AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2081434318
Éditeur : Flammarion (06/11/2019)

Note moyenne : 4/5 (sur 2 notes)
Résumé :
1895. Boni de Castellane, jeune et séduisant fleuron de la noblesse française, n’ayant pour seuls biens que son panache et ses rêves d’esthète, épouse Anna Gould, héritière convoitée de la plus grosse fortune d’Amérique. Mais le conte de fées tourne bientôt au cauchemar. À travers ce couple improbable, deux mondes s’affrontent, l’Ancien et le Nouveau : une France aristocratique, catholique et libertine, où flotte encore un parfum d’Ancien Régime ; ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
MichelZ
  10 janvier 2020
L'auteure décrit en détail et avec esprit le mariage de Boni de Castellane, un gentilhomme dépensier, avec Anna Gould, une riche héritière. Pour les deux, le sans le sou qui dépense sans compter et la laide héritière qui rêve d'aristocratie, le mariage a un avantage. Ce pourrait sembler de peu d'intérêt, si ce n'est que l'auteure décrit bien les deux personnalités, et que cette vie tumultueuse des deux personnages offre un bon moment de lecture.
Commenter  J’apprécie          00
Azertuyop
  14 décembre 2019
TT Télérama, 20/11/2019
« Familière des salons de la Belle époque, la biographe détaille d'une plume piquante le mariage du dernier dandy avec l'héritière d'un nabab de Wall Street.
Autrice notamment d'une formidable biographie de la comtesse Greffuhle, qui inspira à Proust le personnage d'Oriane, la duchesse de Guermantes, Laure Hillerin est comme chez elle dans le Paris et les salons de la fin du XIXe siècle et du début du XXe, où rayonnait Boni (...).
Les personnalités des deux protagonistes et la façon dont s'incarne en eux l'époque (le déclin de l'Europe et de ses élites, l'essor des États-Unis, la vraie fin de l'Ancien Régime et l'avènement de la modernité…), à quoi s'ajoute la qualité des seconds rôles et la précision des décors, font tout l'intérêt de ce récit alerté, détaillée et ultra documenté, guidé par une connivence intime entre l'autrice et son sujet. »
Nathalie Crom
« Voilà un livre réjouissant ! Parce qu’il fait revivre d’une manière épatante une époque du tonnerre […] La chronique de ce couple, émaillée de fêtes somptueuses et de procès sordides, joint à la saveur d’un excellent roman le charme de ce qui est vrai. »
Robert Colonna d’Istria, Corse Matin, 28 novembre 2019
Lien : https://www.telerama.fr/livr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
AzertuyopAzertuyop   14 décembre 2019
Juin 1969. Georges Pompidou vient d’être élu président de la République. André Malraux est encore ministre de la Culture – plus pour très longtemps. À l’angle de l’avenue Foch et de l’avenue Malakoff s’est ouvert un gigantesque chantier de démolition. Grues, pelles et camions bennes sont à l’ouvrage, dans le fracas et la poussière, à la consternation des riverains : on détruit le Palais Rose.
[...]Comment a-t-on pu en arriver là ? Lorsqu’on reconstitue la chronologie des faits, on se trouve en face d’une histoire tristement banale, dans laquelle ont joué tous les ressorts classiques de l’âme humaine dès que l’argent est en jeu, de la cupidité à l’indifférence et à l’inconscience en passant par la lâcheté, la crédulité, l’obstination, les « petits arrangements entre amis » et ce que nous nous contenterons de nommer l’indélicatesse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AzertuyopAzertuyop   14 décembre 2019
Sanson et son commanditaire avaient étudié avec soin l’implantation et les façades du Palais Rose pour qu’il réjouisse les yeux des passants, en surgissant sur l’avenue du Bois comme une miraculeuse vision du passé. Là où jaillissait ce rêve de pierre et de marbre, on a bâti un lourd mausolée grisâtre. Là où s’harmonisaient avec bonheur matériaux précieux et coloris subtils règne la monotone brutalité du béton pisseux. Là où l’on avait dépensé avec allégresse des fortunes pour que le marbre rose de la façade chante au mieux sous le ciel gris de Paris se terrent des ploutocrates anonymes. « Un monument est l’expression matérielle de l’esprit d’un pays, d’une époque, et, surtout, d’un homme » professait Boni. Le contraste lui aurait donné matière à amère réflexion.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AzertuyopAzertuyop   14 décembre 2019
Deux citations en exergue :

Je suis d’ailleurs convaincu qu’on parlera de Boni de Castellane comme d’un personnage légendaire. Notre époque, où de telles existences auront été possibles, paraîtra romanesque et fabuleuse. On écrira sa vie. On le mettra au théâtre. D’ici un certain nombre de siècles, on le confondra peut-être avec don Juan. Il en avait l’insolente bravoure. Et la statue du Commandeur qu’il avait défiée s’appelait l’argent. »
Jacques Bainville

Il est hors de doute que les grands héritages font souvent plus de mal que de bien aux héritiers.
Andrew Carnegie
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AzertuyopAzertuyop   14 décembre 2019
Ce qui l’anime, ce n’est pas le désir de paraître, comme le pensent les jaloux, mais celui de vivre ses rêves d’esthète : « Devant l’incompréhension de notre époque embourgeoisée, je me transposai dans une époque passée dont la splendeur avait pour moi un aspect magique [...]. Exilé non de mon pays mais de mon époque, je m’amusai à vivre une vie d’un autre âge, tant par goût du beau que par dégoût de mon temps. » Boni est l’enfant des siècles passés. Il est un orphelin du Temps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AzertuyopAzertuyop   14 décembre 2019
La fourrure, dont elle affublait aussi ses enfants dès leur plus jeune âge, possède une valeur symbolique : signe de richesse, de prospérité et de réussite sociale, mais aussi de féminité et de domination, vêtement magique qui protège comme une armure et métamorphose la grenouille en princesse. C’est une nouvelle peau qu’elle endosse, et qui proclame avec orgueil sa suprématie et son omnipotence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : aristocratieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox