AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de HeleneEtLesBouquins


HeleneEtLesBouquins
  27 juin 2021
[SERVICE PRESSE]



Des instants et des vies de Johnathane Hoctor-Anger


Je remercie infiniment l'auteur de m'avoir sollicitée pour ce SP


Mon résumé :

Au travers d'un recueil de 5 nouvelles, l'auteur nous dévoile son monde littéraire.


Mon ressenti final :

Jamy : une mère célibataire et ses deux fils déménagent dans une nouvelle maison. Mais les lieux semblent habités par un esprit maléfique.

J'ai complètement plongé dans l'atmosphère si chaleureuse du début. Cette mère célibataire veut le meilleur pour ses enfants, Fred et Alphonse et fait l'acquisition d'une belle maison où elle espère pouvoir les élever en toute quiétude. Elle fait également la connaissance du fils de celui qui fut retrouvé pendu dans le grenier. J'ai aimé que l'écriture modérée de l'auteur nous fasse glisser peu à peu dans le mystère, puis la peur pour terminer dans l'horreur. Très justement dosée, agréable et parfaitement menée, cette petite histoire remplie mes critères de satisfaction.

Confession : un ancien avocat qui avait donné fait et cause pour des clients bien peu scrupuleux souhaite aujourd'hui se confesser.

J'ai aimé ce court texte, sous forme d'un monologue, qui pousse à l'analyse du monde actuel. Une société surfaite, le chacun pour soit et la difficulté des gens honnêtes à s'y faire une place. J'ai été touché par la justesse des mots utilisés pour imager ce monde qui semble ne jamais retenir les leçons du passé.

Le dernier jour : le jour du jugement dernier est arrivé et Martin, attaqué par une bête hideuse, se réfugie dans une église.

Je ne suis pas certaine d'avoir saisi la morale de cette nouvelle qui me laisse un goût d'inachevé. Martin se réveille, seul, dans la rue. Devant lui, une ville détruite. Lorsqu'il comprend qu'un monstre volant ne pense qu'à le dévorer, il se réfugie dans la basilique à côté de laquelle il se trouve. Finissant par y entrer, il se trouve en présence de plusieurs habitants du quartier. Personne n'ose parler pour ne pas se faire entendre de la bete. Vraiment très courte, la fin tombe tel un couperet mais sans chute compréhensible. L'idée que j'en retiens est qu'en cas de trouble, d'inquiétude ou d'incertitude, Dieu peut nous venir en aide et nous aider à y voir plus clair, nous abritant de sa bonté et de sa chaleur.

Rencontre sur un pont : Éric va se suicider, c'est décidé. Victime d'un maître chanteur, détesté par son père pour son orientation sexuelle, c'est la seule solution qu'il pense entrevoir. Sa rencontre avec David, commercial licencié et séparé de sa femme, va changer sa façon de voir les choses.

Encore une nouvelle que j'ai adoré. Toujours grâce à des mots choisis, à travers lesquels sont délivrés des messages forts et des sentiments ressentis, l'auteur nous laisse penser au pire avant de nous livrer une fine analyse de situation et nous apporte une solution alternative au problème. J'ai été peiné pour Éric, un peu pour David mais j'avais un franc sourire en terminant la lecture de ce court texte. Tout y est suffisant pour une bonne appréciation de notre lecture.

Sombre heritage : Dylan, braqueur repenti et rangé des voitures, doit assister aux obsèques de son oncle, qui l'a élevé et initié au vol. Il y emmène Emma, son épouse, et y retrouve ses deux anciens comparses. Mais Dylan a changé…

Encore une courte histoire suffisamment complète pour me faire passer un très bon moment. J'ai adoré Dylan, que l'on sent mal à l'aise de replonger dans son ancienne vie à travers cet enterrement mais farouchement décidé à ne pas se laisser atteindre par l'un de ces anciens complices, Wallace, qui est resté aussi mauvais qu'à l'époque.


Ce n'est pas la première fois que je lis des textes de Johnathane et comme à chaque lecture, c'est un réel plaisir de parcourir ses lignes. Cet auteur a la faculté déconcertante de me faire aimer ses personnages pour les détester deux minutes plus tard, pour être sensible à certaines situations puis être outrée ou effrayée à la page suivante. L'écriture est extrêmement fluide et les sujets abordés sont forts et actuels, accentués par un vocabulaire adapté, varié, sans parler d'une analyse aiguisée.

J'ai une nette préférence pour la première et la dernière nouvelle, que j'ai lues avec passion et attention.

Si vous souhaitez faire la connaissance de Jamy, Fred, Martin ou Dylan, c'est par ici : https://amzn.to/3pPtd23
Commenter  J’apprécie          40



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (4)voir plus