AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266288881
Éditeur : Pocket Jeunesse (02/05/2019)

Note moyenne : 3.89/5 (sur 63 notes)
Résumé :
Joséphine, Benoît, Sarah, Dorian, Justine, Mehdi, Clotilde et Corentin forment une bande d'amis très soudée. Ils sont en 3e, dans un collège de Marseille. Ils décident de tenir à tour de rôle le journal de leurs quinze ans. Chacun d'eux va faire le récit d'une tranche de sa vie, de ses interrogations, mutations, drames et réussites.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (22) Voir plus Ajouter une critique
orbe
  17 juin 2014
Neuf portraits d'adolescents à la veille de quitter le collège. Huit amis ont pris l'habitude d'emprunter le bus pour se rendre à l'école et partager des moments privilégiés. Ils y croisent quotidiennement une jeune file qui les intrigue. Ils décident de tenir à tour de rôle une sorte de journal pour se raconter. Les voix féminines et masculines s'entremêlent pour former au final une image de l'adolescence et de ses questions : rapports aux parents, à l'école, à son corps... choix d'une orientation professionnelle et sexuelle etc...
Le récit avance et nous offre à chaque fois un nouveau regard. Au final j'ai trouvé le livre très riche et dense et plutôt représentatif du monde de l'adolescence. Il n'y a pas de grands événements ni de véritable accroche mais une succession de petits faits du quotidien qui sonnent justes.
Commenter  J’apprécie          280
Gaoulette
  18 décembre 2017
J'adore Florence Hinckel! Elle est magique et intense pour décrire les petits bobos de nos chers adolescents. Quatre garçons et quatre filles, ce sont 8 histoires de collégiens et un fil conducteur. Des personnages qui me rappelent ma jeunesse.
Florence Hinckel aborde avec tendresse et humour les petits tracas, leurs bourdes, la confiance en soi, les premiers émois amoureux, la quête d'identité, la relation si chaotique parent/ado, la maladie, le rapport à l'argent, la découverte du sexe, l'amour, leur sens de l'amitié, l'harcèlement scolaire....
Des passages trés drôles. Elle traite avec spontanéité la vision qu'ils ont de leur avenir.
La force des romans de Florence Hinckel ce sont ses évenements réalistes. On déguste son roman doudou doucement mais surement. Un plaisir pour les papilles livresques.
Chez Florence Hinckel ses romans jeunesses sont simples et efficaces. On en ressort avec le sourire et un trés beau message d'espoir. Un roman touchant, drole, émouvant.
Florence Hinckel c'est la valeur sure chez les adolescents.
Venez faire la connaissance du groupe : Joséphine, Sarah, Clothilde, Justine, Corentin, Medhi, Benoit et Dorian. Ils vous présenteront leur tableau de bord originale avec leur plus profondes pensées. Pas d'inquiétude pour se mélanger les personnages, chaque ado à sa propre personnalité. Fates connaissance avec leur amitié sincère.
Frais et divertissant. Un coup de coeur! Un roman doudou par excellence.
Demande spéciale à Florence Hinckel.... Une suite quelques années plus tard je dis OUI OUI OUI avec un grand S'IL VOUS PLAIT...!!!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          141
cats26
  18 janvier 2015
Un superbe roman sur l'adolescence.
La forme d'abord : un groupe d'amis qui décide de tenir un journal à seize mains mais non pas ensemble mais l'un après l'autre, chacun leur tour et sans qu'aucun ne lise la contribution des autres. Chacun aura à tenir un journal, sous la forme qu'il choisira pendant environ un mois avant de passer le relais. C'est le journal de la dernière année de collège, de leurs quinze ans, du groupe d'amis de la ligne 15 du bus.
le roman a donc huit narrateurs qui racontent sous une forme différente (journal intime, blog, lettres, enregistrement sonore, c'est original!) leur vie, leurs espoirs, leurs amours. On différencie très bien chaque protagoniste, sa voix, sa personnalité et chacun contribue, par touches impressionnistes au portrait de groupe d'ados français de nos jours. Chacun s'exprime différemment, à sa façon. L'auteure arrive à rendre chacun attachant.
Je craignais, à cause du titre, un roman des amours entre les différents protagonistes mais en fait, les thèmes abordés sont multiples : amour bien sûr mais aussi crainte de l'avenir, relations avec les parents et les autres, harcèlement, anorexie, rêve de mannequinat, homosexualité, différence, révoltes, nostalgie de l'enfance, deuil... Chacun des personnages a ses soucis, ses peurs, sa force. C'est tendre, magique et un véritable hymne à l'amitié et à l'adolescence.
J'ai particulièrement aimé les filles (évidemment) et surtout la dénonciation des stéréotypes féminins et des attentes sociales face aux filles.
Et en plus, cela se passe en France : cela m'a changé des rituels lycéens anglo-saxons et de leurs codes.
Bref, un coup de coeur!
A partir de 15 ans
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
johannel
  20 octobre 2015
Carnet de bord, 8 copains, 4 filles 4 garçons chacun leur tour tiennent le carnet de bord et relate sa vie.
Cette histoire est contée par chacun des personnages : une impression de véracité se dégage de l'histoire. On entre facilement dans leur quotidien ; l'auteure évoque à chaque fois des problèmes liés à l'adolescence : l'acception, les apparences le harcèlement. Les témoignages se suivent, il n'y a pas d'arrêt, les histoires se mêlent, il y a un lien à chaque fois. Plusieurs façons d'écrire sont présentes : un cahier, un blog, des écoutes ; il y a une évolution de chacun des personnages à travers les différents témoignages, amour et amitié. J'ai apprécié cette histoire, l'écriture de l'auteure est plaisante. En revanche, je me suis sentie parfois en décalage, ce roman est vraiment très jeunesse, il m'a rappelé le début de l'adolescence et les différentes préoccupations que l'on peut avoir.
Voici le portait des personnages présents dans l'histoire :
Première Joséphine ; adolescente de presque quinze ans qui voit son corps changer et le regard des garçons aussi. Novice en amour, elle n'a jamais embrassé un garçon. Personnage attachant, rêveuse, drôle qui est souvent dans ses pensées et qui s'interroge beaucoup. Histoire courte mais appréciable qui permet de montrer les prémices du carnet de bord, et d'aborder des thèmes comme l'amour et la puberté (le changement du corps). On constate l'amitié entre les personnages, une amitié forte car ils sont tous là les uns pour les autres.
Second Benoît ; c'est un adolescent du même âge que Joséphine, discret, mal à l'aise dans son corps car il a des kilos en trop. C'est un jeune homme très observateur et à l'écoute, son carnet de bord se transforme en écoute. J'ai apprécié cet adolescent qui se questionne et qui semble plus mature que les garçons de son âge. Ses écoutes permettent d'aborder des thèmes propres à l'adolescence comme la relation avec les parents, Benoît ne parle pas beaucoup avec son père, il trouve que son père ne s'intéresse pas assez à lui. de plus, l'auteure aborde une fois de plus la puberté et les préoccupations des ados sur le corps.
Troisième Sarah ; Sarah est une très belle jeune fille, elle attire les garçons et les regards. Elle sait qu'elle est belle mais pourtant elle a comme toutes les adolescentes des complexes. Dans un premier temps, elle semble très superficielle, on dirait qu'elle n'existe que pour les regards des autres puis finalement on finit par découvrir d'autres facettes de son personnage qui la rendent plus attachante notamment son attirance pour l'art. L'auteure aborde une fois de plus le poids des apparences.
Quatrième Dorian ; Dorian est un jeune homme très sérieux, il écoute toujours en cours, il est très intelligent mais aussi maladroit avec les filles, il ne sait pas comment les aborder, il fait beaucoup de gaffes notamment avec Justine. On entre facilement dans le quotidien de Dorian, un quotidien pas toujours facile mais il y a des notes d'espoir. L'auteur aborde cette fois-ci le harcèlement scolaire, elle le relate avec réalité, Dorian subit la pression d'un autre garçon et voit sa vie changer petit à petit…
Cinquième Justine ; Justine est une jeune fille très sérieuse, elle excelle à l'école et surtout en mathématiques, elle entretient cette image de petite fille parfaite. Mais, tout le monde l'a croit si parfaite, Justine en a marre de jouer ce rôle et veut se trouver sa propre identité. Justine est un personnage attachant et intéressant. Une fois de plus, l'auteure aborde le thème des apparences mais surtout de l'identité, l'adolescence est une période difficile, on se cherche, on expérimente, Justine est un bon exemple.
Sixième Mehdi ; Medhi est un jeune homme très discret, ses amis savent peu de chose sur lui, il ne dit rien et observe les autres. C'est un jeune homme mystérieux et intriguant, on se demande qui il est véritablement et lui aussi se le demande. L'auteur aborde une fois de plus la question de l'identité et pour éviter de spoiler sur le personnage je m'arrêterai ici mais c'est un personnage très intéressant qui se cherche.
Septième Clothilde ; Clothilde a perdu très tôt sa mère, c'est donc à elle qu'elle s'exprime à travers des lettres, son absence est pesante alors Clothilde raconte sa vie. Généreuse avec du caractère, Clothilde est une très bonne amie à l'écoute. C'est une boule d'énergie qui a besoin de se dépenser, j'ai trouvé que Clothilde n'avais pas les mêmes aspirations que les filles de son âge, elle est moins préoccupé par le physique que ses copines.
Huitième Corentin ; Corentin est très beau, il attire les filles, il le sait et en profite. Il est musicien, il fait de la guitare et a un véritable talent. Au début il est difficile de s'attacher à lui, on a l'impression que seul l'apparence compte et pourtant, on apprend à le connaître et on découvre un personnage finalement très intéressant, qui est présent pour ses amis !
En bref, un roman sympathique qui permet d'évoquer les problèmes liés à l'adolescence à travers différentes sortes de témoignages. En revanche pas de coup de coeur mais une lecture sympathique avec laquelle je me suis sentie parfois en décalage mais qui rappelle cette adolescence qui n'est finalement pas très loin.

Lien : http://les-chroniques-de-joh..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
iris29
  11 juillet 2015
Amis depuis la sixième, huit ados d'environ 14 ans ,se retrouvent tous les matins sur la ligne du bus N° 15..
Sur l'instigation de Joséphine, ils décident d'écrire chacun et pendant un mois , un journal intime, qu'ils partageront (ou pas) dans quelques années.
Ecrit sur différents supports (cahier, lettres , blog...), chaque personnage en parlant de son univers ,va aborder tous les problèmes et préoccupations des adolescents ( scolarité, rapports garçons/filles, homosexualité, anorexie, deuil, musique, image de soi, célébrité etc..) .Je crois que l'auteur a traité TOUS les sujets possibles et imaginables.
Du coup, tout le monde y trouve "son compte".
Bien que ce roman soit sensé être écrit par huit personnes , ( pas toutes littéraires et premières de la classe, ), on a l'impression qu'il s'agit d'une seule voix . L'auteur aurait gagné en crédibilité en insérant un peu de langage 'jeune"... Là , ça donne l'impression qu'elle est coupée de la réalité adolescente et de leurs expressions.Ca fait un peu les ados vus par des adultes, chose qu'ils détestent.....
A part ces petites choses qui visiblement n'ont énervé que moi!!! C'est une histoire plaisante , très vivante et qui a l'air de se dérouler à Marseille.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
orbeorbe   17 juin 2014
Les dix bonnes résolutions que j'ai prises en début d'année :
1. Faire en sorte de toujours (TOUJOURS!) garder ma bande de copains.
2. Ne plus entortiller mes cheveux autour de mes doigts en classe (ça fait gourde).
3. M'entraîner à écrire mes textos plus vite.
4. Ne plus jamais pleurer sauf pour quelque chose de grave ou d'important.
5. Ne plus m'effondrer si j'ai une note en dessous de 15 sur 20.
6. Trouver un petit ami !
7. Ne plus penser à tuer mon petit frère.
8. Ne plus piquer le maquillage de maman (enfin, moins souvent).
9. Cesser de me regarder dans les vitrines des magasins pour voir si rien ne dépasse.
10. Continuer le carnet de bord de notre troisième, quand ce sera mon tour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
cats26cats26   18 janvier 2015
Ils me refusent peu de chose, d'abord parce que je n'en demande pas tant que ça, ensuite parce qu'ils savent que je suis "sage comme une image". Je le suis parce qu'on ne m'a jamais laissé la possibilité d'être autre chose. Quand j'étais petite, si je me mettais en colère, on me disait que j'étais affreuse et que j'avais un caractère de cochon. Si je contredisais mes parents ou quelque autre adulte que ce soit, on me disait insolente. Au mieux, on ne m'écoutait même pas. Lorsque ce sont mes frères qui se mettent en colère, on soupire d'aise : "Ah, ils savent ce qu'ils veulent!". S'ils affirment leur position, même contre des adultes, on est content de voir qu'ils sauront s'imposer dans la vie. On prend leur avis en compte et on discute avec eux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
CielvariableCielvariable   11 mars 2016
Je me suis exclamée:
-Et si on tenait un carnet de bord ?
Ils m'ont tous regardée comme si je descendais du mammouth.
-Ben oui, ai-je expliqué, comme un carnet de voyage. Le journal de notre troisième. ça sera une sorte de témoignage qui nous rappellerait toute notre vie ce qui va nous arriver cette année. ça va nous obliger à rester proches. Et je suis sûre qu'on restera toujours amis.
Commenter  J’apprécie          50
CielvariableCielvariable   24 mars 2018
Je l'avoue, j'ai effectivement suivi mentalement le déshabillage de Justine. Ce n'était pas mal du tout. Et, au moment que j'ai jugé opportun, et où, par bonheur, personne ne venait de pénétrer dans l'espace des douches, je suis sorti du vestiaire comme un diable de sa boîte, muni de mon téléphone portable. Je l'avais mis en position "appareil photo", bien entendu. Je me suis précipité pour monter sur la chaise. J'ai tendu le bras et je m'apprêtais à appuyer sur la touche, lorsque j'ai senti que quelqu'un agrippait à mon maillot de bain.

-Hé, petit voyou! Tu veux bien descendre de là!

Je me suis senti paniquer. C'était une maîtresse-nageuse qui m'avait repéré. Pour m'attraper, elle n'avait rien trouvé de mieux que de tirer sur mon slip de bain, qui descendait, descendait... J'ai lâché mon téléphone qui est allé se démembrer sur le carrelage, pour essayer de rattraper mon maillot des deux mains. C'est à ce moment-là que j'ai vu Bastoche à l'entrée des douches. Il ne s'était pas du tout mis en maillot, comme convenu. Il était habillé. Et surtout, il tenait son téléphone braqué vers moi...

-NON! ai-je hurlé."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   24 mars 2018
Il a fallu trouver un ordre de passage. Allongés sur la plage, une de celles du milieu de la corniche, à se dorer au soleil, on a réfléchi. On avait étendu nos serviettes colorées en cercle, nos pieds au centre.
– Faut le jouer à la courte paille ! a lancé Corentin.
Résultat des courses : c'est moi qui ai tiré la plus petite. Voilà pourquoi je commence.
Dans l'ordre, suivront Benoît, Sarah, Dorian, Justine, Mehdi, Clotilde, puis Corentin.
– C'est drôle, quand même, a constaté Sarah, ça fait une fille, un garçon, une fille, un garçon...
Je trouvais que c'était bon signe. Signe que notre projet de journal à huit mains avait reçu la bénédiction du hasard.
Deux heures plus tard, le bus s'est arrêté devant nous. J'ai regardé le gros 15 inscrit sur l'écran lumineux qui surmontait le pare-brise de l'autobus.
Je me suis aperçue que c'était dans cette direction que nous allions tous les huit. Vers nos quinze ans.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Florence Hinckel (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Florence Hinckel
Présentation de "Nos éclats de miroir" de Florence Hinckel.
autres livres classés : anorexieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





.. ..