AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782226254993
48 pages
Éditeur : Albin Michel Jeunesse (09/04/2014)
4.33/5   18 notes
Résumé :
Aujourd'hui, dit papa, quelqu'un fait tomber du ciel une averse de clous sur nos têtes. ça n'aurait jamais dû se passer comme ça.

Non, murmure Anna. Mais peut-être que demain ce sera un ciel de fraises et de miel...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
orbe
  11 avril 2014
Anna vient de perdre sa mère et tente de chasser les idées tristes qui l'entourent, elle et son père. Elle va, par ses réflexions et son imagination, les replacer dans le flot de la vie. Elle évoque ses sensations et sentiments et pose des questions autour de cette absence. Où est sa mère ? Comment vivre avec cette perte ? Face au désespoir de son père, Anna plonge à la recherche des mots et des images pour reconstituer un monde où l'existence soit à nouveau possible...
Un album magnifique. Les illustrations sont tellement belles qu'on aimerait encadrer chacune d'elle sur des murs et se laisser emporter par leur force évocatrice. A la douleur de la perte vécue par un enfant et un mari, Stan Hole propose un voyage à la manière d'Alice au pays des merveilles qui devient peu à peu reconstruction, résilience.
A lire absolument !
Commenter  J’apprécie          230
Powoui
  14 mai 2015
Quelle joie ! Me voilà enfin rentrée à pieds joints dans l'univers de Stian Hole, voguant entre dure réalité et imaginaire foisonnant, suivant les poissons volants avec Anna et son papa. Voilà déjà quelques mois que les couvertures de ses albums me faisaient de l'oeil, et nous y voilà : le ciel d'Anna, entre mes mains. D'abord attirée par les illustrations de l'auteur norvégien qui travaille avec le numérique, les photomontages, les superpositions de calques par centaines et de nombreuses inspirations diverses, j'ai été étonnée à la lecture, du thème abordé, du fil rouge de l'histoire. Stian Hole n'écrira jamais clairement que la maman d'Anna est décédée. Une église au loin, un papa en costume noir au visage fermé, le tintement des cloches de l'église ; un nuage, une brise douce au visage de la mère qui semble donner un baiser de loin, de très loin, de très haut, à son époux ; et des souvenirs : "Maman disait que les oiseaux sont des fleurs qui volent et que le tournesol est le petit frère du soleil." Une boîte de vêtements, d'accessoires et, inévitablement, des questions sur l'après. La mort et la tristesse sont là, mais elles flottent. On le ressent, c'est quelque chose qui est dans l'air. "Il doit y avoir quelque chose dans l'air, car mes cheveux sont tout électriques, dit Anna en levant la tête vers le ciel."
Cette électricité parcourt l'histoire du début à la fin, d'abord une douleur en filigrane que l'on devine intense, pour laisser place petit à petit à l'espoir, au deuil et à la renaissance. Un album poétique et touchant qui traite de la mort en étant un hommage à la vie, à ceux qui restent sur Terre et qui doivent continuer de vivre malgré la perte d'un être cher. Un album qui fait la part belle à l'imagination débordante d'un enfant, d'Anna, qui arrive à aider son père dans cette douloureuse épreuve grâce à un voyage merveilleux. Pour que l'averse de clous dans le ciel se transforme en pluie de fraises et de miel…


Lien : https://horspistes.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Fifibrinda
  27 juin 2014
Anna et son père sont en retard. Il est endimanché et porte un bouquet de roses Elle capte dans sa somptueuse chevelure rousse toute l'électricité ambiante. Les cloches de l'église tintent. le temps presse. A la quatrième page apparaît la maman, dans une évocation au passé …
Nous comprenons que le livre parle de l'absence et du deuil. « Aujourd'hui, quelqu'un fait tomber du ciel une averse de clous sur nos têtes… peut-être que demain ce sera une pluie de fraises et de miel … » Les pourquois pleuvent, les incertitudes. Il faut aller voir de l'autre côté du miroir. Anna y entraîne son père et les voilà dans un extraordinaire ailleurs (un au-delà ?) céleste, marin, paradisiaque, quotidien, où toutes les questions sont possibles, toutes les réponses aussi. Merveilleux, somptueux, foisonnant, lumineux, extraordinaire, onirique, bouleversant, apaisant … cet album est tout simplement parfait ! Les illustrations sont éblouissantes, le texte est limpide et profond comme un fjord.
Commenter  J’apprécie          40
VanessaV
  07 avril 2015
"Le ciel d'Anna" laisse la place aux illustration, le texte étant moins présent. Anna n'est pas pressée de suivre son père. Elle est là, la tête ailleurs à regarder le monde autour d'elle, à imaginer et à rêver. Lui est prêt, en costume, les fleurs aux bras et puis la cloche sonne dans l'église au bout du fjord.
Anna parle à son père, de ces impressions, de ce qui lui murmurait sa mère. C'est l'absente. Anna propose une évasion surréaliste à son père... dans l'eau, dans le ciel, dans la multitude de la faune et flore réelles et imaginaires. Sa maman a rejoint les invisibles. Anna découvre leur contrée. Mais où est-elle? Dans le jardin de Dieu ou à prendre le thé avec des êtres disparus... le monsieur aux timbres de la rue de Garman peut-être mais aussi Picasso ou Elvis.
Avec énormément de poésie, Stian HOLE offre un regard d'enfant sur le deuil, sur les premiers moments de manque et d'absence de l'être aimé. L'enfant a la tête ailleurs et les illustrations montrent bien son imaginaire onirique mais c'est aussi ce rapport d'après la mort qui apparait.
La religion apparait ici dans l'après mort, le ciel: un espace et des occupations d'invisibles. Mais aussi les préoccupations de Dieu, ses yeux partout, ses correspondances avec les hommes, sa capacité à refaire le monde peut-être.
Lien : http://1pageluechaquesoir.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Kawane
  11 septembre 2015
Superbe album aux illustrations aux collages chatoyants et oniriques, une histoire relatant le relationnel entre entre un père veuf et sa petite fille Anna, confrontés à la douleur et au deuil par l'absence de la mère. cette petite fille se posera toutes les questions existentielles face à cette situation qui bouleverse le cours de sa vie d'enfant.
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
orbeorbe   11 avril 2014
Si seulement maman pouvait revenir pour me faire des tresses...dit Anna.
Oui, si seulement...répond papa.
Un jour où elle me brossait les cheveux, elle m'a dit que toute chose avait deux côtés.
Anna réfléchit longuement, avant de reprendre :
Tu crois, toi, qu'il existe quelque chose de l'autre côté du miroir ?
Je ne sais pas, ma chérie, répond papa en fermant les yeux.
Commenter  J’apprécie          120
LilizLiliz   16 mars 2015
Pourquoi il n'arrive pas à tirer ou repousser ou retourner les nuages, les vagues et les planètes ? demande Anna. Pourquoi il n'arrive pas à inventer un système qui permettrait à une douleur de se transformer en douceur ?

Peut-être que Dieu devrait mettre en place une boîte à lettres où les gens pourraient poster leurs questions et leurs réclamations, répond papa.
Commenter  J’apprécie          60
FifibrindaFifibrinda   27 juin 2014
« Aujourd’hui, dit papa, quelqu’un fait tomber du ciel une averse de clous sur nos têtes. Ca n'aurait jamais dû se passer comme ça.
Non, murmure Anna. Mais peut-être que demain ce sera une pluie de fraises et de miel … »
Commenter  J’apprécie          70
KawaneKawane   11 septembre 2015
Je ne vois maman nulle part, dit Anna. peut être qu'elle enlève les mauvaises herbes du paradis. Dieu doit être ravi d'avoir trouvé une jardinière.
Commenter  J’apprécie          50
PowouiPowoui   16 juin 2015
Maman disait que les oiseaux sont des fleurs qui volent et que le tournesol est le petit frère du soleil.
Commenter  J’apprécie          60

Video de Stian Hole (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stian Hole
Bande-annonce en norvégien.
autres livres classés : deuilVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1220 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre