AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782755600544
134 pages
Hugo Publishing (23/09/2005)
4.07/5   7 notes
Résumé :
Le 6 Avril 1994, l'attentat perpétré par la rébellion Tutsi contre le Président Hutu Habyarimana plonge le Rwanda dans le chaos. Se déroule alors le plus atroce génocide de la fin du XXe siècle. Le 22 juin, l'ONU autorise du bout des lèvres la France à intervenir pour faire cesser les massacres. Jacques Hogard est désigné pour prendre le commandement d'un des trois groupements opérationnels de l'opération Turquoise. Homme dévoué à son pays, il raconte comment il a e... >Voir plus
Que lire après Les larmes de l'honneur : 60 jours dans la tourmente du RwandaVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Le 6 avril 1994; le Président du RWANDA Juvenal HABYARIMANA et son homologue du BURUNDI Cyprien NTARYAMIRA disparaissent victime d'un lâche attentat perpétré par des membres du FPR de l'actuel Président rwandais Paul KAGAME. S'ouvre alors, au Rwanda, une nouvelle vague de violence ethnique pire que celles des années 60 et débouchant sur un génocide qui a frappé l'éthnie TUTSIE ainsi que de nombreux HUTUS modérés.
Cet attentat fut une réelle opportunité permettant à Paul KAGAME par le biais d'une offensive conduite à partir des pays voisins d'arriver au pouvoir avec l'appui, notamment, des USA. Lors de cette terrible période, la France est parvenue à arracher à l'ONU un accord lui permettant de s'interposer pendant 2 mois entre les belligérants en vue de protéger les populations sans aucune distinction ethnique et à apaiser les tensions afin de permettre un pour-parler en vue d'un retour à la paix.
Le Colonel Jacques HOGARD nous raconte comment il a été désigné pour prendre le commandement d'un des trois groupements opérationnels de l'opération Turquoise. Il décrit avec précision les missions qu'il a reçue et comment elles ont été conduites par les forces d'élite placée sous son autorité. Avec des mots forts mais objectif, il met en exergue tout le professionnalisme de ses hommes et leur dévouement au service des populations "chassées" par des hordes de tueurs jouant la surenchère dans l'horreur les uns pour conserver le pouvoir, les autres pour y accéder. Au grand dam de Paul KAGAME, actuel Président du pays, qui a toujours considéré cette interposition comme un frein à son accession au pouvoir.
Les appuis politiques sur la scène internationale de Paul KAGAME lui ont permis de jeter initialement une opprobre sur la France et son armée et de poursuivre, au fil des années qui ont suivies, sa prise de pouvoir par la violence dans l'indifférence générale. L'Histoire finissant toujours par montrer son vrai visage, la vérité a fini par éclater de longues années plus tard malgré les efforts de certains pays et organismes internationaux visant à l'étouffer: La France pendant deux mois a joué un rôle capital dans la protection des populations. Ses soldats se sont comporté de manière admirable et ont porté haut l'honneur de leur pays.
Jacques HOGARD, dans un style brillant, nous raconte cette page d'histoire qu'il convient de garder en mémoire afin que de telles horreurs ne se reproduisent pas mais également pour tirer des leçons des manipulations politiques et médiatiques visant à cautionner la prise de pouvoir du dictateur Paul KAGAME.
Un ouvrage remarquable en tous points, vibrant plaidoyer défendant l'honneur des soldats ayant participé à cette opération, qui ne se lit pas mais se dévore.
Commenter  J’apprécie          40
Je me revois au printemps 1994, au volant sur l'autoroute, écoutant "Là-bas si j'y suis", tout à la fois stupéfait, abasourdi, hypnotisé, atterré, révulsé, horrifié par ce que l'irremplaçable Daniel Mermet décrivait.

Plus que les flashs télévisés au ton convenu et leurs images racoleuses de piètre qualité, c'est ce reportage radiophonique qui m'a véritablement fait prendre conscience de la réalité de ce qui se tramait au Rwanda.
Par la suite j'ai beaucoup lu, vu et écouté sur le sujet et je continu avec ce livre de Jacques Hogard.

Pour le coup je reste sur ma faim, l'auteur ne m'apprend rien que je ne savais déjà sur le génocide.

Je ne lui reproche rien, sont dessein est autre, il tient à laver l'armée française de soupçons de complicité plus ou moins passive avec le pouvoir Hutu de l'époque.

En ce qui concerne le dispositif dont il avait le commandement, avec une précision toute militaire il rapporte les faits de façon convaincante. Néanmoins, pour un lecteur lambda, panégyriques à répétitions à propos de ses collaborateurs et inventaires détaillés des équipements et armements nuisent à sa démonstration en la noyant dans le détail.

Je ne mets pas en doute l'honnêteté et la droiture de Jacques Hogard mais son attitude très gaullienne, son indéfectible fidélité au drapeau, ses intonations anachroniques fleurant le paternalisme colonial imposent au lecteur vigilance et circonspection.

Si, comme il nous l'expose, son action au Rwanda le place au-dessus de tous soupçons, qu'en est-il par ailleurs du rôle exact de la France dans cette tragédie ?


Commenter  J’apprécie          60
La crise du Rwanda en 1994 racontée du point de vue d'un militaire de l'opération Turquoise. Un livre très documenté qui permet de remettre dans son contexte le rôle controversé de l'armée française, les limites de son mandat et les failles politiques qui ont conduit au désastre auquel les militaires ont assisté, impuissants.
Un livre qu'on recommanderait bien volontier à l'actuel président du Rwanda, afin qu'il nous fournisse quelques explications...
Commenter  J’apprécie          30


autres livres classés : rwandaVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (19) Voir plus




{* *}