AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2505010021
Éditeur : Kana (07/01/2011)

Note moyenne : 3.6/5 (sur 26 notes)
Résumé :
Hotaru Amemiya travaille dans une entreprise de design intérieur et mène une petite vie tranquille : elle sort avec ses amies, lit des mangas, traînasse dans son appartement une bière à la main les jours de congé, ne se prend pas la tête et, surtout, ne s'intéresse pas aux hommes. Pourtant sa vie va changer petit à petit le jour où, par un caprice du destin, Hotaru commence une insouciante cohabitation avec son chef, le séduisant Seiichi Takano, séparé de son épouse... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Koneko-Chan
  06 octobre 2013
Bon déjà, j'aimerais savoir un truc : POURQUOI ce manga n'est-il pas plus connu ? Pourquoi on n'en parle pas, pourquoi on ne le conseille pas ? Je sais bien que dans l'industrie du livre, on ne parle que de ce qui se vend mais... mais... Ce manga est une tuerie !! Franchement, il ne vous donne pas envie, ce résumé ? Suivre la vie d'un poisson séché, c'est-à-dire une femme qui gère sa vie d'OL (Office Lady) tout en se laissant aller chez elle : lisant des mangas et buvant des bières sous son porche ? Si en plus elle cohabite avec son patron plus vieux qu'elle (quarantenaire et charismatique)... Moi je dis oui !
Bon, j'imagine que vous l'aurez compris, mais Hotaru est un vrai gros énorme coup de coeur pour moi ! Pas dans le sens ou c'est mignon, beau et rose... Non, parce que même si Hotaru est catalogué dans les shôjos (pas bien Kana... du coup, les libraires le rangent dans les shôjos, j'ai du bien fureter au Furet du Nord pour le trouver), c'est un JÔSEI ! Ce qui signifie que c'est beaucoup moins niais que les shôjos, et que ça concerne plus la jeune femme moderne. Y'a qu'à voir la trame : Hotaru est une jeune femme travaillant dans le design, célibataire et préoccupée par toutes ces petites choses de la vie.
Bref revenons à ce pourquoi j'aime ce manga : c'est juste trop drôle ! Non mais Hotaru et la notion de poisson séché... Comme j'ai pu exploser de rire ! Toutes les deux minutes quasiment. le mieux, ce sont les situations avec le chef Takano ^^ Et les minou ! J'ai du interrompre ma lecture dans le métro pour gérer un fou rire... (un peu hard comme situation !) On m'a regardée avec des yeux ronds xD
Je ne vous ai parlé que de mon ressenti, mais comment vous convaincre ? Ben en fait, si vous aimez rire, tout simplement, vous aimerez ce manga. Et ses personnages. Et son histoire. Et comme moi, vous vous demanderez "Mais commennnnnt ça va se finir si elle en aime un autre que le chef ? Et pourquoi elle ne se rend pas compte qu'elle aime le chef ?". Je soutiens le chef moi ! D'ailleurs, cette étrange cohabitation est au coeur de l'intrigue : aucun de nos deux personnages ne considère l'autre (pour le moment) comme un potentiel prétendant(e), ce qui fait que leur cohabitation se passe assez bien. D'un côté, on a Hotaru, bordélique et grosse consommatrice de bières et de mangas ; et de l'autre, on a le chef Takano, gros maniaque de la propreté et qui passe ses jours de congés à repasser ses chemises (et c'est qu'il aime ça !). En fait, chef Takano vient de vivre une rupture avec sa femme, il a voulu récupérer la maison de son père en attendant et par hasard, il rencontre une de ses subordonnées dans cette maison : Hotaru. Celle-ci avait sympathisé avec son papa dans un bar et lors de cette beuverie, Takano's dad lui a donné un papier qui l'autorisait à vivre chez lui (signé au ketchup, siouplait !). Chef Takano, trop gentil, accepte de lui faire payer le loyer de sa chambre (pas très cher, puisqu'elle squatte toute la maison). On va donc découvrir le cadre de vie de ces deux là au boulot mais aussi en dehors du boulot. J'aime beaucoup voir les changements de situations, et surtout la relation entre Chef Takano et Hotaru ^^ D'ailleurs, même si chef Takano a peur de Hotaru quand elle a sa coiffure palmier, il l'accepte comme elle est, et la cohabitation est agréable pour les deux.
En fait, ce manga a bien fait parler de lui lors de sa sortie en 2011. Je me souviens, j'étais en stage à la bibliothèque à ce moment là, et j'avais très envie de le lire après l'avoir aperçu dans un magasine. Puis, j'ai eu d'autres mangas à lire. Et les dessins peuvent paraître assez moyens si on compare avec les shôjos (sauf que ce n'est pas un shôjo). Mais justement, il ne faut pas s'attarder sur cet aspect et passer à côté. D'ailleurs, je les aime bien, ces graphismes.
Et dernière chose : contrairement à certains mangas qui se lisent en 20minutes (là, j'ai toujours l'impression que le rapport qualité prix n'est pas respecté...), celui-ci met du temps à se lire ! Je lis un tome en un trajet en train, soit 50 minutes. de quoi passer un agréable petit moment ^^

Et franchement, je ne lui trouve aucun point négatif. Mon seul regret, c'est que le drama soit plus connu que le manga (j'imagine que les acteurs jouant Takano et Makoto y sont pour quelque chose). Quand j'aurais fini celui-ci, vous aurez droit à une critique comparative. Sachez seulement que l'héroïne a un caractère différent, et que j'ai parfois très envie de la secouer dans le drama (où est cette Hotaru pleine de vie et très poisson séché que j'adore ?).
J'ai vraiment vraiment hâte de lire la suite ! (j'ai lu les 8 premiers, sur 15)
Lien : http://miyu-neko.blogspot.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Archessia
  09 février 2011
Hotaru est très satisfaite de la vie qu'elle mène. Elle a un bon travail qui lui plait et dans lequel elle a une apparence irréprochable, tandis que chez elle, elle peut paresser de tout son soûl. Elle ne fait pas attention au ménage, à la cuisine ou à son style. Son créneau ? Confort ! Il en va de même pour tout ce qui ne touche pas son travail. Sa vie amoureuse ? Tout simplement inexistante. Sa dernière relation date d'il y a 5 ans, et même si elle rêve de vivre une belle histoire, elle est bien consciente qu'elle ne saura pas s'y prendre avec un homme. Alors quand elle craque pour un jeune homme de trois ans son cadet, elle est vraiment perdue ! Rajoutez à ça que son patron strict et maniaque de 41 ans se retrouver à devoir cohabiter avec elle, et c'en est fini de sa petite vie pépère …
Hotaru est, de base, un manga somme toute assez classique. Une jeune femme un peu en décalage qui se retrouve dans une situation compliquée, prise entre deux hommes. L'histoire en elle-même est presque assez banale. Malgré ça, j'ai quand même passé un moment sympathique en le lisant. Il fait la part belle à l'humour et à toutes les situations cocasses ou étranges que peut vivre une jeune femme de presque 30 ans célibataire qui se laisse vivre sans jamais rien faire de spécial. le début d'une relation amoureuse chamboule beaucoup tout ça, et on se plait à doucement rigoler en la voyant se dépatouiller comme elle le peut. Mais on peut être également un peu peinée pour elle, qui au final a beaucoup de mal à concilier celle qu'elle est vraiment, et celle dont elle veut donner l'image aux autres.
Les personnages, de par leur simplicité, sont facilement identifiables pour le lecteur. On peut rapidement se mettre à leur place, ou même reconnaître en l'un deux quelqu'un de notre connaissance. Hotaru, après tout, exprime beaucoup de peurs, d'envies et de doutes que la plupart des femmes de son âge. Cette « banalité » des personnages s'exprime également dans le trait, assez simple, joli sans être magnifique, mais qui rend bien et qui colle parfaitement avec le style narratif.
Au final, je dirais que ce manga ne brille donc pas par son originalité, que ce soit dans l'histoire ou dans le dessin, mais reste un récit pas prise de tête, agréable, que l'on lit avec facilité et qui nous fait passer un bon moment.
Lien : http://archessia.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Lindorie
  22 mai 2011
C'est une chouette nouvelle série que j'ai commencé il y a peu. Elle se situe à peu près dans la même mouvance que Switch Girl, mais en moins déjanté.
Le personnage de Hotaru est plus ancré dans la réalité et bien plus torturé, dans le sens où elle se prends régulièrement la tête pour trouver une solution à ses problèmes. Néanmoins, à la fois forte et faible elle reste un personnage très attachant qui trouve toujours une solution, même si ce n'est pas toujours la meilleure et qui se remet souvent en question.
Sa vie était paisible jusque l'arrivée de son chef, qui va lui donner matière aux prises de tête ^.^
Seul bémol les dessins, qui un peu comme dans la fille des enfers, ne possède pas assez de distinctions différentes au niveau des personnages et on a parfois tendance à les confondre.
Commenter  J’apprécie          20
PetiteNoisette
  17 février 2011
Cette série fait le buzz en ce début d'année 2011. Les éditions Kana ont publié les deux premiers tomes en même temps, histoire d'attirer les lecteurs. Et c'est un coup de coeur pour Japan Lifestyle. Personnellement, la couverture ne m'attirait pas du tout, mais je me suis quand même laissée tenter parce que je suis faible et je ne peux pas résister à un titre qui a une bonne critique... Et bien je ne le regrette pas ! J'ai découvert cette nouvelle catégorie de mangas, le "josei". Ce n'est pas un shojo traditionnel pour adolescentes mais un manga pour jeunes femmes (18-30 ans : c'est très précis !) et je me suis en partie reconnue dans le personnage ;-)
L'héroïne n'est pas aussi gnangnan que dans les shojo. Elle est bien installée dans sa vie, elle a un bon boulot et elle ne cherche pas de petit-ami à tout pris, bien au contraire. Tout va changer lorsque son patron va venir s'installer chez elle après avoir quitté sa femme (en fait la maison appartient à son père et Hotaru en est la locataire mais Takano n'a nul part ailleurs où aller). Pour éviter les rumeurs, personne ne doit savoir qu'ils vivent ensemble, ce qui amène des situations problématiques, notamment quand Hotaru fait tout pour que le collègue avec qui elle a rendez-vous ne la ramène pas chez elle. le patron devient le principal conseiller d'Hotaru en matière d'amour. Et même si elle tombe amoureuse de son collègue, on se doute qu'il y aura bientôt un triangle amoureux... [...]
Lien : http://blogonoisettes.canalb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
chocobogirl
  16 janvier 2013
Hotaru est une jeune femme qui, à 27 ans est encore célibataire. Alors qu'elle affiche une image de working girl parfaite au travail, elle se laisse complètement aller chez elle, à paresser, à boire de la bière et à vivre dans un désordre totalement assumé.
" Je préfère rester à la maison et dormir que de vivre une histoire d'amour. " Sauf que les choses vont se compliquer lorsqu'elle découvre que les propriétaires de son logement sont les parents de son patron, et que ce dernier, Takano, a décidé de venir réinvestir les lieux ! La cohabitation commence bon gré, mal gré, et notre "poisson séché" va peu à peu se nourrir des conseils avisés de Takano qui vont l'aider à s'ouvrir au nouvel employé du bureau, Makoto Teshima, pour lequel elle craque complètement.
Destinée à un public de femmes plus mûres (genre josei) , cette série surfe bien évidement autour de la vie amoureuse de notre héroïne mais avec un ton plus adulte. Si on décèle une très classique relation triangulaire entre Hotaru et les deux hommes qui gravitent autour d'elle, Hotaru séduit par son humour présent à toutes les pages. On retrouve régulièrement notre héroïne dans des situations peu reluisantes. Son mode de vie est en totale opposition avec celui de son patron, maniaque de l'ordre, et donne lieu à de nombreuses situations humoristiques. Pour autant, les scènes plus en émotion ne sont pas absentes et, en montrant ses faiblesses, rendent la jeune femme très attachante.
Au final, cette série de 15 tomes (12 parus actuellement) est une bonne surprise qui devrait plaire aux jeunes trentenaires, amatrices de romantisme et d'humour.
Lien : http://legrenierdechoco.over..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Koneko-ChanKoneko-Chan   31 août 2013
- ... Amemiya... Tu es finie, non ?
- Comment ?!
- Tu n'as que 26 ans ou 27 ans. À cet âge, on enchaîne les sorties en amoureux et on ne dort pas beaucoup, non ? Mais regarde-toi ! Tu rentes tous les jours directement à la maison. Tu lis des mangas et tu picoles toute seule. En plus, tu dis vouloir "te rappeler les émois amoureux évanouis" ! On dirait une vieille dont la jeunesse s'est envolée. Un vrai poisson séché.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LilizLiliz   23 avril 2014
Les jours où on est contente, on a juste envie de parler, d'être écoutée comme pour vérifier son bonheur présent.
Commenter  J’apprécie          30
Lire un extrait
autres livres classés : travailVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
824 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre