AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9781710169973
109 pages
Éditeur : Auto édition (16/05/2020)
4.8/5   5 notes
Résumé :
En ce monde, la vie peut basculer en un rien de temps. Au travers de ces cinq nouvelles, ces personnages vont l’apprendre à leurs dépens !

"Jamy" :
Marie voyait ce déménagement à la campagne comme l’occasion de débuter une nouvelle vie paisible avec ses deux fils, mais l’entité vivant dans le grenier a d’autres projets pour la famille Olivier !

"Confession" :
Suite au décès brutal de sa mère, un avocat remet en... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
HeleneEtLesBouquins
  27 juin 2021
[SERVICE PRESSE]



Des instants et des vies de Johnathane Hoctor-Anger


Je remercie infiniment l'auteur de m'avoir sollicitée pour ce SP


Mon résumé :

Au travers d'un recueil de 5 nouvelles, l'auteur nous dévoile son monde littéraire.


Mon ressenti final :

Jamy : une mère célibataire et ses deux fils déménagent dans une nouvelle maison. Mais les lieux semblent habités par un esprit maléfique.

J'ai complètement plongé dans l'atmosphère si chaleureuse du début. Cette mère célibataire veut le meilleur pour ses enfants, Fred et Alphonse et fait l'acquisition d'une belle maison où elle espère pouvoir les élever en toute quiétude. Elle fait également la connaissance du fils de celui qui fut retrouvé pendu dans le grenier. J'ai aimé que l'écriture modérée de l'auteur nous fasse glisser peu à peu dans le mystère, puis la peur pour terminer dans l'horreur. Très justement dosée, agréable et parfaitement menée, cette petite histoire remplie mes critères de satisfaction.

Confession : un ancien avocat qui avait donné fait et cause pour des clients bien peu scrupuleux souhaite aujourd'hui se confesser.

J'ai aimé ce court texte, sous forme d'un monologue, qui pousse à l'analyse du monde actuel. Une société surfaite, le chacun pour soit et la difficulté des gens honnêtes à s'y faire une place. J'ai été touché par la justesse des mots utilisés pour imager ce monde qui semble ne jamais retenir les leçons du passé.

Le dernier jour : le jour du jugement dernier est arrivé et Martin, attaqué par une bête hideuse, se réfugie dans une église.

Je ne suis pas certaine d'avoir saisi la morale de cette nouvelle qui me laisse un goût d'inachevé. Martin se réveille, seul, dans la rue. Devant lui, une ville détruite. Lorsqu'il comprend qu'un monstre volant ne pense qu'à le dévorer, il se réfugie dans la basilique à côté de laquelle il se trouve. Finissant par y entrer, il se trouve en présence de plusieurs habitants du quartier. Personne n'ose parler pour ne pas se faire entendre de la bete. Vraiment très courte, la fin tombe tel un couperet mais sans chute compréhensible. L'idée que j'en retiens est qu'en cas de trouble, d'inquiétude ou d'incertitude, Dieu peut nous venir en aide et nous aider à y voir plus clair, nous abritant de sa bonté et de sa chaleur.

Rencontre sur un pont : Éric va se suicider, c'est décidé. Victime d'un maître chanteur, détesté par son père pour son orientation sexuelle, c'est la seule solution qu'il pense entrevoir. Sa rencontre avec David, commercial licencié et séparé de sa femme, va changer sa façon de voir les choses.

Encore une nouvelle que j'ai adoré. Toujours grâce à des mots choisis, à travers lesquels sont délivrés des messages forts et des sentiments ressentis, l'auteur nous laisse penser au pire avant de nous livrer une fine analyse de situation et nous apporte une solution alternative au problème. J'ai été peiné pour Éric, un peu pour David mais j'avais un franc sourire en terminant la lecture de ce court texte. Tout y est suffisant pour une bonne appréciation de notre lecture.

Sombre heritage : Dylan, braqueur repenti et rangé des voitures, doit assister aux obsèques de son oncle, qui l'a élevé et initié au vol. Il y emmène Emma, son épouse, et y retrouve ses deux anciens comparses. Mais Dylan a changé…

Encore une courte histoire suffisamment complète pour me faire passer un très bon moment. J'ai adoré Dylan, que l'on sent mal à l'aise de replonger dans son ancienne vie à travers cet enterrement mais farouchement décidé à ne pas se laisser atteindre par l'un de ces anciens complices, Wallace, qui est resté aussi mauvais qu'à l'époque.


Ce n'est pas la première fois que je lis des textes de Johnathane et comme à chaque lecture, c'est un réel plaisir de parcourir ses lignes. Cet auteur a la faculté déconcertante de me faire aimer ses personnages pour les détester deux minutes plus tard, pour être sensible à certaines situations puis être outrée ou effrayée à la page suivante. L'écriture est extrêmement fluide et les sujets abordés sont forts et actuels, accentués par un vocabulaire adapté, varié, sans parler d'une analyse aiguisée.

J'ai une nette préférence pour la première et la dernière nouvelle, que j'ai lues avec passion et attention.

Si vous souhaitez faire la connaissance de Jamy, Fred, Martin ou Dylan, c'est par ici : https://amzn.to/3pPtd23
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
irisrivaldi
  04 janvier 2021
Ma première lecture de l'année 2021 m'a permis de renouer avec un genre littéraire que j'avais un peu délaissé ces derniers temps, à savoir la nouvelle. J'ai donc eu plaisir à me plonger dans cinq histoires courtes signées d'un jeune auteur normand.
Conformément aux impératifs de l'exercice, le propre de la nouvelle étant de créer et de maintenir un suspense qui monte crescendo jusqu'au final, chaque texte remplit donc toutes ces exigences.
Comme l'indique le titre de l'ouvrage, les différents récits s'intéressent à un instantané de vie et la couverture apporte aussi quelque indice sur ce qui attend le lecteur, qui aura la témérité d'ouvrir le livre… En effet, même si le décor change, l'intrigue de chaque tableau a pour point commun de jouer avec une angoisse latente.
Mais, sans trop en dévoiler, entrons plutôt dans le vif du sujet avec ce petit tour d'horizon :
✒️ « Jamy » :
Tout commence dans un calme apparent. Séparée de son conjoint, Marie, emménage dans une maison avec ses deux fils, Fred, quatorze ans, et Alphonse, huit ans. Un nouveau départ pour la petite famille, plutôt unie en dépit des circonstances. Animés par la curiosité, les Olivier font ainsi connaissance avec cette demeure, que tous espèrent chaleureuse même si elle n'est pas d'une première jeunesse. Chacun prend ses marques, découvre le voisinage et tente d'apprivoiser son cadre de vie. Bien vite, le grenier, la pièce interdite, devient le centre de l'attention des deux garçons. Mais c'est bien connu, les enfants ont beaucoup d'imagination et discernent ce que les grandes personnes ne peuvent voir...
✒️ « Confession » :
Il s'agit là du texte le plus introspectif du recueil, qui ausculte les recoins de la conscience d'un homme, un homme en colère qui ne craint pas de s'attirer les foudres divines lorsqu'il libère sa parole dans une confession aux allures de réquisitoire. Sur le thème « la race humaine détruit plus qu'elle ne crée », ses mots s'élèvent contre les absurdités du monde.
✒️ « Dernier jour » :
Une sombre menace semble planer sur la ville désertée. Martin se sent soudain bien seul dans une atmosphère quasi apocalyptique aux relents d'horreur. Les sens en éveil, dans quelle dimension notre protagoniste a-t-il donc échoué ?
✒️ « Rencontre sur un pont » :
Éric rencontre David en un lieu et des circonstances insolites. le premier, un jeune homme aux idées noires, va donc lier connaissance avec le second, individu entre deux âges à la dégaine peu affriolante ; deux individus, avec le désespoir pour compagnon dont le parcours chaotique les fait se retrouver en cet endroit précis : un pont à la tombée de la nuit. On découvre avec délectation ce que le destin a combiné pour ces deux êtres à la dérive.
✒️ « Sombre héritage » :
Ce « sombre héritage » nous apprend de quelle manière, en même temps que le testament de l'oncle Ernest, les fantômes du passé vont s'inviter dans la vie désormais bien rangée de Dylan.
Lien : http://scambiculturali.over-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          111
nathalieberquet
  27 mai 2021
Bonjour les accros,
Des instants et des vies de l'auteur Johnathane Hoctor-Anger. Un recueil de nouvelle très bien écrit, une plume très agréable, facile à lire.
Cinq nouvelles d'une grande intensité d'émotions.
J'ai bien adhéré à ces histoires, elles sont toutes différentes et très prenantes.
Je remercie l'auteur de m'avoir permis de découvrir son univers et de la confiance qu'il me porte.
En ce monde, la vie peut basculer en un rien de temps. Au travers de ces cinq nouvelles, ces personnages vont l'apprendre à leurs dépens !
"Jamy" :
Marie voyait ce déménagement en campagne comme l'occasion de débuter une nouvelle vie paisible avec ses deux fils, mais l'entité vivant dans le grenier a d'autres projets pour la famille Olivier !
"Confession" :
Suite au décès brutal de sa mère, un avocat remet en cause sa vision du monde et de la religion, et quel meilleur endroit qu'un confessionnal pour dresser son procès de l'humanité ?
"Dernier jour" :
Boire un verre au bar n'est pas sans risque, Martin le découvrira en se réveillant seul au coeur d'une ville désertée.
"Rencontre sur un pont" :
Il y a des coups qui meurtrissent les chairs et d'autres qui brisent des âmes. C'est malheureusement le cas pour Éric. Trahi par son amant et rejeté par son père, il ne voit plus qu'une chute de soixante mètres comme échappatoire, à moins qu'un autre suicidaire vienne changer la donne ?
"Sombre héritage" :
Déterrer le passé est rarement une bonne idée. Malgré sa promesse, Dylan retourne dans la maison de son enfance pour rendre hommage à son oncle. Mais il n'est jamais sans risque de parler d'héritage… Surtout au coeur d'une bande de braqueurs !
Un plaisir à lire.
Un livre à découvri
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Bergerac
  17 mai 2021
Même si la première nouvelle n'est pas d'un genre que j'affectionne grandement, j'ai bien adhéré à cette histoire assez horrifique. Avec les autres nouvelles, on plonge dans des univers fort différents et très prenants. le style est efficace et on visualise bien les scènes. C'est bien relaté, on sent une bonne maîtrise de l'écriture. Dès le début des nouvelles, on entre bien dans le sujet de la plus efficace des manières. Bref, j'ai bien aimé, j'ai passé de bon moments à lire Johnathane qui semble très prometteur.
Commenter  J’apprécie          31
Grimbert_14
  03 février 2021
Ces cinq nouvelles jonglent avec les genres du fantastique, de l'épouvante mais contient également des histoires profondément humaines, le tout relié par un concept simple et efficace : Des instants et des vies (oui c'est le titre du livre !).
Les récits sont fluides et le suspense travaillé nous maintient en haleine malgré le format court des histoires.
Johnathane Hoctor-Anger est un auteur à suivre de près !
Commenter  J’apprécie          31


autres livres classés : héritageVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Avec ou sans tréma ? (facile)

ce mot s'écrit-il avec ou sans tréma ?

(avec) glaïeul
(sans) glayeul

10 questions
40 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre