AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782210960299
112 pages
Éditeur : Magnard (29/08/2014)

Note moyenne : 3.79/5 (sur 53 notes)
Résumé :
Une histoire intense et poétique, où il est à la fois autant question du deuil que de renaissance.
Des personnages pleins de vie, justes et touchants.
L’écriture sensible, intelligente et pleine d’humour de Jo Hoestlandt, auteur incontournable en littérature jeunesse.

Les thèmes : Amitié, deuil, théâtre.
Cette histoire commence dans les marais, entre la terre et l’eau. Montés sur des échasses, Louis et Martin, son père, sont berge... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
orbe
  09 avril 2015
Suite au décès de son père, Louis voit ses rêves brisés. Il ne lui est plus possible de monter sur les échasses et devenir berger. Leur déménagement en ville lui fait tout voir en gris, jusqu'à sa rencontre avec une jeune voisine qui vit avec son père et sa drôle de petite soeur.
Il va falloir que Louis arrive à réenchanter son monde, à trouver de nouveaux repères qui peut-être l'aideront à retrouver le ciel, l'espoir.
Un livre qui évoque l'aspiration à retrouver de la force dans un monde déshumanisé. La solution sera par l'entraide et l'ouverture aux autres...
Un récit poétique intéressant même s'il n'est plus vraiment simple et facile de s'imaginer berger de nos jours ;-)
Commenter  J’apprécie          280
trust_me
  21 avril 2015
Après la mort inattendue de son père, Louis doit abandonner sa vie dans les marais et le métier de berger auquel il se destinait. Contraint de partir pour la ville avec sa mère, le garçon va à l'école de temps à autre, mais il préfère effectuer de menus travaux pour gagner un peu d'argent. Avec ses nouveaux copains il apprend les jeux et les codes de la rue, parfois dans la douleur. Et le jour où Sofia, son père Jozef et la petite Maria emménagent sur son palier, Louis ne se doute pas que ces nouveaux voisins vont changer son existence…
J'ai eu la chance de faire venir Jo Hoestlandt dans une classe il y a quelques années et j'avais été frappé par sa douceur, sa gentillesse et son empathie naturelle envers les élèves qui lui faisaient face. Et bien j'ai envie de dire que l'on retrouve un peu de tout ça dans ce roman. C'est un texte assez triste et mélancolique mais est également porteur d'espoir. L'écriture est pleine de sensibilité, à la fois simple et poétique, le ton est juste, la question du deuil abordée de manière subtile, pudique.
Quelque part, « Géant » est un roman initiatique, un roman pour découvrir que le malheur peut aussi aider à grandir, même s'il est toujours difficile de grandir « sans ». Grandir sans l'un de ses parents et grandir sans trahir sa mémoire.
Une belle leçon de vie.

Lien : http://litterature-a-blog.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
LaMuseEnParle
  20 février 2016
La chronique est à écouter ici (cliquez sur le lien plus bas).
La Muse remercie sincèrement les Editions Magnard Jeunesse pour ce magnifique SP.
Géant est un petit roman à partir de huit ans qui a été sélectionnés pour le prix des incorruptibles catégories CM2 6ème 2015 2016, ce qui n'est pas rien quand même.
L'histoire : c'est l'histoire de Louis et de son papa Martin. Ils sont bergers tous les deux. Ce sont des géants, ils veillent sur leur troupeau. Hélas, Martin va mourir et Louis et sa mère vont s'installer en ville. Tout y est différent, il va falloir gagner de l'argent, aller à l'école, apprend la bagarre… Louis va rencontrer sa nouvelle voisine Sofia, une fille spéciale, qui vit avec son papa, veuf, et sa petite soeur Maria. Maria ne parle pas.
Ce que La Muse en pense : ce livre, bien que commençant tristement (la mort du papa de Louis) est magnifique. Magnifique, à tout point de vue. D'abord, au niveau de l'écriture : c'est un livre merveilleusement poétique. Ensuite au niveau de l'histoire. Il y a Louis, qui était grand, géant, et qui va se retrouver en ville, où il ne peut se servir de ses échasses, et où il doit apprendre la loi du plus fort, où il redevient petit. Il y a sa maman qui parlait peu et qui réapprend à vivre. Il y a Sofia, petite-fille malicieuse bourrée d'intelligence et de sensibilité qui prend soin de son père et de sa soeur. Il y a Josef, veuf perdu avec ses deux enfants, il est un homme bon. Enfin, il y a Maria. Maria ne parle pas. Maria pour qui Louis et Sofia vont créer quelque chose. Maria qui va admirer la beauté des choses. Maria qui, grâce à tous et plus particulièrement à Louis, va se souvenir des belles choses.
Alors oui, ce livre est magnifique ! C'est un livre sur les géants, les grands, ceux qui ont une âme, et qui partagent avec les autres. C'est un livre sur la beauté l'échange, les échanges… C'est un livre merveilleusement poétique, beau et empli de très belles valeurs humaines.
La muse recommande chaudement « Géant », à partir de huit ans. Et puis, au niveau du graphisme, il est également très beau. La couverture est superbe, on y découvre Louis, emmitouflé de son écharpe rouge, perché sur ses échasses, dans la ville bleutée de nuit et blanchie de neige.
Extraits : «Dans le marais il n'y avait pas de musique, mais quelquefois, cependant, quelque chose chantait. Son père et lui étaient les seuls à l'entendre. Qui était-ce ? Tout cela venait-il ? C'était peut-être le chant du monde, qui rassemble toutes les voies en une seule. Juché sur ses hautes échasses, Louis le petit berger croyait être perché au sommet de ce monde. Enroulé dans sa longue écharpe gris fumée, son père lui disait souvent : nous sommes les derniers géants, Louis ! Plus près du ciel que de la terre ! Nous voyons plus haut, plus loin que les autres. Et il ajoutait : cela ne fait pas de nous des êtres supérieurs, mon garçon ! Mais cela doit nous rendre meilleurs, et heureux ! »
« Sofia hausse les épaules : moi je ne vois pas en quoi les rêves seraient seulement réservés aux enfants… Sans les rêves, la vie serait trop dure, pour tout le monde. Ça sert à ne pas être triste, d'avoir des rêves. Ils peuvent se réaliser, un jour ! Moi, j'y crois ! »

A nouveau un grand merci aux Editions Magnard Jeunesse pour ce SP. Ce livre m'avait été chaudement conseillé, je n'ai pas été déçue, c'est un poème sur l'humanité.


Lien : https://djpod.com/lamusedesg..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          91
Laurany
  29 septembre 2015
Un court roman qui présente l'histoire de Louis, fils de berger. le récit s'ouvre sur le quotidien du personnage principal qui accompagne tous les matins son père auprès des brebis. Louis aime le bruit des animaux, de l'eau, de la nature. Jusqu'au jour où son père décède subitement. La vie est chamboulée, seul avec sa maman, il va réapprendre à vivre dans un endroit différent de celui de son enfance. le récit est bien écrit et offre de très jolis passages. le lecteur suit et comprend les différentes émotions ressenties par Louis : colère, nostalgie, tristesse mais aussi des petits moments de bonheur partagés avec sa maman mais aussi son voisin et ses deux filles : Sofia et Maria. Ce court roman pour les élèves de CM2-6e participant au prix des incorruptibles permet de mieux concevoir la vie, surtout après la mort d'un proche. Il est illustré toutes les 5- 6 pages ce qui donne un attrait d'autant plus attachant aux personnages. Je le recommande !
Commenter  J’apprécie          90
Mermere
  03 octobre 2015
Roman lu dans le cadre du Prix des Incorruptibles 2015-2016 sélection CM2-6è.
Ah !!! Voilà la vraie réussite de la sélection. Après Huit saisons et des poussières qui était un très beau roman lui aussi, j'ai été ravi par ce petit bijou de tendresse, ce roman écrit à la façon d'un conte.
Le roman aborde la question difficile du deuil avec beaucoup de sensibilité et de simplicité. C'est très bien écrit, de façon très poétique. C'est beau, ça fait du bien, merci Jo Hoestlandt. Bravo !
Commenter  J’apprécie          102

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
orbeorbe   03 avril 2015
Avant, je rêvais de devenir un géant, comme mon père. On allait ensemble sur nos échasses à travers le marais, c'était vert, gris, mouvant, un territoire à nousn secret... et on voyait tout de haut, et très loin.
Commenter  J’apprécie          130
LlulabyLlulaby   09 septembre 2014
Quand il rentre chez lui, Louis s'assied sur son lit, et pour la première fois depuis qu'il habite ici, les murs ne le gênent pas, ni pour réfléchir ni pour rêver. Ses pensées les traversent facilement. Parce que, de l'autre côté du mur, elles rejoignent cette fille-là, aux yeux trop grands, cette Sofia, et sa silencieuse petite soeur.
Commenter  J’apprécie          60
CDI06CDI06   15 septembre 2015
Peu à peu, dans la mémoire de Louis, les images de son ancienne vie et des marécages pâlissent, semblables aux rêves qui s'effacent au matin quand on se lève.
Il lui semble qu'un grand couteau tenu par un ogre affreux a coupé sa vie en deux.
Commenter  J’apprécie          60

Videos de Jo Hoestlandt (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jo Hoestlandt
Filles et garçons , ils ont entre 9 et 11 ans, et habitent tous la même rue où ils vivent milles aventures, grandes et petites. Dans ce premier tome, un chat a disparu....Jo Hoestlandt restitue avec finesse le monde vu à hauteur d'enfant mis en images avec humour par Irène Bonacina

------------------------------------------ Abonnez-vous à notre chaîne Youtube : https://tinyurl.com/ya2scuvg
autres livres classés : BergersVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Geant

Quel est l'oiseau préféré de Louis.

Un perroquet
Un canard
Un echassier
Un rouge-gorge

4 questions
10 lecteurs ont répondu
Thème : Géant de Jo HoestlandtCréer un quiz sur ce livre

.. ..