AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Family Compo tome 1 sur 14
EAN : 9782809415957
226 pages
Panini France (27/10/2010)
4.25/5   51 notes
Résumé :
Masahiko Yanagiba se retrouve orphelin peu de temps avant d'entrer à l'université. Son oncle et sa tante décident alors de l'accueillir chez eux. Voyant là l'occasion de connaître enfin l'intimité si longtemps désirée du cercle familial, Masahiko accepte la proposition. Mais il est loin de se douter que la famille Wakanae cache une certaine particularité... En effet, son oncle Sora est en réalité une femme, et sa tante Yukari, un homme !!
Que lire après Family Compo, tome 1Voir plus
I''s, tome 1 : Iori par Katsura

I''s

Masakazu Katsura

3.60★ (727)

15 tomes

Video Girl Aï, tome 1 : Un amour impossible par Katsura

Video Girl Aï

Masakazu Katsura

3.65★ (663)

15 tomes

DNA², tome 1 par Katsura

DNA²

Masakazu Katsura

3.29★ (247)

5 tomes

Fly, tome 1 : Le précepteur du héros par Inada

Fly

Koji Inada

4.45★ (1535)

37 tomes

Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Une série qui va bouleverser tout ce que vous imaginez savoir sur les stéréotypes masculins/féminins
Attention, si vous n'avez pas l'esprit très ouvert, ne lisez pas ce livre !!!
Masahiko, jeune étudiant, vient de perdre son père qui l'élevait seul depuis des années. Persuadé d'être sans famille, il se morfond devant la moindre représentation du bonheur familial…
Sauf que voilà sa tante qui vient frapper à la porte pour le ramener chez lui. Il s'agit en fait de la femme du frère de sa mère qui avait coupé les ponts… Masahiko hésite puis se décide pour une petite visite où il rencontre sa cousine Shion par qui il est très attiré. Il commence à vouloir rester chez eux mais Shion annonce qu'il doit connaitre le secret de la famille afin de décider si il doit rester…
Sauf que lorsqu'il a sous les yeux les secrets de la famille, il croit d'abord à une hallucination liée à l'alcool puis sous le choc s'évanouit et a une amnésie partielle… Ce qui obligera Shion à réitérer ses tentatives afin de lui ouvrir les yeux.
Enrôlé de force comme assistant dans l'équipe de mangaka de son oncle, Masahiko commencera à créer des catastrophes avant que Shion l'emmène fêter la fin du travail avec l'équipe et là il aura à nouveau sous les yeux le secret de cette famille étrange… qu'il ne pourra plus oublier cette fois.
Hojo nous conte là l'histoire d'une famille bien étrange qui, tout compte fait, est exactement la famille idéale. Une atmosphère tendre aimante et burlesque à la fois, un conte moderne sur la tolérance, ne pas s'arrêter au premier regard mais accepter l'autre comme il est. Voilà la leçon de ce livre.
Mais il reste un mystère : qu'est Shion ?
Bref une histoire totalement délirante mais qui touche à un thème sérieux, le travestissement et les implications de celui ci dans l'orientation sexuelle.
à réserver au plus grands
Commenter  J’apprécie          90
Exactement le manga que j'aurai dû reposé aussitôt feuilleté : dessins trop style manga !
...et je serai passé à côté d'un bijou !
Exactement comme le thème abordé de cette histoire quelque peu déjantée : ne jugeons pas sur l'aspect extérieur ni des être ni des oeuvres.

Il a 18 ans, se retrouve orphelin et va devoir abandonner ses études. Quand frappe à sa porte son oncle qui lui propose de venir vivre dans sa famille et ainsi continuer ses études. Or il ne l'avait jamais vu cet oncle puisque sa mère avait coupé les ponts avec son jeune frère.

Belle et drôle réflexion sur la famille ; la chaleur et l'amour existent même si les parents sont des travestis. Parce que au fond, chacun a le droit de vivre habillé comme il l'entend.

Belle et maligne repésentation de la féminité et de la masculinité et de la liberté d'en jouer.

Un très joli chapitre quand , pour sa journée d'arrivée à l'universite il demandera à son oncle et à sa tante de venir habillés en conformité avec leurs sexes.

C'est tendrement drôle, sans temps morts, avec une vrai réflexion sur les liens familiaux et sociaux qui se créent et se confortent au fil des ans.

La mise en images est astucieuse : j'aime beaucoup la représentation de la remontée des souvenirs de Masahiko.

Quant à la fille (?) de la maison, ravissante ado bien dans sa peau c'est elle qui donne le rythme à toute l'histoire, en provocant les chocs avec la réalité.

Mais l'histoire continue ...
Commenter  J’apprécie          30
Pensant tomber sur une aventure de type Nicky Larson, on est vite détrompé. Masahiko Yanagiba a perdu son père et sa mère. le voilà orphelin et sans famille. du moins, c'est ce qu'il croyait jusqu'à sa tante frappe à sa porte en lui disant que son oncle serait ravi de l'héberger. Au début, il hésite puis franchit l'étape pour aller habiter chez eux avec sa cousine. Chaque jour a son lot de surprises. Déjà, on apprend dès le début pourquoi la mère du héros avait coupé les ponts avec son frère. Ce dernier est devenu une femme et sa femme était un homme. le fond du récit est la transidentité. On peut se demander si c'est drôle que ça. Et rajouter dessus le fait que Shion, leur fille, aimait enfant s'habiller en garçon. C'est assez limite quand même. En plus, l'adolescent de 18 ans fantasme sur sa cousine. La gamine de 16 ans a déjà une poitrine généreuse. On sent la patte d'un auteur des années 90 avec la perversion comme modèle de blague. Tout tourne autour du sexe pour faire marrer des gamins, puceaux se masturbant sur du porno. Il y a un côté un peu dégueulasse et vicieux. Seulement ce manga date de 2010 donc on avait passé cette période malsaine pour apprenti lubrique.

Ici d'un côté c'est hyper-audacieux d'aborder de la transidentité car c'est très rare. Mais de l'autre, c'est pour mieux en faire de la bouffonnerie. Heureusement que derrière le thème des liens familiaux est bien traité. S'insérer dans une famille dont on ne connaît rien n'est jamais aisé. Surtout qu'il ne faut pas oublier le passé et les quelques souvenirs de ces parents. Au final, je n'ai guère envie d'aller plus loin dans la fanfaronnerie. D'autant plus que les personnages se ressemblent beaucoup. Cela rajoute encore une bonne dose dans le côté obscène.
Lien : https://22h05ruedesdames.com..
Commenter  J’apprécie          60
Critique pour l'ensemble du manga : Magnifique histoire, une petite claque d'humour et d'ouverture d'esprit. D'ailleurs un peu troublant car on ne peut s'empêcher de se demander notre réaction si c'était dans la vraie vie. le suspens sur le genre est omniprésent et on apprend à ne plus y accorder d'importance, à ne plus définir un homme ou une femme par un organe sexuel, mais par une apparence et une personnalité.
Commenter  J’apprécie          70
Je n'ai lu que le premier tome.

Attrapé par hasard en attendant chez une amie, j'étais moyennement tentée par le plot qui promettait un humour potache facile et peu d'iinteret. Au final, j'ai trouvé l'histoire moins grotesque que ce à quoi je m'attendais, le fait de se travestir n'est pas vu comme une grosse blague mais comme un choix de vie défendable (apparement, je n'ai lu qu'un tome). Les relations entre personnages semblent traitées de manière plutôt fines (par rapport à ce que j'attendais) avec assez peu de grands moments forts sortis de nul part.

Différents aspects de la vie sont évoqué, pas uniquement la romance.

Au final j'ai bien envie de voir la suite, mais ce tome m'a vraiment laissé sur ma faim, ça ne démarre pas très vite.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Je ne sais pas si c'est parce que mes parents sont ce qu'ils sont mais quand j'étais petite, je pensais que je pouvais passer d'un sexe à l'autre en toute liberté!
Commenter  J’apprécie          40
- Tu as dû être surpris, dis donc !
- Allons, ce n'est rien du tout ! On a juste échangé nos sexes ! Regarde-nous, qui pourrait s'en rendre compte ?!
- Pour les profanes, c'est quelque chose...
- On n'est pas différents des autres... Et puis, pour ce qui est de la bonne entente familiale, on est les champions !
Commenter  J’apprécie          10
Cet enseignement de ta mère est en toi à tout jamais !
[...]
Pourquoi les souvenirs seraient-ils uniquement dans les objets ?
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Tsukasa Hojo (29) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tsukasa Hojo
BOn, beaucoup de restrictions autour de Mr HOJO Tsukasa lors de sa venue à Japan Expo. On n'a pas pu l'interviewer, le filmer ni même filmer ses planches présentes à l'expo. Mais il y avait d'autres merveilles présentes en lien avec HOJO Tsukasa alors on a filmé !
La Bande Animée : https://labandeanimee.fr/ https://www.youtube.com/channel/UCIUDG8qPmRfXNXT5W0JO2zg/?sub_confirmation=1
Manga-News : https://www.manga-news.com/ https://www.youtube.com/channel/¤££¤12AqHIg5De Mr HOJO Tsukasa11¤££¤6rmAqHIg/?sub_confirmation=1
#tsukasahojo #cityhunter #cateye
autres livres classés : identité sexuelleVoir plus
Les plus populaires : Manga Voir plus


Lecteurs (103) Voir plus



Quiz Voir plus

Connaissez-vous l'oeuvre de Tsukasa Hojo

Hérïne de la série Rash!, femme médecin, capable de déclencher des catastrophes, sexy en diable, je suis:

kaori Mikamura
Yuki Asaka
Rui Kisugi
Shion Wakahané

15 questions
12 lecteurs ont répondu
Thème : Tsukasa HojoCréer un quiz sur ce livre

{* *}