AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Xavière Daumarie (Traducteur)
EAN : 9782845386952
220 pages
Éditeur : Panini France (15/03/2006)

Note moyenne : 4.28/5 (sur 55 notes)
Résumé :
City Hunter est engagé pour assurer la protection de Yûko Kataoka, fille d’un riche homme d’affaires décédé peu avant. Il semblerait qu’un membre de sa famille cherche à l’éliminer avant son vingt-et-unième anniversaire, car selon la rumeur, c’est ce jour-là qu’elle recevra une lettre de son père lui léguant tout ce qu’il possède… Nouveau volet du chef-d'œuvre de Tsukasa Hojo.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Alfaric
  04 mars 2019
Pour dissiper tout malentendu, je tiens à préciser que j'ai lu et relu la série culte "City Hunter" dans l'édition Panini, parce qu'il y a a toujours des tâcherons pour associer dans les bases de données l'édition simple de J'ai lu en 36 tomes et l'édition deluxe de Panini en 32 tomes ^^
Dans ce tome 4 Ryo est de nouveau engagé comme garde du corps (le mangaka a vraiment du mal à se renouveler, et c'était déjà le cas dans sa précédente série "Cat's Eye"), en raison de sa ressemblance avec le preux chevalier blanc qui par le passé avait sauvé Yûko Kataoka héritière d'une firme multinationale japonaise, et c'est tout naturellement que pour mieux la protéger il se fait passer pour un enseignant dans l'université de lettres dans laquelle étudie la nouvelle sosie d'Hitomi Kisugi / Tam Chamade... Alors il y a tout un côté polar à la Agatha Christie (les fameux cosy mysteries) puisqu'on assiste à un drame familial et une querelle d'héritage sus fond de lutte entre multinationales, il y a tout un côté conte de fées puisqu'on a Cendrillon, la marâtre, la belle-soeur, le prince charmant et tutti quanti (Ryo se faisant une joie de préserver jusqu'à la fin le suspens sur le fait qu'il soit ne soit pas le preux chevalier blanc de l'enfance de Yûko). Fort heureusement peu de gags mokkori en dépit de l'apparition du Doc mentor de notre City Hunter (personnage absent de l'adaptation animée), mais Yûko s'installe chez Ryo (refrain déjà connu alors qu'on est au tout début de la série) et Ryo se fait une joie de faire passer Kaori pour un homme travesti (refrain déjà connu alors qu'on est au tout début de la série)… Tout va de l'avant grâce à un bon mélange entre action et émotion, Ryo agissant en problem solver faire émerger les sentiments des membres de la famille Kataoka pour mieux la pour reconstruire !
La suite du tome est consacré à la première apparition de Saeko Nogami, inspectrice de police ancienne co-équipière d'Hideyuki Makimura et au centre d'un triangle amoureux avec Ryo Saeba. Elle engage notre City Hunter pour ses talents de tireur d'élite pour récupérer un trésor royal porteur d'un microfilm particulièrement convoité... Si on est entre actioner et récit d'espionnage jamesbondien force est de constater que le mangaka emprunte tout ou presque à son collègue des seventies Monkey Ponch tant ici Ryo et Saeko ressemblent à Lupin III et Fujiko, qui eux-mêmes étaient conçus pour ressembler à D'Artagnan et Milady de Winter : dois-je préciser que Buichi Terasawa qui est le mentor de Tsukasa Hojo avait déjà fait exactement la même chose dans "Space Adventure Cobra" ? ^^
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
nekomusume
  30 juillet 2012
Nous pouvons voir dans ce tome les liens de Ryô avec le milieu, et notamment la façon particulière dont il s'entend avec un concurrent, un adversaire…
Nous voyons aussi de quelle façon il réconcilie une fille et sa belle-mère, comment il fait accepter à une jeune fille de ne plus fuir son destin… et comment il la sauve d'une tentative très offensive d'une société concurrente qui voulait s'accaparer sont héritage en la tuant. L'usage de ses obsessions et les mises en scène particulièrement tordues sont la spécialité de notre héros pour réconcilier les gens avec leur vie. Il ne se contente pas des limites de sa mission mais rend la joie de vivre à toutes les personnes en danger. Un véritable ange gardien mais sans la sainteté…
On apprend que Ryô est revenu au Japon en ayant oublié sa langue natale, le mystère autour de ce personnage s'épaissit : où et quand a-t-il pu obtenir ses facultés particulières qui le rendent quasi ment invincible, quelles sont ces références incessante aux champs de bataille, comment cet homme s'est-il retrouvé à servir de nettoyeur à Shinjuku, comment a-t-il pu oublier sa langue maternelle ??? Beaucoup de questions, peu de réponses mais la série n'en est qu'à ses débuts…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Witchblade
  11 août 2012
Le lien du tome 3 au 4 est l'actrice Yumiko Satô. Celle-ci a engagé un tueur pour se faire assassiner sur le lieu du tournage de son dernier film. Ryô a, quant à lui, été embauché pour lui servir de garde du corps sous le prétexte du manager.
Tsukasa Hojo arrive également à faire des scènes sérieuses, ce qui est assez rare il faut bien l'avouer ^^, et pleines de profondeur :-) comme pour la scène du baiser :-)
Dans la 2ème partie du volume, il est question d'une jeune femme asociale. Pourtant, à tout bout de champ, on nous sert le terme "misanthrope"... le traducteur n'en connaissait pas des synonymes ?
Et encore une histoire de flirt entre lycéennes et prof!! C"est récurrent dans les mangas :-( C'est la mentalité des japonais çà ? Ou seulement un fantasme des mangakas ?....
Ryô dévoile un peu de son passé dans ce tome. Quoique... Reste à savoir si c'est la vérité... Avec lui, on ne sait jamais si c'est du lard ou du cochon, vu qu'il reste rarement sérieux très longtemps... ^^
Commenter  J’apprécie          30
Yvan_T
  11 novembre 2020
Un quatrième tome où l'on va retrouver deux histoires de notre City Hunter.
Dans le premier récit, Ryo Saeba doit de nouveau jouer le garde du corps pour une jeune et jolie fille. City Hunter met d'ailleurs lui-même en question le peu d'originalité de l'auteur dans une des cases. Ce n'est d'ailleurs pas la seule interaction avec l'auteur dans ce quatrième tome.
L'humour est toujours très présent, avec entre autre un jeu de torture des kidnappeurs, qui est assez loufoque. Ryo Saeba utilise toujours l'érection comme moyen d'expression de ses sentiments primaires, alors que sa partenaire Kaori Makimura a opté pour un gros marteau qui fait bien mal.
Par contre, quand on remarque que les textes des dialogues dans la dernière case de la première planche du chapitre 33 sont inversés, cela fait un peu tache dans une réédition de luxe.
La deuxième histoire est construite selon la recette de Golgo 13 ("Best 13 of Golgo 13") : un tireur hors-norme et le choix d'une arme d'exception. Une deuxième histoire qui est d'ailleurs à suivre dans le prochain tome.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Aurorechan
  16 janvier 2013
La première histoire se déroule sur la moitié de ce volume. Ryô est engagé pour devenir garde du corps d'une jeune fille, menacée car elle doit hériter de la fortune de son père. Ryô se déguise en enseignant pour approcher la demoiselle (et en profite pour draguer toutes les autres filles de la fac, rien que de très naturel).
La seconde histoire voit apparaître le personnage de Saeko, qui deviendra récurrent. Policière, elle engage Ryô pour voler un micro-film (petit clin d'oeil, Ryô lui demande si elle ne le confond pas avec Cat's Eye, autre manga de Tsukasa Hojo). Cette aventure les entraînera très loin (fin de l'histoire dans le volume suivant).
Ces deux histoires sont dans la lignée des précédentes. Dessins excellent, humour à gogo avec un Ryô toujours obsédé. Et il a raison vu qu'il plaît apparemment aux femmes ! C'est juste dommage que les personnages féminins soient tous du même tonneau, on a parfois du mal à les différencier.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
nekomusumenekomusume   30 juillet 2012
- HYAAH HYAAH
- Dis donc! Tu as touché à cette fille?
- Je suis un travelo, moi! Ne me regarde pas comme si j'étais un pervers sexuel!
Commenter  J’apprécie          50
WitchbladeWitchblade   11 août 2012
Yumiko ! Écoute ! Ce bruit de pas, ce n'est pas l’Éléphant ! C'EST LE BRUIT DES PAS DU SPECTRE DE TON AMI SAEKI KEIICHI ! CE SPECTRE VIENT POUR T'ENTRAINER EN ENFER ! IL N'Y A QUE TOI QUI PUISSES ANÉANTIR CE REVENANT ! MAINTENANT ! DÉTRUIS CE SPECTRE !
Commenter  J’apprécie          10
WitchbladeWitchblade   11 août 2012
SI TEL EST MON DESTIN... Je ne fuirai plus ! Quand on fuit, on ne surmonte pas les malheurs...
Commenter  J’apprécie          20
WitchbladeWitchblade   11 août 2012
Si je t'avais connu plus tôt... je n'aurais jamais pensé à mourir...
Commenter  J’apprécie          30
WitchbladeWitchblade   11 août 2012
MÈRE, IL NE FAUT PAS ! QUI POURRAIS-JE APPELER MA MÈRE SI VOUS MOUREZ !
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Tsukasa Hojo (25) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tsukasa Hojo
"Dans ce titre, tu sens l?amour pour City Hunter. C?est un réel plaisir de retrouver la série, les persos, et de retomber dans ces histoires que j?adore."
Salut à toi ! Voici une nouvelle fois un Mangado - La voie du manga sur City Hunter-Rebirth de NIJIKI Sokura et HOJO Tsukasa. Pour ne louper aucune vidéo et nous soutenir, pense à t'abonner à la chaine youtube de Manga-News et de la Bande Animée !
La Bande Animée : https://www.youtube.com/channel/UCIUDG8qPmRfXNXT5W0JO2zg/?sub_confirmation=1
Manga-News : https://www.youtube.com/channel/¤££¤17PmRfXNXT7City Hunter-Rebirth de NIJIKI Sokura16¤££¤6rmAqHIg/?sub_confirmation=1
+ Lire la suite
autres livres classés : humourVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Connaissez-vous l'oeuvre de Tsukasa Hojo

Hérïne de la série Rash!, femme médecin, capable de déclencher des catastrophes, sexy en diable, je suis:

kaori Mikamura
Yuki Asaka
Rui Kisugi
Shion Wakahané

15 questions
12 lecteurs ont répondu
Thème : Tsukasa HojoCréer un quiz sur ce livre