AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 978B08WHLGV3R
160 pages
Evidence Editions (19/02/2021)
3.93/5   22 notes
Résumé :
Un lieu ? Une boîte de nuit.
Un déclencheur ? Un simple regard échangé.
Mais tout peut s’emballer. Jusqu’à l’obsession.


Ce qui aurait pu devenir une belle histoire entre Marsault et Hassan va prendre des proportions inattendues. Entre possession et manipulation, la folie meurtrière n’est jamais loin.
Et vous, jusqu’où seriez-vous prêt à souffrir pour garder votre partenaire ? L’amour d’une vie mérite-t-il tout sacrifice ?<... >Voir plus
Acheter ce livre sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten
Que lire après VertigesVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
3,93

sur 22 notes
5
7 avis
4
5 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
2 avis
Comment un simple regard peut vous faire basculer dans les abysses ? Alors là, je ne m'attendais pas du tout à ça, c'est une agréable découverte.

Ce qui surprend au début, c'est le style particulier de l'autrice qui donne la voix à Marsault, celui-ci nous racontant son histoire tout en s'adressant à Hassan, l'homme qui hante ses esprits.

Le récit se déroule sous forme de monologue ponctué de rares dialogues et peu d'interactions avec d'autres personnages. Pourtant, c'est ce qui fait l'originalité du récit. le manque d'actions aurait pu facilement me lasser, cependant j'ai été intriguée, peut-être par une certaine curiosité malsaine, j'ai voulu comprendre ce qui avait poussé Marsault à commettre l'acte dramatique qu'il évoque dans les premières pages.

J'ai été séduite par la plume de l'autrice, précise et déroutante, qui plonge le lecteur dans les pensées de Marsault qui évolue dans une atmosphère pesante et parfois dérangeante.

Il y a un gros travail sur le profil psychologique du personnage, on se rend compte de sa souffrance, de sa peine et surtout de l'amour qu'il porte à un homme manipulateur et violent. Marsault subit des humiliations aussi bien psychologique que physique pour exister aux yeux d'un homme qui se joue de lui. Toutefois, il espère, même s'il se rend compte que sa relation n'est pas normale mais il est incapable de résister à cette soumission. Une douleur sourde et profonde va l'emmener à un point de non-retour.

Une fin imprévisible pour ma part, j'avoue qu'une certaine émotion s'est emparée de moi, j'ai été complètement surprise par le chemin pris par Marsault.
Une lecture déroutante, un thriller psychologique original et qui m'a bluffé.
Commenter  J’apprécie          40
Quand les sentiments se jouent de nous...

Ma Chère Lectrice, Mon Cher Lecteur, je vous invite à plonger dans la psychologie d'une âme bafouée. Par ce sentiment que l'on nomme l'amour. Un amour inconsidérable et inconsidéré. Une plongée dans l'abîme de l'espérance, de l'espoir... Merci à toute l'équipe de Évidence Éditions, bravo au DC Laurent 😉 pour cette découverte de talent !

Marsault est là, sur la piste de danse. Comme chaque soir, il s'enivre de cette activité, cette passion dévorante qui le mène jusqu'à la lie. Et par un heureux hasard, il le voit. Au loin, le regarder, le détailler, l'étudier. C'est le coup de foudre, le coup de grâce. Cet homme si beau, si charmant a réussit à le capter, lui, l'âme tourmentée, l'homme de peu de largesse. Mais pour lui, il sera près à tout. A lui offrir sa vie, son amour, ces moments si précieux où l'on a besoin de rien d'autre que l'amour lui même. Mais le bel Apollon tourne les talons. Une autre fois, un autre regard, c'est l'euphorie, la découverte des sens et de l'embrasement. Puis ciao bonsoir.
Marsault devient fou, fou d'amour... L'Apollon abreuve ce moulin, mais quelques branches se mettent en travers.

Les Loulous, ce livre est un thriller psychologique angoissant et effrayant. Loana Hoarau a réussi un coup de maître avec ce livre ! Je découvre à peine cette plume et je suis scotché ! le Bibou en frissonne à côté et me pose trente-six-mille questions.
L'amour destructeur. L'amour passion. L'amour dévastateur. Une dévotion de tous les instants. Marsault, ce personnage tourmenté est dessiné avec une minutie déconcertante. Il nous narre son histoire, ses sentiments, son ambivalence vis-à-vis d'Hassan. Cet attachement dont il ne peut se défaire parce que c'est lui, l'homme de sa vie. On va alors rentrer dans le jeu de la manipulation, de la dévotion et de la déchéance.

La plume de Loana est incisif, cash et sans détour elle nous livre les sentiments et les émotions de son personnage principal. Vous ne trouverez aucune fleur dans ce livre. Tout est noir, sombre et torturé. Cette histoire nous empoigne, nous fait mal, nous fait froncer les sourcils et le coeur.
On tourne la dernière page avec un hoquet de stupeur. Jamais on imaginerait le twist final.

Les Loulous, c'est bizarre mais je vais vous le dire quand même... J'ai aimé ce livre. Il est pointilleux, il fait mal, il nous happe et nous donne des coups. Il nous tourmente de questionnements et de réflexions sur ce sentiment : l'amour. Il n'est pas toujours ce que nous pourrions penser. Et Loana Hoarau en a fait un sacré roman noir.

Ma Chère Lectrice, Mon Cher Lecteur, je ne peux que vous recommander « Vertiges » de Loana Hoarau. Une histoire d'amour noire. Une dévotion sans limite. Une descente dans les Abymes de la psychologie humaine. Une sacrée claque dans la ganache ! Alors ça vous tente ou gloups pas des masses ?
Lien : https://linstantdeslecteurs...
Commenter  J’apprécie          41
✔️Mon ressenti : Je connais Loana pour la puissance de ses romans, celui ci est encore une preuve flagrante de son talent.

Marsault est un jeune homme gay qui au détour d'une boite de nuit croise le regard d'Hassan. Après un moment intense entre eux, Marsault sera incapable de se sortir cet amant de la tête. Hassan sous ses apparences angéliques est loin de cet image. Alors que le jeu de la séduction commence, sera-t'il prêt à tout par amour ?

Ce roman propose une immersion dans une relation passionnée, où l'un des deux protagonistes est incapable de vivre sans l'autre. Une relation totalement addictive où tout est accepté de peur de voir l'autre s'éloigner. L'auteure nous montre la faible limite entre l'amour et la haine, le besoin parfois masochiste de s'oublier pour exister dans les yeux d'un autre.

Loana aime et surtout sait jouer avec les mots. La lire est un pur bonheur.
Une lecture qui ne laisse pas indemne, avec des rebondissements savamment dosés et surtout une fin que je n'avais pas vue venir ! Un régal pour les amateurs de noir !

🎯Mots Clefs : Attirance / Passion / Relation / Gay / manipulation

🏆Ma note : 18/20
Commenter  J’apprécie          50
VERTIGES

de Loana Hoarau

142 pages / auto-édition

Waouh, qu'elle claque innatendue !!

Un roman profond, intense, original.

Magnifiquement écrit, captivant de bout en bout.

L'auteure entrecroise avec une maîtrise éblouissante le destin de deux hommes dans une atmosphère crépusculaire.

Une réflexion profonde sur les heures, les jours les plus sombres d'un amour tyranique et destructeur.

Une spirale infernale de dévalorisation, de manipulation et d'humiliation au contact de l'être aimé.

Le coeur qui chavire, et les pensées saturées qui altérent la réflexion et le discernement sans vraiment s'en rendre compte ou du moins sans le vouloir.

Une plume douloureuse, poignante, authentique, parfois trash.

D'une violence psychologique intense allant progressivement jusqu'à la violence physique et sexuelle.

L'horreur des souffrances infligées au défi de tout respect, l'impensable.

Une écriture incisive et efficace qui sait distiller les informations insensiblement histoire de nous faire languir.

L'emploi de la première personne pour ce récit nous plonge de front dans la tête du personnage principal, ce qui donne encore plus de puissance et de profondeur à l'histoire.

La force qui nous emmène à l'intérieur de ce coeur fait de bleus à l'âme nous y enferme aussi d'une certaine façon.

Loana Hoarau fait partie des auteures qui marquent, laissent une empreinte indélébile, là, elle est pour moi au sommet de son art diabolique.

Pour moi ce livre est sa consécration, j'ai adoré, dévoré en trois heures, loin d'être aussi gore de nombre de ses romans, elle m'a carrément bluffé aussi étrange que cela puisse paraître pour une habituée de la noirceur littéraire de l'auteure.

Son roman le plus abouti.
Un vrai et réel coup de coeur.
Chapeau l'artiste.

Bravo.

Merci.
Commenter  J’apprécie          10
Dans le cadre de masse critique je remercie les éditions
Evidence et Babelio de m'avoir envoyé ce livre
Loana Hoarau une première pour moi
Je suis déçue , je m'attendais à autre chose
Je croyais recevoir un thriller , hors ce n'est pas vraiment ça
Une histoire " d'amour " qui tourne mal et même sur les protagonistes je n'avais pas compris en choisissant ce livre dans masse critique
Je me suis ennuyée , un peu écoeurée par certaines scènes
Mais surtout l'ennui , cette histoire ne m'apporte rien
Et très bizarre dès que j'ai commencé à lire j'ai senti que ça ne collerait pas avec moi
Je ne m'attendais pas au dénouement final mais aucune importance
Si ce livre n'avait pas été une masse critique je l'aurai abandonné
Déception et dégoût , une grosse erreur de lecture
Commenter  J’apprécie          61

Citations et extraits (55) Voir plus Ajouter une citation
Putain. C’est le seul mot qui m’est venu en tête et que je me hurlais en silence. Une putain de joie, flamme effervescente m’électrisant les organes, un putain de soulagement, des putains de larmes heureuses qui se forcent à rester cachées au coin des paupières. Tu ne m’avais pas oublié ou catalogué de coup d’un soir, ceux qu’on oublie tellement vite. Tu ne m’avais pas relégué au rebut tel un fruit avarié. Tu avais pensé à moi, au moins un temps, même si ce temps a été court. Peu importait le fait que tu penses à moi sur mon estrade ou à l’arrière de ta voiture, peu importait si tu y pensais tous les jours ou seulement en coup de vent. J’ai cheminé à travers ton esprit, j’ai eu droit à une petite place attendrissante. J’ai fait celui qui est flatté, sans toutefois trop le montrer, mais si tu savais comme ça bouillait à l’intérieur !
— Moi aussi, j’ai pensé à toi.
— J’abuse sans doute, mais je me disais… Ça te dirait qu’on se voit ce soir ? Chez moi pour de vrai, cette fois-ci.
Tu as rajouté cette dernière phrase sur le ton de l’ironie complice.
Commenter  J’apprécie          00
C’était un besoin viscéral de me magnifier pour toi, oui, j’étais beau, irrésistible et disponible, aliéné à ta cause, je voulais produire un carnage de ces années à m’être laissé aller, je ne serais plus cet homme neutre et humain, je voulais devenir une divinité à tes yeux, et mon absence te remémorerait l’impact que nous avions eu ensemble, tu te rappellerais ma peau subtile, ma parfaite éloquence, mon regard énigmatique, mes mouvements poétiques, je voulais m’offrir comme le plus beau des cadeaux. D’ailleurs, en parlant de cadeaux, fallait-il t’en offrir un en remerciement ? J’ai réfléchi. Longtemps. Longuement. Qu’aimais-tu ? Je ne m’étais jamais vraiment posé la question. C’était honteux. L’importance que j’affichais envers toi n’était donc que sexuelle ? Je me serais lynché pour la peine. J’ai réfléchi, j’ai divagué, tu avais déjà tout, que t’aurait-il fallu de plus ? Était-ce seulement moi qui comptais ? Moi, une contrefaçon, un homme en guenilles, dans ton monde si parfait ?
Commenter  J’apprécie          00
Beaucoup de gens me lorgnaient lorsque je dansais, mais je voulais prendre le premier venu, le premier qui me lancerait un regard qui voulait tout dire, moi la huitième merveille du monde. Bon, oui, c’était une boîte de nuit, il ne faut pas se leurrer, l’amour n’y a pas sa place. Mais je ne voulais pas de l’amour, à ce moment-là, juste un peu de compassion. C’était juste par vengeance, juste par rébellion, mais je n’ai pas réellement réfléchi sur l’instant. Je t’en voulais tellement !
 
Commenter  J’apprécie          10
Ton visage si grandiose. Tes yeux décontractés, leur façon de se mouvoir, sûrs, au travers des ruelles de mon affect. Ce nez que je découvrais un peu cassé et qui te donnait un charme fou, et le goût de cette bouche suave qui n’a pas tardé à me manger, chaude salive qui m’explosait, souffle frais que j’avalais goulûment, langue tyrannique, mordante, qui susurrait des mots silencieux : Come from way above, to bring me love, et ce corps élancé, uppercut qui allait m’assommer, me rendre davantage insomniaque, me duper. J’aimais cette assurance dans tes gestes. Pleins d’allégresse et de sensualité. Tu as été l’homme de ma vie. Le dernier. Ne sois pas sceptique, cela est vrai, quoiqu’à l’époque mes sentiments soient bien plus authentiques, j’avais du flair, tu sais, et quand j’avais fait le serment de t’appartenir éternellement, et rien qu’à toi, il n’y avait pas l’ombre d’un doute en moi.
Commenter  J’apprécie          00
Je cherchais le meilleur endroit où les cacher, en attendant. Pour ne pas les voir, alibi de ton impudeur certaine. Je les ai glissés sous ma boîte à pharmacie. Je voulais pleurer, tu avais écorné mes espoirs. Tu avais eu l’impolitesse de m’atteindre ainsi et me garantir un mal inadmissible. Pour toi, la notion de couple n’existait pas. Pas question de nous adopter, de nous fabriquer l’idée même de l’avenir.
Il n’était pas question non plus de venir vivre chez toi, moi qui m’étais fait tant de films. J’aurais eu le plaisir et la fantaisie de mettre des couleurs chaudes sur tes murs et tes sols, et ils seraient devenus nos murs et nos sols. J’y aurais installé des photos de nous deux lors de soirées romantiques, de barbecues entre amis, de voyages merveilleux. J’aurais gardé le meilleur de nous deux, nos avenirs éclatants, notre amour viscéral et mon dévouement total.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : thriller psychologiqueVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten


Lecteurs (64) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2883 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..