informations, nous ne pourrons tout vous les rapporter, mais c'est une façon pour lui de retrouver une autonomie que son handicap lui a fait perdre, ainsi que de réaliser son idéal de protéger la planète.
Les dernières pages laissent présager une suite des plus excitantes; on ne sait pas tout sur l'ennemi en face.
La relative brièveté annoncée de la série est sans conteste un point fort, trop de shonen ont tendance à tirer en longueur, ici ça ne sera pas le cas.
Au niveau des graphismes, le constat est similaire : on est dans le classique.
Erubo Hijihara alterne entre la délicatesse des faces à faces Anna/Ilya, ceux un peu plus expressifs avec d'autres acteurs, et des scènes de combats où l'énergie des arcanum à transpercer les Idras est particulièrement bien retranscrite. le mangaka n'hésite pas, comme on l'a déjà fait comprendre, à mettre en scène la taille des aliens qui encombre le ciel de Manathan.
Son trait apparaît complexe tout en restant relativement simple, il joue savamment avec les trames.
Le résultat est remarquable.
Assurément Arcanum est le shonen de cette fin d'année, à ne pas manquer si vous êtes amateur de ce genre de récit. Une excellente initiative de Kana de l'ajouter à son catalogue.
Le second tome paraît le 19 octobre.
* La stratégie Ender
Lien : http://www.khimairaworld.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lesvoyagesdely
  14 août 2018
Arcanum c'est une nouvelle invitation, un nouvel univers où on a tout à découvrir, mais qui peut réunir des éléments qu'on a croisé par ailleurs aussi. La couverture et les premières pages dégagent une beauté saisissante au niveau graphique.
Mais le ton va être vite donné, et on n'est loin d'être dans le monde des bisounours. Au coeur des Etats Unis d'Amérique, on apprend que le monde a radicalement changé il y a quelques années avec l'apparition des Idra.
Si notre jeune homme, Ilya, respire une sorte de joie de vivre et une passion pour devenir pilote, là aussi on voit la double face. La situation familiale compliquée, et le prix qu'il paye toujours encore aujourd'hui.
Quand on le rencontre, on a comme l'impression qu'il est en plein jeu vidéo et il assure pas mal. Les examens pour être pilote ne sont pas faciles et seule une poignée de gens y parvient, mais plusieurs conditions doivent être réunies pour cela. Quand il se synchronise pour la première fois avec son unité, il vit des sensations nouvelles, tout est beaucoup plus réel et il bloque également plus. de plus, on lui révèle une vérité difficile qui recèle une terrible ironie. Chacun a sa manière de faire et de l'appréhender. La série nous est promise en trois tomes, et ce premier tome regorge déjà d'informations, de rebondissements, de révélations en tout genre. Comme il le dit à la fin, on ne peut pas oublier non plus qu'on est en guerre. Les scènes de combat sont impressionnantes et prenantes. Ilya a une grande soeur, Anna, qui veille sur lui, elle travaille pour l'armée et veut se battre contre les Idra. On voit qu'elle est très forte à l'heure actuelle, pleine d'énergie comme son frère, mais que là aussi, cela n'a pas toujours été le cas. Si vous voulez garder une surprise totale, mieux vaut ne pas lire le résumé et se laisser porter par l'histoire.
Un premier tome prometteur qui s'est laissé bien lire.
Lien : https://lesvoyagesdely.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
XanderOne
  23 janvier 2019
« Arcanum » est un manga qui s'est terminé en trois tomes au Japon. Sa publication par la maison d'édition Kana vient, quant à elle, tout juste de débuter dans l'hexagone. Ce Shonen au scénario palpitant est l'oeuvre de Erubo Hijihara qui signe ici son tout premier titre. Vous pouvez d'or et déjà noter ce nom dans un petit coin de votre tête. de cette manière, lorsque le prochain récit de cet auteur sortira, vous pourrez l'acheter les yeux fermés. En effet, au vu de la qualité d'un titre comme « Arcanum », il est évident que Erubo Hijihara a une carrière toute tracée devant lui.
Un scénario subtil
L'intrigue de ce manga futuriste se place aux États-unis. Nous suivons le quotidien d'une soeur, Anna, et de son jeune frère, Ilya, qui est handicapé. Bien que ce dernier ai perdu l'usage de ses jambes à un très jeune âge, il juge que rien n'est impossible et que chaque rêve peut se réaliser à force de volonté et de travail. Ainsi, dans un monde menacé par des créatures inconnues, Ilya souhaite combattre ce mal et pouvoir sauver des vies. Pour cela, il souhaite devenir pilote d'Arcanum.
Arcanum img2
Arcanum img1
Toute la subtilité du scénario se retrouve justement dans le mystère entourant les Arcanum. En effet, il s'agit des seules armes capable de blesser les Idra, ces créatures mystérieuses qui semblent n'avoir qu'un seul but : détruire l'humanité. Bien entendu nous nous trouvons dans un shonen et vous verrez quelques combats héroïques se dérouler sous vos yeux. Mais ce n'est pas vraiment ce qui compte dans ce récit. C'est plutôt tout ce qui se trouve autour. D'ailleurs les scènes de combats sont assez courtes et peu nombreuses. Les fans d'action ne seront pas les mieux lotis avec cette lecture.
Un lien fort entre le héros et sa soeur
Outre le mystère qui entoure ces fameux Arcanum, la relation qui lie les deux protagonistes principaux est également au coeur de cette intrigue. En effet, cette fratrie s'est retrouvée orpheline à un très jeune âge. Les liens qui les unissent vont être au coeur de l'aventure qu'ils vont vivre pour essayer de venir en aide à leur planète et ainsi pouvoir sauver leurs semblables.
Arcanum img4
Arcanum img3
Je n'en dévoilerais pas plus sur le contenu de l'intrigue pour éviter d'éventer les fabuleux mystères qui planent sur ce récit. Mais croyez moi sur parole, ce premier tome recèle déjà son lot de surprises et de révélations. Si les tomes suivants sont à la hauteur de celui-ci (et il m'est presque impossible d'en douter) cette fabuleuse histoire restera un bon moment dans les mémoires.
Pour résumer, nous voilà avec entre nos mains la première oeuvre d'un auteur vraiment très prometteur. Ce Shonen au scénario très développé pourrait presque prétendre à être classer dans la catégorie seinen tant la subtilité de son scénario vous prendra de court. N'hésitez pas un seul instant à investir dans ce premier tome qui vous donnera envie de pouvoir vous plonger le plus vite possible dans les suivants.
Lien : https://chezxander.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Vanechka
  21 juillet 2018
L'univers : Manhattan ; un futur pas très joyeux ; de vilaines créatures (des Idras) venus d'on ne sait trop où déciment l'humanité. La seule arme efficace contre ces monstres porte le nom d'Arcana, des créations humanoïdes réalisées par les hommes. Pour fonctionner les Arcanas ont besoin d'un pilote et plus le taux de synchronisation est élevé mieux c'est.

Le héros : Ilya Kravitz est en fauteuil roulant, paralysé à cause des Idras. Il rêve donc de devenir pilote d'Arcana pour latter du monstre et pouvoir s'évader, marcher à nouveau grâce à l'Arcana. C'est mignon tout plein. Sa grande soeur, Anna, bosse dans l'armée, bien sûr elle est hyper forte et intelligente, s'occupe de son frère pour qu'il ne manque de rien et est prête à tout pour qu'il réalise son rêve.

L'intrigue : Ilya passe les tests pour devenir pilote, en rencontre d'autres avec qui ça se passe plus ou moins bien (vous vous en doutez) et puis surtout il va apprendre la terrible vérité derrière la création des Arcana que le commandant en chef du C.I.O se fait un plaisir de lui révéler. Fly, you fools!

Conclusion : Propos en bois pour faire germer l'émotion, personnages et graphismes passe-partout, scènes pseudo-iconiques, stéréotypes à tous les étages, récit cousu de fils blancs : Arcanum est la première série de la jeune mangaka Erubo HIJIHARA ; un sous-Evangelion, en plus court.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
ColibrilleColibrille   22 mars 2021
Nul n'a besoin de raison pour aimer sa famille. C'est un acte instinctif et désintéressé. Le mari protège sa femme, la mère protège son enfant et le premier-né protège ses frères et sœurs. Cet amour inconditionnel est le lien le plus fort qui existe en ce monde.
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
autres livres classés : avatarVoir plus
Notre sélection Manga Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Autres livres de Erubo Hijihara (2) Voir plus




Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
1172 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre