AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2756405604
Éditeur : Pygmalion-Gérard Watelet (25/01/2012)

Note moyenne : 3.62/5 (sur 52 notes)
Résumé :
Dans l’une de ces nouvelles, de riches Terrilvilliennes côtoient des vampires, des musiciens extraterrestres, des mendiants et des chats. Dans une autre, une femme, écrivain en herbe, gagne chichement sa vie dans une librairie et s’ennuie. Un jour, un homme entre dans le magasin et va bouleverser son existence. Son nom ? Merlin...

Tout l’univers de la grande Dame de la fantasy est réuni dans ce superbe recueil.

Un recueil de neuf nouv... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
boudicca
  18 juin 2013
Amateurs de Robin Hobb et/ou de Megan Lindholm, ce recueil est fait pour vous ! « L'héritage et autres nouvelles » nous propose de découvrir neuf textes, les sept premiers signés du premier pseudonyme de l'auteur, sous lequel sont essentiellement parus des romans relevant davantage du fantastique ou de la science-fiction, et les deux derniers écrits sous l'alias de celle à l'origine de quelques unes des plus grandes séries de fantasy d'aujourd'hui (« L'assassin royal » ; « Les aventuriers de la mer »...). Deux facettes très différentes d'une seule et même auteur que cet excellent recueil nous donne l'occasion de mieux connaître et de confronter. Les thématiques abordées sont nombreuses, mais tournent pour l'essentiel autour de la famille, du combat des femmes et de nos amis félidés pour lesquels l'auteur avoue avoir une affection particulière et qui occupent ici une place de premier plan. Outre la qualité des nouvelles, on pourra également apprécier le fait que chacune d'entre elles est précédée d'une petite introduction de l'auteur dans laquelle elle nous présente le contexte dans lequel ces textes ont été écrits et quelles ont été ses sources d'inspiration. Un excellent moyen de se familiariser avec les différents textes et d'en apprendre un peu plus aussi bien sur sa carrière d'écrivaine que sur des éléments plus personnels de sa vie.
Si certaines nouvelles m'ont évidemment un peu plus séduite que d'autres, toutes se lisent néanmoins avec un égal plaisir. Impossible de reposer l'ouvrage une fois la première page entamée tant le talent de conteur de l'auteur fait des merveilles. Parmi les textes de Megan Lindholm, je citerais notamment « Coupure », nouvelle plutôt brève consacrée à l'automutilation et à l'épineuse question de la propriété de son propre corps, ainsi que « Finis », dans lequel l'auteur nous ressert à sa sauce le mythe du vampire. de même pour « Chats errants », mettant en scène le calvaire d'une petite guerrière des quartiers pauvres, autoproclamée reine des chats de gouttières, et « Une note de Lavande », nouvelle impliquant des extraterrestres musiciens de génie. La seconde partie du recueil, consacrée aux textes de Robin Hobb, est toute aussi réussie, et c'est un plaisir de se replonger pour quelques pages dans l'univers de l'auteur puisque « L'héritage » nous entraîne à nouveau du côté de la ville marchande de Terrilville, tandis que « Viande pour chat » nous refamiliarise avec les Six-Duchés. Deux nouvelles très différentes mais toutes deux consacrées au combat de femmes attachantes et courageuses : la première luttant pour rendre justice à ses ancêtres et récupérer l'héritage de sa famille, la seconde tentant de protéger son jeune fils du retour de son parasite et odieux de père.
Au final, « L'héritage et autres nouvelles » se révèle être un excellent recueil de nouvelles et permet de prendre toute la mesure du talent de Robin Hobb/Megan Lindholm, sans aucun doute aujourd'hui l'une des meilleures auteurs des littératures de l'imaginaire. Un vrai bonheur de lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
Nyuka
  11 avril 2015
Tout d'abord, je trouve ça très intéressant de connaître la source d'inspiration des différentes nouvelles. C'est assez original comme concept et j'y adhère bien. En effet, Robin Hobb a pris le soin de nous apprendre comme est venue chaque idée pour ses nouvelles !
Les nouvelles de Megan Lindholm sont différentes de celles de Robin Hobb car elles n'évoluent pas dans le même monde mais elles se ressemblent beaucoup même si l'auteur met un point d'honneur à différencier ses deux personnalités d'écrivain : il y a toujours un personnage tourmenté au coeur de ses nouvelles, attachant, qui lutte pour se sortir de ses tourments !
Souvent des personnages féminins d'ailleurs et des enfants.
La dernière nouvelle m'a peut-être moins marquée que les autres car son personnage est moins touchant que les autres. Il m'a moins atteint que Lavande, Merlin, la grand-mère, le mystérieux homme au cinquième chat écrasé, Lonnie ou Mme Reid. Tous ces personnages des autres nouvelles qui m'ont énormément touché avec leur secret, leur quête vers l'espoir d'un avenir meilleur.
Coupure est sûrement la nouvelle que j'ai le plus apprécié de Megan Lindholm. Elle traite de l'excision. Cela m'a touchée et a fait écho avec le monde dans lequel je travaille ces temps-ci... Elle m'a donné froid dans le dos car le sujet est encore d'actualité et qu'il y a encore de nombreuses femmes qui "pensent" comme cette jeune fille et l'imposent à leurs propres enfants.
Je ne l'ai pas trouvé "non fini" pour le coup.


Les deux nouvelles de Robin Hobb ne sont pas meilleures que celles de Megan Lindholm mais elles se situent dans le monde de Fitz que j'affectionne beaucoup.
La deuxième nouvelle est ma préférée de tout le recueil !
J'ai adoré toutes les références à Assassin Royal (le vif, Forge...), le stress que m'a procuré la lecture et les personnages si attachants !
J'ai aimé le courage de cette femme ! de son fils si mignon ! Et de son fidèle chat qui m'a fait rire en lisant sa façon de voir son monde !

Bref, un véritable moment de bonheur !
Encore, encore, encore !!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Machubol
  01 mai 2015
J'ai bien aimé dans l'ensemble:
Robin Hobb explique avant chaque histoire ce qui l'a menée à l'écrire, personnellement je n'aime pas savoir comment est venue l'idée, je trouve que ça fait perdre un peu de magie à l'histoire. L'écriture toujours fluide et agréable de cet auteure fait que je ne m'en lasse jamais ^^ cet ouvrage contient 9 nouvelles d'un niveau souvent variable.
Une note de Lavande:
C'est une nouvelle de sciences fiction autour du thème de la musique, elle est très touchante, notamment le personnage principal narrateur Billy. Ce jeune garçon est élevée par une mère qui vit d'allocations familiales et qui sort avec des musiciens qui profitent d'elle, ces musiciens détestent les Skoags, une race Aliène qui peu jouer n'importe qu'elle musique grâce à son corps mais dont la peau sécrète une substance qui drogue les êtres humain. La nouvelle tourne autour de l'entrée d'un Skoag appelé Lavande dans la vie de ce jeune garçon et tout ce que cette rencontre a impliquée. j'ai beaucoup aimé cette nouvelle.

La Dame d'Argent et le Quadragénaire:
C'est l'histoire d'une jeune femme qui fait un travail qu'elle déteste quand entre dans sa vie un quadragénaire étrange un peu magicien. En fait toute cette histoire n'est qu'une histoire d'inspiration. Quoique bien écrite, je l'ai trouvée un peu brouillon comme un rêve qu'on aurait noté comme ça.

Coupure:
J'ai détestée celle-ci, non-seulement parce qu'elle aborde le sujet de l'excision d'une façon qui m'a mise très mal à l'aise, mais aussi parce que pour moi, elle fait inachevé: quitte à prendre un sujet aussi difficile et violent que celui-ci, je trouve qu'elle aurait dû s'engager un peu plus contre ça. Bref je n'ai pris aucun plaisir à lire cette nouvelle.

Le Cinquième Chat écrasé:
Cette nouvelle-ci est bien plus légère, et quoique un peu tordue assez amusante, l'idée est qu'au Cinquième Chat écrasé, il faut trouver l'os qui nous correspond et le placer sous sa langue pour obtenir jouvence et santé de fer. Bien que le chat bouilli soit un peu gore, j'ai pris plaisir à lire cette nouvelle ^^

Chat errant:
C'est une histoire avec des chats, encore rire , mais plus émouvante que la précédente. Déjà parce que c'est l'histoire de deux petites filles et aussi parce qu'elle sont d'univers très différent, l'une d'une famille normale dont les parents ont divorcé, l'autre, mal formée et dont la mère droguée vit avec son dealer. La deuxième petite fille trouve le réconfort dans sa vie en étant la reine des chats errants. C'est une très belle histoire que j'ai beaucoup aimé.

Finis:
Je ne sais pas trop quoi dire sur celle-ci, elle est bien écrite, comme toujours, mais il n'y a pas vraiment d'histoire, elle est en fait dissimulée derrière ce qui est écrit c'est assez étrange, et au final il faut tout s'imaginer sois même.

Boîte à rythme:
Encore une nouvelle de sciences fiction. Celle-ci repose la question de la procréation du futur, où notre génétique est détaillée pour savoir si oui ou non on peut procréer et si oui à quel type d'enfant on a droit. Personnellement ce genre d'histoires ne me fascinent pas vraiment, donc je n'ai pas vraiment accroché.

L'Héritage:
J'ai retrouvé une partie de l'univers des cités des Anciens puisque l'histoire se déroule en partie à Terrilville ^^ C'est plus ou moins une histoire d'héritage volé et de vengeance, mais finalement cette vengeance m'a un peu laissée sur ma faim, j'aurai aimé quelque chose de plus spectaculaire. Bon ça ne change rien au fait que j'ai quand même beaucoup aimé cette nouvelle^^

Viande pour chat:
C'est la nouvelle la plus longue et sans conteste ma préférée, les personnages sont bien décrit l'histoire cohérente avec un brin de violence et de magie, non, vraiment c'est la mieux! ^^
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LuMM
  23 décembre 2016
Deux auteurs, une seule plume. Et oui Megan Lindholm et Robin Hobb sont une seule et même personne, mais comme elle l'explique dans la préface, chaque nom d'auteur lui permet d'endosser une personnalité différente avec son univers et ses préoccupations.
Chaque nouvelle est précédée d'un court texte expliquant les circonstances dans lesquelles elle est née, l'élément déclencheur, le contexte.
Au-delà de la qualité des textes, cet aspect m'a séduite. Accéder au processus de création d'un auteur est toujours fascinant.
Concernant les nouvelles elles-mêmes, j'ai été bluffée par la qualité constante de l'ouvrage. Une fois un texte commencé, il m'a été difficile de le lâcher en cours de route.
Mention spéciale à « Chats errants » ( la petite Lonnie me hantera longtemps), « coupure » et « la dame d'argent et le quarantenaire ».
Un cadre fantastique pour Lindholm, fantasy pour Hobb, des sujets divers et variés, des conclusions qui appellent toujours à la réflexion.
Commenter  J’apprécie          110
Kenehan
  16 novembre 2018
"L'héritage" est un recueil de nouvelles rassemblant sept textes de Megan Lindholm et deux de Robin Hobb. Et bien que l'une et l'autre soit au final la même personne, la différence se ressent très vite à la lecture des différentes histoires.
Commençons par les textes de Megan Lindholm. Les différents récits s'inscrivent globalement dans le genre du fantastique voire de la science-fiction. Les idées sont généralement intéressantes bien que dans un ton doux-amer et légèrement teinté de pessimisme. La nouvelle qui m'aura le plus marqué, est "Coupure" qui lorgne quasiment du côté du pamphlet avec toute sa réflexion et dénonciation de l'excision mais aussi de la circoncision. En quoi le corps de l'autre nous appartient-il pour procéder à ce genre d'acte ? Et quand cette possession cesse-t-elle, si jamais elle commence un jour ?
A propos de ces nouvelles, j'aurai tendance à dire que j'ai surtout apprécié les petites notes introductives. Celles-ci nous éclairent beaucoup sur le processus créatif de Robin Hobb/Megan Lindholm et confirme une fois de plus qu'un auteur laisse toujours une petite part de lui dans ses oeuvres et que l'écriture est loin d'être un processus anodin.
Mon plaisir est véritablement venu avec les deux dernières nouvelles. Ce n'est pas pour rien si celles-ci sont signées de Robin Hobb. En effet, le style est complètement différent au point que j'ai immédiatement retrouvé tout l'aspect savoureux de sa plume. Pas étonnant puisque ces deux nouvelles prennent place dans son univers des "Anciens". La première, "L'héritage", se déroule à Terrilville, ville des Marchands, carrefour maritime où se commerce notamment le fameux bois sorcier. C'est d'ailleurs un objet taillé dans ce bois qui est au coeur de l'intrigue.
La seconde nouvelle, "Viande pour chat", prend place au coeur des Six-Duchés, et développe un peu plus la magie du Vif. Alors que dans la première trilogie de la saga de "L'Assassin Royal", ce sont plutôt les canidés que l'on découvre à travers cette magie animale, il est intéressant de découvrir qu'ici, c'est un chat qui est à l'honneur. Marmelade, bien qu'indépendant et égocentré comme tous les chats, tient tout de même à son territoire et à sa servante (tout le monde sait qu'un chat n'a pas de maître/maitresse !), la jeune Romarin.
De plus, ces deux dernières nouvelles poursuivent le caractère féministe, notamment très développé dans sa saga des "Aventuriers de la mer".
Un recueil qui, pour les fans de Robin Hobb, permet de découvrir des écrits plus anciens, rattachés à un ancien pseudonyme. Un bon moyen de tester le style antérieur pour ceux et celles qui seraient tenté par les premières sagas de l'auteure. "L'héritage et autres nouvelles" est également un bon compromis pour poursuivre les aventures dans l'univers des Anciens, surtout quand on n'a pas vraiment le temps de reprendre les épais volume des éditions anglaises...
Challenge MULTI-DÉFIS 2018 : Un livre acheté sur un coup de tête
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

critiques presse (1)
Elbakin.net   27 janvier 2012
Un bon recueil de nouvelles dans lequel l’auteur se livre plus que jamais.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
TeaSpoonTeaSpoon   12 mars 2014
J’ai parfois l’impression que l’appétit du public pour certains types d’histoires va et vient comme les marées ; c’est à la télévision, je pense, que le phénomène est le plus manifeste : il y a une décennie de westerns, une autre d’émissions médicales, suivie d’une troisième de médecine légale, de vampires ou de séries sur des adolescents qui roulent sur l’or.

De semblables marées s’observent dans notre domaine : le steampunk laisse la place à la fantaisie urbaine, les romances métapsychiques succèdent à l’histoire parallèle. Naturellement, il n’y a sans doute que dans notre domaine que nous nous sentons libres de mélanger allégrement les genres et les sujets : je suis sûre qu’une fantaisie urbaine steampunk qui suivrait un médium chargé de retrouver des amants perdus dans une histoire parallèle pourrait avoir du succès, on pourrait même y ajouter un loup-garou et un extraterrestre, et beaucoup de lecteurs ne jugeraient pas l’affaire trop indigeste.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
boudiccaboudicca   16 juin 2013
Nous serions bientôt tous trois libérés des entraves du monde. Nous marcherions tête nue sous le ciel bleu vif de l'automne, au milieu des feuilles mortes chassées par le vent. Le printemps naîtrait sous nos pieds, nous verrions le Grand Canyon, traverserions la Vallée de la Mort. Les frimas de l'hiver nous glaceraient, mais les règles de l'homme, du travail, de l'argent et des lois mesquines ne nous contraindraient plus. Enfin la liberté de voir le monde par des yeux que n'encombraient plus les horaires ni les obligations, comme les dieux antiques, comme les fées des légendes. (Le cinquième chat écrasé)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
LuMMLuMM   22 décembre 2016
C'est ce qu'on apprend aux filles, à ne pas se battre pour ce qui leur appartient parce que ça ne vaut pas la peine de risquer un mauvais coup; à partir de là, les mecs nous piquent tout en sachant qu'on ne dira rien. Mais ces types, si je me bats pas pour récupérer ma bécane, ils reviendront me piquer autre chose, et encore autre chose, et ils continueront jusqu'à ce que je sois obligée de me défendre.Mais, à ce moment là, ce sera trop tard, parce que j'aurai jamais appris à me battre, et lorsqu'ils me prendront quelque chose, j'aurai beau faire, ils me le piqueront quand même.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
FecampFecamp   26 juillet 2013
Au bout de dix années de ce régime, j'avais fini par comprendre qu'écrire pour les enfants représentait un travail très difficile et qu'il ne s'agissait pas seulement, comme je le croyais au début d'aligner des mots le long d'une intrique linéaire ; à force d'erreurs, j'avais appris qu'il existait un corollaire au fameux conseil qui dit d'écrire sur ce qu'on connaît : c'est écrire ce qu'on aime lire soi-même.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AlizeeSandAlizeeSand   12 mars 2015
The only magic that's left in the world right now is the magic that we make ourselves, deliberately. You're not going to stumble over enchantment by chance. You have to be open to it, looking for it, and when you first think you might have glimpsed it, you have to will it into your life with every machination available to you.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Robin Hobb (43) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Robin Hobb
Robin Hobb - Le fou et l'assassin. Volume 6, Le destin de l'assassin
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Robin Hobb

Comment se nomme le seul roman de SF écrit par Robin Hobb?

Alien
Terre étrangère
Alien Earth
Aliens

10 questions
203 lecteurs ont répondu
Thème : Robin HobbCréer un quiz sur ce livre
.. ..