AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Liliane Sztajn (Traducteur)
ISBN : 2070317013
Éditeur : Gallimard (07/10/2004)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 21 notes)
Résumé :

Puni pour avoir menti à saint Pierre en arrivant au Paradis, Rufus Jones, un vieux Noir, est renvoyé sur Terre dans la peau d'un homme blanc... Se comportera-t-il comme un Noir ou adoptera-t-il les mœurs des Blancs ? De l'enfer d'une prison en flammes au couloir de la mort,d'une réunion de communistes qui luttent contre la discrimination raciale à un face-à-face sanglant avec la police, Chester Himes met en scène cinq h&... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Under_the_Moon
  27 juillet 2013
Cinq courtes nouvelles qui explorent les thèmes de l'injustice et du racisme aux Etats-Unis.
C'est une lecture qui a été très agréable. Tout d'abord parce que Chester Himes écrit bien : c'est fluide et sans fioriture. Et aussi parce qu'il y a beaucoup d'humour ! Surtout dans la 1ère nouvelle éponyme.
Dans les deux nouvelles suivantes ( "Vers quel enfer rouge" et "Son dernier jour"), l'auteur narre des instants de vie de détenus - ayant lui-même connu le milieu carcéral.
J'ai moins aimé les 2 dernières nouvelles, moins percutantes et moins "originales" à mon goût - mais cet avis n'engage que moi.
Dans ces 5 nouvelles, l'auteur se moque, sans distinction, des Noirs et des Blancs. Les rapports de force sont bien sûr très inégaux et biaisés dès le départ, mais si les rôles avaient été inversés, la tournure des évènements auraient-elles été différentes? Rien n'est moins sûr... En dehors de l'humour que l'auteur utilise comme une arme (efficace d'ailleurs!) qui n'a pas son pareil chez d'autres auteurs Afro-américains, ce qui est particulier dans ces nouvelles, c'est le rapport que les personnages entretiennent avec leur Créateur. Un motif, il est vrai, assez peu original pour un Afro-Américain, mais la façon dont les personnages L'interpelle , s'adresse à Lui et l'image qu'ils ont de Lui l'est bien plus. Tantôt bon joueurs - dans la catégorie où il faut faire contre mauvais fortune bon coeur.. - , moqueurs ou en colère : Il éclaire la façon dont chacun se perçoit et perçoit sa destinée.
Je conseille donc cette lecture à tous les amateurs de littérature américaine (en général) et à tous ceux qui s'intéressent plus particulièrement aux relations entre les Blancs et les Noirs aux Etats-Unis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
andras
  21 mars 2016
5 courtes nouvelles de l'écrivain noir Chester Himes, un des auteurs américains préférés de Jean-Paul Sartre. le ton est grinçant, la phrase est percutante, les situations sont le plus souvent dans un contexte de violence. La nouvelle "Son dernier jour" qui retrace le dernier jour d'un condamné est terrible. Une sélection de textes forts qui donne envie de mieux connaître cet écrivain.
Commenter  J’apprécie          20
Giwago
  28 avril 2008
C'est court mais c'est bon, Des nouvelles incisives qui dénoncent le racisme en Amérique. Chester Himes écrit sublimement bien, il n'y a pas un mot inutile. Bref, un livre qui fait du bien… A lire sans hésiter.
Commenter  J’apprécie          10
Stemilou
  15 août 2014
Petit recueil de 90 pages contenant cinq nouvelles dont les thèmes sont le racisme et l'injustice qui en découle. le personnage principal y est toujours un noir qui tente survivre dans un monde qui n'est pas adapté, où il n'a pas sa place. Pas de détails superflus, les récits sont clairs sur leur objet : l'insignifiance de l'homme noir.
Dans le fantôme de Rufus Jones c'est l'histoire d'un noir perçu par les blancs comme un blanc et par les noirs comme un noir, dans une période de ségrégation le comportement de Rufus Jones paraît des plus étranges. Une nouvelle très amusante et ma préférée.
Les autres nouvelles sont un peu plus cruelles et marquent davantage les barrières raciales.

Lien : http://stemilou.over-blog.co..
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Under_the_MoonUnder_the_Moon   27 juillet 2013
- Jeune homme, demanda le gardien d'une voix douce et pleine de sympathie, êtes-vous en règle avec Dieu ?
(...)
" Et Dieu, est-ce qu'il est en règle avec moi? répliqua-t-il. Je n'ai pas demandé à venir au monde. C'est lui qui m'a mis là. Il ne s'est pas occupé de me faire manger ni de me donner de quoi vivre, alors je me le suis procuré comme j'ai pu. (...) Comme j'ai pu, c'est-à-dire en volant. Un imbécile s'est mis sur mon chemin et peut-être bien que je l'ai bousculé. Je n'avais pas demandé à ce flic de venir me chercher, ce dimanche-là. Peut-être que c'est Dieu qui l'a envoyé au casse-pipe. J'ai aucun regret d'avoir pu buter un flic qui se mêlait de ce qui ne le regardait pas. C'était lui ou moi, ou celui, quel qu'il soit, qui l'a descendu. Vous m'avez gardé ici dix ans et après vous m'avez lâché dans un monde où j'avais pris dix ans de retard pour gagner ma vie et parce qu'on m'accuse d'avoir buté un flic pour trouver de quoi bouffer, vous me demandez : " Jeune homme, êtes-vous en règle avec Dieu ? " Allez vous faire foutre..."


(dans "Son dernier jour")
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Under_the_MoonUnder_the_Moon   27 juillet 2013
" Je crois en Dieu. Notre Père tout-puissant, Créateur du Ciel et de la Terre..." Les mots étaient sortis sans qu'il l'ait voulu. Il ne savait pas s'il les avait prononcés à voix haute ou seulement dans sa tête.
Soudain les mots disparurent, un sourire de mépris découvrit ses dents. Il le sentait sur ses lèvres et aussi dans ses yeux.
Il dit tout haut :
" Bon Dieu, non. Je crois au pouvoir de la presse, qui fait les lois ; je crois au dollar tout-puissant, aux pistons politiques, au Colt 45."



(dans "Vers quel enfer rouge")
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Under_the_MoonUnder_the_Moon   27 juillet 2013
-(...) Tu ne cesseras donc jamais de mentir, même au paradis ?
- Je ne mens pas vraiment, Saint Pierre, soutint Rufus. Je ne fais que pronostiquer la vérité.

(dans "Le fantôme de Rufus Jones")
Commenter  J’apprécie          20
Under_the_MoonUnder_the_Moon   27 juillet 2013
En dix ans de taule, on apprend à ne pas prendre de risques, à tirer lorsque c'est nécessaire, sans hésiter et à payer ses erreurs de sa liberté.
Commenter  J’apprécie          30
ThaddeusThaddeus   24 mai 2015
Des flammes, comme de longues langues rouges, sortaient du bâtiment en feu, léchant la nuit noire.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Chester Himes (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Chester Himes
CHESTER HIMES.
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les titres des romans de Chester Himes

Quel est le titre correct ?

La Reine de la nuit
La Reine de glace
La Reine des neiges
La Reine des pommes

11 questions
23 lecteurs ont répondu
Thème : Chester HimesCréer un quiz sur ce livre