AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Madeleine Laval (Traducteur)
ISBN : 2752901534
Éditeur : Phébus (09/03/2006)

Note moyenne : 4.2/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Peregrinus Tyss, homme timide au cœur enfantin, a beaucoup de mal à approcher les femmes. Non qu'il ne se sente porté vers elles, mais elles lui font peur. Et voilà qu'on l'accuse, contre toute évidence, d'avoir enlevé de force une donzelle, et qu'on le menace d'un procès qui ruinera pour jamais sa réputation... L'innocent s'en tirerait sans trop de dommages si le destin, farceur et cruel tour à tour, ne plaçait sur son chemin le fâcheux type, l'être le plus borné, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
PaulineDeysson
  14 août 2019
Publié en 1822, Maître Puce allie à la magie, à la poésie et à l'humour propres aux contes d'Hoffmann des personnages atypiques et plus surréalistes que jamais. Cette étrange histoire en sept chapitres narre les aventures d'un certain Peregrinus Tyss, jeune homme timide craignant les femmes, dont s'entiche une belle inconnue. Récit initiatique, acceptation de la mort, découverte de l'amour et passage à l'âge adulte : tels sont les thèmes variés que dissimule l'apparition du prince des puces, la lentille permettant de lire dans les pensées et l'énigmatique princesse Gamaheh. Réincarnations, mondes mêlés et dupliqués à l'infini, ce récit original et rocambolesque multiplie les rebondissements et les interprétations, pour le plus grand plaisir du lecteur.
Fidèle à son habitude, Hoffmann déploie dans ce conte de nombreux jeux de miroir. Tour à tour confus à la façon de Princesse Brambilla et précis comme le vase d'or, Maître Puce met en scène des personnages à double voire triple visage. Peregrinus Tyss se voit rapproché de George Pépusch, lui-même incarnation du chardon Zéhérit, figure de l'amant vigoureux. le personnage de l'amoureux se démultiplie à travers les savants Leuwenhoek et Swammerdam, le génie Thétel, le prince vampire Egel et Maître Puce, qui gravitent autour de la princesse Gamaheh, alias Aline, alias Dortje Elverding. Chaque protagoniste semble être la facette d'un même cristal dont les aspects sont explorés au fil des chapitres.
La morale de Maître Puce partage avec Petit Zacharie surnommé Cinabre son ambiguïté. Toute l'histoire n'est-elle que la fantasmagorie d'un poète ? Seule la lentille magique dévoilant les pensées comporte un soupçon de sérieux, objet révélateur d'une affreuse hypocrisie que Peregrinus a la sagesse de ne pas utiliser sur la femme qu'il aime. La lentille cristallise ce qui pourrait être l'avertissement principal de l'histoire : les apparences sont trompeuses en tout et l'amour est une sorte de miracle aussi aléatoire qu'inexplicable. le coeur autant que l'esprit est apte à discerner la vérité, semble murmurer maître Puce à notre oreille : sollicitez chacun d'eux pour ne pas vous laisser abuser par des illusions. Surtout, gardez l'oeil ouvert, au cas où la magie d'un songe croise votre chemin !
Tour à tour louée et condamnée, l'illusion est peut-être le noeud de ce récit, tromperie dont les microscopistes prétendent triompher, au point de s'aveugler sur les dessins plus grands dont eux-mêmes ne forment qu'une partie. Illusion, magie ou bien poésie seraient-elles les autres noms de la lentille magique ?
Pauline Deysson - La Bibliothèque
Lien : http://www.paulinedeysson.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          22
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
AuroraeLibriAuroraeLibri   25 juillet 2014
Le ton léger et plein d'aisance qui est le signe d'une éducation raffinée n'avait pas de secrets pour cette jeune beauté: pourvue de la plus charmante coquetterie qui consiste à savoir abandonner sa main à un homme tout en le privant du courage de la saisir, cette délicieuse créature s'entendait aussi bien à fasciner ceux qui l'assaillaient de toutes parts qu'à les retenir dans les limites de la plus délicate des bienséances.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
AuroraeLibriAuroraeLibri   21 juillet 2014
Si en effet le salut est bien dans la connaissance, ce ne peut-être que dans la connaissance de soi.La fuite devant cette seule voie d'accès à la vérité (et devant la recherche de sa propre identité) avait déjà, dans les Elixirs, empêché le moine Medardus de prendre conscience de ses fautes; son appétit d'existence, son orgueil l'avaient détourné de l'innocence enfantine qui à l'origine avait été pourtant son lot à lui aussi.Peregrinus connaît un temps la même tentation, mais il n'y succombera pas: l'unité intime de son âme (que devait lui envier Hoffmann!), un instant ébranlée par la rencontre avec les passions du monde et par l'éveil des curiosités de l'esprit, résistera à tous les assauts de l'Ennemi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AuroraeLibriAuroraeLibri   08 août 2014
"Ci-inclus le verre grossissant qui permet de lire dans les pensées.Examinez fixement de l'oeil gauche de l'intérieur de la boîte et le verre se placera aussitôt sur votre pupille; si vous voulez le retirer, vous n'aurez qu'à presser légèrement la pupille en mettant votre oeil au-dessus de la boîte, et le verre tombera au fond.je travaille toujours pour vous et j'y risque ma vie, mais que ne ferait, pour son cher protecteur, votre très dévoué, Maître Puce"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AuroraeLibriAuroraeLibri   18 juillet 2014
Le domaine ou Hoffmann nous invite à le suivre est de ces lieux qui parlent d'abord à notre faculté d'étonnement: jardin magique fertile en rencontres de toutes sortes- mais dont on ne sort pas facilement, tant les apparences qui s'y manifestent trahissent de contradictions, d'ambiguités, d'incertitudes.Chaque détail, chaque personnage, si "réaliste" soit-il apparemment, plonge par ses racines dans un monde mystérieux ou tout est symbole, rêve, féerie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AuroraeLibriAuroraeLibri   21 juillet 2014
Un autre monde, immense, semblait là encore sur le point de s'ouvrir.
En invoquant ce souvenir, j'en viens à me demander si le génie d'Hoffmann ne réside pas précisément dans cet art d'apprivoiser le regard, de le rendre sensible à l'essence invisible des choses.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Ernst Thedor Amadeus Hoffmann (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ernst Thedor Amadeus Hoffmann
Bande annonce du film Casse noisette, adaptation du roman d' Ernst Thedor Amadeus Hoffmann
autres livres classés : imaginaireVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz: l'Allemagne et la Littérature

Les deux frères Jacob et Whilhelm sont les auteurs de contes célèbres, quel est leur nom ?

Hoffmann
Gordon
Grimm
Marx

10 questions
256 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature allemande , guerre mondiale , allemagneCréer un quiz sur ce livre