AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2940408645
Éditeur : Notari (éditions) (22/08/2014)

Note moyenne : 3/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Ferdinand Hodler (1853-1918) a été consacré de son vivant comme l’un des plus grands peintres de son époque. La critique l’a érigé en chef de file d’une peinture « nationale » dont il est en réalité, comme l’a si bien écrit Ramuz, l’instigateur et peut-être même le seul représentant. Reconnu dès la fin du XIXe siècle, il est comparé à Rodin, à Puvis de Chavannes ou à Klimt. Depuis lors, les chercheurs n’ont cessé d’explorer sa vie et son œuvre. Tous ont remarqué, en... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Nadael
  19 septembre 2014
Peintre suisse (1853-1918), Ferdinand Hodler, peu connu en France, a écrit un texte à l'occasion d'une conférence donnée à Fribourg le 12 Mars 1897, dans lequel il exposait les aspects techniques picturaux et développait sa théorie du parallélisme. Dans cet essai, Güdel commente donc dans un premier temps ce manuscrit puis revient plus longuement sur la biographie, le cheminement personnel, les recherches, la quête d'Hodler à travers quelques-unes de ses oeuvres.
Selon Hodler, trois éléments sont essentiels à l'artiste : l'oeil qui contemple, observe, ajuste, la vision est le premier contact : « Ce qui exerce l'oeil, c'est l'observation, c'est de comparer les formes entre elles. C'est examiner l'attitude d'un personnage, sa physionomie, c'est de regarder la couleur des choses et de comparer. Notre oeil se développe à regarder les choses. Il va de soi que c'est le cerveau qui voit et entend. Mais tout à fait indépendamment de cela, l'oeil est un instrument perfectible au double point de vue de la justesse et de l'esthétique. Voir, c'est connaître un objet dans le rapport de ses proportions telles qu'elles apparaissent à notre oeil. Voir, c'est donc connaître. »  ; la raison ensuite permet d'analyser, d'envisager et d'ordonner ; et enfin le coeur qui guide les émotions.
Evidemment, le peintre parle de la forme et de la couleur, de l'importance du contour pour mettre en évidence la profondeur et le relief, le contraste, les associations de teintes et de nuances, leurs intensités : « Le charme des couleurs est surtout dans leurs accords, dans la répétition de nuance d'une même couleur. Les harmonies douces semblent vous pénétrer plus intimement... »
Et pour Hodler la « note dominante » est sans aucun doute le parallélisme qui est selon lui « la cause d'une grande unité ». le parallélisme se trouve naturellement dans le paysage, il fait partie de « la loi de la nature » ; symétries, répétitions, formes et couleurs identiques regroupées, tout cela crée une harmonie, et de fait, une beauté.
Il est extrêmement difficile de parler d'un livre portant sur l'art et ses concepts. Je vous invite donc à lire ce passionnant essai sur ce peintre – souvent comparé à Rodin, à Puvis de Chavannes ou encore à Klimt – qui mérite qu'on le connaisse davantage.

Lien : http://lesmotsdelafin.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
AunryzAunryz   02 juillet 2015
L’art, c’est le geste de la beauté.

http://wp.me/p5DYAB-13W
Commenter  J’apprécie          122
Videos de Ferdinand Hodler (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ferdinand Hodler
Hommage littéraire et connecté des auteurs suisses à Ferdinand Hodler https://www.actualitte.com/t/mYDoHedX
autres livres classés : livre d'artVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Ferdinand Hodler (1) Voir plus

Lecteurs (2) Voir plus




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
770 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre