AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2732448230
Éditeur : Editions de la Martinière (29/09/2011)

Note moyenne : 4.9/5 (sur 10 notes)
Résumé :

Katsushika Hokusai (1760-1849), "le fou de dessin" comme il se qualifiait lui-même, fascina ses contemporains japonais, comme les impressionnistes (Monet, Van Gogh, Degas...) par sa Manga, au départ un simple manuel de dessin, qui connut un immense succès et fit date dans l’histoire de l’art. Publiée à partir de 1814, La Manga finit par compter 15 volumes et près de 4000 planches après la mort de son auteur. Po... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
steka
  06 janvier 2013
Au tournant des dix-huitième et dix-neuvième siècles japonais, Katsushika Hokusai, entre autres activités, produisit plus de 4000 planches de croquis, abordant tous les sujets imaginables et qui du fait de son extraordinaire talent d'observation, donnent une image remarquablement vivante de son époque.
Au point que, sous certains aspects, il serait possible d'assimiler cette œuvre au travail des Encyclopédistes français, l'humour en plus. Toutefois, la démarche d'Hokusai n'avait pas en soi d'objectif pédagogique; c'est à sa prodigieuse curiosité de tout ce qui l'entourait et à son amour du vivant que nous devons cette incomparable documentation sur la vie quotidienne à l'âge d'Edo. Précisons que nous n'avons pas affaire ici à un "livre d'art", au sens classique du terme: les planches sont reproduites dans les teintes de la gravure sur bois, telles qu'elles étaient diffusées à l'époque, d'où le titre de l'ouvrage. Un livre donc davantage fait pour les amoureux du Japon ancien, dans toute la richesse de son particularisme culturel, que pour les esthètes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
laurent35
  22 mai 2019
pour les amateurs de dessins et de manga
un livre incontournable
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
stekasteka   10 mai 2019
La peinture japonaise possède une autre caractéristique remarquable, celle de rendre compte de la finitude humaine face à l'infini de l'univers, en révélant ses propres limites, son côté fragmentaire de simple manifestation d'un point de vue très limité sur le monde. Le dessin Gunmo kyozo wo naderu (Les aveugles caressant un éléphant), du huitième volume de la Manga, s'inspire d'un vieux proverbe autour d'aveugles à l'esprit fermé, qui croient de façon erronée que la partie qu'ils touchent d'un éléphant donne une idée exacte de tout l'animal. Ce dessin nous indique cependant que pour tous, acquérir une vision plus large passe par la prise de conscience des limites de notre savoir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          61
stekasteka   10 mai 2019
Hokusai gagna en force spirituelle grâce au dynamisme visuel et au sentiment de tension donnés par les constructions basiques de formes en S. Hokusai utilisait ces combinaisons de deux arcs de cercles avec une ligne, pour croquer humains, animaux, fleurs et autres. Les arcs de cercles deviennent des spirales dont les courbes se rapprochent à l'infini de l'extérieur vers le point d'origine, qui semble les attirer. Les points d'inflexion, où les deux rotations opposées prennent des directions contraires, créent un rapport de force chargé de tension.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
stekasteka   10 mai 2019
Le douzième volume de la Manga d'Hokusai publié en 1834, contient un dessin intitulé Hokorobi (Couture déchirée). Une femme d'âge mur à la poitrine généreuse et dénudée y apparaît endormie, couchée sur le côté. L'arrière de son kimono s'est déchiré et l'on voit son derrière. Deux enfants la montrent du doigt, riant aux éclats. Cette scène pour le moins commune ne semble obscène en rien. Le dessin subit pourtant une altération dès sa parution; un tampon de bois a été utilisé pour recouvrir ce que découvrait la couture déchirée. Dans le contexte de censure qu'amena la réforme Tenpo, le shogunat alla jusqu'à interdire des images relativement innocentes comme celle-ci.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : carnet de dessinVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
865 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre