AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Pierre Bondil (Autre)Danièle Bondil (Autre)
EAN : 9782869301016
252 pages
Éditeur : Payot et Rivages (01/10/1987)
4.02/5   81 notes
Résumé :
Créé par Hillerman dix ans après Joe Leaphorn, son autre enquêteur navajo, Jim Chee se différencie quelque peu de son aîné. Moins citadin, moins moderne et plus romantique, c'est un traditionaliste sans cesse sur la corde raide car il tente de mener son travail de policier avec son apprentissage de "chanteur" dépositaire des rites et des chants guérisseurs. Dans sa première apparition, dans Le Peuple de l'ombre, il e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
FrancoisK
  23 septembre 2012
Je ne critiquerai pas ici un livre d'Hillerman en particulier. Ils sont tous des chefs d'oeuvre de littérature policière. Une recommandation, les prendre dans l'ordre d'écriture. En effet, les héros Joe Leaphorn et Jim Chee ont une histoire, évoluent au fil des enquêtes. Ainsi entre les "la voie de l'ennemi" où le lieutenant Leaphorn trouve le coupable grâce à une cérémonie de purification et "le chagrin entre les fils" où le retraité Lepahorn entreprend de résoudre un mystère rencontrée dans sa jeunesse avec l'aide de celui qu'il a formé, le "presque" chamane Jim Chee, toute une carrière s'est déroulée. Avec en toile de fond les Four Corners, la plus grande réserve indienne des Etats Unis et surtout la culture et les coutumes Navajos. Une oeuvre attachante par la qualité de l'écriture, l'épaisseur des personnages, la subtilité des intrigues et l'ouverture qu'elle nous offre sur une culture pour qui richesse rime avec tristesse.
Commenter  J’apprécie          10
Floccus
  15 avril 2016

"Il était un fin connaisseur en matière de couchers de soleil, un collectionneur d'images mentales représentant les ciels nuageux aux couleurs éclatantes et les horizons rougeoyants à l'ouest que le plateau du Colorado présente avec une remarquable diversité au gré des saisons." (162)
Mon cheminement à travers les livres de Tony Hillerman, que j'ai décidé de reprendre dans l'ordre après des années passées à les lire de travers, me permet aussi de tomber sur ceux que je n'ai pas lus. La quatrième de couverture de celui-ci, toute tournée vers Los Angeles, ne m'a sans doute jamais inspirée. A tort finalement, car la ville reste discrète, et ce dernier épisode de la trilogie Jim Chee se révèle important dans l'évolution du policier. Tony Hillerman y travaille finement les sentiments du Celui-qui-Pense-longuement, nous parle des contradictions qui agite son esprit, entre nature fondamentale, nécessités sociales et attachement amoureux. On y rencontre pour la première fois Franck Sam Nakkai, qui lui enseigne les chants traditionnels. On y croise un beau portrait féminin sous les traits d'une adolescente maigrichonne et coriace. C'est un roman paisible, posé, intimiste, qui prend prétexte de l'enquête pour marquer un tournant dans le cheminement spirituel de Jim Chee.

Lien : http://versautrechose.fr/blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Danisle
  04 novembre 2020
Un bon tony Hillerman sans être extraordinaire. On prend du plaisir à lire ce thriller avec Jim Chee en enquêteur mais l' histoire reste somme toute banale.
la connaissance de la culture navajo apporte un supplément d' âme à cette enquête. Les descriptions des personnages et lieux de cette culture sont un plus pour ce roman qui manque, quand même dans l' ensemble de profondeur.
Sans rentrer dans les annales on avance et la curiosité pour l' intrigue est sans cesse renouvelée. le final m' a agréablement surpris.
Commenter  J’apprécie          21
lacazavent
  02 août 2016
Une quatrième de couverture mystérieuse qui cache une bien heureuse surprise, l' enquête est prenante et surtout quelque peu différente de celles menées dans les volumes précédentes. le plaisir de lecture est toujours au rendez-vous d'autant que l' on s'attache de plus en plus à Jim Chee.
Je continuerai avec plaisir ces lectures.
Commenter  J’apprécie          10
PiDehombreux
  03 mars 2015
Un polar qui nous fait voyager dans l'ouest américain et découvrir la culture navajo. Carte et lexique complètent le récit de manière très appropriée. Bonne intringue en dépit d'une ou l'autre invraisemblance... sans doute typiquement américaine. Ce livre m'a donné envie de lire un autre du même auteur.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
Charybde2Charybde2   30 juin 2016
– La rapidité avec laquelle je le trouverai dépendra de la chance que j’aurai, avait déclaré Chee.
– Dans ce cas, ayez-en beaucoup, lui avait répondu Largo. Et quand vous l’aurez trouvé, appelez-moi, un point c’est tout. N’essayez pas de l’arrêter. N’essayez surtout pas de l’approcher. Ne faites rien qui pourrait lui flanquer la trouille. Contentez-vous d’utiliser votre radio pour nous avertir et nous préviendrons le FBI.
Appuyé contre la carte, Largo avait regardé Chee en arborant son expression la plus neutre possible.
– Vous comprenez ce que je vous dis ? N’allez pas foutre le bordel. Cette affaire est du ressort du FBI. Ce n’est pas, et j’insiste, une affaire concernant la Police Tribale Navajo. C’est une affaire fédérale. Ce n’est pas l’affaire de Jim Chee, simple policier navajo. Pigé ?
– Oui, avait dit Chee.
– Chee trouve. Chee m’appelle. Chee s’en tient là. Chee ne va pas s’amuser à foutre le bordel en allant faire l’andouille tout seul dans son coin.
– OK.
– Je suis très sérieux, avait insisté Largo. Je ne sais pas grand-chose, mais d’après ce que j’ai cru comprendre, ce type est lié d’une manière ou d’une autre à une grosse histoire qui s’est passée à Los Angeles. Et il y a un agent du FBI qui a été tué.
Largo avait observé une pause suffisante pour laisser à Chee le temps de réfléchir à ce que cela signifiait, puis il avait repris :
– Cela signifie que quand au FBI ils disent qu’ils veulent lui parler, à ce type, ils veulent vraiment lui parler. Vous, vous vous contentez de le trouver.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Charybde2Charybde2   30 juin 2016
À nouveau, Chee se rendit compte que Bales attendait qu’il réponde quelque chose. Cette coutume des hommes blancs qui consistait à exiger de celui qui les écoutait davantage que son attention était contraire aux règles de courtoisie des Navajos. Chee en avait pour la première fois pris conscience alors qu’il venait d’arriver à l’Université du Nouveau Mexique. Il avait donné rendez-vous à une jeune fille qui était avec lui en sociologie et elle l’avait accusé de ne pas l’écouter : il lui avait fallu deux ou trois incidents semblables pour finalement parvenir à saisir que, alors que les gens de son peuple supposaient que s’ils parlent, on les écoute, les hommes blancs avaient périodiquement besoin d’être rassurés à cet égard. Le shérif adjoint Bales avait précisément besoin d’être rassuré de la sorte et Chee chercha ce qu’il pourrait dire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   21 août 2015
Beaucoup de religions ont des règles qui disent ce qu’il ne faut pas faire, ce qu’il ne faut pas manger, des choses comme ça. Le Coran ordonne aux musulmans de ne pas manger de porc. A l’époque où les sages ont écrit cela, beaucoup de maladies se répandaient lorsqu’on mangeait du porc. C’était une très bonne idée de s’en passer.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   21 août 2015
La mort n’avait pas eu de quoi prendre le vieil homme au dépourvu. La culture navajo n’était pas de celles qui cachent les gens dans des hôpitaux à l’heure de leur mort. On grandissait en côtoyant la mort des personnes âgées qui vous étaient proches, on était présent au moment de la mort, on la respectait.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   21 août 2015
Le sang, la mort, le feu, le chaos, l’horreur, et des perspectives nouvelles. « Nietzsche pour la pensée, Wagner pour la musique », lui avait toujours dit son père. « La majeure partie de ce qui reste est pour les nègres. »
Commenter  J’apprécie          50

Video de Tony Hillerman (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tony Hillerman

Présentation des trois nouveaux ouvrages de la collection Rivages/Casterman/Noir
Découvrez la séance dédicace des auteurs Romain Renard, Christian de Metter et Will Argunas à l'espace passion BD du magasin Fnac Forum des halles. Leurs nouveaux ouvrages respectifs sont parus dans la collection Rivages/Casterman/Noir, qui s'étoffe de nouvelles perles mois après mois, pour notre plus grand plaisir. L'Homme Squelette de Will Argunas : Les enquêtes de la célèbre police tribale navajo de Tony Hillerman enfin en bande dessinée. Une narration coup-de-poing qui ne laissera aucun lecteur indifférent. Scarface de Christian de Metter : Inspirée en partie par le personnage d'Al Capone, plusieurs fois transposée au cinéma, voici l'histoire de l'une des plus célèbres figures du polar, revisitée avec maîtrise et talent à partir du roman-culte d'Armitage Trail. Un hiver de glace de Romain Renard : Un grand roman américain de Daniel Woodrell mis en images avec une rare intensité. Enregistré le 13 avril 2011.
+ Lire la suite
autres livres classés : navajosVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2188 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre