AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Laisse moi te détester tome 1 sur 1
EAN : 9782375062890
198 pages
Taïfu Comics (16/07/2021)
4.11/5   27 notes
Résumé :
Après avoir subi un viol au lycée, l’oméga Naoto a décidé de garder l’enfant conçu lors de ce terrible incident. Quelques années plus tard, il élève seul sa fille et peine à trouver du travail. N'étant pas marqué par un alpha, son statut de célibataire aux chaleurs incontrôlées entraîne le rejet systématique des recruteurs voulant s'éviter des problèmes. Alors qu’il décroche enfin un emploi dans un lycée, un jeune alpha l'attrape par le bras et lui déclare son amour... >Voir plus
Que lire après Laisse-moi te détester, tome 1Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Voilà un long moment que ce yaoi traîne dans ma bibliothèque. Et, bizarrement, je me retrouve toujours très surpris de découvrir les mangas qui me semblaient être, à mes yeux, peu intéressant. Heureusement pour moi, ma curiosité a prit le dessus sur mon jugement hâtif; je me retrouve, en cette fin d'année, avec un petit coup de coeur pour l'histoire de Naoto et de sa petite fille, mais aussi pour cet alpha pas comme les autres.

Naoto, un oméga de vingt et un ans et ancienne victime d'un viol durant son adolescence par un alpha, a du mal à trouver un travail. La cause ? Il est toujours célibataire, ce qui signifie que son statut d'oméga est un obstacle.
Il hais les alphas depuis le jour où sa vie a bousculée, son agresseur lui ayant donné un enfant, une certaines petite Shizuku très attentionnée et particulièrement intelligente.
Naoto s'entête à élever sa fille seul et de la protéger d'un monde qu'il ne voit, à présent, qu'en noir et blanc. Mais dans tout ce brouillard, une main va lui être tendue. Un vieille homme, quasiment à la retraite, prends Naoto sous son aile et lui laisse une chance de pouvoir travailler avec lui dans un lycée. Sa femme étant une omega, il ne comprends que trop bien la détresse et la discrimination qu'affronte notre jeune Naoto.
L'avenir semble sourire à notre héros, pourtant, un élève de dix-sept ans débarque dans sa vie en lui affirmant qu'ils sont âme-soeur. Et devinez quoi ? C'est un alpha !
Hazuki se cache, lui aussi. Il se fait passer pour un bêta via une mauvaise expérience durant son enfance (je vous laisse découvrir ce passage par vous-même!), mais ce qui est certain c'est qu'il va tout faire pour gagner la confiance de ce qu'il dit être son âme-soeur.
Naoto va devoir se laisser approcher par ce qu'il déteste le plus au monde et surpasser ses peurs. Hazuki, lui, va devoir contrôler ses émotions d'alpha et faire preuve de patience. Beaucoup de patience.

De tout cela, nous plongeons dans une belle histoires pleine de rebondissements.
C'est un univers doux et violent à la fois. J'ai passé un agréable moment de lecture en compagnies de ces protagonistes. Je n'aime habituellement pas lire des histoires qui comportent des histoires de viols, mais la douceur d'Hazuki m'a permis de passer un bon moment rempli d'espoir.
Je tiens à souligné que j'ai eu un véritable coup de coeur, un bouleversement d'émotions pour l'une des scènes de ce manga. Elle m'a complètement retournée, c'était bien trouvé dans un scénario tel que celui-ci. Puissant, c'est le mot qui me vient.
L'omegaverse est pour moi une manière d'amener le monde et l'imagination vers une extension de nos rapports entre l'homme et la femme. Je trouve cela très intéressant.

Pour ce qui est du graphisme, je suis mitigé sur la façon de dessiner de Hijiki… j'aime beaucoup ses personnages, ils sont très beaux mais j'ai l'impression que le profil des protagonistes n'est pas tout à fait maîtrisé, à moins que ce sois un style de dessin ? Je n'ai pas accroché sur l'intégralité des dessins, mais en globalité, ils sont superbes.

En bref, c'était un très bon moment de lecture que je recommanderais aux fans de yaois et d'histoires d'alpha/oméga.
J'ai hâte d'en connaître la suite qui est prévue pour décembre 2022 (ça va être long, mais ce sera sur la liste du Père Noël!).
Commenter  J’apprécie          30
Voilà un titre qui était très attendu, et un immense coup de coeur pour beaucoup ! Série en deux tomes, il s'agit du premier manga de Hijiki qui a gagné le prix de la meilleure première oeuvre aux Chil-Chil BL awards de 2020, autant dire qu'on s'attend à de la qualité ! Pour ma part, j'ai adoré ce premier tome qui propose un récit fort, original et plein d'espoir sans pour autant tomber dans les clichés de l'omégaverse.

Malgré toutes ses qualités, l'omégaverse est souvent, selon moi, prétexte à l'hypersexualisation de ses personnages. Les omégas ont un corps plus faible que celui des alphas à cause de leurs hormones, aussi dans beaucoup d'histoires on retrouve des hommes omégas féminisés, naïfs et totalement soumis à leurs désirs sexuels. C'est alors l'occasion de banaliser la violence sexuelle et la culture du viol sous prétexte de leur condition. Ce qui, je l'avoue, me met assez mal à l'aise…

Pour autant, j'aime beaucoup cet univers qui, s'il est bien travaillé, propose des récits totalement captivants ! Je trouve qu'en ce moment, il y a une vague d'auteurs qui écrivent des omégaverses différents aux récits moins clichés et aux personnages moins hypersexualisés. Il y en a plein, mais parmi ceux que je préfère il y a Megumi & Tsugumi de Si Mitsuru (Taifu comics) qui, sans perdre en érotisme, renouvelle le genre avec un oméga qui ne se laisse pas faire ; mais aussi le beau et poétique webtoon Hyacinth de Erewhon (un shonen ai), pour lequel j'ai eu un immense coup de coeur ! Avec Laisse-moi te détester, on retrouve cette même volonté de la mangaka de renouveler le genre, et c'est réussi !

Jeune oméga, Naoto est traumatisé par les alphas depuis qu'il a été violé par ceux de son collège qui l'ont mis enceint. À 21 ans, il élève donc seul sa fille de 5 ans et ne veut surtout pas se lier à un alpha ! Mais la vie n'est pas facile pour un jeune oméga célibataire et sans emploi. Discriminé à cause de son genre, Naoto peine à trouver du travail, et même si on l'aide sa situation commence à être compliquée. Aussi, sous l'insistance de sa mère, Naoto se rend à une soirée « Chasse au mariage » dans un hôtel de luxe de la région. Mais il est obligé d'écourter sa visite car un des serveurs, qu'il ne connaît absolument pas, l'attrape par le bras et clame haut et fort qu'il est son âme soeur. Et c'est par pure coïncidence qu'il retrouve ce même alpha, un lycéen de 17 ans, au nouveau travail qu'il a réussi à décrocher en tant que concierge dans un lycée. le jeune Hazuki, persuadé d'avoir trouvé son âme soeur, s'engage à bien traiter Naoto et le poursuit dans toute l'école pour qu'il accepte de se lier à lui. Naoto fait tout pour l'éviter, jusqu'au jour où il entre subitement en chaleur…

S'il y a quelque chose qui est mis en avant dans le manga de façon assez percutante, c'est toute la discrimination quotidienne que subit Naoto à cause de son genre. Entre les employeurs qui ne lisent même pas son CV, les voisins du quartier qui font tout le temps des remarques sur lui et sa fille, les agressions potentielles et même les enfants de l'école qui véhiculent les idées de leurs parents, les journées doivent lui paraître bien longues ! Malgré ça, Naoto ne faiblit pas car il se bat pour que sa fille ait la meilleure vie possible. Il la change d'école, il continue de chercher du travail, il ignore les remarques… c'est admirable ! C'est ce que j'ai trouvé de très intéressant dans le manga, à savoir que la force de Naoto est montrée dans son quotidien, face à tous les obstacles qu'il doit surmonter, simplement pour exister.

Les alphas ne sont pas tous présentés comme des monstres non plus, heureusement il y a encore de l'espoir ! On a d'abord Hazuki qui a remis en question sa façon de voir les omégas depuis longtemps. Conscient des avantages que lui donnent son second genre, et malgré son jeune âge, il déconstruit le mythe de l'alpha tout puissant et respecte d'autant plus Naoto qu'il trouve très courageux. Puis, il y a le vieux concierge du lycée. Malgré ce que la société attend de lui en tant qu'alpha, il fait un métier modeste et défend les omégas en leur donnant la même chance qu'à n'importe qui avec bienveillance. Avec son expérience, il a une vision des choses plus claires et considère les omégas comme égaux à lui. J'ai beaucoup aimé ce personnage !

Plus généralement, les dessins du manga sont superbes, avec des personnages aux physiques bien variés. Et la mise en scène est vraiment bien gérée, notamment avec les flashbacks du traumatisme de Naoto qui sont égrainés tout au long du tome.

J'ai donc beaucoup aimé ma lecture ! J'ai aimé la façon dont est traité l'omégaverse, beaucoup plus saine que ce que le genre nous réserve habituellement. Mais si j'ai apprécié le manga, il n'est pas non plus sans défauts. Ce n'est donc pas un coup de coeur à cause de la scène finale (désolée si je spoile un peu mais ça me paraît important d'en parler) qui gâche tout ce qui est véhiculé dans le reste du tome, à savoir décider de ne pas mettre de préservatif pour essayer d'avoir un enfant alors que l'autre n'est clairement pas d'accord… ce qui est un viol (même dans la fiction). Peu importe la situation, ce genre de décision doit se prendre avec le consentement de chacun ! Et « non » n'a jamais voulu dire autre chose que « non ». Hazuki fait preuve ici d'une très grande immaturité qui tranche avec son comportement dans le reste du manga, ce que je trouve dommage. Et de manière générale, je trouve que l'événement est traité comme si c'était anodin. Je ne comprends pas l'utilité d'une scène de ce genre alors que la mangaka aurait pu/dû choisir que Naoto soit consentent ! Aussi, pour moi, malgré tous les points positifs que j'ai évoqués plus haut qui montrent que le genre évolue dans le bon sens, l'omégaverse a encore beaucoup de chemin à parcourir !

J'ai déjà lu la suite il y a quelques temps en anglais, et, pour le coup, c'est le tome que je préfère ! Ça va être bien long de l'attendre…. 😊


Lien : https://lesaffamesdelecture...
Commenter  J’apprécie          00
Les manga traitant de l'omegaverse ont souvent tendance a parler de sujets vues et revues qui sont de moins en moins poussés et avec un système de consentement de plus en plus oubliés avec des justifications des plus douteuses . Donc j'ai toujours une petite apprécions avant de commencer ce genre de titres qui peuvent basculer très vite dans des actions que je ne cautionnent pas.

Mais pas de ça ici ! En effet, nous traitons du sujet du viol sous une vision certe dur mais travaillé avec beaucoup de sous catégories en lien avec le sujet. Nous voilà donc avec un titre riche en événements qui nous offre également de beaux personnages, avec des visions différentes et humaine sur la vie. Ils apportent chacun leur pierre à l'édifice, ce qui rend le tout plus beau malgré les difficultés rencontrés.

De plus, une belle histoire d'amour ce met en place et se développe doucement. En effet, il est question de confiance dans ce titre. Et j'ai aimé voir que cette confiance a une vrai importance surtout avec le passé de Naoto. Ça rend un côté plus réaliste à l'oeuvre !

Donc même si le sujet a été beaucoup exploité, dans ce titre on retrouve un sentiment de fraîcheur qui fait du bien ! de plus, les dessins sont juste magnifiques et offre un gros plus à ce titre. Je recommande ce manga pour tout les amateurs du genre ou pour les curieux.
Commenter  J’apprécie          30
Un coup de coeur !

Le "omegaverse" j'y étais plutôt hermétique. Sans doute parce que je ne trouvais pas que les auteur utilisaient à fond les possibilités de cet univers. Mais ce manga, il utilise toute les ressources de cet univers. L'auteur parvient à faire une critique juste et humaine de ce que pourrait être un univers ou les castes sont de mises. Et j'ai beaucoup aimé ça.

Naoto est un personnage touchant, battant et traumatisé par son passé. Victime de discrimination mais ayant aussi vécu le pire, son couvert de son statut d'Omega, il tente tout de même de se battre pour offrir la meilleure vie à sa fille. Leur relation est touchante. Et Naoto parcours dans ce tome un réel parcours initiatique pour changer sa vision du monde.

Hazuki est un personnage complexe. Alpha de nature, il n'en demeure pas moins un être très humain qui ne fais pas de différence entre les Hommes. Il est doux, gentil et prêt à tout pour rendre le mon meilleur.

La relation entre Naoto et Hazuki est touchante et pleine de surprises, bien que allant un peu rapidemment.

Ce tome se suffit à lui même et c'est tant mieux étant donné qu'on ne sait toujours pas si le tome 2 sera disponible en France ! Alors n'hésitez pas !


Belles lectures à tous.
Commenter  J’apprécie          20
J'avoue que j'ai acheté ce manga car je l'ai beaucoup vu passer sur mon Instagram et parce que ça faisait un moment que sa couverture me faisait de l'oeil. Au final, j'ai bien aimé, mais sans plus. Je lirai le prochain volume bien sûr, mais je pense que je m'attendais à plus. En effet, j'ai été un peu dérangée par le fait que notre Alpha soit lycéen, j'aurai préféré des personnages un peu plus âgés. Sinon, l'histoire est mignonne et facile à suivre. Shizuku est absolument adorable.

Je recommande à ceux qui aiment les yaois.

Soyez averti, il y a du contenu mature et, bien qu'elle ne soit pas entre nos personnages principaux, une scène de viol.

3/5
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Je pensais qu'être amoureux était quelque chose de plus doux et de plus chaud, tout comme mon amour pour Shizuku qui me rend heureux. Si aimer fait autant souffrir, j'aurais préféré continuer à le détester.
Commenter  J’apprécie          40
- Tu es la personne qu'il aime le plus au monde.
- Hein ? Comment tu le sais ?
- Intuition féminine !
Me dit-elle assise dans le siège auto pour enfant !
Commenter  J’apprécie          20
For it was not into
my ear you whispered,
but into my heart.
It was not my lips you kissed,
but my soul.
Commenter  J’apprécie          10
Ce bébé n'a rien fait de mal.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : yaoiVoir plus
Les plus populaires : Manga Voir plus


Lecteurs (59) Voir plus



Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
1482 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..