AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Alfred Hitchcock (Éditeur scientifique)
EAN : 9782266008624
282 pages
Pocket (09/09/1998)
3.6/5   36 notes
Résumé :
Un curieux puzzle macabre à la suite d'un accident; les trouvailles d'un tueur à l'attendrisseur à viande; l'étrange pouvoir d'un fétiche haïtien... Un festival d'horreurs et d'étrangetés effrayantes soigneusement choisies pour vous par Alfred Hitchcock
Que lire après Histoires à lire toutes portes closesVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique

Nouvelles policières, comme l'ensemble des livres de la collection nommée sous l'appellation Hitchcock comme si c'était lui qui avait écrit les nouvelles. Peut être que cela fait plus vendeur.
Regrouper des histoires singulières dont souvent les auteurs sont inconnus du grand public sous le nom prestigieux de Alfred Hitchcock, oui c'est du marketing intelligent. Surement ou peut être que le metteur en scène avait donné son accord au monde de l'édition, ou que le réalisateur avait emprunté des histoires pour filmer ses célèbres séries « Alfred Hitchcock présente ». Il y eut pas moins de 268 épisodes télévisés.
Ça fait beaucoup mais il n'a pas réalisé la totalité, seuls 18 en fait. Enfin bref, si on compte tous les livres de poche ‘histoires de …. ‘ avec le nom de Hitchcock écrit sur la jaquette, en gros, en petit, multiplié par une dizaine de nouvelles au sein de chaque livre, on finit allégrement par un millier de nouvelles, bien loin devant les 268 épisodes du septième art. Mais bon , faut dire aussi que chaque nouvelle ne se prête pas à une version cinématographique.

Oui , je m'écarte un peu du sujet. Ce livre ne déroge pas à la règle de ses camarades de promotion, c'est du bon !

De bien bonnes nouvelles, bien ficelées, bien écrites, (ou /et bien traduites), bien policières avec leur retournement, leur trouvaille, leur dynamisme. le gras d'une nouvelle, c'est que justement c'est une nouvelle, c'est du condensé ! du pur ! Pas de fioriture, ni de description opaque ou assommante, pas de dialogues inutiles, une nouvelle c'est deux points ouvrez les guillemets « on va à l'essentiel ».
Pas le temps de prendre le chemin le plus long, ou de tergiverser sur un coupable idéal autre que le tueur. Non, il y a la victime, l'assassin, parfois le policier (les puristes me diront à ce moment là qu'il ne s'agit pas d'un roman policier s'il n'y a pas un représentant de la loi - oui, peut être que j'ai mal choisi mes groupes nominaux alors. Je retire les termes « nouvelles policières » par « histoires qui font peur » … BOUH) , une histoire toujours différente, surprenante plus ou moins, et les nouvelles –par définition - sont relativement courtes, l'ennui ne vient jamais.

Vraiment moi je raffole de ces petites histoires saugrenues, qui font peur ou donnent le frisson, rarement angoissantes quand même (je vais quand même pas vous révéler que après la lecture de ce livre, je n'ai trouvé le sommeil que le visage enfoui sous mon doudou) mais toujours efficaces. Les titres des livres genre histoires épouvantables, histoires à ne pas lire la nuit ,… etc , ont un côté désuet, un peu kitch mais non dénués de charme. Et puis, on se prend au jeu. Les histoires pour la plupart sont bonnes, vraiment.
Lisez des Alfred Hitchcock, dans le train, le bus, aux toilettes, dans la voiture, dans un diner où vous vous ennuyez, quitte à passer pour un goujat, dans un amphi d'université, en faisant votre course à pied dans le parc fleuri en évitant si possible l'arbre ou à la réception d'un hôtel, même si le bonhomme en face découvre le pot aux roses -quoi ? Une employée qui lit !! - et vous affiche son mécontentement, souriez lui et montrez votre livre, il comprendra et vous sourira à son tour…
Que le monde est joli….
Ah, j'oubliais ; j'eus la bonne surprise de découvrir au sein du livre une nouvelle de Sturgeon et une de Asimov. Jolie récompense en prime.
Commenter  J’apprécie          142
Regroupement par Hitchcock d'un ensemble de textes policiers au style fluide et simple, permettant une lecture rapide de ces petites intrigues.
Moment de détente assurée par l'évasion offerte par ces petites intrigues.
Commenter  J’apprécie          80
De la bonne intrigue, de celle qui fait qu'on lit l'histoire d'un trait, sans entendre aucun bruit, et une occasion de découverte de différents auteurs puisque c'est une sélection par Hitchcock et non des histoires d'Hitchcock. C'est horriblement effrayant, mais l'on survit ! Au niveau des intrigues, il y en a pour tous les goûts, et puis l'avantage d'un recueil, c'est qu'on y revient, qu'on ne perd pas le fil... allez, faites-vous peur le temps d'un week-end, de préférence un soir d'orage !
Commenter  J’apprécie          40
Ouh le beau coup marketing, avec Hitchcock écrit en plus gros que le livre sur la couverture! Sauf qu'en regardant de plus près: non, ce n'est pas lui qui est à l'origine de ces nouvelles (à lire toute portes closes, donc. Parce que les courants d'air, ça pourrait te faire croire que les fantômes du livre en sont sortis. Brrrrr), il s'agit d'une sélection d'histoires qui lui ont plu (parait-il). Je n'aime pas trop être prise pour un pigeon (rourou) donc ça partait mal, mais au final la lecture a été agréable, il y en a pour tous les goûts. Un listing? Un vol bien orchestré, de glauques funérailles vengeresses, des pensionnaires d'hôtel cinglés, le pire des road trips, un hiver plus que rude, un meurtre macabre, un mélodrame amoureux, une poupée vaudou, un mari pas sympa, un petit-ami encore moins sympa, une histoire de fantômes, le début d'une troisième guerre mondiale, un trajet en train pas banal, un patron louche, un anarchiste timbré, du Roald Dahl, du Isaac Asimov
Lien : https://tsllangues.wordpress..
Commenter  J’apprécie          31

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
Vous espérez épouser une fille habituée à avoir ses aises, et vous vous sentez bafoué parce qu'elle ne veut pas de vous. Et pourquoi vous rejette-t-elle ? Parce que vous êtes incapable de trouver du travail. Vous êtes un bon à rien. Vous êtes un fainéant. Hi, Hi ! Et vous n'avez même pas le cran de dire aux gens leurs quatre vérités. Moi, si j'étais à votre place, je demanderais poliment de pouvoir être libéré, et ensuite, je verrais s'il ne se trouve pas dans ce magasin une personne assez gentille pour me vendre un carafon d'un produit susceptible de me venir en aide.
Commenter  J’apprécie          00
Le premier point est relativement facile à atteindre, mais même un flâneur accompli est forcé de passer par là avant de pouvoir parvenir au stade suivant qui est celui de la béatitude. Cela demande des lustres d'entraînement avant d'être à même de se détendre suffisamment pour être capable simplement de s'installer. Je l'avais appris des années auparavant.
Commenter  J’apprécie          00
Vous autres, Américains, êtes beaucoup plus excitables. Vous agissez sans attendre, ce qui peut parfois assurer un avantage ou, au contraire, causer des ennuis.
Commenter  J’apprécie          10
En arrivant chez lui, il tremblait de fureur au point que, une fois dans le garage, il demeura plusieurs minutes appuyé au volant, avant de gagner la maison.
Commenter  J’apprécie          10
J'ai toujours trouvé très déplaisant que mes clients versent davantage d'argent au Gouvernement ― qui, après tout, n'a pas levé le petit doigt pour le gagner ― qu'à moi-même.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Alfred Hitchcock (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alfred Hitchcock
Alfred Hitchcock - Interview (1956)
autres livres classés : thrillerVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (117) Voir plus



Quiz Voir plus

Les inspirations littéraires d'Alfred Hitchcock

Qui est l'auteur de la nouvelle "Les oiseaux", adaptée par Hitchcock en 1963 ?

Daphné du Maurier
Agatha Christie

5 questions
99 lecteurs ont répondu
Thème : Alfred HitchcockCréer un quiz sur ce livre

{* *}