AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2917689854
Éditeur : Actusf (02/04/2015)

Note moyenne : 4.24/5 (sur 17 notes)
Résumé :

Depuis dix ans, le festival Trolls et Légendes est un événement incontournable pour tous les amateurs de fantasy.
En partenariat avec le festival, les éditions ActuSF vous proposent cette anthologie exceptionnelle, rassemblant une formidable sélection d’auteurs francophones et une nouvelle inédite de la star mondiale du genre : Robin Hobb.
Entre mythologie, humour et (en)quêtes, parcourez avec eux les sentiers qui mènent aux trolls, ces créatur... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
boudicca
  22 mai 2015
Le festival « Trolls et Légendes » célébré à Mons (en Belgique) fêtait cette année son dixième anniversaire, et à cette occasion c'est à la créature qui donna son nom à cette manifestation qu'a été consacrée l'anthologie officielle de 2015. Au sommaire, dix nouvelles de neuf auteurs français ainsi que d'une des invitées d'honneur : Robin Hobb/Megan Lindholm. Si je n'ai jamais jusqu'à présent eu l'occasion de découvrir les précédentes anthologies parues dans le cadre de ce festival, je fus bien inspirée de me laisser tenter par celle-ci, car la qualité est sans conteste au rendez-vous. La majorité des textes se lit avec un plaisir d'autant plus accru qu'aucun auteur n'a opté pour la même approche. Adrien Tomas privilégie par exemple l'humour dans « Le troll de sa vie » et nous entraîne dans une enquête au coeur de Paris afin de sauver de l'exploitation des nains de jardin. Estelle Faye fait quant à elle le choix inverse et nous propose avec « La montagne aux trolls » une histoire sombre et oppressante dans laquelle une jeune conservatrice se voit irrésistiblement attirée par un étrange retable exposé dans le musée dont elle est responsable. Certains choisissent le registre de l'émotion, à l'instar de Magali Ségura qui nous conte dans « Une créature extraordinaire » la touchante amitié unissant une petite fille et un troll solitaire. D'autres, enfin, décident de situer l'action dans l'un de leurs précédents univers, comme Cassandra O'Donnell ou encore Patrick Mc Spare, avec ce que cela implique de gêne (voire d'ennui) pour le lecteur qui n'aurait pas lu les précédents romans...
La nouvelle qui m'aura le plus enthousiasmée est sans conteste « Le mythe de la caverne » de Gabriel Katz, un auteur que je n'avais jusqu'à présent pas eu l'occasion de lire mais qui signe ici un texte remarquable. le lecteur y chemine en compagnie d'un groupe hétéroclite composé en majorité de vétérans des croisades en route pour le repère d'un terrible troll qu'ils espèrent bien vaincre afin d'empocher la prime offerte par les autorités. La nouvelle a beau être très brève, on s'attache immédiatement à chacun des personnages avec lesquels on a l'impression de chevaucher depuis bien plus que quelques pages, ce qui ne fait qu'accentuer le caractère (très) épique du texte. Grande amatrice de Pierre Pevel, j'ai également été sensible à son « Sous les ponts de Paris », nouvelle dans laquelle l'auteur nous replonge dans l'univers des « Enchantements d'Ambremer » (dont les trois volumes feront d'ailleurs l'objet d'une réédition chez Bragelonne à la fin du mois). On retrouve donc le Paris des merveilles du début du XXe siècle et on apprend que les trolls occupent un rôle essentiel au bon fonctionnement de la capitale : la gestion des ponts, dont ils en sont venus à adopter le nom et les caractéristiques. Saluons également les nouvelles d'Adrien Tomas et Estelle Faye dont il a déjà été fait mention plus haut, ainsi que celle de Jean-Luc Marcastel (« Seulement les méchants »). J'ai également comme chaque fois été sensible au texte de Megan Lindholm (« Vieux tacot »), même si le lien avec le thème de cette année s'avère assez ténu...
L'anthologie « Trolls et Légendes » de 2015 est incontestablement un très bon cru et permet de se faire une bonne idée de la qualité de la plume des auteurs français de SFFF. Notons que le troll semble en ce moment être un personnage à la mode puisqu'il a également été choisi en tant que thème de l'anthologie à paraître dans le cadre d'un autre festival, celui des Imaginales d'Epinal (« Trolls et licornes »).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          236
celindanae
  14 mars 2016
J'ai acheté cette anthologie parce qu'il y avait une nouvelle de Pierre Pevel et aussi parce que le thème m'intéressait. Je n'ai malheureusement pas pu aller au festival Trolls et légendes et cette anthologie était une manière de se rattraper. Toutes les nouvelles hormis celle de Megan Lindholm alias Robin Hobb portent sur les trolls. Cette nouvelle tend plus vers la science fiction que vers la fantasy comme le reste du livre. C'est pourquoi je ne m'attarderai pas sur elle.
« Sous les ponts de Paris » de Pierre Pevel: elle se situe dans l'univers du Paris des Merveilles et on rerouve Griffont et Isabel de Saint Gil. Les trolls dans cet univers sont les gardiens des ponts de Paris et ont le choix dans l'apparence qu'ils choisissent de prendre. Ils viennent trouver nos deux héros pour mener une révolte car ils n'ont pas touché de rémunération de la ville depuis 10 ans. L'écriture de Pevel est toujours percutante et permet de suivre cette nouvelle sans difficulté même si on ne connait pas l'univers d'Ambremer et donne envie de découvrir si on ne le connait pas le monde du Paris des merveilles.
« D'azur au troll d'or » de Claudine Glot: cette fois nous avons affaire à une trollesse. Elle ressemble à l'image traditionnelle du troll et vit en Islande. Un chevalier veut combattre un troll pour avoir un fait de gloire à son actif. Il se rend en Islande où il tombe sur la trollesse qu'il n'arrive pas à vaincre. Il la charme en chantant. Cette nouvelle est assez drôle et c'est assez rare de rencontrer une trolesse.
« La montagne aux trolls » d'Estelle Faye: Cette nouvelle est un clin d'oeil à la voie des Oracles car elle se situe à Brog mais à l'époque contemporaine. L'héroïne est conservatrice de musée et tombe sous le charme du retable de la ville. Elle va mener une enquête sur ce dernier. Les trolls sont assez semblables à l'image que l'on a d'eux, ils sont grands, laids, mauvais et vivent dans la montagne. Cette nouvelle a beaucoup de sensibilité et se passe sous fond de sorcellerie. La plume d'Estelle Faye est toujours très belle et c'est cette nouvelle qui m'a fait connaître l'auteure et donné envie de lire ses oeuvres.
« Yamadut « de Cassandra O'Donnell: cette histoire se situe dans l'univers d'une série de romans de l'auteure et reprend un des personnages Leonora Kean. Cette nouvelle est pour moi moins intéressante que les autres car elle nécessite des connaissances de l'univers pour mieux comprendre ce qui se passe. le troll ici sert plus de faire valoir. L'héroïne est une passeuse d'âme qui fait passer un troll dans le monde des morts.
« Seulement les méchants » de Jean-Luc Marcastel: j'ai découvert cet auteur grace à cette nouvelle et j'ai depuis lu les 2 tomes de la série du Simulacre que je conseille vivement et qui est un savant mélange de cape et d'épée et de steampunk avec un soupçon de star wars. Cette nouvelle se situe dans le monde contemporain avec une enquête sur un meurtre. le troll est un justicier nocturne et craint la lumière du soleil qui le change en pierre. Mais cette transformation n'est pas définitive et une fois le soleil couché, il redevient troll. le troll est très grand et vit en dehors de la société. J'ai beaucoup aimé cette nouvelle où il y a des éléments de réfléxion sur la société moderne et où le troll est vu différemment. La plume de Jean-Luc Marcastel est aussi très agréable à lire.
« Une créature extraordinaire » de Magali Ségura: J'ai été agréablement surprise par cette nouvelle. En effet, j'avais lu le premier tome de Leilan de Magali Segura et son style ne m'avait pas convaincue. Alors que dans cette assez longue nouvelle (par rapport aux autres de l'ouvrage), son style est plaisant et elle nous plonge facilement dans son univers. L'histoire se passe dans le monde médiéval en scandinavie. On retrouve les croyances de la mythologie nordique sur les trolls également appelé Jötunn ou géant.L'héroïne est une jeune fille de 12 ans qui rencontre par hasard un troll et se lie d'amitié ave lui. le troll est très grand, pas très intelligent et vit sous terre car il craint la lumière du soleil. Mais comme chez Tolkien la transformation d'un troll en pierre est irréversible. Il y a beaucoup d'émotions et de poésie dans cette nouvelle. Les relations entre des membres d'une même famille et la magie des contes sont au centre du récit.
« le troll de sa vie » d'Adrien Tomas: l'univers dépeint dans cette nouvelle aurait presque pu faire l'objet d'un livre tellement il est plaisant et bien développé. Au premier abord, on dirait notre monde mais il y a toute sorte de créatures surnaturelles: des vampires, des trolls, des gnomes et même des fées. L'héroïne travaille dans la police au sein d'une brigade spéciale et va être amenée à enquêter sur un trafic de gnomes. Les trolls craignent aussi le soleil. Il y a beaucoup d'humour dans cette nouvelle très plaisante à lire.
« le mythe de la caverne » de Gabriel Katz:le troll est très peu présent dans cette nouvelle qui se passe dans notre monde à l'époque du moyen-âge. le personnage principal est un ancien chevalier revenant des croisades. Il est à la tête d'un groupe de mercenaires allant attaquer un troll pour une récompense. On pense à Kingdom of heaven à la lecture de cette histoire. le style de Gabriel Katz toujours parfait rend cette nouvelle intéressante.
« le mal caché » de Patrick Mc Spare: cette histoire a le même défaut que celle de Cassandra O'Donnel, elle nécessite de connaître les détails de l'univers où elle se situe pour mieux l'appréhender. Elle se situe dans le monde des héritiers de l'aube. Elle est racontée à la première personne par un troll dont on ne sait pas grand chose. le fait que ce soit raconté du point de vue du troll rend la nouvelle intéressante malgré lé défaut précédemment cité.
Cette anthologie recèle de très bonnes nouvelles et est de très bon niveau. Les trolls sont vus de manière différente selon les auteurs et chacun apporte un élément à la mythologie de cette créature. Il apparait à la fois comme un monstre, un personnage simple et attachant et même un séducteur. Cette anthologie renouvelle l'image du troll et réussit à nous emmener dans un univers de magie.
Lien : https://aupaysdescavetrolls...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Chiwi
  03 novembre 2015
Sous les ponts de Paris, Pierre Pevel : Dans le Paris sous le gouvernement d'Ambremer, chaque pont possède son troll qui assure son entretien. Mais la révolte gronde lorsque les trolls ne reçoivent plus leur rémunération. Voici ma première incursion dans le Paris des merveilles de Pierre Pevel. Cette nouvelle multiplie les personnages et ne s'attachent pas vraiment à eux. Pierre Pevel réussit quand même à introduire de la lutte sociale dans un monde fantastique et les trolls ont une capacité de nuisance bien plus importante que certains salariés. En tout cas , c'set une nouvelle qui peut servir d'appât vers les romans se déroulant dans ce monde.
D'azur au troll d'or, Claudine Glot : Avec cette nouvelle on lorgne du côté des légendes arthuriennes. Un jeune chevalier qui veut faire ses preuves cherche une créature formidable à vaincre. Il part alors à la recherche d'un troll. Mais ce n'est pas avec les armes qu'il va vaincre la trollesse qu'il trouve. L'idée du troll mélomane permet de faire entrer de la sensibilité chez cette créature souvent représentée comme rustre et limitée.
La montagne aux trolls, Estelle Faye : Une jeune femme découvre un retable avec des représentations picturales étranges en plein coeur des Vosges. le retable va exercer sur elle une étrange fascination et va lui faire découvrir une vérité dérangeante. le récit est plutôt long à démarrer. Lorsque l'on arrive à la présence du troll, le récit mélange mythologie et sorcellerie et l'atmosphère de mystère est bien présente.
Yamadut, Cassandra O'Donnell : Une Yamadut, sorte de faucheuse, poursuit un troll qui doit mourir. le récit est très rythmé, la course-poursuite est sans temps mort. Pour une fois la chute m'a plu. Elle a juste ce qu'il faut pour faire sourire le lecteur au dépens du troll.
Seulement les méchants, Jean-Luc Marcastel : Dans un village de la France profonde, le corps d'une joggeuse affreusement mutilée est retrouvé. Les enquêteurs mettent la main sur un individu mais l'interrogatoire va mettre au jour une étrange réalité. Voilà une petite enquête policière pour retrouver un monstre mais qui va montrer que le monstre n'est pas celui que l'on pense. L'horreur côtoie l'humour. le troll a une morale plutôt élastique, mais en fin de compte ça reste un troll.
Une créature extraordinaire, Magali Ségura : Dans un pays scandinave, il y a longtemps, une jeune fille découvre un troll qui creuse la montagne à la recherche de sa mère. Touché par sa candeur, elle va l'aider à la retrouver. Cette nouvelle bien plus longue que les autres de l'anthologie explore les relations parents-enfants que ce soit du côté humain ou du côté troll. On ne peut être que touché par ce troll lancé dans une quête sans fin et qui finit par redécouvrir la beauté du monde extérieur.
Le troll de sa vie, Adrien Tomas : Tia Morcese est chargée de la régulation des populations méta-humaines. Un jour elle est contactée par un nain de jardin qui lui dénonce une exploitation de gnomes par un troll dans le monde de la nuit parisienne. Cette nouvelle se lit d'une traite, elle a ce qu'il faut en humour et rythme pour avoir plus envie de découvrir en profondeur ce monde particulier.
Le mythe de la caverne, Gabriel Katz : Un ancien chevalier réunit ses anciens compagnons d'armes pour aller tuer un troll dont la tête a été mise à prix par le seigneur local. Alors ça commence bien avec cette équipe de guerriers sur le retour dont les beaux jours sont derrière eux. Ce qui est dommage c'est que ça se finit bêtement comme si Gabriel Katz n'avait pas eu d'idée pour clore le récit.
Le mal caché, Patrick McSpare : Un homme qui a retrouvé sa compagne brûlée vive part à la recherche du démon qui l'a tuée. le problème de cette nouvelle c'est qu'elle fait partie d'un monde qui comporte déjà des romans. Alors on se retrouve avec des évènements qui sont évoqués mais qui finalement laissent plutôt des interrogations. le dénouement m'a laissé une impression moralisatrice : le monstre n'est pas forcément celui que l'on croit.
Vieux tacot, Megan Lindholm/ Robin Hobb : Une mère de famille hérite d'une voiture possèdant une intelligence artificielle et ayant appartenu à son père. Mais un virus se met à infecter les IA des voitures et elles commencent à avoir un comportement agressif envers les hommes. Peut-être qu'à la lecture de cette novelle j'ai été myope mais je n'y ai pas vue de troll. Est-ce qu'il fallait mettre à tout prix une nouvelle de Robin Hobb car elle était présente à Trolls et Légendes cette année ?
En tous cas cette anthologie réunit des nouvelles de qualité où l'on trouve du troll à toutes les sauces et dans des genres tout à fait différents.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
BlackWolf
  21 août 2015
En Résumé : Cette anthologie du festival Trolls & Légendes s'est révélé finalement assez sympathique à découvrir, nous proposant 10 textes assez variés avec comme point central, excepté pour la nouvelle de Robin Hobb qui traite d'un tout autre sujet, le Troll. Entre humour, dérision, aspect épique ou encore ambiance angoissante le Troll nous dévoile ici ses multiples facettes. Alors certes je n'ai pas été conquis de la même façon par tous les textes, certains me laissant même de marbre, là où d'autres on se sont révélés très réussis et surprenants, mais dans l'ensemble cette anthologie se révèle divertissante et permet aussi par la même occasion de découvrir quelques auteurs de l'Imaginaire, leurs plumes et leurs univers.

Retrouvez ma chronique complète sur mon blog.
Lien : http://www.blog-o-livre.com/..
Commenter  J’apprécie          190
Bea285
  14 octobre 2015
Trolls & Légendes l'anthologie officielle est le livre ambassadeur du festival Trolls et Légendes qui a eu lieu le week-end du 3 au 5 avril 2015 à Mons en Belgique. C'est un festival organisé par l'association asbl Trolls & Légendes qui regroupe de multiples passionnées du fantastique, de la fantasy au travers des livres, des costumes, des chants et même de la bière.
L'illustration du collectif a été réalisé par Magalie Villeneuve et Alexandre Dainche. La préface est signé Gilles Franscescano, l'illustrateur du livre le chant du Troll de Pierre Bottero. Cette préface est touchante et parle de façon franche de l'essence même de ce festival et de la collaboration pour ce recueil.
Cette anthologie est constitué de dix nouvelles écrites par de grands noms de la fantasy française et anglaise comme Pierre Pevel, Gabriel Katz, et Robin Hobb.
* Sous les ponts de Paris de Pierre Pevel:
Cette nouvelle nous entraîne dans un Paris féerique du 20ème siècle, tiré tout droit de sa série Les enchantements d'Ambermer. ici, les trolls sont très loin de l'image qu'on se fait d'eux. Ce sont les gardiens des ponts de Paris. Créatures dans l'ombre, ils souhaitent être dédommagé pour leur travail. C'est à ce moment qu'entre en jeu le mage Griffont et la baronne Isabel, pour calmer la colère des trolls. Dans cette nouvelle, on redécouvre les ponts de Paris à travers les trolls et j'ai beaucoup aimé cette nouvelle. Elle me donne envie de découvrir la série en rapport avec cette nouvelle.
* D'azur au troll d'or de Claudine Glot:
Cette nouvelle nous parle de la rencontre entre Reickardtn jeune chevalier en quête de destiné et d'une troll. C'est une jolie histoire qui ressemble au légende qui traverse le temps. Cette nouvelle quoique sympathique, m'a cependant moins captivé.
* La montagne aux trolls d'Estelle Faye:
Cette nouvelle aborde le mystère autour d'un tableau, et de la malédiction d'un petit village des Vosges marqué par l'histoire. le troll apparaît sur la fin de cette nouvelle. Et Estelle Faye a choisi d'aborder le côté maléfique de cette créature. Lors de ma rencontre avec l'auteur aux Imaginales, elle m'a dit que cette nouvelle était un petit clin d'oeil à sa série La voie des Oracles. J'ai maintenant hâte de voir où est le lien. J'ai découvert la plume de cette auteure grâce à cette nouvelle et j'ai beaucoup aimé.
* Yamadut de Cassandra O'Donnell:
Cette nouvelle met en scène Léonora, personnage de sa série Rebecca Kean. Elle aborde le personnage du troll à sa manière, au travers des pouvoirs de Léonora. C'est toujours un plaisir de retrouver les histoires de Cassandra O'Donnell et sa plume. J'ai passé un bon moment, un peu court à mon goût car on en veut toujours plus. C'est une nouvelle plus fantasy, genre qui s'éloigne de Rebecca Kean, car on était vraiment dans un univers Urban-fantasy.
* Seuls les méchants de Jean-Luc Marcastel:
Cette nouvelle est sous fond d'enquête policière, qui met en lien un cadavre et un troll. Elle montre parfaitement la mythologie du troll et donne une jolie morale sur le bien et le mal. J'ai beaucoup aimé cette nouvelle, qui m'a permis de découvrir la plume de Jean-Luc Marcastel.
* Une extraordinaire créature de Magalie Segura:
Cette nouvelle nous compte la rencontre entre un troll et une jeune fille, dans un univers touchant à la mythologie norvégienne. Elle aborde la mythologie classique du troll mais fait également intervenir de nombreuses thématiques: le deuil, le pardon, la confiance, l'amitié, le premier amour... C'est une des nouvelles que j'ai préféré et je lirais probablement d'autres livres de l'auteur.
* le troll de sa vie de Adrien Tomas:
Cette nouvelle compte l'histoire d'un lieutenant cherchant à démantelé un trafic illégale de gnomes, retenu en otage par un troll. C'est une nouvelle qui avait de l'idée et des personnages intéressants, mais que j'ai trouvé trop succincte pour totalement l'apprécier.
* le mythe du troll de Gabriel Katz:
La nouvelle pour Gabriel Katz a été loin d'être facile à écrire, car il réalise des histoires fantasy sans créatures surnaturelles. le mythe du troll est donc une nouvelle fantasy, très addictive, qui évoque le troll, sans pour autant rompre avec son style habituel. C'est original. J'ai beaucoup aimé et j'ai très envie de découvrir le puits des mémoires.
* le mal caché de Patrick McSpare:
Cette nouvelle est la nouvelle que j'ai le moins aimé de ce recueil. Elle évoque la vengeance d'un homme dont on a torturé et tué sa bien-aimé. Cette nouvelle est en lien avec ses autres romans, mais ne les ayant pas lu, elle ne comportait pas assez d'éléments pour me permettre de cerner au mieux l'univers. Je n'ai pas pu l'apprécié totalement.
* Vieux Tacos de Megan Lincolm:
Cette nouvelle nous emmène au côté d'une histoire futuriste en rapport avec des voitures qui grâce à une technologie avancée ont une âme et conscience. Robin Hobb nous démontre encore une fois sa capacité à crée des histoires prenantes et originales. Cependant, pour moi, cette nouvelle n'est pas en harmonie avec la thématique de l'anthologie et c'est dommage.
En Bref,
Cette anthologie est une réelle réussite et nous propose des nouvelles élaborées et plaisantes autour de la thématique du troll. Elle m'a permis de découvrir de nombreux auteurs français que je ne connaissais pas. Je la recommande fortement aux amoureux de la fantasy.
15/20
Une bonne lecture
Lien : http://leblogduneblondinette..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (1)
Elbakin.net   27 avril 2015
Anthologie exceptionnelle, rassemblant une formidable sélection d’auteurs francophones et une nouvelle inédite de la star mondiale du genre : Robin Hobb.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
boudiccaboudicca   28 mai 2015
Alors les dernières lames quittent leur fourreau, dont celle de Robert qui s'écrie « à moi, Vaillante ! », car en bon fils de famille, il s'est cru obligé de donner un nom à son épée. La mienne en avait un aussi, hérité de mes pères, mais elle a fini au fond d'un canal, encore une longue histoire. Celle que je porte aujourd’hui n'est pas baptisée, elle s'appelle épée, libre à celui qui la reçoit dans la gueule de lui en donner un. (Gabriel Katz, Le mythe de la caverne)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          142
boudiccaboudicca   15 juin 2015
-Ni le froid, ni le chaud, ni ton pays, ni le mien, ni le vin, ni les femmes... Tu n'aimes rien, vieux ! lance-t-il à la masse de muscles qui marche devant lui.
-J'aime le Bon Dieu, ricane Aymeric.
-Ce n'est pas réciproque, il t'a fait moche et bête.
-Bah. Toi il t'a fait sarrasin, c'est pas tellement mieux.
(Gabriel Katz, Le mythe de la caverne)
Commenter  J’apprécie          150
CielvariableCielvariable   08 février 2019
Le cerveau troublé par le doute et la crainte, le troll arrivait au terme de son ascension. Il s’était déplacé rapidement, se jouant sans difficulté des aspérités de la glace et du sol, et était enfin parvenu à la grotte de Yash, celle qui menait au monde du dessous. Un monde gigantesque rempli de milliers de galeries souterraines creusées sous les terres gelées. Entrant dans la cavité, il se mit pourtant à hésiter quelques secondes. Il s’était rarement aventuré dans les tunnels sombres. Et les rares fois où il s’y était risqué, il était resté dans la zone proche de la surface et il ne s’y était guère attardé. Il savait comme tous les habitants des terres gelées quel genre de créatures occupaient les sous-sols des terres souterraines et ses ténèbres silencieuses. Et il n’avait aucune envie de se faire tuer. Mais l’autre possibilité, celle de se trouver face à la Yamadut lui paraissait pire encore.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   08 février 2019
— Alors à quoi bon me sauver ? Pourquoi ne pas avoir laissé simplement l’Engarah me tuer ? demanda-t-il d’une voix enrouée par la peur.

Elle haussa les épaules et répondit laconiquement :

— Je ne t’ai pas sauvé.

Il fronça les sourcils et lui lança un regard circonspect.

— Je ne comprends pas.

Elle leva les yeux au ciel puis lui indiqua le grand corps blanc, poilu et sanguinolent qui gisait sur le sol.

Le troll s’approcha lentement puis tressauta nerveusement.

— Qu’est-ce que… ?

Non. Non, il ne pouvait pas… ce n’était pas…

La Yamadut grimaça et lui adressa un sourire d’excuse.

— Désolée.

Puis elle lui prit la main tandis qu’il continuait à fixer le corps d’un air hébété et ajouta en soupirant :

--Mais elles sont super rapides ces bestioles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   08 février 2019
L’ombre disparut brusquement. Leonora avança doucement sur le chemin en soupirant. Décidément celui-ci était têtu comme une mule. Les trolls n’étaient pourtant pas si difficiles à convaincre d’habitude. Ils étaient brutaux, stupides et indisciplinés, mais ils finissaient toujours par accepter d’entrer dans le Bel’hazat, le champ des âmes. Seulement voilà, celui-ci semblait bien décidé à la faire tourner en bourrique. Leonora tentait de se consoler en se disant que ça faisait partie des impondérables du métier. Après tout, guider les âmes au royaume des morts n’avait rien d’une tâche facile. Surtout pour une Yamadut n’ayant pas encore reçu le froid baiser d’Héla. Une Yamadut ayant encore un pied dans le monde des vivants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Robin Hobb (43) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Robin Hobb
Robin Hobb - Le fou et l'assassin. Volume 6, Le destin de l'assassin
autres livres classés : trollsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Robin Hobb

Comment se nomme le seul roman de SF écrit par Robin Hobb?

Alien
Terre étrangère
Alien Earth
Aliens

10 questions
201 lecteurs ont répondu
Thème : Robin HobbCréer un quiz sur ce livre