AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782756405919
259 pages
Éditeur : Pygmalion-Gérard Watelet (23/05/2012)

Note moyenne : 4.17/5 (sur 287 notes)
Résumé :
Les gardiens des dragons sont bloqués sur la rive du fleuve du Désert des Pluies qui fait face à Kelsingra, la légendaire cité des Anciens. Seule Gringalette, la dragonne de Kanaï, est capable de voler et Alise Finbok l'utilise pour visiter la cité et tâcher d'en révéler les mystères avant que l'afflux probable de prospecteurs ne la dénature et n'en chasse les fantômes.

Pendant ce temps, Leftrin est reparti sur le Mataf à Cassaric pour refaire des pro... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (41) Voir plus Ajouter une critique
basileusa
  12 octobre 2020
Encore un très bon moment de lecture avec ce tome ! En plus des dragons, gardiens et équipage du mataf, ce tome s'intéresse aussi à Hest, Selden et d'autres personnages que l'on avait plus aperçu depuis le premier ou deuxième tome. J'ai apprécié dsuivre d'autres personnages, tout en étant toujours intéressée par le sort des gardiens et dragons, qui se transforment mais pas assez vite à leur goût ( ou peut-être trop pour Thymara qui semble toujours un peu perdue). La ville de Kelsingra n'a pas encore livré ses mystères mais ça viendra...C'est vraiment prenant, très fluide à lire, avec des personnages fouillés , un vrai plaisir de lecture ! J'ai hâte d'en apprendre plus sur le sort de Selden, sur les secrets que renferment la cité des anciens, sur les transformations des gardiens et le sort de Hest, maintenant que l'aventure d'Alise et Sédric le rattrape.
Challenge Mauvais genres 2020
Challenge séries 2020
Challenge auteures SFFF
Commenter  J’apprécie          242
TeaSpoon
  21 juin 2012
J'ai commencé le premier tome de cette série il y a environ une semaine, et voilà que j'ai déjà fini le tout dernier sorti ! Quoi, comment ? Mais où diable est la suite, où se trouve le tome suivant, prunelle de mes yeux ? Je ne peux que blâmer pour la centième fois l'édition française qui a encore coupé les tomes n'importe comment. Déjà quand j'ai vu la maigre épaisseur de ce tome 5 je rechignais ( surtout vu le prix que ça coûte, mon pauvre compte en banque ne se remet jamais des séries de R.Hobb que je ne peux pas m'empêcher d'acheter comme si ma vie était en jeu), mais en plus ils OSENT nous laisser en plan ! Non je refuse. Je me sens aussi outrée que Sintara lorsque Thymara oublie de lui apporter son petit-déjeuner. Ces éditeurs n'ont absolument aucune pitié pour les lecteurs que nous sommes !
Mais trêve de parlotte, revenons au sujet principal : le Tome 5 de cette merveilleuse série, Les Cités des Anciens. Après avoir fini les séries de L'Assassin Royal et des Aventuriers de la Mer, j'ai mis un peu de temps avant de commencer cette série ici présente. Mais dès que je l'ai commencé, impossible de m'arrêter ! J'étais emportée par l'histoire comme lors d'une crue du fleuve du Désert des Pluies. Les paysages sont hauts en couleurs, c'est avec plaisir qu'on s'immerge dans les contrées du Désert des Pluies (à un tel point qu'on finit par le détester autant que l'aimer, cet endroit mystérieux). On voit clairement que ce tome marque un tournant dans l'histoire : les 4 premiers étant plutôt consacrés au long voyage du Mataf, des gardiens et des dragons. Les personnages gagnent de plus en plus en profondeurs, et je m'attache à certains pour qui je n'avais guère de sympathie au départ (comme Sédric par exemple). Seul Leftrin et son équipage semble inchangés, mais je commence à avoir peur pour eux lorsqu'ils arriveront à Cassaric, avec tous ces espions Chalcédiens qui traînent…
Mon coeur a fait un véritable bond de joie dans ma poitrine quand j'ai vu que Malta et Selden revenaient au centre de la scène ! Des chapitres consacrés à eux, bonheur de bonheur. C'est avec l'heureux sentiment d'avoir retrouvé des vieux amis que j'ai lu la suite de leurs aventures. Selden se retrouve dans une position extrêmement délicate, et je me demande bien comment il va sortir de ce mauvais pas ! J'aimerais beaucoup revoir Hiémain, un de mes personnages préférés des Aventuriers de la Mer. Qui sait, peut-être dans les tomes suivants…
J'ai été également complétement fascinée par la découverte de Kelsingra. Un lieu qui pourrait devenir banal et revu dans pleins de bouquins prend ici quelques reliefs inattendus, R.Hobb dans tout son art nous entraîne à la découverte des Anciens et de leur vie dans la cité. J'ai adoré le petit passage de souvenirs volés. Si je trouvais une cité pareille, je tomberais très facilement dans les souvenirs (pour peu que les pierres nous entrainent dans la suite de cette histoire…)
Bref, encore une fois un grand coup de coeur pour cette nouvelle série signée R.Hobb !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
boudicca
  12 juin 2012
Encore un très bon tome pour la saga des « Cités des Anciens ». Sans surprise R. Hobb continue de nous régaler avec tout ce qui fait le charme de ses romans : des personnages attachants et aux personnalités fouillées, une intrigue prenante, des éléments de fantasy plus originaux les uns que les autres (comme les pierres ayant la capacité de stocker de nombreux et lointains souvenirs). On assiste également avec ce cinquième tome à une multiplication des points de vue. Si on retrouve bel et bien la fameuse et tant attendue cité de Kelsingra ainsi que les dragons et leurs gardiens, l'auteur nous propose ainsi de petites escapades à Terrilville auprès du mari d'Alise qui ne décolère pas, à Chalcède auprès de son duc mourant et prêt à tout pour retarder l'échéance, dans le Désert des Pluies...
C'est également avec plaisir que l'on retrouve certains protagonistes de l'une des précédentes sagas de R. Hobb, « Les Aventuriers de la mer », et cette fois plus seulement à l'occasion de brefs passages. L'auteur revient ainsi sur le personnage du jeune Selden que l'on découvre dans une position précaire, et surtout de Malta Vestrit et de Reyn soumis à un douloureux problème. Pas de nouvelles thématiques toutefois pour ce tome-ci. La question des modifications constatées chez les habitants du Désert des Pluies et les proches des dragons est ainsi de nouveau abordée de même que celle de la sexualité des gardiens. L'action se fait donc plutôt rare (la faute au découpage français des plus déplorables) ce qui n'empêche pas de se sentir dès les premières pages à nouveau captivé par l'univers de Robin Hobb. Vivement la suite!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
frankgth
  08 septembre 2013
Dans ce cinquième tome, le récit qui s'était uniquement concentré sur les aventuriers lors des deux précédents nous remet en perspective avec ce qui ce passe ailleurs, depuis Chalcède avec son Duc impitoyable jusqu'à Cassaric où il se passe des choses étranges. du coté de Kelsingra, si par la bonne volonté de Gringalette les humains peuvent découvrir à petites doses ses bienfaits et mesurer l'étendu de ce qu'ils ont perdu, du coté des dragons la frustration de ne pouvoir traverser le fleuve augmente et provoque des frictions de plus en plus violentes.
Donc après une période d'aventure et d'exploration, on arrive dans une phase de l'histoire où la politique et les jeux de pouvoir reprennent de l'importance. Si la trame principale n'avance pas beaucoup, l'écriture est toujours aussi agréable et Robin Hobb continue d'explorer ses personnages et de nous exposer toutes les facettes de leurs relations.
Comme toujours le découpage Français purement mercantile provoque une certaine frustration et un léger goût d'inachevé, et il est conseillé d'avoir le tome 6 sous la main pour enchaîner immédiatement comme avec la version originale.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
XS
  15 mai 2019
Kelsingra la mythique semble enfin à portée d'atteinte… à portée seulement, car les obstacles sont encore nombreux pour les dragons. Toujours enclins à la mauvaise humeur et à la bagarre, ils pèsent sur le comportement de leurs gardiens humains.
Parallèlement, l'intrigue se développe du côté de Chalcède et Cassaric : chez les ennemis de toujours, le Duc de Chalcède est mourant. Avec son entourage, ils font peser menaces sur menaces dans les rangs des nobles, prêts à tout pour prolonger la vie du dirigeant. Cela donne l'occasion de retrouver d'anciens personnages des Aventuriers de la mer en bien fâcheuse posture.
Ce tome est très court mais dense dans sa narration. Pas plus que les précédents, il ne m'incite à ralentir ma cadence de lecture. En route pour le sixième tome.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
boudiccaboudicca   12 juin 2012
Au contact de sa peau, la rayure argentée s'éveilla aussitôt. Tous les poils de son corps se dressèrent quand une musique spectrale se mit à jouer, lointaine et difficilement audible. Puis les statues commencèrent à bouger : les têtes s'agitèrent au rythme de la musique, le plumeau devint la baguette d'un chef d'orchestre, les jumelles se déplacèrent à l'unisson... Soudain la mélodie hésita, les gestes des statues devinrent sporadiques, puis, comme les notes s'espaçaient et se brisaient, elles se figèrent peu à peu. La musique se tut et l'éclat argenté de la jizdine s'éteignit lentement; quelques instants plus tard, seule demeura dans la grande salle la lumière qui tombait du dôme de verre et les statues reprirent leur immobilité.
Alise resta assise par terre et se balança doucement. Elle savait qu'elle serait la dernière personne au monde a avoir observé la magie des Anciens
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
boudiccaboudicca   14 juin 2012
« Se noyer dans les souvenirs » était l'euphémisme employé dans le désert des Pluies ; c'était un accident plus rare qu'à l'époque de la découverte des premières cités des Anciens mais il se produisaient encore. La tentation de rester en contact avec certains murs de pierre ou certaines statues était grande. Certains avaient peine à résister et, laissés à eux-mêmes, ils se noyaient littéralement dans les souvenirs en oubliant leur propre vie et leurs besoins physiques pour s'abandonner aux plaisir d'une cité et d'une civilisation qui n'existaient plus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
tudutetudute   21 mars 2013
-Tatou, la vie n'était pas aussi rose que tu le crois chez moi; ma mère me détestait parce que je lui faisais honte.
-A mon avis...Enfin, je ne suis pas sûr qu'elle te détestait; peut-être qu'elle avait honte devant les voisins de vouloir t'aimer. Mais, même si je me trompe, elle ne t'a jamais délaissée ni mise à la porte.
-Sauf la fois où elle m'a confiée à la sage-femme pour qu'elle m'abandonne dans la forêt, répondit la jeune fille d'un ton amer. C'est mon père qui m'a ramenée à la maison et qui a dit qu'il voulait me donner une chance; c'est lui qui a forcé ma mère à m'accepter.
-Et c'est de là que venait sa honte, je pense : non pas de ce que tu étais, mais de sa faiblesse devant la sage femme à qui elle n'avait pas osé dire qu'elle voulait te garder, avec tes griffes et tout.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
TeaSpoonTeaSpoon   21 juin 2012
Ce que Sintara était aujourd'hui ne représentait pas ce qu'elle aurait dû devenir. Les dragons sortaient de leur gangue capables de voler et de tuer la première proie qui leur donnait de l'énergie,mais aucun d'entre eux n'en avait eu la possibilité. Elle était comme un éclat de verre brillant, tombé d'un magnifique vitrail dépeignant des Anciens, des cités surmontées de flèches et des dragons en vol, et gisant dans la poussière, détachée de tout ce qui faisait son identité; sans ce monde, elle n'avait aucun sens.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
domisylzendomisylzen   30 octobre 2015
- Si tu étais capable de voler, tu pourrais y aller.
- Si tu étais capable de réfléchir, tu saurais quand te taire, rétorqua la dragonne.
Commenter  J’apprécie          110

Videos de Robin Hobb (41) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Robin Hobb
Cinq femmes qui écrivent de la science-fiction.
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Robin Hobb

Comment se nomme le seul roman de SF écrit par Robin Hobb?

Alien
Terre étrangère
Alien Earth
Aliens

10 questions
216 lecteurs ont répondu
Thème : Robin HobbCréer un quiz sur ce livre

.. ..