AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782743625931
480 pages
Payot et Rivages (04/09/2013)
4.33/5   3 notes
Résumé :
La soul, disait Ray Charles, c'est comme l'électricité. On ne sait pas vraiment ce que c'est, mais sa force peut éclairer une pièce. Ce livre monumental, devenu depuis bien longtemps " culte trace l'histoire de cette musique, à travers ceux qui l'ont écrite, à travers ceux qui l'ont chantée. De Detroit à Memphis, de New York à Cincinnati, en passant par Chicago, Muscle Shoals et la Nouvelle-Orléans, la journaliste Gerri Hirshey a inlassablement arrpenté les routes d... >Voir plus
Que lire après Nowhere to Run : Etoiles de la Soul et du Rhythm & BluesVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
"La soul, c'est comme l'électricité. On ne sait pas vraiment ce que c'est, mais sa force peut éclairer une pièce.",

Cette phrase de Ray Charles signe en elle-même toute la grandeur d'un courant musical dont Gerri Hirshey dresse un fabuleux portrait à travers «Nowhere to run», un cultissime roman sorti en 1984 et – ENFIN – traduit en France, par Nicolas Guichard (sorti chez Payot & Rivages, en septembre 2013, dans l'excellente collection, « Rivages Rouges »).

Cultissime ce livre ne peut que l'être : un talent inné de l'auteur pour retranscrire toute la fureur et la majesté de la soul, et une myriade d'artistes plus géniaux, grandiloquents et inspirés les uns que les autres, ceci semble être la recette idéale pour un livre sur la musique qui rien à envier à un Marcus Greil,(cf. « Mystery Train », monument de la «littérature musicale» ). L'idée de cette somme de rencontres incroyables que constitue le livre, part d'un projet assez simple, que mène Gerri Hirshey, alors journaliste pour le magazine Rolling Stone. Elle décide d'interviewer (et avec quel talent !) toutes les plus grandes figures de la musique des années 1950 à 1970, une musique qui voit le Rock'n'Roll et la Soul prendre tout leur essor, celle que qui connait son apogée de la fin des années 50', en 1956, le top 10 des charts compte entre autres, Elvis, James Brown, Gene Vincent, Chuck Berry, ou Little Richard… – cela laisse rêveur, non ? – et qui ne cesse d'évoluer et de grandir avec les figures de James Brown, Screamin' Jay Hawkins, Cissy Huston, Aretha Franklin, Sam Cooke, et tant d'autres.

Là où la journaliste Gerri Hirshey fait de ce livre quelque chose qui vous embarque vraiment c'est que dans toutes ces interviews la journaliste trouve le moyen de faire raconter à ses interlocuteurs toutes sortes d'histoires, souvenirs, qui rendent le récit profondément vivant, parfois drôle et indéniablement humain.

Si l'on comprend à demi-mots quand elle nous raconte des jeunes venus voir les Rolling Stones ( concert de Madison Square Garden, en 1980) se demandant qui est ce « grand dingue » qui s'agite sur la scène. Et qui n'est d'autre que le grand, très, très grand Screamin' Jay Hawkins à qui l'on doit, excusez-le : « I put a spell on you », qu'un certaine idée de la rock'n'soul et de ces figures légendaires semblent s'être essoufflée, il n'en est pas moins qu'elle restitue toute la grandeur, l'importance et l'influence de cette période de génie musical. On comprend aussi et surtout que le gospel, le rythm'n'blue, donnent à la Soul toute la dimension émancipatrice et libératrice qu'elle porte et sous-entend, loin, très loin à l'époque de faire l'unanimité, tant par son caractère « blasphématoire » que parce qu'elle était chanté, en grande partie, par des noirs.

Qu'il s'agisse de Wilson Pickett, Ray Charles, Percy Sledge, ou encore d'Ahmet Ertegün, fondateur et directeur d'Atlantic Records (label qui dans les années 50/60/70 produira Duke Ellington, Aretha Franklin, John Coltrane, et plus tard Led Zepellin, Dire Strait…), chacun d'entre eux restituent par le biais de Gerri Hirshey une période de ou l'énergie, la créativité, l'émulsion musicale ont travaillées à la création d'un courant musical qui aujourd'hui influence encore toute la scène musicale… et fort heureusement ! Au fil des pages on découvre que James Brown parle d'Elvis comme de presque un frère, qu'Aretha Franklin est en tout point indétrônable, on lit Diana Ross , Steevie Wonder tout en voyageant de Memphis à New York en passant par Detroit, et tant d'autres choses encore.

Ce livre rappelle en fait à quel point la musique peut avoir quelque chose de fédérateur et d'unanime par sa qualité. Et en ces temps de succès phénoménaux des Violetta, One Direction et autres Justin Bieber… on est bien content(e)s de lire ces lignes là.
Lien : http://vagabondssolitaires.w..
Commenter  J’apprécie          10
Si “Nowhere to run” n'est pas à proprement parler un livre sur le jazz, il en est en revanche à mon sens le meilleur livre jamais écrit sur la cousine du jazz, la soul music.

Avec une obstination de mulet et un travail de fourmi, la journaliste Gerri Hershey, collaboratrice de Rolling Stone Magazine et du New York Times, a traversé l'Amérique d'est en  ouest et du sud au nord, pour accumuler interviews, anecdotes, détails historiques, et trace l'histoire de cette fabuleuse musique, depuis ses origines gospel et blues, jusqu'au rayonnement planétaire de James Brown, Stevie Wonder et Michael Jackson. Sont présents dans l'ouvrage les principaux acteurs et actrices de la soul, on y rencontre Solomon Burke et Aretha Franklin, Martha Reeves  et Junior Walker, Screamin' Jay Hawkins et Marvin Gaye, et bien d'autres encore. Une somme, guidée par la passion.
Lien : https://www.lejazzophone.com..
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
Telerama
04 décembre 2013
En plus de conter, avec une grande clarté, l'histoire de la soul noire américaine qui a marabouté, avec lui, des générations de musiciens européens, des Rolling Stones à Etienne Daho, Nowhere to run (dont on attendait la traduction depuis les années 1980 !) est un formidable spécimen de journalisme à l'américaine.
Lire la critique sur le site : Telerama

autres livres classés : histoire de la musiqueVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus

Lecteurs (20) Voir plus



Quiz Voir plus

Arts et littérature ...

Quelle romancière publie "Les Hauts de Hurle-vent" en 1847 ?

Charlotte Brontë
Anne Brontë
Emily Brontë

16 questions
1063 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , art , musique , peinture , cinemaCréer un quiz sur ce livre

{* *}