AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Mathilde Bouhon (Traducteur)
EAN : 9782709635714
442 pages
Éditeur : J.-C. Lattès (01/06/2011)

Note moyenne : 3.7/5 (sur 46 notes)
Résumé :
Birdie Cousins s’est jetée à corps perdu dans les préparatifs du fastueux mariage de sa fille Chess, depuis la piste de danse flottant sur l’étang de sa résidence du Connecticut à la couleur des serviettes en papier. Comme toute mère, elle doit essuyer des tempêtes d’excitation et de chaos, de larmes et de joie. Mais Birdie, qui se targue de pouvoir faire face à n’importe quelle éventualité, n’aurait jamais pu prévoir le coup de fil nocturne de Chess lui annonçant b... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
sab02
  02 août 2017
Un bon livre d'été à lire en bord de piscine ou à l'ombre d'un arbre avec le chant des oiseaux! Je caricature (à peine!) mais ce n'est vraiment que dans ces conditions que les livres d'Elin Hilderbrand peuvent se savourer! Ce que je viens de dire peut paraître négatif mais ce n'est pas le cas car c'est de cette façon que j'ai découvert cette auteure avec Pieds nus qui m'a vraiment bouleversé. Alors c'est toujours avec plaisir que j'emporte dans mes bagages de vacances un de ses livres! Et j'en ai encore pour quelques étés vu que je les ai tous dans ma PAL!
Commenter  J’apprécie          80
LesLecturesDeCledesol
  11 février 2013
L'été sauvage, nous parle du destin tourmenté de quatre femmes de la même famille durant l'été. Elles doivent chacune prendre le temps de se reconstruire. Et quoi de mieux, qu'une Ile retirée du monde, à l'abri des touristes, sans les moyens de communications modernes.
Elin Hilderbrand, nous conte l'histoire des femmes de la famille Tate. Il y a d'abord Chess, qui avait tout pour réussir, une vie professionnelle réussie, un superbe fiancé. Malheureusement, sa vie va prendre une toute autre direction, le jour, ou elle décide de rompre subitement ses fiançailles. Chess bascule alors dans une très forte dépression.
Il y a ensuite, Birdie, la mère, qui vole au secours de sa fille. C'est elle qui est l'instigatrice de ce voyage estival. Mais on comprend assez vite, que Birdie non plus, n'est pas heureuse.
Il y a encore India, la tante de Chess, et soeur de Birdie, veuve depuis quelques années, et qui cache un secret.
Et il y a enfin, Tate, la soeur cadette de Chess. Celle qui s'efface toujours face à Chess ; Chess, belle et resplendissante, et Tate, garçon manqué, durant l'adolescence. Tate qui souffre toujours d'être comparé à sa soeur, et qui cherche encore sa place. J'ai aimé l'alternance des chapitres entre les quatre personnages. Ce récit à quatre voix, nous permet de vivre et de découvrir le point de vue de chacune des femmes. Au fur et à mesure de la lecture de ce livre, la vie des différentes protagonistes se déroulent devant nous, et nous souffrons avec eux, pour mieux REVIVRE, ensuite.
L'été sauvage est un livre qui sent bon le sable chaud, la nature, la mer, les vacances. Idéal pour se remonter le moral, en cet hiver interminable.

Lien : http://www.1000etunepages.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
chapsyk
  22 septembre 2017
Ce livre a été une lecture plutôt agréable dans l'ensemble, le genre d'histoire familiale parfaite pour l'été. J'ai trouvé le début plutôt accrocheur, malgré quelques ficelles un peu grosses et je me suis laissée assez facilement embarquer.
En revanche, mon intérêt a diminué au fur et à mesure du roman, notamment à cause des 4 personnages principaux auxquels je n'ai pas accroché et qui m'ont tour à tour agacée à différents moments. Je les ai toutes trouvées assez égoïstes, en particulier Tate qui est assez insupportable et qui manque cruellement de compassion vis à vis de ce que vit sa soeur.
Comme tout bon roman de ce genre, il finit avec son lot de secrets non dits et de révélations mais personnellement aucun d'eux ne m'a véritablement surprise. On s'attend à pas mal de choses et il n'y a rien de vraiment surprenant.
En résumé, c'est un bon livre de détente qui ne prétend pas forcément à autre chose.
Commenter  J’apprécie          20
Alphie
  22 juillet 2011
ce livre m'a beaucoup touché, je me suis identifiée tour à tour aux personnages, intéressée à leur passé, leur présent. J'ai aimé les voir évoluer sur cette ile avec les avantages et les contraintes insulaires. J'ai aimé la naïveté de Tate, un peu le cliché de la geek qui vit dans son monde (mais avec Bruce Springsteen) et qui se lance à corps perdu dans ses aventures, l'évolution de Chess qui finalement prend sa vie en main et celle d'India qui finit par faire son deuil après beaucoup d'années. Birdie représente la ménagère américaine moyenne, elle a vécu la plus grande partie de sa vie pour sa famille, en laissant tout passer de leur part et qui se réveille un jour et décide de changer les choses.
Ces 4 filles sont fortes, ont du caractère, et il est agréable de les voir prendre leur vie en main, alors même qu'elles en sont en partie coupées.
Lien : http://biblioroz.blogspot.co..
Commenter  J’apprécie          60
Nahe
  13 novembre 2011
En cette période de vacances, L'été sauvage est le roman idéal : une lecture qui sent bon le sable chaud, la mer, les ballades au coucher du soleil, …
Voici donc en quelques mots le programme qui attend les quatre femmes de la famille Cousins, parties se ressourcer sur Tuckernut suite à la rupture des fiançailles de Chess. Quatre femmes donc et autant de raisons de tout quitter et de faire le point. Birdie, la cinquantaine, a quitté il y a peu son mari et cherche à se construire une nouvelle vie. India, sa soeur, est veuve depuis de longues années et cherche un refuge, après une histoire compliquée avec une étudiante. Chess, à la base du voyage, doit exorciser son histoire d'amour qui a mal tourné. Tate, un bourreau de travail, décide de faire une pause quelques jours, histoire de retrouver sa famille et les vacances de sa jeunesse.
La suite sur mon blog...
Lien : http://nahe-lit.blogspot.com..
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
LesLecturesDeCledesolLesLecturesDeCledesol   11 février 2013
L'île faisait huit kilomètres de circonférence ; Tate mit une heure pour en faire le tour. Cela se révéla plus difficile qu'elle ne le pensait. Certains endroits étaient rocheux, et même marécageux dans la zone de North Pond, où elle eut de l'eau jusqu'aux chevilles. Mais pour la majorité de la course, le parcours était somptueux et exaltant. Elle vit deux mouettes grosses comme des terriers se disputer les restes d'un tassergal échoué sur la plage. Elle se demanda si les mouettes étaient sœurs. L'une d'entre elles tirait sur la carcasse pendant que l'autre lui piaillait dessus – son bec s'ouvrant et se refermant dans une protestation quasi humaine, indéniablement féminine. Puis la plaignante picorait le poisson et c'était au tour de la première de japper d'une voix nasillarde. Et ainsi de suite, à tour de rôle, elles mangeaient et se plaignaient.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
PiertyMPiertyM   04 septembre 2014
Les émotions humaines se présentent à nous sans cesser de nous surprendre.
Commenter  J’apprécie          180
ElidoreElidore   24 février 2018
Bon d'accord, ce n'était pas génial de partager une chambre avec sa sœur pendant un mois, mais cela ne donnait-il pas un petit côté soirée pyjama à l'aventure ? Le but du jeu n'était-il pas en partie pour elles de baigner dans un réconfort mère/filles/tante ? Elles ne seraient jamais seules, et comme elles étaient toutes de la même famille, Tate n'aurait pas besoin de se doucher, de se couper les ongles des orteils ou de se préoccuper de son déodorant. Elle pourrait roter, péter ou se curer les dents sans retenue. On l'aimerait toujours.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ElidoreElidore   24 février 2018
Sa mère était une femme, un être humain : Tate y avait-elle déjà songé ? Pense-t-on jamais à sa mère en ces termes - comme une personne avec des désirs, des aspirations, des faiblesses ? Elle aimait farouchement sa mère depuis toujours mais l'avait-elle jamais réellement connue ?
Commenter  J’apprécie          10
joey7lindleyjoey7lindley   10 août 2011
Les enfants apportaient gaieté, légèreté et insouciance. C'était étrange, cette façon qu'ils avaient de voler la vedette et de désamorcer la tension ambiante. On n'avait guère le temps de se soucier de soi lorsqu'il fallait veiller sur des bambins
Commenter  J’apprécie          10

Video de Elin Hilderbrand (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Elin Hilderbrand
Kirkus TV with Elin Hilderbrand
autres livres classés : nantucketVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1161 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre