AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Alfred Hitchcock (Collaborateur)Alfred Hitchcock (Éditeur scientifique)
EAN : 9782266006798
308 pages
Pocket (09/09/1998)
3.56/5   25 notes
Résumé :
Toutes les histoires que j'ai réunies dans ce recueil, nous dit Alfred Hitchcock, sont associées au sentiment délicieux de la peur.
Quelques-unes d'entre elles m'ont littéralement terrifié. D'autres m'ont profondément troublé et m'ont laissé une impression de malaise intense. D'autres enfin m'ont secoué de frissons ou m'ont glacé jusqu'à la moelle des os à mesure que j'avançais dans leur lecture.
Quelques-unes ont produit simultanément sur moi tous ces... >Voir plus
Que lire après Histoires terrifiantesVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Le réalisateur des "Oiseaux" réunit dans ce recueil 16 histoires qui ont été publiées en anglais en 1969 sous le titre "Stories that scared even me", sans doute pour bien montrer la qualité de ces nouvelles qui ont donc terrorisé le Grand Maître du Suspense lui-même, pourtant habitué à en voir d'autres. Certaines de ces nouvelles arborent un aspect surnaturel ou fantastique propre à déclencher les frissons habituels dus à l'irrationnel inexplicable. D'autres, au contraire sont d'un réalisme total mais n'en sont pas moins pleines d'une horreur toute particulière et tout aussi efficace à nous faire dresser les cheveux sur la tête et les poils sur les bras.

* Tête-de-Poisson (Irvin S. Cobb, 1913)
Deux frères alcooliques et arriérés projettent de tuer par vengeance Tête-de-Poisson, un métis né avec une difformité facial qui le fait ressembler à un poisson-chat, qui vit au bord d'un lac où les silures voraces abondent.

* Camera obscura (Basil Cooper, 1965)
Un usurier sans pitié se retrouve prisonnier d'une camera obscura d'un de ses débiteurs.

* Un décès dans la famille (Miriam Allen Deford, 1961)
Un entrepreneur de pompes funèbres solitaire s'est constitué une famille parfaite.

* Sans bruit (Damon Knight, 1949)
Après un holocoste nucléaire qui a détruit toute vie sur terre, deux survivants se retrouvent. Un homme et une femme. Comme Adam et Eve. Mais pour la bagatelle, il faudra repasser car madame est bigote, prude et pudibonde.

* Jeux d'enfants (John Burke, 1965)
Quand une fête d'anniversaire d'un gamin de huit ans se transforme en horrible cauchemar.

* Safari piétons (Fritz Lieber, 1963)
Quel est ce monde où automobilistes et piétons armés se livrent une guerre à mort ?

* La curieuse aventure de Monsieur Bond (Nugent Baker, 1939)
Un voyageur solitaire échoue dans une auberge étrange tenue par un gentil couple très accueillant. le patron de l'estaminet a deux frères qui tiennent comme lui pension sur le chemin de sa randonnée.

* La cage (Ray Russel, 1959)
Une comtesse aguicheuse et coquette finit par céder au régisseur du comte son mari. Ce dernier découvre l'infidélité de la belle et l'enferme pour une nuit dans une cage minuscule au fond d'une chambre de torture secrète du château. Une nuit seulement ?

* ça (Théodore Sturgeon, 1951)
Une créature indéfinissable, surpuissante et putride hante les bois proches de la ferme où vivent une homme, sa femme et sa fille en compagnie de l'oncle de l'enfant et de son chien de chasse.

* La route vers Mictlantecutli (Adobe James, 1965)
Sur une route poussiéreuse du désert mexicain, un américain qui vient de tuer le policier chargé de l'extrader aux Etats-Unis a un accident de voiture. il est sauvé par un étrange prêtre qui passait par là.

* Visite guidée (Ellis Peters, 1963)
Lors d'une visite d'un manoir ancien, un touriste insiste auprès du guide pour visiter la cour interdite au public où une jeune fille s'est suicidée en se jetant dans un puits aujourd'hui condamné

* Une ville coriace (William Sambrot, 1957)
Un pauvre VRP arrive dans une ville et se heurte à l'hostilité de ses habitants, à commence par celle d'un vieillard énergique qui le poursuit après qu'il s'est fait mordre par un chien dans le jardin du bonhomme.

* Un soir à la maison Black (Robert Somerlott,1964)
Qui menace de mort un couple vivant dans une villa mexicaine hypersécurisée où des dobermann rôdent dans le jardin. Et pourquoi ?

* D'entre les morts (William Wood, 1966)
Un couple fait l'acquisition d'un terrain pour y construire une villa dans un coin isolé de Californie fort prisé par les vedettes de cinéma, pour un prix dérisoire. Normal, le lieu est hanté et la vie du couple va devenir un enfer.

* le grand veneur (Algys Budrys, 1966)
Avec l'aide de deux dobermann dressés pour tuer, dans un lotissement balnéaire abandonné, un colonel infirme rescapé d'un stalag durant la deuxième guerre mondiale est devenu pire que les geôliers nazis qui le gardaient captif.

* le candidat (Henry Slesar, 1961)
Une association dans la tradition vaudou, très discrète, dont le but avoué est de souhaiter la mort de certaines personnes et forte d'un millier de membres recrute de nouveaux adhérents.
Commenter  J’apprécie          90
Attention ! Les nouvelles présentées dans ce recueil ne sont pas toutes " terrifiantes ", et Hitchcock nous affranchit dès la quatrième de couverture.
Non, elles ne sont pas toutes terrifiantes, mais elles sont toutes aussi tordues et malsaines les unes que les autres.
Si les deux premières histoires sont en quelque sorte des petits amuse gueule, celles qui suivent pourraient bien hanter vos rêves ( cauchemars plutôt ) à chaque nuit...
Si on devait trouver un point commun entre toutes ces petites histoires ( hormis le fait qu'elles côtoient l' horreur ), ce serait la façons dont leurs auteurs les ( et nous) font déraper... Oui oui, car souvent l'histoire est au départ "banale" : un homme qui va rejoindre sa famille dans un salon particulier; des enfants qui jouent dans une petite fête; un promeneur qui fait halte dans une auberge, etc. Et c'est après cette petite brasse dans la banalité que les auteurs nous font plonger dans l'horreur, le dégout, la peur et toutes ces "désagréables" sensations que nous recherchions et que le maître des lieux nous avait promis !

Commenter  J’apprécie          72
Recueille de 16 nouvelles plus ou moins effrayante. parfois surprenante, parfois comique le tout vraiment sympa.
j'ai bien aimé l'idée des histoire courtes que l'on peut lire en quelque minutes. Je découvre un style de lecture différant au travers de ce livre. je vous conseil se gendre de livre si vous n'avais pas beaucoup de temps pour la lecture ou pour vous réconcilié avec .
Commenter  J’apprécie          20


Videos de Alfred Hitchcock (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alfred Hitchcock
Alfred Hitchcock - Interview (1956)
autres livres classés : thrillerVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (88) Voir plus



Quiz Voir plus

Les inspirations littéraires d'Alfred Hitchcock

Qui est l'auteur de la nouvelle "Les oiseaux", adaptée par Hitchcock en 1963 ?

Daphné du Maurier
Agatha Christie

5 questions
99 lecteurs ont répondu
Thème : Alfred HitchcockCréer un quiz sur ce livre

{* *}