AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782755628166
400 pages
Hugo Publishing (03/11/2016)
3.65/5   108 notes
Résumé :
Vanessa Castro pensait avoir fait le choix de la tranquillité en rejoignant les forces de police de Seaside, sur la côte ouest des États-Unis.
Mais quand des employés du parc d'attraction qui fait la fierté de la ville, Wonderland, disparaissent les uns après les autres, elle comprend que le parc est loin d'avoir livré tous ses secrets.
Et qu'elle a peut-être jeté sa propre famille dans un piège diabolique. Car à Wonderland, les attractions peuvent ê... >Voir plus
Que lire après WonderlandVoir plus
Vices, tome 1 : Trois petits singes par Paladini

Vices

Gipsy Paladini

4.77★ (125)

4 tomes

Metropol, tome 1 : Corps-à-corps par Holmén

Metropol

Martin Holmén

3.17★ (132)

2 tomes

Critiques, Analyses et Avis (40) Voir plus Ajouter une critique
3,65

sur 108 notes
Wonderland... Pays des Merveilles ?
Parlons plutôt de Pays des Horreurs !!!😈😈


Seaside, petite bourgade sans prétention est fière de son parc d'attractions : Wonderland dirigé par Nick Bishop.
Ce parc, en plus d'être un pôle d'attractivité pour la ville... il est aussi le moteur ayant permis de sauver l'économie locale.
Arrivée de Seattle, Vanessa Castro reprend le poste de chef adjoint et dès son premier jour, tout tourne mal. Elle est mal accueillie par ses collègues, un cadavre git dans l'allée centrale du parc d'attractions à moitié mutilé, un jeune homme est porté disparu... et l'homme avec qui elle a passé la nuit est chargé de la sécurité du parc. Non, il n'y a pas à dire... des journées comme celle-ci, on s'en passerait bien.
Vanessa Castro se lance dans cette enquête avec motivation et panache. Rapidement, elle comprend que nombre de personnes semblent désireuses de ne pas entacher la notoriété de Wonderland... Une enquête qui risque de la mettre en danger... et ses proches également parce que comme dit le proverbe : la curiosité est un très vilain défaut...😈


Après cette lecture, je suis simplement impatiente de lire le prochain livre de Jennifer Hillier.😊
Quelle plume et quelle manière de nous plonger dans l'horreur ! À chaque page nous pensons avoir atteint le summum de l'horreur ou trouvé le coupable ... et les rebondissements s'enchainent, se déchainent de manière astucieuse pour nous conduire là où ELLE le désire. C'est affreusement addictif !!!😈


Côté intrigue, que de sueurs froides, de rebondissements !!! Jennifer Hillier nous propose ici un menu complet de l'horreur pensé de manière machiavélique et fantastique. Tout d'abord, utiliser comme cadre un parc d'attractions à de quoi étonner. Sauf que l'auteure nous offre comme pour Alice aux pays des Merveilles, une vision venant de l'autre côté du miroir. C'est glauque, sombre et vous fera frémir.
L'intrigue de départ est plutôt banale avec un cadavre et une disparition... seulement, Jennifer Hillier maîtrise son sujet et développe, amplifie son récit avec moult rebondissements. C'est simple : accrochez-vous !


Sérieusement !!! Vivement le prochain livre de Jennifer Hillier !
Si sa plume est aussi glaçante, aussi acérée dans ses autres oeuvres, elle risque de faire des adeptes aux cauchemars. Personnellement, ayant lu ce livre en l'espace de deux jours, j'en redemande !!!😈
Commenter  J’apprécie          811
C'est à Seaside, sur la côte ouest des Etats-Unis que Vanessa Castro est venue chercher un peu de tranquillité après une période difficile dans sa vie privée et professionnelle. Loin de Seattle et de la criminelle, elle est désormais chef adjoint de la police de cette petite ville connue dans la région grâce à Wonderland, le parc d'attractions qui fait la joie des petits et des grands depuis des années. Né sur les cendres du Pays merveilleux de sinistre mémoire, Wonderland a été réhabilité par Nick Bishop, un enfant du pays, qui en a fait le fleuron de la ville avant de se retirer des affaires et d'en confier la gestion à sa nièce, l'exigeante Bianca, surnommée le Dragon. Mal accueillie par ses collègues, Vanessa se rend très vite compte que c'est Wonderland qui dirige la ville et que tous les policiers sont à la botte du Dragon. Mais elle est bien décidée à faire son travail, sans se soucier de ménager les susceptibilités. Surtout quand sa première affaire concerne le parc où un corps au visage ravagé vient d'être découvert en même temps qu'un étudiant y travaillant disparaît des radars après avoir escaladé la grande roue nuitamment. Secondée par Donnie Ambrose, le seul flic compétent et amical du poste, Vanessa mène son enquête dans un milieu qui veut garder ses secrets. Sourdes aux pressions, elle découvre de nombreuses disparitions inquiétantes parmi les ''wonderboys'', les jeunes employés du parc pendant la haute saison. Alors que sa fille Ava signe son premier contrat d'été, Vanessa est inquiète et soupçonne le pire.

Le parc d'attractions, un endroit festif par excellence mais qui devient vite lugubre la nuit venue quand, toutes lumières éteintes, on l'imagine vidé de ses visiteurs, immobile, sinistre et angoissant. C'est avec cette peur enfantine, la même qui fait redouter les clowns, que joue la talentueuse Jennifer Hillier. Comme inspirée par le grand Stephen King, elle a concocté un roman noir qui dose savamment l'angoisse, voire la grosse frayeur, le suspense, un rythme haletant et des moments de répit, le tout dans le décor innocent d'une petite station balnéaire, familiale et tranquille. Derrière le monde merveilleux de Wonderland se cachent le glauque, le putride, le côté obscur. Grâce à son sens de l'intrigue, l'auteure réussit à alterner les rebondissements les plus surprenants avec des moments plus intimes pour ses enquêteurs mis à mal par ce parc qui semble intouchable et garde en son sein les sombres secrets. Jusqu'au bout, on doute, on cherche, on croit avoir trouvé le coupable, on se ravise et bien sûr, on se trompe !
Un excellent roman, très américain dans ses codes, mais aussi très maîtrisé et réussi. Un pur moment d'angoisse.
Commenter  J’apprécie          410
Ce roman policier se déroule en grande partie dans un parc d'attraction américain.
Le corps d'un jeune homme y est découvert et Vanessa Castro, chargée de l'enquête et nouvelle arrivée dans la ville, va rapidement comprendre que plusieurs jeunes ont disparu au fil des ans et que le parc semble être au coeur de ces disparitions.
Comme dans tout bon polar, le policier principal est une personne avec un lourd passé, mais ici, il ne s'agit pas d'un alcoolique divorcé, mais d'une veuve avec deux enfants, dont une fille adolescente qui va travailler dans le fameux parc cet été-là.
Raison de plus pour trouver rapidement l'assassin et mettre un terme aux disparitions suspectes de jeunes gens.
L'histoire est palpitante, l'intrigue tient bien la route et l'ambiance au sein du parc est très bien décrite.
Un roman qui se lit donc très rapidement et avec grand plaisir, même si le style est quelconque et que l'histoire ne me restera pas en mémoire bien longtemps.
Commenter  J’apprécie          270
Welcome to Seaside, West Coast of the United States. Bienvenue à Wonderland, parc d'attraction qui fait le « bonheur » de cette petite ville côtière, au point que tout tourne autour, comme si sa grande roue faisait tourner tout ce petit monde. Ça c'est le coté pile. le coté face est bien plus sombre et bien plus glauque…

Des thrillers, avec comme toile de fond un parc d'attraction, des disparitions et des meurtres, on en a connu pléthore. Et pourtant, Jennifer Hillier arrive à sortir du lot. Elle fait le job et elle le fait particulièrement bien, rendant ce roman impossible à poser.

Comme c'est écrit en gros sur la quatrième de couverture, évacuons tout de suite le sujet. L'auteure se déclare grande fan de Stephen King, le genre de déclaration qui peut engendrer autant d'attentes que de méfiance. Donc, oui le thème est proche de ce qu'aurait pu proposer le Maître. Et surtout, oui elle a une capacité très similaire à caractériser ses personnages pour les rendre immédiatement vivants et attachants. Par contre, si vous attendez un copier-coller de Joyland, vous êtes totalement dans le faux, l'ambiance du roman n'a rien à voir.

Jennifer Hillier le fait à sa manière, avec un talent certain, pour nous plonger dans ce grand huit infernal qui réserve son lot de surprises. Un thriller somme toute assez classique mais mené avec brio. Une preuve que quand on est doué, c'est dans les vieux pots qu'on fait la meilleure soupe.

Ce thriller a vraiment tout pour plaire, une intrigue bien conçue, un environnement anxiogène et surtout des personnages formidables. le tout est très américain bien sûr (même si l'auteure est canadienne) avec ses rites bien codés. D'autant plus que l'action se déroule dans une petite ville où tout le monde se connaît, et où chacun est lié ou inféodé au parc de Wonderland.

Un véritable microcosme qui fonctionne en vase clos depuis toujours et où les secrets les plus terribles sont mis sous cloche. Grâce à cette ambiance tout autant étouffante qu'attachante, l'auteure a déployé une intrigue vraiment prenante et prouve son vrai talent de conteuse.

Wonderland c'est du fun, de la tension, et des émotions aussi ambivalentes que fortes aussi. Jennifer Hillier, digne représentante du monde du thriller, est une auteure à suivre assurément.
Lien : https://gruznamur.wordpress...
Commenter  J’apprécie          160
Voici venu le temps des rires et des chants, des monstres gentils... NON ! Des monstres tout court. Sentez-vous l'odeur de la barbe à papa, des pommes d'amour, des attractions ordaliques, de la grande roue qui tourne et qui tourne. La musique entêtante du carrousel. Ah, la fête foraine ! Ah le parc d'attractions. Tout le monde ou presque veut y aller. Allez-y donc mon cher, ma chère, mais ne venez pas vous plaindre si vous n'en revenez pas.

Wonderland. Personnellement, le parc aurait du s'appeler cringeland, weirdland, sexland aussi. Oui. Des personnages étranges, une petite ville qui semble totalement gangrénée par la corruption, la domination et par les troubles mentaux des protagonistes. Oui, oui, allons y faire un tour avant de perdre la tête.

Personnellement, j'ai aimé l'histoire. Toute la ville semble désabusée, mais surtout malsaine. D'ailleurs, comme Max, je ne suis pas laissé éblouir par les néons des manèges. Tout m'a donné l'impression d'être dans une ville crasseuse, grise avec un parc d'attractions qui sous couvert d'illuminations est tout aussi gris que la ville.

Quant aux personnages n'en parlons pas. C'est assez malsain entre les obsédés, les soumis, les je-m'en-foutistes, les corrompus, les névrosés, les minets gorgés de sève et une grosse charognarde qui n'aime pas les restes. Un melting pot de gens qui se ressemblent et s'assemblent.

J'ai bien aimé cette lecture. Mais pour ma sécurité, je vais aller tabasser un clown. On ne sait jamais. Déjà que celui de la couverture me regarde étrangement, je crois qu'il veut me pécho.
Commenter  J’apprécie          83

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
Sur les pages Facebook et Twitter de Blake Dozier, il y avait plus d’un millier de commentaires. D’abord admiratifs de son selfie, ils étaient devenus compatissants après l’annonce de sa disparition. Une rafale de messages du style : « Blake, fais pas le con » et « Blake, reviens » remplissait le fil d’actualité.
À peine quelques heures plus tard, leur ton était devenu beaucoup plus virulent. Un internaute suggérait que Blake n’avait pas été enlevé et avait organisé cette mise en scène pour donner plus d’impact à sa photo. Un autre, qui l’avait soi-disant connu au lycée, l’accusait d’être un sale con qui l’avait harcelé ; il ne serait pas étonné qu’on le retrouve mort dans un fossé à la suite d’une mauvaise rencontre. Un troisième, qui pratiquait lui aussi la varappe, affirmait qu’il n’avait pas le droit de se prétendre grimpeur en solo puisque la roue ne mesurait que quarante-cinq mètres de haut. C’était ça, les réseaux sociaux : une minute, tout le monde t’aime et te couvre d’éloges ; la suivante, on te fait la morale en te traitant de tous les noms. Oscar espérait que le père de Blake Dozier ne lisait pas ces propos répugnants.
Commenter  J’apprécie          50
C’était ça, les réseaux sociaux : une minute, tout le monde t’aime et te couvre d’éloges ; la suivante, on te fait la morale en te traitant de tous les noms.
Commenter  J’apprécie          291
Elle ne voulait plus de lui et ne reviendrait pas dessus. Elle l’avait jeté. Bien entendu, tout n’était pas à mettre à la poubelle : sur le plan sexuel, il avait vécu un truc de ouf. Il n’empêche, c’était trop injuste. Bianca avait le pouvoir – elle était la patronne ; lui un pauvre petit Wonderboy.
C’était dur de la croiser quotidiennement. Elle le calculait à peine. Malgré les mots doux qu’elle lui avait susurrés, les choses qu’elle lui avait faites et qu’il n’avait vues que dans les films pornos…
Commenter  J’apprécie          10
Brusquement, la musique retentit. Sans qu'il pût déterminer d'où elle venait, il reconnut immédiatement la ritournelle stridente :
Bienvenue à Wonderland !
Ici c'est toujours le bonheur
Qu'on ait trois ans ou quatre-vingt trois
Des jeux, des rires et de la joie
À Wonderland, et nulle part ailleurs !
Commenter  J’apprécie          20
« Sans pouvoir se défendre, il le vit avancer vers lui.
Ses pattes griffaient le ciment froid, ses petites dents acérées luisaient sous ses moustaches.
Blake ouvrit la bouche, prit une grande inspiration pour hurler à pleins poumons.
Aucun son ne sortit.
Il n’entendit que le grattement, qui se rapprochait de plus en plus. »
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : thrillerVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (259) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2793 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..