AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Dominique Piat-Couvert (Traducteur)
EAN : 9782081619326
235 pages
Flammarion (01/10/2004)
3.79/5   54 notes
Résumé :

" Sans faire attention, je heurtai quelqu'un de plein fouet. Une fille. C'était Miss-je-ne-sais-plus-comment... J'ai dû passer pour le crétin de service. Son regard me parcourut de la tête aux pieds et retour, puis elle se détourna et s'éloigna. Bienvenue au lycée de Green Harbour ! " Slade déteste dès la première seconde Mallory Garner, excellente élève, brillante pianiste, parfaite sous tout rapport. Trop parfaite ?

Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
3,79

sur 54 notes
5
4 avis
4
5 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
0 avis

madele
  14 avril 2008
Mallory et Slade ne s'aiment pas au début, en tout cas c'est ce qu'il semble, mais peu à peu ils vont se côtoyer par le biais de leurs familles et là les deux ennemis que les deux mondes différents séparent, se rapprochent de plus en plu d'autant que Slade essaie d'aider Mallory qui vit dans une famille aisée contrairement à lui , mais pourtant elle ne va pas bien...
Elle se venge sur elle quoi !
Mallory m'a beaucoup émue, elle ressemble à ces jeunes filles qui bien que sous des airs d'arrogance, cachent une souffrance bien dissimulée. Slade quant à lui est étonnant tellement il fait preuve de compréhension vis à vis d'elle : son amour et sa passion vont grandement l'aider et je crois que c'est ce qui fait toute la force de ce magnifique roman qui souligne la souffrance des jeunes soumis à trop de pression : les scarifications ou les punitions corporelles en sont les parties émergentes de l'ice-berg.
Commenter  J’apprécie          170
Jijy
  02 juillet 2012
J'ai lu ce roman par hasard, et je dois bien avouer qu'au début je n'avais aucune envie de le finir. Je trouvais le personnage et le cadre minces, tout était un peu trop prévisible pour moi : un nouvel éléve éléve qui se met à detester la fille la plus parfaite du lycée et qui se rend plus tard compte qu'elle n'est pas si désagréable que ça pour finalement avoir des sentiments pour elle. Puis à un moment du roman, on se rend compte que la perfection n'existe et qu'i lse cache toujours derriére une souffrance. Une souffrance amer. J'ai été touchée, vraiment. Touchée par la maniére dont l'auteur abordait le mal être de Mallory. de la maniére dont il nous décrivait les pensée "un peu lourdes et obsésées" de Slade à l'égard de Mallory et de leur relation. Je pourrais seulement regretter que quelques passages soient si prévisibles, que j'ai pu deviné certaines scénes à l'avance, sans doute que j'ai lu trop de romans d'amour. Mais on en lit jamais assez, je vous reponds.
Au final, je dirais que c'est le début de ce livre qui ne m'a pas plu et certainement, aussi, je trouve une vie sociale de Slade trop mince par rapport à ce qu'il partage avec Mallory. Mais aprés c'est juste un choix de l'auteur.
Donc, un livre qui m'a touché. Un appel, un sos, un message qui marque pour toutes les jeunes files comme Mallory
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Colibrille
  05 décembre 2014
Dès l'instant où Slade a aperçu Mallory, il s'est mis à la détester. La jeune fille a tout pour lui déplaire : elle est une élève modèle, une talentueuse pianiste mais aussi une gosse de riche imbue d'elle-même. C'est du moins ce que Slade pensait au début. Mais les apparences sont souvent trompeuses. Au fil des jours, le vernis de la perfection se fissure et Slade découvre une toute autre facette de Mallory...
Beaucoup de romans abordent le thème d'adolescents délaissés par leurs parents, livrés à eux-même à une période où ils ont pourtant tant besoin d'eux. David Hill fait le choix inverse en abordant le sujet d'une adolescente étouffée par sa famille, une jeune fille intelligente ne supportant plus la pression permanente de ses parents concernant ses études et son avenir.
Slade est très intéressant car on note une véritable évolution de son personnage au fil des chapitres. Au début du roman, il est engoncé dans ses préjugés, jugeant les gens sans même les connaître, avec l'assurance et l'insolence de son âge. Son amitié avec Mallory et la découverte de sa maladie vont peu à peu le transformer en un jeune homme plus compréhensif et responsable.
Le personnage de Mallory est touchant mais j'ai trouvé qu'il manquait de profondeur. de manière générale, j'ai trouvé l'écriture un peu trop fade, bien qu'agréable à lire. Je m'attendais à ressentir plus d'émotions étant donné le thème de l'histoire. L'auteur aurait peut-être gagné à développer l'aspect humoristique de son roman (à travers le personnage de Slade et sa famille recomposée). Cela aurait donné plus de vie à son texte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Salome974
  26 octobre 2015
ENNEMIS INTIMES
Cette critique est sur le livre : « Ennemis intimes » qui parle d'amour et d'automutilation roman écrit par David Hill.
Quand Slade voit Mallory pour la première fois il ressent en lui un sentiment de haine (il se met à la détester ),alors qu'il la voit tout les jours ,ils se rapprochent de plus en plus. Malgré leurs milieux de vie très différents (lui issue d'une famille en difficulté et elle très aisé ), ils finissent par être très complices et tombent amoureux. Mais Slade se rend vite compte que Mallory ne va pas bien. Beaucoup trop oppressée par ses parents, sa santé fini par s'aggraver en effet Mallory Garner s'automutile.
J' aime beaucoup comment l'auteur David Hill a mis en valeur le sujet délicat de la mutilation au travers du personnage de Mallory Garner, elle se blesse volontairement afin de se punir car elle veut être la meilleur au travers les yeux de ces parents, cela représente de nombreux jeunes en difficultés qui ce scarifient.
Pour moi Slade est le réconfort de Mallory : «  une épaule sur laquelle elle peut s'appuyer » ce qui va vraiment l'aider. Slade est donc comme un conseil donné au lecteur car dans quelconque situation il représente l'aide pour cette personne.
Ce livre est vraiment très intéressent a lire, malgré le sujet de la mutilation triste car l'histoire d'amour est très joyeuse et le suspense est vraiment présent jusqu'à la fin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Luxnbooks
  29 août 2015
Slade vient de s'installer à Green Harbour, sa première journée est marquée par sa rencontre avec Mallory Garner. Adulée par ces professeurs, elle a tout de l'élève parfaite, intelligente, belle et douée au piano. Issue de milieux différents, elle a tout ce que Slade a toujours rêvé d'avoir, pourtant les apparences sont parfois trompeuses. Isolée des autres élèves, Mallory passe son temps à travailler, afin d'être la meilleure dans tous les domaines et pouvoir accéder à des études de médecine.
Slade n'est pas du genre à se laisser marcher sur les pieds, mais je l'ai trouvé agressif dès les premières lignes. Il porte des jugements sur Mallory avant même de lui avoir parlé et lorsqu'ils sont amenés à se parler, il va avoir une attitude odieuse qui m'a vraiment déçue. Il n'a pas spécialement de difficulté à se faire des amis, malgré son côté un peu rêveur. Rapidement, il va se rendre compte que le comportement de Mallory cache quelque chose et il va s'intéresser à cette jeune fille mystérieuse, qui semble ne pas être spécialement appréciée de ses camarades de classe. C'est grâce au Club des jeunes écrivains qu'ils vont se découvrir une passion commune pour l'écriture et Slade va rapidement comprendre la pression que subit Mallory pour avoir les meilleures chances de son côté.
Au premier abord j'ai été un peu surprise par le vocabulaire utilisé, qui n'est pas tout jeune et puis j'ai fini par m'habituer au style d'écriture. Durant les premiers chapitres je suis passée par plusieurs émotions, tout d'abord la surprise de découvrir que la narration est d'un point de vue masculin et ensuite agacée par notre héros qui est vraiment désagréable sans raison, pour finir admirative par son sens de l'amitié. Slade va rapidement comprendre que Mallory a des problèmes et il va lui apporter tout le soutient dont il est capable pour améliorer son quotidien. Voyant que cette histoire le dépasse, il va prendre la peine de se renseigner pour agir de la meilleure manière possible. J'ai noté une véritable amélioration dans son attitude et ce n'est pas pour me déplaire, car ses préjugés ont des limites.
Je n'avais jamais eux l'occasion de découvrir un roman qui traite d'auto-destruction et je dois dire que le sujet est traité avec une justesse impressionnante. On voit clairement que l'auteur maîtrise son sujet. Faire le choix d'être extérieur au problème est très intéressant, car on découvre en même temps que notre héros cette maladie, mais en même temps l'auteur reste délibérément en retrait. Un roman qui s'adresse à tout le monde, peut-être plus particulièrement aux adolescents qui souhaitent une lecture informative, avec une histoire mignonne pour alléger le sujet. Je pense que le fait d'être spectateur de cette souffrance, rend l'histoire moins profonde. Par contre, le titre est vraiment bien trouvé et l'auteur a répondu à ma question de son origine. Un roman qui fait réfléchir sur l'auto-mutilation et la pression parentale chez les adolescents. Il m'a manqué quelque chose, mais aucun regret, je l'ai dévoré.
Lien : https://luxnbooks.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
JijyJijy   02 juillet 2012
- Ton poing se cogne contre l'estrade de l'amphi. Tes bras se cognent contre des objets tranchants. Ton poignet, sur un « truc » qui lui fait un bleu. Il y a toujours une partie de ton corps qui « se cogne » quand tu estimes que tu as raté quelque chose – un récital de piano, par exemple, ou un entretien universitaire... Tu te punis. Tu te fais mal. Et lorsque tu t'es fait mal tu as l'impression fugitive de te sentir mieux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Gwenza18Gwenza18   12 octobre 2018
Mallory et Slade se déteste au début, en tout cas c'est ce qu'il semble, mais peu après ils vont se fréquenter par le biais de leurs familles et là les deux ennemis que les deux mondes différents séparent, se rapprochent de plus en plus d'autant que Slade essaie de soutenir Mallory qui vit dans une famille aisée contrairement à lui , mais pourtant elle ne va pas bien...
Elle se venge sur elle simplement parce qu'elle ne peut pas faire autre chose pour se punir d'avoir raté qqch.
Mallory m'a beaucoup émue, elle ressemble à ces jeunes filles qui bien que sous des airs d'arrogance, cachent une souffrance bien dissimulée. Slade quant à lui est étonnant tellement il fait preuve de compréhension vis à vis d'elle : son amour et sa passion vont grandement l'aider et je crois que c'est ce qui fait toute la force de ce magnifique roman qui souligne la souffrance des jeunes soumis à trop de pression : les scarifications ou les punitions corporelles en sont les parties émergentes du livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
JijyJijy   02 juillet 2012
Trois pensées s'entrecroisaient dans ma tête. La première : j'étais en train d'embrasser une fille, à qui, trois semaines plus tôt, j'aurais volontiers flanqué mon pied aux fesses. La deuxième : je n'avais aucune envie que ça s'arrête. La troisième : le titre du livre que j'avais trouvé à la bibliothèque ce jour là.
Commenter  J’apprécie          50
ColibrilleColibrille   05 décembre 2014
Je fus surpris de la détermination que je sentais germer en moi tandis que je l'embrassais et que je la serrais dans mes bras. Comme si un ennemi se tenait embusqué tout proche de nous. Elle le combattait et j'étais, moi aussi, prêt à le combattre.
Cet ennemi, c'était elle-même. Et nous allions le vaincre. Nous - elle et moi. Ensemble.
Commenter  J’apprécie          40
JijyJijy   02 juillet 2012
En plus, les filles d'ici sont bien trop imbues d'elles-mêmes pour être douce comme le miel.Elles ressemblent plutôt à ces fameux carrés de chocolat à la menthe : écoeurantes et emballées dans du papier d'argent !
Commenter  J’apprécie          60

autres livres classés : mal-êtreVoir plus
Notre sélection Jeune Adulte Voir plus





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1373 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre