AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2092588044
Éditeur : Nathan (17/01/2019)

Note moyenne : 3.96/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Je m'appelle Cléo, et j'aurai bientôt 15 ans, 1 mois et 20 jours ? Cette date est importante pour moi, car c'est à cet âge-là que tu es morte, ma chère Anne Franck. Tu es mon écrivaine préférée ! Alors j'ai décidé de m'adresser à toi dans ce nouveau carnet. Je vais te raconter ce qui m'interroge, me fait rire ou bouleverser.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
argali
  29 décembre 2018
J'ai aimé l'idée de départ. Cléo rédige son journal intime et l'adresse à Anne Frank, dont l'ouvrage l'a marquée, et signe Kitty chacune de ses lettres.
Nous découvrons la vie d'une collégienne aux prises avec des relations familiales tendues (sa mère, veuve depuis son enfance, a vécu difficilement cette situation durant de longues années et là, elle souhaite refaire sa vie) et peu amis sur qui compter. Son amie Bérénice, à laquelle Cléo trouve des excuses, est toxique et elle n'est pas aussi proche de sa soeur, Mélodie, qu'elle le voudrait même si elle l'admire beaucoup. Tout cela aurait pu donner un roman riche. Non seulement en raison de son entourage mais parce que Cléo est en pleine adolescence, se cherche et se questionne sur des sujets qui intéressent toutes les adolescentes, comme ils ont intéressé et perturbé Anne Frank à l'époque.

Hélas, je suis restée sur ma faim. Sans doute les 168 pages du roman y sont-elles pour quelque chose. C'est trop peu pour entrer dans des détails ou des analyses un peu développées.

L'écriture de l'auteure est pourtant attrayante et on trouve dans ce récit de très jolis passages. Mais on ne peut pas dire qu'il y ait réellement une histoire avec une situation initiale et une situation finale. Il manque, je dirais, une suite logique aux pensées de Cléo, un fil conducteur. Par conséquent, on reste à la surface des choses, rien n'est vraiment approfondi que ce soit les relations entre les personnages ou les personnages eux-mêmes.

Florence Hinckel nous propose une belle histoire, joliment rédigée mais peu consistante à mes yeux d'adulte. Je pense cependant qu'elle pourrait toucher de très jeunes filles (12 ans) connaissant les mêmes préoccupations et qui s'identifieront facilement à l'héroïne. D'autant que ce roman est agréable à lire et très court.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
saomalgar
  09 décembre 2018
Cléo a quatorze ans et onze mois et comme Anne Frank, elle écrit un journal intime. D'ailleurs Anne écrit à Kitty et Cléo, jouant le rôle de Kitty écrit à Anne. Cléo est très émue par le destin d'Anne et quand elle raconte ses "malheurs" quotidiens, elle relativise toujours en pensant à Anne si vivante, si souriante et pourtant partie dans les camps.
Cléo évoque sa mère et son mal être depuis la mort de son père, Bérénice qui la martyrise, Dimitri cet ami d'enfance qu'elle n'ose pas aborder et Mélodie sa soeur si mature.
Cléo, c'est un peu Florence, ce récit tout en délicatesse, si intime, si profond, si juste c'est celui d'une adolescente meurtrie qui veut croire en la vie, comme Anne au fond.
Commenter  J’apprécie          90
EternelAdo
  04 janvier 2019
Avec le grand saut, j'avais déjà l'impression que l'adolescence n'avait aucun secret pour Florence HINCKEL. "Nos éclats de miroir" ne fait que la renforcer! Cette période tumultueuse mais nécessaire, l'autrice y pose des mots, les met en scène, en page, pour nous offrir un très beau texte. Dans un journal adressé à Anne FRANCK, Cléo se livre et se délivre de ce qu'elle n'oserait dire à personne. Ecrire à quelqu'un qui ne vous lira jamais fait ressortir une sincérité sans borne et sublime le texte, le rend d'autant plus touchant. Il y a tellement de phrases, de pensées magnifiques à retenir, à surligner dans ce court roman... 😍
Moins de 200 pages pour évoquer un environnement familial quelque peu compliqué, une amitié toxique, un amour qui semble impossible etc. Cela peu sembler un peu fouillis, désordonné mais je l'ai pris comme des morceaux d'un puzzle, ces éclats de miroirs qui analysés indépendamment n'ont pas tous le même intérêt, pris en tas forment un gros bordel sans réel lien entre eux mais qui assemblés, donne ce qu'il y a dans la tête d'un adolescent. Tout un tas de préoccupations, souvent éphémères et survolées mais qui lui sont propres, qui le touchent, excessivement parfois, et qui sont difficiles à appréhender pour les autres autour.
Ce format du journal est très bien exploité. Ces moments partagés, ces réflexions sont comme des instantanés pris dans l'intimité de Cléo, immortalisés. «Les mots s'envolent, les écrits restent». Une forme d'expression qui a son importance à un moment de la vie... Florence HINCKEL nous livre un récit intime, elle comprend et raconte l'adolescence avec beaucoup de talent. Magnifique!...!euqifingaM. 👏
Votre avis m'intéresse...
https://www.facebook.com/eternelAdo/
https://www.instagram.com/eternelado/
https://journalduneternelado.blogspot.fr/
Lien : https://journalduneternelado..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
SEP
  01 décembre 2018
Une surprise très "girly", au premier abord, avec cette dominante de rose, mais en débutant la lecture, le lecteur est amené à faire une très belle découverte, puisque les premières pages le replonge dans l'atmosphère du journal d'Anne Frank!
Au fil des pages, le lecteur découvre le quotidien de Chloé, personnage subtile, parfois aux mille facettes du fait des diverses émotions qui la traversent et la submergent, à l'instar de toutes les adolescentes qui se cherchent et dont la confiance est étiolée. Mais c'est avec force et détermination qu'elle a décidé d'incarner la fameuse Kitty, amie d'Anne Frank, et c'est une très belle réussite.
Commenter  J’apprécie          60
IdeesALire
  18 décembre 2018
Avant même d'avoir lu le résumé de ce roman, c'est la couverture qui m'a tapé dans l'oeil : simple et efficace, je la trouve particulièrement réussie et elle donne vraiment envie de l'ouvrir. J'ai aussi été un peu surprise du nombre de pages de ce roman petit format, puisqu'il n'en contient que 175… Mais je n'y ai pas fait vraiment attention, et j'ai commencé le roman le jour même de sa réception.

La première chose qui me vient à l'esprit sur Nos éclats de miroir, c'est que c'est joli… mais c'est tout. Il y a de très belles phrases, des paragraphes bien construits, une excellente réflexion sur les injustices et la vie en général, mais clairement je n'ai pas été transportée. Il n'y a pas vraiment de fil conducteur, pas vraiment d'histoire en fait : l'auteure nous décrit la vie d'une collégienne coincée entre une famille compliquée et des amis aux abonnés absents, autant te dire que j'ai vu plus intéressant et original. Pourtant, il y avait du bon à exploiter : l'amitié toxique entre la protagoniste et son amie aurait mérité d'être beaucoup plus développée, le deuil de la famille aussi, sans parler du comportement de la soeur ou même de la mère du personnage principal, Cléo. Aussi, je comprends le choix de l'auteure d'écrire à Anne Frank (elle explique les raisons à la fin de son roman), mais à part ajouter quelques citations du journal je n'y ai pas vraiment vu d'intérêt, et les rares parallèles à l'hisoire de Cléo ne m'ont pas semblé nécessaires : pour moi c'est plutôt un prétexte pour présenter l'histoire de Cléo.

Comme dit plus haut, ma grand crainte en commençant ce roman était qu'il soit peu développé, car difficile de venir à bout d'une histoire en moins de 200 pages. Et malheureusement, je ne me suis pas trompée sur ce point. Il y a de très bons éléments, mais rien n'est jamais vraiment approfondi et on passe constamment d'un problème à un autre, sans chercher à les creuser. Que ce soit les personnages ou les événements du livre, on glisse à la surface de choses qui ne sont même plus abordées deux pages plus tard.

Ce manque de profondeur se répercute sur les personnages avec lesquels j'ai été incapable de m'attacher, aucun ne m'a fait ni chaud ni froid. Cléo me semble trop et pas assez mature à la fois, mais surtout c'est un personnage très hermétique et fermé (je n'ai même pas compris qu'elle était hypersensible avant qu'elle ne le dise d'elle-même). du coup, difficile d'accrocher avec, et les autres personnages jouaient plus un rôle de figurants qu'autre chose.

Bref, une petite déception malgré la magnifique écriture de l'auteure, dont je jetterai un coup d'oeil aux autres ouvrages.

Merci aux éditions Nathan pour l'envoi !
Lien : https://ideesalire.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (1)
Actualitte   17 janvier 2019
Cette plongée dans un univers de confidence découle — l’auteure le confie — d’un fait réel. Les faits relatés sont fictifs, mais Florence Hinckel raconte qu’elle écrivait, plus jeune, à Anne Frank. Et l’émotion qui se dégage de cette démarche est pleinement perceptible d’une page à l’autre, d’une lettre à l’autre [...] Une correspondance à sens unique qui saura toucher, conforter, interroger.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
SEPSEP   01 décembre 2018
Je n'ai pas osé lui expliquer que je savais reconnaître les gens. Je reconnais ceux dont les gestes, les regards, la voix, les paroles, les molécules qu'ils font danser autour d'eux créent un paysage où je peux me lover. Et lui, je l'ai reconnu. A dix ans comme à quinze ans. Je n'ai pu que lui sourire.
Commenter  J’apprécie          20
IdeesALireIdeesALire   18 décembre 2018
C'est plus facile de discerner les injustices humaines du passé, puisqu'elles sont déjà condamnées. C'est dans le présent qu'il faut avoir le courage de refuser ce qui arrive.
Je perçois des choses, je vois ce qui est anormal dans cette société.
Mais je ne sais pas encore quoi faire.
Ou si j'en suis capable.
Ecrire est ma seule arme.
Ma seule défense, aussi.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Florence Hinckel (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Florence Hinckel
Présentation de "Nos éclats de miroir" de Florence Hinckel.
autres livres classés : amitié toxiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr