AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : J'ai Lu (04/02/2015)

Note moyenne : 4.53/5 (sur 16 notes)
Résumé :
Ces quinze dernières années, Fitz s'est tenu à distance de la cour, laissant derrière lui son métier d'assassin royal pour tenter de trouver la paix en compagnie de la seule famille qu'il lui reste mais pourra-t-il encore longtemps demeurer a l'écart, alors que de lourdes menaces pèsent sur le royaume ?
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Soleney
  06 janvier 2019
Je viens juste de quitter l'univers des Aventuriers de la mer pour retrouver FitzChevalerie. Première constatation : je n'éprouve plus autant de plaisir à suivre ce protagoniste. La comparaison avec des personnages aussi riches en couleur qu'Althéa, Kennit, Keffria, Malta ou Hiémain révèle tous les défauts du bâtard Loinvoyant. J'ai déjà entendu des gens râler après lui : « il est trop pleurnichard ; il ne fait que se plaindre ; il manque de finesse ; il fait tout le temps de mauvais choix ». Je n'étais pas d'accord. Ou si j'étais d'accord, je lui trouvais des excuses : « il est jeune et il a eu une enfance difficile ; il est tout le temps rabaissé ; il a appris à ne pas accorder sa confiance ».
Et maintenant, quinze ans ont passé. Il n'a plus l'excuse de la jeunesse, et pourtant il continue de se comporter comme un adolescent. Âgé de trente-cinq ans, Fitz est devenu un reclus : il vit au fin fond des bois, à quelques jours de marche de Castelcerf et ne voit personne d'autre qu'Oeil-de-Nuit, Heur (l'enfant qu'il a adopté) et Astérie (qui passe trois-quatre fois par an pour s'envoyer en l'air). En ouvrant ce tome, j'ai redécouvert sa capacité surnaturelle à se mentir : il clame à tous ceux qui veulent bien l'entendre que son existence d'ermite le comble. Personne n'est dupe, pas même le lecteur. Mais il lui faudra 230 pages pour le reconnaître et accepter d'aller à Castelcerf pour aider Umbre, Kettricken et le fou à retrouver le prince Devoir, mystérieusement disparu.
DEUX CENT TRENTE PAGES.
Pendant lesquelles il nourrit les poules, fait des travaux dans sa chaumière, s'occupe de son potager, procrastine, se plaint et reçoit de vieux amis sans savoir s'il est content ou mécontent de les voir.
À plusieurs reprises, son manque de finesse m'a laissée sans voix.
Mais autrement, j'ai adoré ce roman. L'écriture me transporte, l'histoire me transporte, les autres personnages me transportent – et notamment le fou.
En termes de fil rouge, on délaisse les Pirates rouges au profit des Prince-Pie, des vifiers extrémistes dont le but est de venger dans le sang les persécutions dont les Loinvoyant, les nobles et tous les habitants des Six-Duchés seraient coupables envers le Vif. Accessoirement, il semblerait aussi que leur objectif soit le pouvoir – ils sont prêts, pour cela, à faire pression sur les membres du Lignage qui n'ont pas encore rejoint leurs rangs, quitte à faire preuve de plus de cruauté encore que les non-vifiers.
Fitz – désormais connu sous le nom de Tom Blaireau – est donc appelé à la cour pour sauver le prince Devoir, mystérieusement disparu. Il faut le retrouver rapidement, non seulement pour sa sécurité, mais surtout parce que ses fiançailles avec la narcheska Elliania Ondenoire approche. Cette alliance est le fruit de quinze années d'efforts visant à rapprocher les Outrîliens et les Six-Duchés, et l'absence du futur fiancé serait perçue comme un affront impardonnable. Grimé en valet, Fitz, enfant de prince, entre au service du fameux sire Doré. Car à Castelcerf, rien n'est plus invisible qu'un serviteur… Et rien n'est plus pratique qu'un espion invisible doté du Vif et de l'Art.
L'intrigue met longtemps à démarrer (à cause de qui, on se le demande !), mais une fois qu'elle est lancée, j'ai été happée. Frustrée. Horrifiée. Peinée. Choquée. Fitz va prendre cher, c'est moi qui vous le dis.
Mon personnage préféré est sans conteste le fou. Ou plutôt, sire Doré, comme on doit désormais l'appeler. Il est complexe, mystérieux et attachant et je déplore qu'il ne dévoile pas plus de lui-même. le personnage qu'il joue actuellement à la cour (celui d'un jeune noble jamaillien superficiel et séducteur) est tellement aux antipodes de son premier rôle qu'on ne peut s'empêcher de se demander : lequel des deux est le vrai ? C'est surtout le seul personnage à faire de l'humour dans la saga de Robin Hobb – ce qui est non négligeable.
Devoir est rageant de naïveté – au début. Coupé des autres par son statut de prince héritier, le manque d'affection et de véritable contact humain le pousse à faire trop confiance trop vite. Mais c'est un personnage qui finit vite par s'étoffer, moins irresponsable et plus fin que le Fitz du même âge.
Et j'ai retrouvé avec plaisir tous les autres : Umbre, qu'on commence à voir sous un angle très différent (Fitz adulte se rend compte de son attachement au pouvoir et aux mondanités), Kettricken (mon modèle dans la vie), Burrich
Nous faisons également la rencontre de Lourd et Leste. le premier est un trisomique qui sert au château et qui est doté d'un Art encore plus puissant que celui de Fitz. Ce personnage est extrêmement frustrant, car ses priorités ne sont pas celles du commun des mortels. Lourd est obsédé par les bruits du quotidien, desquels il tire une musique psychique envoûtante. Impossible de l'intéresser aux intrigues de Castelcerf. Les rapports qu'il entretient avec Fitz sont conflictuels : Lourd se montre insultant, blessant et même violent. Fitz essaye de faire preuve d'autorité, mais sans succès. du coup, il se laisse mépriser et molester… Il a, envers Lourd, une attitude à l'opposé de celle qu'il adoptait envers Devoir. Deux extrêmes, deux mauvaises façons d'éduquer.
Car il faudra bien qu'il l'éduque, ce trisomique ! Son Art est brut, il n'a jamais été formé, et il faudrait constituer urgemment un clan pour protéger la famille royale. Lourd est un candidat tout désigné.
Le second est le fils de Burrich et Molly. Un fils qui fuit la tyrannie de son père, qui refuse d'accepter son Vif. Un fils qui ne trouve rien de mieux à faire que de venir se réfugier à la cour dans l'espoir que la reine Kettricken, que son père a servie, acceptera de le prendre à son service.
Et nous découvrons une Ortie âgée de seize ans, désormais capable d'artiser et déterminée à découvrir qui est Fantôme-de-Loup, l'être qui hante ses rêves depuis qu'elle est petite. le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle a autant de caractère que sa mère.
Ce cocktail de personnages est déjà explosif, mais le ballet n'est pas terminé.
Malgré un début difficile et un protagoniste manquant de sensibilité, la magie de Robin Hobb a encore agi sur moi. J'ai dévoré ce livre aussi vite que ses mille pages me l'ont permis avant d'enchaîner la suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
MahaultMots
  23 janvier 2018
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
MahaultMotsMahaultMots   23 janvier 2018
Qu’est-ce-que le Vif ? Selon certains, ce serait une perversion, une faiblesse coupable et contre nature de l’esprit par laquelle des hommes acquièrent la connaissance de la vie et de la langue des bêtes, et finissent par ne guère valoir mieux qu’elles. Pourtant, l’étude que j’ai menée de cette magie et de ses usagers m’a conduit a une conclusion différente : le Vif semble être un lien mental qui s’établit en général avec un seul animal et qui permet la compréhension de ses pensées et de ses émotions, mais il ne donne pas, comme d’aucuns l’ont prétendu, le talent de parler la langue des oiseaux et des bêtes. (…) On peut considérer le Vif comme l’acceptation par la personne de sa propre nature animale, d’où la conscience de l’élément d’humanité que chaque animal porte en lui aussi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Robin Hobb (43) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Robin Hobb
Robin Hobb - Le fou et l'assassin. Volume 6, Le destin de l'assassin
autres livres classés : intrigueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Robin Hobb

Comment se nomme le seul roman de SF écrit par Robin Hobb?

Alien
Terre étrangère
Alien Earth
Aliens

10 questions
203 lecteurs ont répondu
Thème : Robin HobbCréer un quiz sur ce livre