AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782343145020
308 pages
Editions L'Harmattan (03/04/2018)
2.5/5   2 notes
Résumé :
Clothilde, à 48 ans, médecin et biologiste, chef de service à l'INSERM, passionnée de haute montagne, décide de quitter mari, enfant, travail, pour vivre, pendant une saison d'été, l'expérience de gardienne, au refuge de Font-Turbat, en Haute-Isère, à 2 194 m d'altitude. Fuite ? Rêve d'ailleurs ou de vie différente ? La distance n'efface pas tout. Ce qu'elle trouvera là-haut sera bien différent de ce qu'elle imaginait.
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique

Quand la grande ville vous étouffe, quand vous ne supportez plus votre mari qui vous harcèle et vous méprise, quand vous êtes à bout, il faut une solution de survie. Pour Clothilde, il faut trouver un endroit singulier et secret pour se poser et vivre autrement, en abandonnant tout, famille, amis et carrière de responsable médicale.

Quoi de plus adapté qu'un vrai refuge de montagne, lieu isolé, difficilement accessible, au coeur de sommets impressionnants, parmi un paysage sublime où la météo seule compte pour survivre dans ce milieu vite hostile ?

En passionnée de haute montagne, elle part, en laissant ses blessures derrière elle, vers cet endroit cher aux montagnards, pour assurer aux alpinistes et randonneurs, le gite et le couvert tout un été.

L'auteur évoque le fonctionnement quotidien de ce point de convivialité et de repos, ouvert à tous .

On vit avec l'héroïne les difficultés et les joies qui surviennent dans cette demeure de passage où le travail ne manque pas. Arrivée des groupes, des guides, préparation des repas, réparations courantes, rotations de l'hélicoptère de ravitaillement, consignes météo, réconfort des clients épuisés …

Mais le mari de Clothilde ne va pas la laisser vivre en paix dans son nouvel environnement .Il va remuer ciel et terre pour retrouver sa trace, il ne peut et ne veut pas la perdre.

Quelques erreurs passées au travers de la relecture gênent parfois le récit . Inversion de prénom entre Clothilde et sa fille Pauline ( page 158 ), pédiatrie infanto-juvénile (page 161), Yves Montan ( écrit sans d page284 ), …

La répétition fréquente de phrases très longues ralentit et complique la compréhension du texte. Un point, de temps en temps, aurait fluidifié les paragraphes et permit une nécessaire respiration.

Plus grave, une erreur chronologique majeure (page 287) est présente dans le roman. Deux personnages , encore en activité en 2017 (année de l'action du livre), évoquent leur rencontre en 1957 pendant la guerre d' Algérie. Ce qui leur donne un âge de 80 ans au moins …

Hormis ces défauts de jeunesse ( c'est le premier roman de Philippe Hiriart ) , le refuge est un livre agréable à lire qui permet de découvrir la montagne sous un aspect original, avec en filigrane, une intrigue judicio-policière et une réflexion sur le changement radical d'existence . Pas facile de changer de vie...

Commenter  J’apprécie          11

J'ai reçu ce livre dans le cadre d'une masse critique. Les thématiques sont multiples : envie de changer de vie, sans se préoccuper de la casse que ça peut provoquer autour de soi, vengeance amoureuse ... peut-être le livre prend-il trop de directions. On préférerait parfois que certaines situations soient approfondies alors qu'elles sont souvent effleurées et que les sentiments soient davantage suggérés qu'explicités. Reste toutefois une galerie de portraits plutôt attachants, voire poignants pour certains.

Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (1) Ajouter une citation

Clothilde suivait la mode comme on flâne, l'esprit léger, la démarche indécise. Elle aimait sentir sous le frôlement du dos de la main, le fluide ou le soyeux, la douceur du coton, le cuir à même la peau. Etrangement, la haute couture la fascinait, créations sublimes, imaginaires inépuisables, la lumière d'or et d'épices de Christian Lacroix, Arles et le sud, l'élégance raffinée d'Yves Saint Laurent. Elle écoutait envoûtée La Callas chanter la "Norma" de Bellini, pendant ces quelques secondes d'absolu, bouleversantes, du clip de Jean-Paul Gaultier, pour son parfum "classique". Elle aimait ce parfum…

Acheter ou non n'avait pas d'importance, de toute façon, elle n'avait pas les moyens.

Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : partirVoir plus




Quiz Voir plus

Noms de famille et la nature

Noms; trois ont pour origine le bois, mais un quatrième est l'intrus, lequel?

Dubreuil
Bosh
Combescure♧
Wood

10 questions
102 lecteurs ont répondu
Thèmes : Noms de personnes , nature , montagnes , métier d'autrefois , animauxCréer un quiz sur ce livre