AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 978B00AOJVG4G
Éditeur : Gallimard (30/11/-1)

Note moyenne : 4/5 (sur 6 notes)
Résumé :
NRF. Poésie. Préface de Jean-François Courtine
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
frandj
  12 novembre 2017
Friedrich Hölderlin (1770-1843) est certainement l'un des plus grands poètes allemands. Mais qui le connaît en France, en dehors de quelques germanistes ? le fait que sa période de production littéraire ait été brève avant qu'il ne sombre dans la folie, rend particulièrement attractif ce génie insolite. J'ai osé ouvrir le recueil des "Odes, Elégies et Hymnes" publié dans l'excellente collection Poésie/Gallimard. En fait, c'est l'une de mes premières incursions dans la poésie en langue étrangère. Aux difficultés intrinsèques du texte, elle ajoute la gageure de la traduction en français, évidemment bien plus difficile pour la poésie que pour la prose.
Osons la vérité: Friedrich Hölderlin est l'un des poètes les plus difficiles que j'aie lu. J'ai eu beaucoup de mal à lire, vraiment lire, quelques-uns (seulement) de ses textes. Non pas seulement les comprendre, mais aussi saisir leur construction, leur rythme, leurs allusions, sans parler de leur "musique". J'ai mis en citation, dans Babelio, une version de "L'Unique", traduit dans ce recueil de manière à suivre de très près le texte original, non seulement dans son champ lexical et dans son sens, mais aussi et surtout dans son esprit. Ainsi, j'ai lu en français des vers étranges, qui respectent au mieux la version allemande, et qui peuvent tout aussi bien fasciner que rebuter les lecteurs. Comme chez d'autres poètes considérés ici comme obscurs - Valéry ou Mallarmé, par exemple - une seule lecture ne peut en aucun cas suffire; une explication de textes détaillée proposée par des commentateurs compétents, serait même très utile. Faute de ce nécessaire soutien, je me suis un peu perdu dans ce recueil...

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
frandjfrandj   12 novembre 2017
.
L’UNIQUE (troisième version)
Traduction André du Bouchet

Qu’est-ce, aux
Vieux rivages heureux
Qui m’enchaîne, que plus encore
Je les aime, que ma patrie ?
Car du ciel
Captif moi-même, comme ployé, au plus près du jour proférant,
Là je suis où passait, ainsi que les pierres le disent,, Apollon
Souverain,
Et, à une jeunesse pure, se
Laissait Zeus fléchir, et fils, d’un mouvement divin,
Et filles, il procréait,
Séjournant, muet, parmi les hommes.

DER EINZIGE

Was ist es, das
An die alten seligen Küsten
Mich fesselt, daß ich mehr noch
Sie liebe, als mein Vaterland?
Denn wie in himmlischer
Gefangenschaft gebückt, dem Tag nach sprechend
Dort bin ich, wo, wie Steine sagen, Apollo ging,
In Königsgestalt,
Und zu unschuldigen Jünglingen sich
Herabließ Zevs, und Söhn in heiliger Art
Und Töchter zeugte
Stumm weilend unter den Menschen.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Friedrich Hölderlin (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Friedrich Hölderlin
Friedrich Hölderlin : Folie et génie par Pierre Jean Jouve (1951 / France Culture). Diffusion sur la Chaîne Nationale le 23 octobre 1951. Réalisation : Roman Kowaliczko. Photographie de Pierre Jean Jouve : © Granger Historical Picture Archive / Alamy Stock Photo. Franz Karl Hiemer, “Portrait de Friedrich Hölderlin”, 1792. Lui-même traducteur, avec Pierre Klossowski, des “Poèmes de la folie”, Pierre Jean Jouve proposait quarante minutes en compagnie du poète allemand Friedrich Hölderlin, que le psychanalyste Jean Laplanche devait coucher sur son divan, plus d'un siècle après sa mort. Avait-il trouvé les clés de la folie du génial Hölderlin, que d'autres avant lui, et après lui, ont essayé de découvrir ? Cette folie, sans l'élucider, Pierre Jean Jouve nous la raconte ici, notamment à travers le récit qu'a laissé Wilhelm Waiblinger de la visite qu'il rendit en 1822 à Hölderlin, cloîtré dans la maison du menuisier Zimmer de Tübingen.
Source : France Culture
+ Lire la suite
autres livres classés : poésie allemandeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz: l'Allemagne et la Littérature

Les deux frères Jacob et Whilhelm sont les auteurs de contes célèbres, quel est leur nom ?

Hoffmann
Gordon
Grimm
Marx

10 questions
310 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature allemande , guerre mondiale , allemagneCréer un quiz sur ce livre