AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782868690197
120 pages
Éditeur : Actes Sud (10/08/1993)

Note moyenne : 5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Nous n’avons pas encore dans notre base la description de l’éditeur (quatrième de couverture)
Ajouter la description de l’éditeur

Vous pouvez également contribuer à la description collective rédigée par les membres de Babelio.
Contribuer à la description collective
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Nanne
  13 avril 2011
Anne-Marie Hirsch, gynécologue et psychanalyste, se souvient avec une douce nostalgie de cet intermède enchanté qu'a été l'éphémère République de Weimar en Allemagne. Dix années durant lesquelles l'Allemagne allait connaître les affres d'une jeune et fragile démocratie. Mais aussi une décennie de rayonnement intellectuel qui allait remettre sur le devant de la scène culturelle Bach, Nietzsche et Goethe. Sa mère, militante féministe de la première heure et libérale convaincue luttera pour que puisse vivre cette république instable, dans un pays où le poids des castes sociales, la prééminence militariste et la notion d'empire étaient encore prégnants dans la société perturbée, chamboulée par la défaite de la Première Guerre Mondiale.
Anne-Marie Hirsch grandira dans cet univers ouvert aux changements, prêt à accepter les grands bouleversements sociaux et moraux qui se préparaient, pour pérenniser une jeune république, source d'espérance et de foi en l'avenir pour la plupart des Allemands qui n'avaient connu que l'empire.
Lien : http://dunlivrelautredenanne..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
NanneNanne   13 avril 2011
En 1933, Bertolt Brecht quitta un pays qui se prétendait l'Allemagne et ne l'était déjà plus. Trois ans auparavant, dans la grande salle de l'Opernhaus de Leipzig, j'avais assisté à une des premières représentations de l'Opéra de quat'sous. Une soirée extraordinaire : pour acheminer à Leipzig tous ceux qui, comme moi, habitaient Halle-sur-Saale ou ses environs, un train spécial avait à peine suffi. Triomphe de l'irrévérence et de l'anticonformisme, l'Opéra de quat'sous fut avant tout un chef-d'œuvre de la République de Weimar. Cela n'a pas été assez dit. Le 31 juillet 1919 la première Assemblée nationale allemande s'était prononcée, à une écrasante majorité, en faveur d'une constitution républicaine. Événement capital, qui n'eut pas lieu à Berlin, mais à Weimar : parce que Berlin symbolisait l'empire et le militarisme, et Weimar la liberté. J'ai grandi dans cette époque et cet esprit, dans cette Allemagne-là, que Brecht n'aurait pas quittée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
NanneNanne   13 avril 2011
Le train. Toujours un train. Ma vie me semble une suite de trajets, un incessant va-et-vient d'allers et de retour, un carrousel, une ubiquité absurde … Sommes-nous des nomades, nous, les Allemands, d'ailleurs ? Sommes-nous des sans-racines ? Sommes-nous condamnés à l'errance ?
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : république de weimarVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

la Promesse de l'aube de Romain Gary

En quel lieu Romain Gary a-t-il rédigé ces souvenirs?

Big Sur
Tanger
Bordighera
une île suédoise

10 questions
208 lecteurs ont répondu
Thème : Romain GaryCréer un quiz sur ce livre