AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Les tribulations de Caméliope tome 1 sur 2
EAN : 9782368324356
218 pages
Nombre7 Editions (29/05/2018)
3.4/5   10 notes
Résumé :
Capcity-le-Soubresaut, petite ville de la banlieue parisienne. Caméliope, mère de trois enfants, vient tout juste de divorcer. Au cœur de sa métamorphose de jeune femme, un voisinage épique, un site de rencontre givré et un amour sur bout de trottoir s'entremêlent à une bonne dose d'auto-dérision.
La fille de sa voisine, dont Caméliope est la marraine, s'envole dans le cadre de ses études pour les Indes. Caméliope découvre alors peu à peu ce pays à travers le... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique

Des aventures tragico-comiques jusqu'en Inde

*

Ca commence fort dans la famille de Caméliope (oui, c'est bien un prénom féminin!). Dès le mari éjecté hors du nid, la bande des voisins débarque pour faire le ménage. Whouah ça décape!

Dans une banlieue parisienne fictive, à Capcity le Soubresaut plus précisément, il s'en passe de drôles de choses. Caméliope, ses trois garçons et ses chers voisins cohabitent joyeusement. Enfin, joyeux, c'est vite dit.

La fille de Dune -voisine/amie- étudiante à New-Delhi en Inde, ne donne plus signe de vie. Et là, branle-bas-de-combat, c'est la catastrophe. En deux temps trois mouvements, toute la troupe se retrouve là-bas pour essayer de la retrouver.

*

Un roman avec un titre si accrocheur ne pouvait que me plaire. J'ai fait un voyage en Inde du Nord, au Rajasthan et j'en garde encore des souvenirs émerveillés. Je cherche donc toujours des récits qui me permettent de m'immerger un petit peu.

C'est juste un peu dommage que les aventures indiennes arrivent si tardivement dans le récit.

Le roman se décortique en deux parties: en France, avec les échanges épistolaires entre la fille de Dune et Caméliope (où l'Inde est perçue comme un pays faste, exotique, attrayant et instructif). Puis la tension monte, le danger rôde et l'Inde devient hostile et anxiogène. La fièvre des recherches, l'attente et la peur n'empêchent pas Caméliope d'apprécier et de s'ouvrir aux us et coutumes des Indiens. Ah quel plaisir de me remémorer tous ces bons plats que j'ai goûté.

*

La plume de l'auteure est surprenante, tantôt très recherchée et poétique , tantôt incisive et directe (dans les dialogues par exemple). J'ai apprécié le ton humoristique présent partout jusqu'aux noms farfelus des personnages. Malgré le côté dramatique justement.

*

Si vous aimez les feuilletons familiaux, des tranches de vie "à la française", avec la touche décalée, jetez-vous sur cette enquête quasi policière.

Il paraît que la suite est déjà sous presse. Je suis curieuse comme un pou, quels seront les nouveaux déboires de Caméliope? Affaire à suivre....

PS: Merci à l'éditeur Nombre7 pour l'envoi de ce roman.

Commenter  J’apprécie          280

Un livre qui se compose de deux parties mais qui, tout du long, va nous faire voyager et découvrir un pays dont, personnellement, je ne connaissais rien, l'Inde. Dans la première, c'est à travers la correspondance de Ana, la fille de sa voisine, que Caméliope va vivre par procuration la découverte de ce pays. Pas simplement comme un touriste mais comme une personne qui y vit au coeur du peuple, qui n'a pas peur d'ouvrir ses yeux pour tout voir et de faire des recherches pour en apprendre toujours plus. Ana arrive à rendre chaque chose intéressante. Outre cette découverte épistolaire, on va faire la connaissance de Caméliope et ses voisins. Une petite troupe très proche qui ont chacun leur côté déluré, hors norme. C'est à travers les yeux de Caméliope que nous allons vivre avec eux des moments de vie. Certains plus simples que d'autres, des situations rocambolesques. Et puis, fraichement divorcée, on va aussi voir comment elle va décider de retrouver l'amour, une rencontre insolite et un début de relation.

La seconde commence par une terrible nouvelle, la disparition de Ana. Immédiatement la petite bande va prendre ses dispositions et ensemble, ils prendront l'avion pour aller la retrouver. Là, le récit prend un tout autre rythme. Une tension qui est toujours présente, la peur de ne pas la retrouver et la crainte de comment elle sera. On va voir un nouvel aspect de ce pays, le danger. Mais entre les instants de recherche, il y a aussi l'attente. Et, pendant ce temps-là, Caméliope va pouvoir s'imprégner de toute la beauté dont ce pays recèle. Elle va pouvoir constater, avec ses yeux, tout ce dont lui a parlé Ana. Un voyage qui fera découvrir au lecteur les petits villages ainsi que leurs us et coutumes. J'ai beaucoup aimé, que, tout au long du texte, il y ait des notes de bas de page qui nous apportent des explications supplémentaires.

L'humour fait partie intégrante du récit. On y découvre des personnes hautes en couleurs avec des noms originaux. On y relate des situations rocambolesques. Et même lorsque les choses deviennent plus sérieuses, le ton de l'humour y est toujours présent par petites notes. de quoi empêcher le lecteur de s'enfoncer trop dans l'aspect dramatique. de l'absurde aussi parfois.

La narration en elle-même m'a posé quelques soucis. On est souvent plongé dans les pensées et réflexions de Caméliope et ses dernières sont parfois fort abstraites, imagées, rédigées de façon assez poétique. Une manière de raconter à laquelle je ne suis pas habitué et qui m'a parfois demandé plus de concentration pour tout bien décrypter. L'autre point qui m'a posé quelques soucis sont les dialogues en anglais. Je n'ai jamais (à mon grand désespoir), appris cette langue et j'ai donc eu beaucoup de mal à comprendre. Je n'ai d'ailleurs pas tout compris. L'auteur aurait sans doute pu rajouter une traduction en note de bas de page.

Un dernier mot pour la couverture que je trouve belle et parfaite. On y retrouve quantité de petites images qui ont chacune trait à des moments du récit.

Un récit qui m'a bien fait voyager, toujours sur le ton de l'humour et avec quelques frissons. J'ai beaucoup aimé.

Commenter  J’apprécie          00

Je remercie tout d'abord les éditions Nombre7 pour l'envoi de ce roman.

Caméliope est une femme divorcée de 35 ans avec 3 enfants. Elle vit dans un appartement, dans une petite ville du nom de Capacity-le-Soubresaut, où ses voisins sont devenu sa famille. Elle est particulièrement proche de Dune et de sa fille Ana, dont elle est la marraine.

Cependant, lorsque Anna part continuer ses études en Inde, tout l'immeuble se met à paniquer lorsque celle-ci arrête de donner des nouvelless. Ainsi, Dune, Lucifile, Ogron et Caméliope décollent pour l'Inde afin d'y jouer les enquêteurs et retrouver leur Ana bien-aimée.

Ce roman est écrit en deux parties.

Dans la première, nous sommes dans le cadre d'une vie tranquille à Capacité-le-Soubresaut. Elle y raconte la vie quotidienne de Caméliope et de ses voisins en or. J'ai adoré le fait que ces derniers soient aussi proche. Qui ne rêverait pas d'avoir des voisins dont la porte serait toujours ouverte, que ce soit pour un thé ou pour parler de nos problèmes?

J'ai adoré suivre les échanges de Caméliope avec sa filleule Ana, qui, depuis l'Inde, raconte ses folles aventures en nous faisant part de certains aspect de la culture indienne.

Puis d'un coup, Ana disparait. Plus de nouvelles. Toute la petite troupe de Capacity-le-Soubresaut saute, alors, dans le premier avion pour retrouver Ana.

Ainsi commence la seconde partie du roman.

Ce voyage permet d'en connaitre un peu plus sur l'Inde et sur sa culture.

On en apprend beaucoup sur le traitement des déchets, sur le henné dans les cheveux et autres coutumes. J'ai beaucoup aimé retrouver le lexique du vocabulaire indien en bas de page.

La plume de l'auteur m'a posé un peu de problèmes, cependant, même si le récit est écrit de manière assez poétique. Ce qui est, également, dommage, c'est qu'il y ait quelques dialogues en anglais. Ça ne m'a pas posé de réel problème car je comprends assez bien l'anglais, mais ça aurait été mieux d'avoir une petite traduction en bas de page, pour ceux qui comprennent moins bien la langue.

En gros, l'histoire est sympathique et dépaysante. Les personnages sont adorables et très touchants. J'ai adoré découvrir cette histoire.


Lien : https://lectriceindienne.wor..
Commenter  J’apprécie          00

Dès le début, on comprend de que le voisinage de Caméliope est tricoté serré. À peine son ex-mari sorti de la maison, les voisins débarquent pour remettre de l'ordre dans son appartement. Dès lors, on apprend à connaître les différents membres de ce sympathique voisinage. Disons que leur quotidien est assez comique, c'est encore meilleur qu'un feuilleton télé. Ici, les moeurs humaines sont décortiquées.

Bien que ce ne soit pas un roman d'action à proprement dit, les péripéties s'enchaînent dans cette petite ville en banlieue de Paris. À peine divorcée, les voisins inscrivent Caméliope sur un site de rencontre en ligne. Les voisins y vont alors de tous les conseils possibles pour produire le profil le plus attrayant possible. Elle n'aura d'ailleurs pas besoin de ce site de rencontre pour trouver quelqu'un, c'est plutôt le gars en question qui va tomber sur son chemin (au sens littéral).

Sur le continent asiatique, alors que sa filleule Ana est à peine débarquée à New Dehli en Inde pour un programme échange-étude, celle-ci se découvre une passion pour les déchets. Intérêt bien étrange vous direz, mais c'est tout de même intéressant de constater les différences avec notre société occidentale. (Je me demande même si l'auteure n'a pas déjà habitée en Inde pour connaître tout ça.) Puis, un jour, elle disparaît. Kidnapping? Fugue? Égarée? Personne ne sait et le branle-bas de combat s'organise chez nos sympathiques voisins qui vont partir à sa recherche sur le continent indien.

Quoi que bien écrit, je dois avouer que la première partie du roman était un peu trop longue à mon goût, c'est que j'attendais la disparition d'Ana pour voir comment ils allaient se débrouiller pour la retrouver. L'attente valait le coup. Dépaysement assuré!


Lien : https://leschroniqueslittera..
Commenter  J’apprécie          10

Une narration très singulière pour ce premier opus de Pauline Hirschauer : souvent poétique, touchante, beaucoup d'humour. Des passages parfois manquent de fluidité qu'il faut relire pour en saisir le sens... mais quelle bouffée rafraîchissante et spontanée que cet univers multicolore et rempli de surprises !

Les personnages de Capcity sont tous très attachants et on voit le film qui nous emmène jusqu'en Inde se dérouler au fur et à mesure de la lecture...

J'ai aimé... et je vais vite me plonger dans le 2e tome !

Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation

Capcity-le-Soubresaut et l'Inde, deux univers parallèles qui se croisent à travers l'expérience sur le terrain de deux jeunes filles. Le témoignage d'Ana à travers tous ces mails me permet de relativiser légèrement tous les désagréments mineurs que je peux rencontrer dans ma vie d'ici. L'Inde me semble plus proche même si je suis bien en dessous de ce que peut être la réalité. Une intuition peut-être.

Commenter  J’apprécie          10

« Quelle ambiance dans la mythologie où tous ces dieux et déesses copulent et coagulent. Mixité entre eux, fermeture entre humains. Joie, tristesse, besoin intègre ou social, il est écrit que la solitude est inhumaine. Quel spectacle que de les voir s’ébattre follement à travers le verre parfumé de l’aquarium céleste. Le panthéon des cœurs et des corps. Une petite souris, un petit trou, un gros œil pour encenser cet univers qui grouille de jambes, de têtes et de cuisses emmêlées. »

Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : epistolaireVoir plus





Quiz Voir plus

La littérature indienne : etes-vous intouchable ?

Quel est le nom de l'ancienne propriétaire de la maison qu'occupe le couple dans "Loin de Chandigarh" de Tarun Tejpal ?

Fizz
Karine
Catherine
Angela

10 questions
96 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature indienne , indeCréer un quiz sur ce livre