AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782355925016
192 pages
Editions Ki-oon (09/01/2014)
3.85/5   20 notes
Résumé :
Édition retraduite, avec de nouvelles illustrations de couverture et des pages couleur bonus des 3 one-shots et 2 séries les plus attachantes de l’auteur de City Hunter (plus de 2 millions d’ex. de ses œuvres vendus en France, dont 443 000 City Hunter)… Les œuvres de cœur de Hojo, des histoires plus personnelles, débordantes de charme… et toujours le trait inimitable de l’un des maîtres du manga !!
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
3,85

sur 20 notes
5
3 avis
4
2 avis
3
5 avis
2
0 avis
1
0 avis

Nous sommes en présence d'un recueil de récits courts, genre dans lequel excelle le mangaka héritier de Buichi Terasawa qui comprend 2 récits fantastiques, 2 récits policier, et un 1 récit plutôt typé school life…

"Je suis ! un mec, un vrai !" (1980)

On reconnaît bien le style des premiers tomes de "Cat's Eye" et les deux personnages principaux auraient pu être les alter egos de Toshio et Hitomi quand ils étaient ensemble au lycée. Officiellement pour raison de travaux, officieusement pour raison de SPOILERS, les élèves du Lycée de garçons Otoko Date et les élèves de institut de filles Sainte-Caroline doivent cohabiter dans un pensionnat mixte. La guerre des sexe fait d'autant plus rage que les garçons sont conservateurs et très traditions japonaises et que les filles qui ont fait leur women's lib sont libérales et très nouveautés occidentales. A force d'habiter ensemble les ennemis finissent par fraterniser / sororiser, sauf le chef des garçons Sho Yamato qui fait de la résistance car c'est un misogyne forcené depuis un traumatisme amoureux datant de l'école primaire. Pour mettre fin à la guerre des sexes, Yuko Iwaki la cheffe des filles doit prendre sur elle pour parler à Sho de son propre traumatisme datant de l'école primaire… Finalement tout est bien qui finit bien avec la reformation d'un couple, la formation de nouveaux couples et le mariage des chefs d'établissement !

Tsukasa Hojo se dit effaré par la piètre qualité de son récit. Je ne veut pas être méchant avec lui, mais ce dernier est plus réussi qu'un paquet de chapitres de "Cat's Eye" ou de "City Hunter" !

"City Hunter – XYZ" (1983)

Nous sommes dans un prototype de la série la plus connue de l'auteur qui démarrera 3 ans plus tard 1986. Il reprend le personnage de Kamiya dans "Cat's Eye", dragueur impénitent et déconneur permanent, qu'il transforme en beau-gosse tueur à gages fan de Dirty Harry assez proche de Toshio sur la forme et de Jean-Paul Belmondo sur le fond. Il est missionné par une chimiste détentrice du secret d'une potentielle arme de destruction massive convoité par les États-Unis et le Japon (voir le film "Au service secret de Sa Majesté" et son poison qui foutait la trouille au monde entier mais qu'entre-temps les savants fous et les apprentis sorciers de Monsanto-Bayer ont balancé dans le monde entier). Sa mission ? L'empêcher de tomber entre les mains d'un gouvernement ou de la tuer si cela devait arriver…

Chouette récit un peu sombre sans douteuses shoneneries, Ryo a déjà une assistante nommée Kaori mais c'est un vrai cageot !

"City Hunter – Double Edged" (1983)

Nous sommes toujours dans un prototype de la série la plus connue de l'auteur qui démarrera 3 ans plus tard 1986 et on passe du récit d'espionnage à l'anglo-saxonne au thriller à l'italienne. Un serial killer sème la peur sur la ville, et Ryo Saeba est missionné pour le tuer : il s'agit d'un acteur que son rôle de Docteur Jekyll et M. Hyde a rendu fou au point qui ne fait plus la distinction entre la fiction et la réalité. Toute la tragédie vient que le client est la partenaire et amante du schizophrène qui veut qu'il meurt dignement avant qu'il ne fasse une autre victime ou que la vérité soit révélée au grand jour…

Chouette récit très sombre sans douteuses shoneneries, et la Kaori qui présente dans ce récit est déjà très proche de cette de la série mère sur le fond comme sur la forme !

"Histoire de chat" (1985)

Un conte de fée urbain correspondant au conte-type 402 selon la Classification Aarne-Thompson  : je vous le dis tout de suite préparez à l'avance vos mouchoirs ! On ne pourra pas dire que je ne vous aurais pas prévenus !!!

Yuichi Moriyama est un photographe malchanceux qui pour manger à sa faim s'est reconverti en paparazzi à hauts risques. La chance tourne la nuit où il sauve la chatte blanche Mimi : le lendemain il fait la rencontre de la très excentrique et très féline Miku propriétaire de Mimi qui devient à la fois sa muse et son porte-bonheur. Sa carrière décolle, s'envole et monte en flèche, mieux il devient un photographe renommé et recherché. Il demande alors Miku en mariage, mais belle s'enfuit sans lui répondre. C'est là qu'il se rend compte qu'il ne sait rien de sa vie et qu'elle disparaît toujours avant minuit… Il se persuade qu'elle est une femme mariée et que leur relation n'est qu'une passade pour s'amuser, et c'est alors qu'il se perd en femmes faciles et en alcool fort. Mais Miku revient et lui promet que s'ils passent le réveillon ensemble elle lui révélera toute la vérité. Yuichi ne veut pas laisser passer cette seconde chance et court acheter une bague de mariage à lui offrir…

Mélusine + Cendrillon + La Petit Sirène : je vous avais dit de préparer à l'avance vos mouchoirs !!!*

"Le Cadeau de l'Ange" (1988)

Masahiro rêve d'un amour extraordinaire avec une personne extraordinaire et passe sont temps à essayer de sortir avec des filles canons, au grand désespoir de son amie d'enfance Kyoko persuadé qui perd son temps (nous sommes donc entre le couple Toshio / Hitomi de "Cat's Eye" et le couple Ryo / Kaori de "City Hunter"). En allant à un novuea rencart il tombe sur une petite fille de 3 ans qui l'identifie comme son papa, et quand il essaye d'expliquer la situation à Kyoko la dénommé Anna l'identifie comme sa maman… Les voilà obligés de passer la journée ensemble comme un vraie famille, et que Masahiro et Kyoko ouvrent les yeux l'un sur l'autre !

Une petite mais belle histoire d'amour sur fond de fantastique et voyage dans le temps en mode supercordes. Les fin connaisseurs de la Planète Manga auront reconnu que la mangaka Naoko Takeuchi a repompé cela avec Usagi, Bourdu et Chibiusa Tsukino dans la 2e saison de "Sailor Moon"...

* Attention je vais partir très très très loin :

Il fut un temps où tu avais le dimanche matin "Princesse Sarah" et le dimanche soir "L'Oiseau Bleu" : il y a déjà sérieusement de quoi déprimer. Tout la semaine on en rajoutait une couche avec "Rémi sans Famille" (misère sociale, pauvreté, injustice, violence, maladie, deuil,), où les chiens Capri, Zerbino et Dolce se faisaient dévorés par des loups tandis que le singe Joli-Coeur mourrait d'épuisement et que Maître Vitalis mourrait d'hypothermie. Et ce n'est pas fini ! On te prenait en traître dans "Candy" où le prince charmant mourrait d'une longue maladie avant que l'héroïne devenue infirmière pour la Croix ne soit confrontée aux horreurs de la WWI. On te prenait aussi avec dans "La Rose de Versailles" André devenait aveugle avant de mourir aux Invalides et Oscar développait une tuberculose avant de mourir à la Bastille. Et je ne parle pas de "Clémentine" où après être devenue paraplégique suite à un accident d'avion l'adolescente était pourchassée dans ses rêves par le seigneur démon Malmoth qui voulait faire d'elle son esclave… Si tu avais survécu psychologiquement à tout cela, on te diffusait à 8 heures du matin juste avant d'aller à l'école la mort de la magical girl Gigi écrasée par un camion. Et le pire du pire, après une journée de merde au bord de la dépression tu rentres le soir, tu allumes la télé, et sur quoi tu tombes ? La diffusion de cette horreur glauquissime de "Téléchat" (voir la vidéo du youtuber Joueur du Grenier pour eux qui ne connaissent pas, mais les autres ne ravivez surtout pas le traumatisme hein au risque de devoir recourir à un jet de SAN) !!! Et après ça, tous les ministres qui se sont succédé au poste de la santé se sont étonnés que les Français soient les champions du monde des anxiolytiques…


Lien : http://www.portesdumultivers..
Commenter  J’apprécie          303

Je retrouve avec grand plaisir les trésors de Tsukasa Hojo, j'avais oublié d'acheter les derniers réédités comme « Rash ! ». Il s'agit d'un recueil d'histoires imaginées entre 1980 et 1988 où l'humour de l'auteur est toujours un régal. Beaucoup de ses personnages ressemblent à City Hunter et à ses amis.

Le Cadeau de l'ange : Il y a beaucoup d'humour et un brin de fantastique avec une petite fille pleine de malice venue du futur pour que ses parents s'avouent enfin leur amour. Très mignon comme petite histoire.

Je suis un mec, un vrai ! : Son premier manga et ça se voit aux dessins qui ne sont pas suffisamment soignés à mon goût. Mais il s'agit quand même d'une petite histoire bien sympathique.

Histoire de chats : Histoire triste mais mignonne comme tout, il a fait des bouilles de chats très mimi.

City Hunter XYZ : Sympathique spin-off de City Hunter où j'ai adoré retrouver son humour malgré les situations difficiles et surtout avec son indéfectible amour des femmes.

City Hunter Double edged : 2ème spin-off de City Hunter, toujours très agréable à lire tout en regardant le graphisme détaillé de l'auteur.

Comme vous l'aurez compris, ce manga m'a un peu surprise, je ne m'attendais pas à trouver un recueil d'histoires. L'ensemble est dans la lignée de la bibliographie de Tsukasa Hojo mais ce n'est très homogène dans le style car ils sont de différents moments de la vie de ce mangaka. Si vous êtes amateurs de ce mangaka, je vous conseille de découvrir ses petits trésors antérieurs à ses grands succès. Pour ma part, j'en ai acheté deux de plus donc je les lirais incessamment sous peu.

Sur ce, bonnes lectures à vous :-)

Commenter  J’apprécie          212

5 histoires courtes dans ce recueil

Le cadeau de l'ange

Lui rêve d'amours princières, elle ne le supporte pas, et pourtant ils sont amis d'enfance. L'apparition d'une petite fille de 3 ans, perdue dans une gare et qui les prend pour ses parents va les rapprocher. Une histoire féérique, toute mignonne.

Je suis un homme !

Que se passe-t-il dans un internat de garçons très traditionnalistes quand on décide de les faire cohabiter subitement avec des jeunes filles occidentalisées ? La pagaille est assurée, les confrontations de caractères forts et le fossé entre les deux façons de vivre sont l'occasion de multiples gags jusqu'à la réconciliation.

Histoire de chat

Un photographe qui survit grâce à des photos scandaleuses mais risquées sauve la vie d'un chat. Quelques jours plus tard, alors qu'il s'apprête à tomber dans l'illégalité et la violence, une belle jeune fille surgit et l'aide à se nourrir. Seulement elle disparait mystérieusement après chacune de ses visites. le soir de noël alors qu'il s'apprête à lui faire sa demande, un accident mortel se produit… Mais les kamis des nekos sont toujours là ! Une histoire magnifique, féérique et très émouvante. Chapeau Monsieur Hojo !

City Hunter : XYZ

Hojo cherche son personnage de City Hunter dans cette nouvelle écrite avant la série, on y trouve déjà tous les éléments qui feront le succès de la série. Les dessins ne sont pas encore complètement aboutis mais l'idée est là et n'a plus qu'à murir, le scénario est jugé suffisamment intéressant par l'auteur pour qu'il l'intègre plus tard à la série, à peine modifié.

City Hunter : Double Edged

Une actrice fait appel à Ryô Saeba pour mettre fin aux meurtres que son petit ami, acteur perfectionniste, commet afin de pénétrer son personnage. Une histoire d'amour et de mort, avec malgré tout le petit grain de folie de City Hunter. Trop court bien sur !

Commenter  J’apprécie          80

Cinq nouvelles très différentes constituent ce manga. le fil conducteur est l'amour mais c'est l'humour qui porte le lecteur.

Deux ont pour héros City Hunter," XYZ" et "double-edged" et proposent des aventures policières qui ont pour personnage principal un tueur à gage très sûr de lui. "Histoire de chats" introduit du fantastique dans une histoire d'amour impossible. "Le cadeau de l' Ange" est plus poétique puisqu'il évoque notre aveuglement à chercher l'amour au loin alors qu'il est a à côté de nous. Enfin "Je suis un mec, un vrai!" aborde l'impossible cohabitation entre une école de fille et une école de garçon.

Un livre intéressant par la richesse des tons et des sujets évoqués, même si cela provoque aussi chez le lecteur un sentiment d'inachevé.


Lien : http://cdilumiere.over-blog...
Commenter  J’apprécie          140

Je ne suis pas du tout une amatrice de mangas, que je connais très peu, donc ce ne sera pas la critique d'une amatrice ou d'une experte. de plus, ce livre de manga comprend cinq "nouvelles" ou courtes histoires, ce qui - je crois - est inhabituel. J'ai bien apprécié ma lecture, les histoires étaient somme toute intéressantes et amusantes par moment. Les illustrations étaient également agréable à regarder. Bref, je n'ai pas été enthousiasmée, mais pas non plus découragée de lire ce type d'ouvrages.

Commenter  J’apprécie          60


critiques presse (1)
ActuaBD
28 janvier 2014
Les trésors de Tsukasa Hojo continuent à surprendre par leur originalité et leur diversité.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (3) Ajouter une citation

Il y a presque autant d'hommes et de femmes sur Terre que d'étoiles dans le ciel... Alors pourquoi se contenter de chercher l'âme sœur dans son entourage ?

Commenter  J’apprécie          40

Peut-être que c'était une de ces rencontres miraculeuses dont tu parlais si souvent Masahiro?

Même si ce n'était pas une reine...mais un petit ange...

Commenter  J’apprécie          30

Le cadeau n'a rien à voir avec son prix, il tient tout entier dans l'intention et la beauté du geste. Si humble soit-il, il est comme un émissaire de la personne et garde sur lui son empreinte.

Commenter  J’apprécie          10

Videos de Tsukasa Hojo (27) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tsukasa Hojo
Quentin Haegman libraire mollat, vous présente "Cat's Eye" de Tsukasa Hojo aux éditions Panini manga.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/1160280/tsukasa-hojo-cat-s-eye-vol-1
Note de musique : © mollat Sous-titres générés automatiquement en français par YouTube.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite
autres livres classés : relation homme-femmeVoir plus
Notre sélection Manga Voir plus





Quiz Voir plus

Connaissez-vous l'oeuvre de Tsukasa Hojo

Hérïne de la série Rash!, femme médecin, capable de déclencher des catastrophes, sexy en diable, je suis:

kaori Mikamura
Yuki Asaka
Rui Kisugi
Shion Wakahané

15 questions
12 lecteurs ont répondu
Thème : Tsukasa HojoCréer un quiz sur ce livre