AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782367934549
316 pages
L'Atalante (27/01/2017)
4.36/5   7 notes
Résumé :
« C’est quoi ton problème, Gobelin ? fit le nécromant, impérieux.

– Jig ! Pourquoi on m’appelle toujours “le gobelin” ? Je suis Jig. » Il se tourna d’un bond vers le nécromant et dégaina son épée. « Jig ! Jig ! Jig ! »

Embringué de force dans une quête désopilante, notre "héros malgré lui", myope et gringalet de surcroît, n'a qu'une idée en tête : rentrer entier à la tanière, son araignée-flamme comprise. Sauf qu'avec "ceux d'en haut" r... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
levri
  08 mars 2022
Jig le gobelin est frêle, myope, trouillard et sert de souffre douleur à ses congénères, on pourrait se demander comment il a réussi à survivre jusque là ! Peut-être est-ce parce qu'il n'est pas si bête que ça, même s'il n'en est pas conscient ? À la première escarmouche il reste le seul survivant de la bande qui l'avait utilisé comme appât - Ceci dit il se pose la question de savoir s'il arrivera à continuer à survivre en compagnie de ces humains débiles qui le capturent afin de leur servir de guide sous la montagne …

A priori une quête classique, un prince chevalier émérite, son frère sorcier puissant, leur tuteur nain détenteur de pouvoirs octroyés par son dieu, et même une elfe kleptomane, une compagnie de choix n'est-ce pas ?, Jig le gobelin répugnant arrive vraiment comme une cinquième roue du carrosse … Et pourtant c'est bien lui qui permettra à l'équipe de surmonter les épreuves clefs - un héros gobelin est-ce bien sérieux ?
Peut-être pas, l'auteur nous narre les aventures de la fine équipe avec humour, et nous permet de considérer nos héros traditionnels avec un nouvel oeil. Tout est mis en oeuvre, ogres, trolls, zombies, bestioles magiques, dragon et même la "Gaule de la Création", objet de la quête et de toutes les convoitises, mais le seul à garder les pieds sur terre est bien ce gobelin atypique, accompagné de son animal de compagnie, une araignée-flamme, qui saura se trouver un dieu oublié comme protecteur …

Un livre un peu décalé, pétri d'humour, mais qui peut être considéré sur plusieurs niveaux, une lecture agréable qui devrait satisfaire de nombreux types de lectorats…

NB : La série de "La quête du Gobelin" en V.O comprend trois tomes et un court recueil de cinq nouvelles, cependant le troisième tome (Goblin War (2008)) et le recueil (Goblin Tales (2011)) n'ont pas été traduits en français, et après quatorze ans je doute qu'ils le soient dans un avenir proche. Les amateurs maîtrisant l'anglais devront donc se tourner vers les V.O …
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
photonoxx
  25 juillet 2021
Jig est un gobelin, il vit parmi les siens, et bien qu'il soit adulte (en survivant au grand lâcher dans les tunnels), il n'est pas très téméraire et ne patrouille pas encore dans les souterrains sous la montagne pour les protéger des dangers qui y rôdent, à commencer par les Hobgobelins.
Il se contente donc d'être de corvé de Gadouille, liquide macéré inflammable qui sert à l'éclairage du foyer des gobelins. Mais un jour, son cousin Porak, dont Jig est le souffre douleur, l'oblige à partir en éclaireur avant la patrouille dans les sombres couloirs, et Jig, accompagné de son araignée-flamme Titache, va tomber sur un danger encore plus grand que les Hobgobelins ou les poissons lézards : des aventuriers en quête d'un trésor enfoui !
Cela sera alors le début d'une aventure plutôt loufoque au coeur de la montagne…
Un roman que j'ai eu envie de découvrir après la lecture de la série Magie Ex-libris du même auteur, dont Titache, l'araignée de feu, est l'une des protagonistes, issue par bibliomancie d'un roman de fantasy de hall de gare (le présent ouvrage donc).
On a donc ici un récit de fantasy plutôt sympathique et qui ne se prend pas vraiment au sérieux. On y suit les aventures de Jig à travers des tunnels obscurs, affrontant les dangers parfois bien malgré lui. Au programme, magie, nécromant, quête au trésor, princes vaniteux, nain honorable, elfe voleuse et bien sûr, rebondissements garantis ! On régalera aussi de quelques clins oeil aux contes et aux classiques de la fantasy.
Plutôt loufoque, une très bonne découverte !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
aureliestrega
  03 mai 2019
Très bon roman. Je me suis bien amusée. L'anti -héros par excellence mais le vrai, il est laid, chauve, il n'a pas de sens moral, ne voit rien et ne sais rien du monde. A son crédit, il ne veut pas mourir! La quête de la Gaule mystique par un gobelin, une elfe voleuse et prisonnière, deux humains imbus de pouvoir et un nain cartographe très pieu. Sacré épopée, de jolis lieux même si sous terre, de monstrueuses bestioles. A découvrir!
Commenter  J’apprécie          10
HyiHyil
  10 avril 2020
J'ai adoré cette lecture auquel je n'ai aucun reproche à faire même si, je dois l'avouer, j'ai pressenti le twist final et imaginé la conclusion telle que Jig ne pouvait que la concevoir. Car pour Jig comme pour quiconque, on ne choisit pas sa famille, on peut même la détester, mais c'est la seule que la vie nous donne.
Lien : http://latannieredelork.free..
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (2)
Elbakin.net   13 février 2017
L’ensemble est donc plus distrayant que vraiment drôle, même si l’on n’ira pas jusqu’à dire que l’on s’ennuie. Bref, un roman vite lu et vite oublié.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
LesVagabondsduReve   13 février 2017
Un roman plein d’humour, et plus encore pour qui s’est jamais attaché aux jeux de rôle.
Lire la critique sur le site : LesVagabondsduReve
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
photonoxxphotonoxx   02 août 2021
Jig détestait la corvée de gadouille.

Le travail lui-même, il s’en fichait. Il aimait l’odeur métallique de la grotte aux alambics, où le sang de la semaine passée caillait dans les bassines, où des restes de champignons vénéneux séchaient dans les plats. Jig ne se plaignait jamais de gratter le fond des gamelles, et d’ajouter résidus, graisse bouillie et toiles d’araignée à un brouet verdâtre qui puait la plante pourrie. Il aimait touiller cette soupe grumeleuse qui se lissait en belle glaire gélatineuse dans le chaudron géant.

Sa tournée ne l’ennuyait pas non plus : un gros seau à l’épaule, les mollards de gadouille à verser çà et là. Bon, il fallait faire attention de ne pas s’en éclabousser la couenne ; rien de plus facile. Même inerte, le mélange provoquait des cloques en deux secondes. La gadouille allumée, ses flammes jaunes et vertes ne s’éteignaient plus. Voilà pourquoi on s’en servait pour éclairer la tanière. Mais Jig prenait ses précautions. Il n’y avait laissé aucun doigt toutes ces années, à l’inverse des autres chargés de gadouille.

Jig s’en serait parfaitement contenté, s’il n’avait pas été le seul de sa génération encore de corvée de gadouille.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
levrilevri   08 mars 2022
Il trouvait bien étrange la manie de ces aventuriers de proclamer leur « de plein droit » tout ce qui leur tombait sous la main. Pourquoi ne pas tout bonnement admettre qu’ils volaient les monstres ? Personne n’y trouverait rien à redire. Les gobelins et les hobgobelins le faisaient constamment. D’accord, c’étaient surtout les hobgobelins qui volaient les gobelins. Mais la vie était ainsi faite. Pourquoi cette sottise selon laquelle la gaule appartenait à Barius ? Croyait-il que Straum se hâterait de la lui offrir ? Les gobelins auraient-ils dû lui donner leurs maigres trésors parce qu’ils étaient « de plein droit » à Barius ?
Pas étonnant que ce prince soit furieux et amer. Toutes ces richesses lui appartenaient de droit et aucun de leurs propriétaires n’avait le tact de le reconnaître.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
levrilevri   08 mars 2022
Une idée fabuleuse, au premier abord. Jig dut lutter contre un accès de jalousie. Pourtant, en y réfléchissant bien, il se demanda si ces pouvoirs étaient toujours une bonne chose. Jusqu’où iraient des brutes comme Porak s’ils savaient que leurs victimes se remettaient de presque tout ? Plutôt que de jeter un rongeur dans le seau à gadouille, pourquoi ne pas flanquer le feu à Jig lui-même ? Ne serait-il pas plus drôle de passer l’après-midi à jouer à « allumer le gobelin » ? Surtout si la victime revenait le lendemain, comme neuve, prête à reprendre à zéro.
Les dieux n’étaient pas si bêtes. Le fait qu’ils ignorent son espèce montrait à Jig combien ils comprenaient le danger de donner de tels pouvoirs aux gobelins.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
levrilevri   08 mars 2022
Malgré leur nombre et leur force, les hobgobelins n’avaient aucune chance. Jig reconnut à peine les aventuriers qui, quelques minutes plus tôt, s’invectivaient en hurlant tels des gosses. Ils se battaient comme un seul homme, alors que les hobgobelins se gênaient autant qu’ils combattaient l’ennemi.
Voilà la clé, comprit Jig. Faire confiance à ses compagnons dans la bataille. Barius ne s’occupait pas de son flanc gauche ouvert. Il comptait sur Darnak pour démolir quiconque l’attaquerait de ce côté. Ni l’un ni l’autre ne sourcillaient quand Ryslind décochait ses flèches entre leurs têtes pour atteindre une gorge ou une poitrine de hobgobelin. Des gobelins n’auraient jamais pris le risque de se poster devant un de leurs archers. Trop grande était la tentation de toucher « par accident » qui avait volé votre ration, insulté votre famille ou marché sur vos pieds la veille au dîner.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
levrilevri   08 mars 2022
— Je comprends qu’on vienne rechercher les corps, dit Ryslind en regardant Jig. Mais pourquoi les tiens auraient-ils nettoyé le sang par terre ?
— Pourquoi récupérer ces cadavres ? demanda Jig. On a assez à manger, ces derniers temps. »
Riana saisit le sous-entendu. Son teint vira au vert et elle serra les mains sur son ventre.
« Pour les enterrer comme il faut, suggéra Barius.
— Vous enterrez vos morts ? » demanda Jig, abasourdi.
Bon, il était peut-être plus facile de creuser en surface que dans la roche impénétrable de la montagne. Il était plus facile encore de les laisser aux vers et autres charognards.
« Pas toujours, fit Darnak. On les brûle parfois sur des bûchers pour que leurs éclats montent aux cieux.
— C’est dégoûtant », lâcha Jig sans réfléchir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Jim C. Hines (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jim C. Hines
A l'occasion des Utopiales de Nantes 2018, Jim C. Hines vous présente son ouvrage "Magie ex libris. Volume 3, Sur épreuves" aux éditions Atalante.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2250528/jim-c-hines-jig-le-gobelin-volume-2-la-gloire-du-gobelin
Notes de Musique : Audio LIbrary YouTube.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : gobelinVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Le bibliomancien

Quel est l'animal de compagnie d'Isaac ?

un dragonnet
une araignée-flamme
une salamandre

10 questions
6 lecteurs ont répondu
Thème : Magie ex libris, tome 1 : Le bibliomancien de Jim C. HinesCréer un quiz sur ce livre